1. //
  2. // 13e journée
  3. // Levante/FC Barcelone (0-4)

Le Barça plie la Liga

Avec un Iniesta étincelant, Barcelone a écrasé un Levante aux deux visages (4-0). Solides derrière, fluides offensivement, les ouailles de Tito voient désormais le Real Madrid pointer à onze longueurs… La Liga peut remercier l’Atlético, vainqueur un peu plus tôt du FC Séville.

Modififié
15 22
Levante – FC Barcelone : 0-4
Buts : Messi (47e et 52e), Iniesta (57e) et Fàbregas (63e) pour le Barça.

Le Barça n’a pas laissé passer l’occasion. Après avoir assisté à la troisième défaite de la saison du Real Madrid la veille, le club blaugrana a étrillé Levante sur sa pelouse. Une énième victoire qui permet au Mes que de prendre une avance considérable de onze points sur son rival madrilène. Après un premier acte compliqué, le Barça s’est rendu la tâche facile grâce aux talents de Messi, mais surtout d’un Iniesta exceptionnel. Seule la victoire de l’Atlético Madrid un peu plus tôt face au FC Séville (4-0) laisse un zeste de suspense à une Liga qui paraît déjà pliée. Car, avec le meilleur départ de l’histoire de la Liga, ce Barça semble déjà avoir une main sur le titre de champion…

Une équipe 100% masia

Avec un onze qui ressemble de plus en plus à une équipe type, le Barça impose sa patte dès le coup d’envoi sifflé. Grâce à une assise défensive retrouvée autour de son axe Piqué-Puyol, le club blaugrana fait tourner la chique. Rien de vraiment surprenant : son adversaire d’un soir n’aime pas la possession. Et la réception du Barça ne risque pas d’inverser la donne. Recroquevillé derrière, Levante se limite donc à envoyer de longs ballons à Martins, le joueur le plus rapide d’Europe cette saison. Pourtant, c’est bien le meneur Barkero qui donne le premier frisson au Ciudad de Valencia et à un Valdés vigilant. Dans la minute qui suit, Dani Alves se pète et doit laisser sa place à Montoya. Avec une line-up 100 % issue de la Masia, les Blaugrana commencent à enchaîner les mouvements à une touche de balle. Les lointaines tentatives successives de Messi, puis de Xavi par deux fois, n’arrivent pourtant pas à faire sortir Levante, toujours aussi bas et qui ne laisse aucun espace aux lutins catalans – à la demi-heure, le Barça affiche une possession de 78 %... Face à cette domination stérile, le club valencien est à deux doigts de débrider le tableau d’affichage sur une reprise du latéral Juanfran. Un rappel à l’ordre qui réveille le Barça. Mais une forêt de jambes sur des centres d’Alba puis d’Iniesta, et une tête dévissée de Piqué, auront raison de la pression catalane.

Iniesta éclipse Messi

Après un premier acte intense, les banlieusards valenciens pensent bien avoir trouvé la solution face au toque catalan. Raté. Car, leur rigueur, les ouailles de Ignacio Martinez l’ont laissée aux vestiaires. En cinq minutes, la doublette Messi-Iniesta fait oublier les occasions manquées. D’abord sur une balle piquée, puis à la reprise d’un centre en retrait, le génial Argentin transforme les deux offrandes de l’enfant-lune. La Pulga n’est au passage plus qu’à trois réalisations du record de Muller... Don Andres, lui, n’est pas rassasié et sort le costard de MVP. Dans la même position que le week-end précédent face à Saragosse, il décoche une frappe qui vient se loger sous la barre du pauvre Munua. En onze minutes, le Barça vient d’en passer trois à l’une des défenses les plus imperméables de la Liga. Mieux, le score va même grimper à 4-0 lorsque Fàbregas, suite à un une-deux, crucifie Levante. La dernière demi-heure se résume donc à une accumulation d’occasions barcelonaises et à un turn-over de Tito Vilanova qui se permet de faire souffler Jordi Alba puis Xavi. Au final, le Barça réussit une sortie dominicale impeccable : le Real se trouve à onze points et son jeu est paru beaucoup plus fluide qu’en début de saison. Encore mieux : Víctor Valdés se permet une double-parade majuscule sur un penalty de Barquero, et garde sa cage inviolée pour la deuxième fois de suite. Que demande le peuple ?

Par Robin Delorme, à Madrid
Modifié

Piqué - Puyol c'est mieux. C'est presque triste pour Mascherano qui tenait la défense à lui tout seul (enfin il essayait quoi) avant qu'ils reviennent.
Catalunya Independentia!!!!
et on sera Champions du monde en plus
la semaine prochaine Real - Atletico et Barca - Athletic. Je sens bien que l'Atletico va ENFIN gagner le derby. Cette année sera la bonne
juste impressionnant. Il faut reconnaître aussi que Levante, qui avait joué jeudi, était sans doute émoussé, mais Iniesta a encore été magique (et ceux qui disent qu'il ne mérite pas le ballon d'Or...) et ce Barça est plus tueur que la saison passé. Les blessés reviennent (Thiago et Adriano sont rentrés), un onze 100% Masía pendant presque tout le match, un Messi fulgurant, le Real à 11 points: soirée parfaite, malgré la blessure d'Alves!
Quel titre stupide quand même. C'est sûr que si, comme bien des crétins*, on considère que la Liga est un championnat qui ne se joue qu'à deux, ça a l'air fini, mais il reste encore une bonne moitié de compétition et beaucoup de points à prendre et à perdre pour tout le monde. Mais surtout, cette Liga n'étant pas une compétition uniquement entre le Real et le Barça, elle est loin d'être pliée puisqu'une autre équipe madrilène a l'air bien accrochée aux basques des Catalans...
et pour rappel aux rabats-joie en puissance sur "le niveau de la liga" à cause de l'écart de points/le nombre de buts etc, Levante s'est qualifié sans problèmes pour le prochain tour de l'UEFA.

