Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Barcelone-Guangzhou (3-0)

Le Barça rejoint River en finale

Grâce à un triplé de Luis Suárez, le FC Barcelone est venu à bout de Guangzhou Evergrande (3-0). Sans Messi, forfait de dernière minute, ni Neymar, les hommes de Luis Enrique se qualifient facilement pour la finale du Mondial des clubs.

Modififié

FC Barcelone 3-0 Guangzhou Evergrande

Buts : Suárez (39e, 50e et 67e sp) pour le Barça

Parfois, la passe décisive peut être plus belle que le but. Souvent, c’est lorsque Andrés Iniesta est sur le terrain. Sans Messi ni Neymar, le meneur espagnol a offert deux passes exceptionnelles à Luis Suárez. Grâce au triplé de l’Uruguayen, le FC Barcelone se qualifie tranquillement pour la finale du Mondial des clubs. Quatre ans après avoir remporté le Mondial des clubs dans ce même stade de Yokohama contre le Santos de Neymar, les Blaugrana affronteront contre River Plate. Le club de Guangzhou Evergrande entraîné par Scolari, qui restait sur vingt-quatre matchs sans défaite, disputera le match pour la troisième place face à Sanfrecce Hiroshima. La logique est respectée.

Suárez débloque tout


Rapidement, le Barça impose son football. Et ce, même sans Messi et Neymar. C’est Iniesta, et son mélange de crête et de calvitie, qui déclenche la première frappe. Face à la conservation barcelonaise, les joueurs de Guangzhou Evergrande se regroupent en défense. Et l’attaquant brésilien Elkeson doit lutter entre Mascherano et Piqué pour toucher quelques ballons. Au quart d’heure de jeu, Li Shuai, surnommé « La Grande Muraille » après son match exceptionnel face à l’América, n’a toujours pas été inquiété. Le gardien chinois sauve les siens devant Munir à la vingtième minute, après une superbe ouverture d’Iniesta. Au milieu, Paulinho fait la loi, et contient les assauts des Blaugrana. Mais les quelques contres des Chinois sont vite anéantis par la vigilance de Mascherano. Du coté des hommes de Luis Enrique, l’absence de Neymar et Messi se fait finalement sentir. Luis Suárez se retrouve esseulé et tente de faire la différence seul. Le match est stoppé à la trente-cinquième minute, après l’horrible blessure à la cheville de Zou Zheng. Et le bloc de Guangzhou va finalement craquer. Sur une frappe lointaine de Rakitić, le gardien repousse le ballon dans les pieds de Suárez, qui conclut tranquillement.


Une ouverture du score qui réveille les joueurs de Scolari. Sur une tête d’Elkeson, Bravo sort sa première parade du match et évite l’égalisation. Les quelques corners obtenus par Guangzhou ne changeront rien. Le Barça retourne au vestiaire avec un avantage presque logique.

Le maestro Iniesta


Au retour des vestiaires, la finale annoncée face à River Plate prend rapidement forme. Cinq minutes suffisent au Barça pour marquer un deuxième but. Sur une passe d’Iniesta, Suárez trompe le gardien chinois d’un extérieur du pied exceptionnel.



Dans les tribunes du stade de Yokohama, Marcelo Gallardo doit mesurer tout le travail qui reste à son équipe pour pouvoir rivaliser avec ce Barça. La suite du match est un calvaire pour la défense chinoise. De la conservation, et de nombreuses occasions. Munir obtient un penalty inexistant, transformé par Suárez. Le triplé le plus simple de la carrière du Pistolero.


L’ancien de Liverpool montre que le Barça peut vivre sans ses deux acolytes du trio d’attaque. À dix minutes du terme, Iniesta sort ovationné et laisse sa place au jeune Samper. Le capitaine du FC Barcelone disputera ce dimanche sa quatrième finale de Mondial des clubs. Le reste de la rencontre est une sorte de toro géant, cruel pour les joueurs de Guangzhou Evergrande. Coup de sifflet final. Alors que le Barça pourrait récupérer Neymar et Messi, le River Plate de Gallardo devra sortir un match historique pour empêcher les Catalans de soulever le trophée.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 17 minutes Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris !
il y a 1 heure Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 7 il y a 1 heure La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 46 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3