1. //
  2. // 26e journée
  3. // Real Madrid / Barcelone

Le Barça peut-il vraiment se passer d’un (bon) entraîneur ?

Simple coup de mou pour certains, crise systémique pour d’autres, les deux revers essuyés par le Barça en une semaine ont quoi qu’il en soit rappelé à beaucoup que les Barcelonais, eux aussi, pouvaient déjouer. Et si la cause de ces maux actuels se situait du côté du banc de touche ?

Modififié
Deux défaites cinglantes, deux défaites similaires. Face au Milan AC et au Real Madrid, le FC Barcelone n’a pas trouvé la solution. Son habituelle possession de balle, d’habitude diablement efficace, est restée stérile, et sa défense a cédé face à la rapidité des contres adverses. Alors bien sûr, il est difficile de porter un jugement définitif en ne se basant que sur deux matchs. Et puis on trouverait ça presque rassurant qu’une équipe éblouissante depuis le début de la saison retrouve une certaine humanité. Mais le problème, c’est que cette défaillance est arrivée au pire moment puisqu’elle a mis fin au parcours de l’équipe en Coupe du Roi et qu’elle a largement hypothéqué son futur en Ligue des champions. Comme par hasard, cette mauvaise période survient au moment où le siège d’entraîneur est semi-vacant. De là à dégager un lien de cause à effet, il n’y a qu’un pas…

Un entraîneur ou une simple nounou ?

Le jeu développé par Barcelone, c’est une philosophie du football. Tous les joueurs de l’équipe partagent cette philosophie, qu’ils y aient été initiés dès leur jeunesse en étant formés à la Masia ou qu’ils aient dû s’y adapter. Autour de cette philosophie et grâce au travail acharné de Pep Guardiola, un groupe fort s’est construit, uni autour des mêmes principes et des mêmes valeurs. Finalement, en voyant ce groupe jouer et gagner ensemble année après année, beaucoup pensaient et pensent encore qu’il a atteint une telle maturité qu’il peut finalement s’autogérer et que la question de l’entraîneur devient secondaire. Joaquín Caparrós, vieux baroudeur des bancs de la péninsule, abonde dans ce sens : « Dans un club comme le Barça, l’entraîneur n’a finalement qu’un rôle assez réduit. Le onze de départ est déjà constitué et les joueurs savent déjà comment ils doivent jouer. » Finalement, n’importe qui pourrait entraîner l’équipe, puisque l’équipe n’a pas vraiment besoin d’entraîneur.

Cette idée a également été portée par la direction du club catalan lorsque la question de la succession de Guardiola s’est posée. Sandro Rosell a alors privilégié la solution de la continuité en confiant le flambeau à Tito Vilanova, l’adjoint de Pep jusque-là. Par ce biais, les dirigeants s’assuraient de la pérennité de la « philosophie Barça » et consacraient par là même l’importance du groupe. La stratégie a été payante, puisque les Culés ont survolé la première partie de la saison. Lorsque Vilanova a su qu’il devait provisoirement abandonner ses fonctions pour se soigner, Rosell et sa bande ont machinalement mis en place le même procédé en faisant appel à Jordi Roura, l’adjoint de Tito, sans se préoccuper des compétences du bonhomme. De toute façon, puisque Xavi, Puyol et consorts pouvaient faire tourner la boutique, la question des compétences du coach était secondaire. À ce moment, le plus important était de préserver la valeur morale de la marque Barça en montrant — comme dans le cas Abidal — que « l’humain  » était primordial.

« Plus qu’un leader technique, il manque un leader charismatique  »

Aujourd’hui, la situation dans laquelle se situe le Barça est confuse. Vilanova demeure l’entraîneur reconnu — même s’il ne devrait pas revenir avant encore un bon mois­ — et continue à plus ou moins gérer les affaires de l’équipe de New-York où il se soigne. Roura de son côté, bien qu’officiellement entraîneur aux yeux de la Ligue, affirme n’être qu’un simple relai et ne revendique aucune autonomie. En clair, le Barça est actuellement entraîné par un homme qui crie haut et fort qu’il n’est pas l’entraîneur du Barça. Étrange situation. En partant de ce constat, la mauvaise passe actuelle des Catalans peut trouver une autre explication. Ne manque-t-il pas quelqu’un pour impulser des changements, pour motiver l’équipe, pour donner des grandes orientations et pour, lorsqu’il y a quelque chose qui coince, comme contre Milan ou le Real, prendre des décisions fortes ? C’est en tout cas ce que pense Christian Gourcuff : « C’est lors de ces rencontres décisives que le rôle de meneur d’hommes de l’entraîneur est capital. En ce moment, plus qu’un leader technique, c’est un leader charismatique qu’il manque au Barça. »

