En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 18e journée
  3. // FC Barcelone/Espanyol Barcelone (4-0)

Le Barça reprend sur le même rythme

Avec son onze type et Vilanova sur le banc, le Barça est reparti du bon pied en écrasant l’Espanyol au Camp Nou lors du derby catalan (4-0). Pedro a marqué deux fois, Fàbregas s’est distingué pour son retour de blessure et Messi a ouvert son compteur de l’année, sur pénalty.

Modififié
FC Barcelone - Espanyol Barcelone : 4-0
Buts : Xavi (9e), Pedro (14e, 26e) et Messi (28e, sp) pour le Barça


« Je fais pleinement confiance à mes coéquipiers et je suis sûr qu’ils ne nous mettront pas un but. » Kiko Casilla, le portier de l’Espanyol, paraissait bien serein avant de se rendre sur une pelouse où le Barça marque en moyenne plus de trois buts par match depuis le début du championnat. D’autant que quand on compare les deux équipes de Barcelone, l’une en était à 24 victoires en 28 matchs officiels avant le derby, l’autre à 3 victoires en 19 matchs. Résultat, le gardien des Bleu et Blanc en avait déjà pris quatre à la demi-heure de jeu. Incapable d’en toucher une en première mi-temps, l’Espanyol, qui restait sur un mois de décembre sans défaite, a légèrement redressé la barre en seconde période, sans pouvoir éviter de repartir du Camp Nou avec une belle valise (4-0). Déjà bien en jambes, le FC Barcelone attaque 2013 comme il avait terminé 2012. Facile.

Le Barça remet la machine en route

À voir les embrassades dans le couloir, ce match ressemble plus à une rencontre entre potes qu’à un derby. Faut dire qu’au sein du Barça, l’année commence avec des sourires et de la bonne humeur. Remis de son opération, Tito est sur le banc et peut compter sur toutes ses troupes. Le onze type blaugrana met immédiatement en route la machine et asphyxie son adversaire. En trois passes, le ballon circule de la droite vers la gauche jusqu’à Iniesta, le décalage est fait et Xavi peut ouvrir la marque de près (9e). Cinq minutes plus tard, Pedro, chanceux sur le coup, fait déjà le break pour les locaux suite à un petit festival de Fàbregas (14e). Les joueurs de l’Espanyol jouent très proches les uns des autres mais ne parviennent pas à conserver la balle plus de trois secondes, ce qui est problématique. Alors le Barça se régale, fait tourner, contrôle, jusqu’à ce que Busquets place une ouverture lumineuse pour Pedro (26e), qui s’offre un doublé. Dans la foulée, Fàbregas saute par-dessus Casilla et obtient un péno que M. Manzano aurait peut-être pu s’abstenir de siffler. Messi ne se gêne pas pour ouvrir son compteur 2013 (28e) et l’Espanyol rentre au vestiaire sans avoir vu le but adverse. Enfin si, une fois. Mais Sergio Garcia, seul face à Valdés, a gâché l’unique cartouche des visiteurs de ce premier acte.


L’Espanyol inefficace, le Barça tranquille

La stratégie « on forme un gros bloc derrière et on tente de tenir » n’ayant pas franchement fonctionné, l’Espanyol revient sur la pelouse avec plus d’ambitions dans le jeu. Sergio Garcia n’est plus aussi seul devant, mais il est toujours aussi maladroit au moment de conclure. Côté Barça, le vrai organisateur, c’est Fàbregas. Jusqu’à ce que Villa prenne sa place, l’ancien Gunner est dans toutes les offensives des siens, faisant pencher assez sérieusement le jeu du Barça à gauche, où il évolue. En pointe, Messi est plus discret et pas toujours efficace dans la dernière passe. Sûrement les asados de l’été argentin, qui ne l’empêchent pas pour autant d’envoyer un coup franc des 25 mètres sur la barre. Plus équilibrée, la deuxième période est aussi plus calme. Pedro marque encore deux fois, mais deux fois hors-jeu. En face, Piqué se troue et offre un but tout fait à Albin, qui refuse toutefois de réduire la marque en tirant mollement sur Valdés. Inefficacité totale côté Espanyol. Le Barça termine avec des envies de manita, mais devra se contenter du 4-0. Rien de nouveau à Barcelone.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3