No comment donc. Ce n'est pas parce que l'écart est grand que derrière ce n'est pas au niveau, je pense même que c'est le contraire. Alignez place par place les unes contre les autres les équipes des championnats anglais et espagnols et je ne donne dans l'ensemble pas cher des premières.
Après la première mi-temps avec quelques actions sans grand danger, on a eu le droit à 16 minutes impressionnantes, 4 goals sous l'impulsion d'un Iniesta des grands jours et d'un Messi réaliste. Ce dernier aurait pu en mettre un troisième si il avait pas joué la carte de l'opportunisme avec Pedro. Après ils ont arrêté de jouer quasi et ont géré, mais vu que c'est pas leur fort ils ont quand même concédé un penalty. Et là franchement, Valdes sort un putain* de double arrêt. Si Valdes se réveille, avec la défense type qui revient ils vont être simplement injouables.
@Ringold Ouais en effet, le titre n'est pas terrible et tant mieux si l'Atletico s'accroche encore un peu (voire un peu plus). Cela dit le Barça est quand même en train de faire un début de saison de taré, bon l'Atletico aussi pour l'instant tu me diras...
Encore une fois, Simeone était le leader de l'Atletico qui a fait le doublé en 96, donc je ne sous estimerais pas les Colchoneros cette année. Il a l'expérience pour les mener au titre, même si ce Barça là ne flanche pas, pour le moment (on verra en février-mars et les affiches le LDC).
On en saura sans-doute après le derby, qui s'annonce bien bandant*.
Pep Pep Pep Pep Niveau : District
C'est lourd les allusions à la liga bipolaire, sérieusement.

Le Real a perdu face à Séville, au Betis, Getafe ces clubs ne sont pas le Barça à ce que je sache ?!

Car le Real avec son jeu kick and rush n'y arrive pas face aux défenses regroupés, sans les divers coups de pousses arbitrales, des joueurs cramés mentalement & un Barça plus solide & plus concernés c'est pas aussi simple que ça de gagner des matchs !

Valence qui tient Munich en respect en infériorité numérique j'en est pas beaucoup entendu parler non plus.

L'Atletico Madrid est le plus sérieux rival du Barça pour le titre & quelque chose me dit qu'ils ne vont pas ouvrir les fesses à Bernabeu le Week end prochain.

Mais bon liga bipolaire hein ?! On peut aussi parler de la PL & ces formidables chocs en stock survendu en masse par Canal, le Chelsea-City fut superbe pour tout amateur de foot( zzz) .


Levante a bien joué en première periode bloquant l'axe & fut dangereux sur les contres mais par la suite le talent du collectif culé les a laminé, la justesse technique & collective du Barça en seconde periode fut grandiose.

Une veritable symphonie de précision techniques dans les enchainements avec un Iniesta monstrueux.

Défensivement l'assise est solide car l'equipe retrouve enfin sa stabilité dans l'axe avec Puyol & Piqué.

Une bonne prestation.
Bon, bah merci a Sofoot et à son correspondant de " Madrid " de n'avoir meme pas parlé de la défaite du Real et de sortir au moin une petit dépèche, pour parler par exemple de deux buts refusés de Benzema, dont un qui n'était vraiment pas hors jeu...

Ah non en fait ce qui est VRAIMENT important pour vous c'est une fois que le Barca joue, c'est là ou c'est important ! PFFF
@Karim

http://www.sofoot.com/le-real-retombe-a … 64151.html

Au lieu d'insulter les journalistes une petite recherche t'aura pas foulé....
Partidazo, même la défense et valdes reprennent confiance.
Côté real, ça risque d'être long d'ici la reprise de la CL, on sent un vrai malaise, on peut effectivement parler du but non accordé à Benzema mais c'est l'arbre qui cache la forêt, et on ne sent plus un rouleau compresseur comme la saison dernière, il manquait du fond de jeu samedi. On a souvent reproché au barça de ne pas tjs bien gérer les matches contre des équipes regroupées, le real commence à vivre ça aussi et on va voir ce que Mourinho a dans le ventre.
Par ailleurs, contrairement au barça où la transition guardiola-vilanova s'est bien passée, un éventuel départ de Mourinho (dont on parle de plus en plus) laisserait des séquelles importantes.
Le Real est pas au mieux, ca sent le match traquenard la semaine prochaine, la peur de la défaite va probablement les faire douter...ca pue la surprise
Guardinho Niveau : CFA2
Ah ben c'est sûr qu'avec une VRAIE défense et pas un amoncellement de milieux de terrains recyclés pour l'occasion, l'assise de l'équipe est renforcée.
Je suis quand même admiratif de la capacité du Barca à avoir aussi bien tenu en ce début de saison dans des circonstances pareilles.

Pour ce qui est de l'issue de la Liga, non bien évidemment le championnat ne se limite pas à 2 équipes. Mais il faut admettre que Barca - Real, c'est tellement au-dessus de tout ce qui se fait en Europe, normal que les journalistes soient tentés par ce genre de titre un peu péremptoire...

Et oui en effet, ça serait pas mal que pour une fois, la hiérarchie soit un peu bousculée avec un Atletico trouble fête. De toute façon, sans trop m'avancer, je sens que Mourinho arrive au bout de son cycle habituel de 3 ans, l'équipe va imploser en fin de saison et en attendant, ils vont prioriser la Champions'League dans l'espoir de réussir malgré tout leur saison.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Marseille rejoint Paris
15 22