Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Barcelone-Deportivo (4-0)

Le Barça s’amuse du Depor

Un temps empruntés, les Blaugrana ont attendu le doublé de Rafinha pour venir à bout de la résistance du Deportivo La Corogne. Finalement largement vainqueurs (4-0), ils reviennent au contact de la tête du classement et se rassurent après des dernières sorties délicates.

Modififié

FC Barcelone 4-0 RC Deportivo La Corogne

Buts : Rafinha (21e, 36e), Luis Suárez (43e) et Messi (58e) pour Barcelone

Rafinha n’aime pas procurer des migraines à son entraîneur, mais aussi second père, Luis Enrique. Tout en militant, gentiment mais sûrement par voie de presse, pour un rôle majeur dans ce Barça post-sanction FIFA après sa vilaine blessure de la saison passée, l’international brésilien parle encore mieux avec ses pieds. Preuve en est, il libère ses comparses blaugrana, un tantinet mollassons au coup d’envoi, d’un doublé express (21e puis 36e) qui renvoie le Deportivo La Corogne à ses études. Installé sur le flan droit d’un système atypique du côté du Camp Nou, titularisation de trois défenseurs centraux oblige, il rappelle que le champion en titre dispose d’une multitude d’armes létales qui ne se limite pas au trio sud-américain de la MSN. Cela dit, les facéties de Neymar, la facilité de Luis Suárez à se créer des occasions et le retour de blessure de Messi restent les armes favorites de ce Barça qui renoue avec le succès après sa nuit sans de Vigo. De retour au contact du FC Séville, du Real et de l’Atlético en tête de la Liga, les Catalans attendent désormais de pied ferme la réception du Manchester City de Pep Guardiola.

Le Depor reste à quai


Avant ces considérations arithmétiques, Luis Enrique se ronge pourtant quelques ongles à la vue du début de match de ses protégés. Malgré une première alerte découlant des pieds de Neymar, dont la reprise sur un centre plongeant de son acolyte Rafinha fracasse la barre transversale galicienne, les velléités catalanes restent brouillonnes. La faute à un système innovant, offrant à l’assise blaugrana une solidité remise en question depuis la débâcle du Balaídos, mais la privant d’une première relance pouvant briser le bloc adverse, mais également à la volonté de jouer du Depor.

Forts dans les duels, précis dans les transmissions, les Blanquiazules récitent leurs gammes jusqu’à l’apparition de Rafinha, trouvé dans la surface par Suárez, qui envoie une lourde frappe que ne peut qu’effleurer Lux. L’ouverture du score des Culés est dure à avaler pour le Depor, d’autant plus qu’elle signifie le début du festival offensif des locaux, auquel contribue une seconde fois Rafinha, auteur du break sur un cafouillage dans la surface. À la demi-heure de jeu, la sentence est déjà irrévocable.

Alcácer, des ratés et des regrets


Pis, avant la pause, les Blaugrana poursuivent leur entreprise de démolition. Dans tous les bons coups, mais pas encore récompensé, Luis Suárez fait tourner les têtes de ses vis-à-vis et, sur un service délicieux de Neymar, dépose d’un appel en deux-temps son garde du corps pour inscrire sa banderille personnelle. La seule de la soirée, donc, puisque dès le retour des vestiaires, Paco Alcácer lui troque sa chasuble de remplaçant en prévision du choc du milieu de semaine face à Manchester City. Un changement qui ne change en rien les plans des Catalans, surtout que Lionel Messi, de retour de blessure, flambe dès son entrée. Tout juste trois minutes après être sorti de la guérite, il profite d’un service sur mesure de Neymar pour allumer Lux à bout portant.


Déjà accomplie, la mission devient encore plus facile quand Laure, agacé par les grigris brésilien, reçoit un carton rouge qui enlève tout rythme à la rencontre. Seuls les ratés de Paco Alcácer, toujours sans pion depuis son arrivé au Barça, et la connexion entre Neymar et Messi laissent le Camp Nou éveillé. Nul doute qu’il rugira pour la prochaine réception des Citizens de Guardiola.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Robin Delorme
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
    Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20