Lorsque l’opposition est faible, même avec Roura sur le banc, Messi et ses potes s’éclatent — Cordoue, Osasuna et Getafe s’en souviennent encore —, mais c’est lorsque le doute s’installe et que la belle mécanique se grippe que l’absence d’un véritable entraîneur se fait sentir. « Quand ça va mal, le rôle de l’entraîneur est de trouver les mots pour galvaniser les joueurs, pour trouver l’étincelle et provoquer un déclic, poursuit Gourcuff. Il faut parfois aussi pousser une bonne gueulante. Je pense que Roura n’a, au sein du vestiaire barcelonais, ni la crédibilité, ni la légitimité pour s’imposer. » Alors que Guardiola se distinguait par ses choix osés (on se rappelle notamment de la défense à trois) et par sa volonté constante de faire confiance aux jeunes, Vilanova et surtout Roura ne tentent rien et ne bouleversent jamais les habitudes, que cela soit au niveau tactique ou au niveau de la composition d’équipe. Guardiola jouissait sans doute d’une aura plus forte qui lui permettait de prendre ce genre de décisions. Cette époque est révolue et aujourd’hui, au moins jusqu’au retour de Vilanova, le groupe barcelonais évolue sans leader sur le banc. Voyons s’il pourra s’en sortir tout seul.

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marek Hamsik Niveau : National
Roura bien qui rira le dernier.
KillerCroc Niveau : CFA
j'ai Rourement vu une situation aussi cocasse, toute équipe à besoin d'un entraîneur, qui bien plus qu'un tacticien, est aussi le meneur de la meute. Chose que Roura n'est pas, que Vilanova n'est pas, et que Puyol, Xavi ou Messi ne sont pas en mesure de faire.
Pas mal la légende sur J-P Castaldi.
GrafenWalder Pils Niveau : Loisir
Que Xavi enfile son plus beau costume debout devant le banc et laisse sa place à Fabregas sur le terrain, et puis on en parle plus !
declaubianco Niveau : CFA2
GrafenWalder Pils,
Xavi a un Fabregas dans chaque pied .
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
Une question que l'on se pose aussi est qui dans ce club a les coronèsses pour intimer à xavi, puyol, piqué par exemple de rester sur le banc compte tenu de leur rendement.

Sans doute y a t-il un blocage à ce niveau vu la ferveur avec laquelle xavi veut être de toutes les batailles y compris la CDM au brésil..bref qui pour tenir tête aux cadres de l'équipe ?
Message posté par declaubianco
GrafenWalder Pils,
Xavi a un Fabregas dans chaque pied .


Pas pratique pour marcher
declaubianco Niveau : CFA2
Eths,
D'où le fait que ses prestations (xavi) en pâtissent.
(Par contre, faudra me dire comment on fait un smiley).
C'est évident qu'il leur faut un entraîneur. Mais là, je me marre en me souvenant de tous les mecs (y compris des joueurs... Ibra ?) qui disaient que le Barça tournait tout seul, juste pour retirer du mérite à Guardiola. Avec lui, on était sûr qu'il y aurait une réaction après une mauvaise perf' (ou même une mauvaise mi-temps).

Sinon, Xavi revenait de blessure contre Milan. Ça fait 4 ans que les gens disent qu'il est mort et qu'il est vieux et ces mêmes personnes sont celles qui vont se branler* sur Giggs. Xavi est dieu. Il fait moins d'assist, il récupère moins de ballon mais il contrôle complètement le rythme des matchs, comme il l'a toujours fait. Et ça, Fabregas, aussi bon puisse-il être (et il l'est des fois) le fera jamais, et peut-être personne d'autre non plus d'ailleurs.

Le plus beau palmarès du football européen de l'Histoire avec un rôle capital au Barça et avec la Roja, n'oubliez jamais ça. On peut pas parler le foutre sur le banc comme n'importe quel autre joueur.
Spikelee92 Niveau : CFA2
Déjà pour les anti barca qui parle de dopage et que l'equipe est tellement huile que même jean fernandez reussirait voilà vous avez votre reponse.
Oui je pense sincerement que roura est coupable:
J'accuse roura de rester silencieux sur le banc quand l'equipe a besoin de sentir son coach derrière eux.
J'accuse roura d'aligner fabregas et pique et pedro malgre leurs prestations plus que moyenne depuis plusieurs match
J'accuse roura de toujours attendre avant de faire des changement et souvent inadaptes.
J'accuse roura par son manque de charisme
J'accuse roura de ne pas avoir les cojones de reconnaitre qu'il n'est pas l'homme de la situation.
J'accuse roura d'avoir serrer la main de jose les yeux rempli d'admiration après la raclee subie.
J'accuse la direction de son manque de reactivite face a une situation qui devient delicate en ldc.
J'accuse le cancer de s'en etre pris a notre entraineur au pire moment (même si y'a pas de bon moment)
JeVousColleDesMoins1
Vilanova gère depuis NY? Genre le mec est en congé maladie mais continue a bosser pr le club ? Ca prouve effectivement toute la confiance que l'on accorde à l'interimaire (et/ou les capacités de l’intérimaire à prendre ses propres décisions).
En tout cas bravo à la direction du Barça responsable selon moi de cette situation.
Note : 1
Ce qui devait arriver arriva. Le Barça sous estime ses adversaires en refusant de réagir tactiquement et de s'adapter aux difficultés. Ajouter à cela l'absence de leader, et une équipe intrinsèquement plus faible (Pas de 9 et Fabregas qui est un boulet plus qu'autre chose).
Je sais que pour pas mal c'est un blasphème mais lorsque Vilanova a pris la place de Guardiola j'ai considéré que c'était une amélioration.

Il y a quelque chose, une sorte de x factor, en Vilanova qu'il n'y a pas chez Guardiola. Ce mec a une flamme et son moteur ne s'arrête jamais. La rechute de son cancer a fait énormément de mal à l'équipe, et ce n'est pas non plus un hasard si la méforme de l'année dernière était survenue lorsqu'il était absent à cause de son cancer la première fois.

Roura n'est responsable de rien, et personne ne peut rien lui reprocher. Il est là comme adjoint et c'est normal qu'il ne cherche pas à jouer le rôle de Tito, allant même jusqu'à ne pas s'asseoir à la place réservée à Tito qu'il laisse libre.

L'unique responsable de cette situation est Sandro Rosell, aka l'unique catalan sans couilles actuellement. Ce mec est une abomination.
Roura est une pipe, c'est clair, mais l'equipe de Villanova a ecrase le championnat a sur-domine le championnat avec les memes joueurs, meme compo.
A un moment donne, les mecs sont tellement pas habitues a rencontrer une oppposition qu'ils savent plus quoi faire quand ya milan ou le real en face. Leur systeme archi-stereotype et ya aucune remise en question. Le danger ne vient que de Messi, le deuxieme buteur, Villa est a 6buts il me semble.
L'equipe d'en face, pour peu qu'elle sache lire le jeu du Barca, mets 3 joueurs sur Messi, joue agressif, et Basta. C'est la diff avec l'epoque Eto'o-Henry, le danger venait de partout,avec bcp plus de profondeur et de vitesse dans le jeu. plus aujourd'hui

Deuxieme remarque, je trouve aussi qu'il y a un manque de leadership, de couilles tt simplement dans cette equipe, il manque un Xavi alonso, un Ramos, un mec de temperament dans cette equipe.
Quand je les vois sortir du match contre le Real quasi pas enerve, ca me rend fou...

Enfin, ya le pb Cesc Fabregas, pas vraiment attaquant, pas vraiment milieu, qui pour moi a pourri l'equipe. Enfin....
Bon week end a tous
Roura est une pipe, c'est clair, mais l'equipe de Villanova a ecrase le championnat a sur-domine le championnat avec les memes joueurs, meme compo.
A un moment donne, les mecs sont tellement pas habitues a rencontrer une oppposition qu'ils savent plus quoi faire quand ya milan ou le real en face. Leur systeme archi-stereotype et ya aucune remise en question. Le danger ne vient que de Messi, le deuxieme buteur, Villa est a 6buts il me semble.
L'equipe d'en face, pour peu qu'elle sache lire le jeu du Barca, mets 3 joueurs sur Messi, joue agressif, et Basta. C'est la diff avec l'epoque Eto'o-Henry, le danger venait de partout,avec bcp plus de profondeur et de vitesse dans le jeu. plus aujourd'hui

Deuxieme remarque, je trouve aussi qu'il y a un manque de leadership, de couilles tt simplement dans cette equipe, il manque un Xavi alonso, un Ramos, un mec de temperament dans cette equipe.
Quand je les vois sortir du match contre le Real quasi pas enerve, ca me rend fou...

Enfin, ya le pb Cesc Fabregas, pas vraiment attaquant, pas vraiment milieu, qui pour moi a pourri l'equipe. Enfin....
Bon week end a tous
il y a 3 heures Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 1 il y a 4 heures Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11
il y a 4 heures Le FC Sochi prend une année sabbatique 9
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 118 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 19 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 27 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43
Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2