1. //
  2. // 5e journée
  3. // Rayo Vallecano/FC Barcelone (0-4)

Le Barça ne perd pas le rythme

Habitué à s’amuser sur la pelouse du Rayo Vallecano, Barcelone n’a pas dérogé à cette routine. Vainqueur 4-0, il s’assure la première place de Liga. Un leadership qui doit plus à la forme de Valdés et à la boulimie de buts de ses pointes.

Modififié
6 15
Rayo Vallecano - FC Barcelone : 0-4
Buts : Pedro (33e, 47e, 72e) et Fàbregas (80e) pour le Barça.

Lors de ses deux dernières sorties à Vallecas, le Barça s’est toujours amusé. Un 7-0 pour l’une des ders de Guardiola, puis un 5-0 pour Tito Vilanova. Surprise, cette mainmise n’a pas pris fin ce samedi. Loin d’être ultra-dominatrice, la bande à Messi en a collé quatre. La routine. C’est bien là tout le paradoxe du FCB de Tata Martino : une ligne statistique de glouton – cinq victoires en cinq matchs, 16 buts marqués, quatre encaissés – en trompe-l’œil vu le jeu proposé. Et une maîtrise intermittente. Cette victoire face au Rayo Vallecano en est la parfaite illustration. Avec une dizaine d’occasions à son actif, le Barça aurait pu coller sa première manita annuelle. Les ratés de Neymar – par ailleurs toujours autant superactif, et auteur de deux passes dé’ – en ont décidé autrement. Défensivement, le bilan est tout aussi contrasté. Car cette nouvelle copie blanche doit beaucoup à la forme étincelante de Víctor Valdés, salvateur sur un pénalty de Trashorras. Souvent à la limite, le quatuor de derrière n’a jamais été serein. Heureusement, ce n’était « que » le Rayo et son esprit joueur en face.

Messi et Valdés, un air de déjà vu

Trois jours après ses débuts européens, Tata Martino découvre le si spécial Estadio de Vallecas. Avec ses trois tribunes, l’antre du Rayo Vallecano est plein comme un œuf. De quoi donner des ailes aux joueurs madrilènes qui, par l’intermédiaire de Perea, obligent Víctor Valdés à sortir une horizontale. Surpris, les Catalans s’en remettent à Messi. Entré par un trou de souris dans la surface adverse, La Pulga est repoussée in extremis par un retour d’Arbilla. Dans la foulée, c’est Neymar qui foire sa reprise en l’écrasant sur Ruben. Avant d’envoyer une nouvelle frappe en dehors du cadre du Rayo. Pas de round d’observation, mais ce match transpire le traquenard pour les Blaugrana. Toujours aussi fébriles défensivement, les Barcelonais sont à deux doigts de concéder un CSC. Bien trop appuyée, la passe de Montoya échoue à quelques centimètres du montant de Valdés. En grève jusque-là, les Ultras Bukaneros décident enfin de monter les décibels. Mauvaise idée. À la demi-heure de jeu, sur un service magnifique de Messi, Pedro calme son monde en envoyant la chique dans le petit filet de Ruben. Pas malheureux, le Barça peut surtout remercier son double V. Suite à une faute stupide d’Adriano, le portier catalan sort le penalty – très mal tiré – de Trashorras. Pas résignés, les joueurs de Vallecas persévèrent. Mais, un pied catalan, un contrôle foiré ou une passe mal ajustée les renvoient avec un but à rattraper aux vestiaires.

Pedro termine le travail

Sans sens de la pauta – capacité à faire des pauses tout en gardant la possession – le Rayo est cueilli à froid. Parti à tombeau ouvert sur son côté, Neymar fait ce qu’il fait de mieux : distiller des caviars. Servi sur un plateau, Pedro envoie le cuir en lucarne. Quelques minutes après, le coup franc de Messi est proche de faire mouche. Mais malgré ce double avantage, le FC Barcelone est loin d’être le tyran qu’il se doit d'être. En face, c'est un Rayo sans complexe qui joue. Esthétiquement, ce mélange de hargne et d’insouciance plaît à l’aficion, même si le tableau d’affichage ne bouge pas d’un iota. Les minutes allant, les espaces sont de plus en plus importants dans la défense raystats. Une nouvelle fois en belle position, Neymar enroule le ballon qui s’écrase sur le poteau de Ruben. Toujours à la recherche de sa première réalisation en Liga, la pépite auriverde enfile de nouveau son costume de passeur. Et une nouvelle fois, Pedro le renard n’a plus qu’à finir le travail d’un plat du pied. La fin de match, plus tranquille, permet à Tata Martino de faire tourner son effectif (sorties de Neymar, Pedro et Xavi). Le temps également pour Cesc Fàbregas de claquer son premier but de la saison. Et au Barça de terminer sa semaine avec un deuxième 4-0.

Par Robin Delorme, à l’Estadio de Vallecas
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RadamelFalcao Niveau : Loisir
Ca alors, 4-0 du Barca sans but de Messi. Malgré le score, c'est une équipe sympa à voir le Rayo, m'étonnerait qu'ils restent longtemps à cette place. Du très bon Valdès et contrairement à l'image qui a été donnée à Neymar comme quoi il ne pensait qu'à lui et que c'était un soliste, et bien, il en donne des caviars le bougre, c'est même limite si il se force à faire des passes même quand il est en bonne position de frappe.
Bizarrement le barca a repris du poil de la bete alors que ca sentait un peu le paté en juin.

Cool, en plus Neymar... ah ouais...
Tu m'étonnes que tout le monde il n'en voulait de ce mec.





Quand il est en bonne position de frappe, il frappe et ne marque pas... Et les passes qu'il fait, c'est plus dans le jeu du Barça que de son propre Initiatif.. Bref, jusque là ( et ça dure), Neymar est assez loin du niveau qu'on disait de lui... Derriere les Isco, Pogba,Gotze (chacun dans son domaine) et pas loin devant les Tello et compagnie!
Quand il est en bonne position de frappe, il frappe et ne marque pas... Et les passes qu'il fait, c'est plus dans le jeu du Barça que de son propre Initiatif.. Bref, jusque là ( et ça dure), Neymar est assez loin du niveau qu'on disait de lui... Derriere les Isco, Pogba,Gotze (chacun dans son domaine) et pas loin devant les Tello et compagnie!
Non seulement Neymar est devant Gotze et Isco, mais en plus il a une bien plus grosse marge de progression qu'eux. Ce mec est une boucherie à lui seul.

Par contre je suis déçu aujourd'hui est la première fois depuis 315 matchs que Barcelone a eu moins de possession que son adversaire (49%). Une bien triste journée.
Mea culpa, apparemment le Barça a eu 56% de possession. Le record serait toujours valide donc.
Sofoot, si jamais, un de vos commentateurs a pondu un petit billet qui répond à quelques-unes de vos 'inquiétudes' concernant la domination du Barça: http://premieretouche.wordpress.com/201 … a-martino/
@Kurdt, ça ne sert à rien de faire dans le fanatisme aveugle... Ça fait pres de 10Match deja avec le Barça, et personne ne me dire que l'apport de Neymar dans le jeu du barça, tranche avec le Barça de l'année derniere... Toujours c'est Messi qui amene la solution devant quand ça bloque vraiment... Tandis que Isco faisait deja le jeu de Malaga (1/4 de final de la C1 l'année derniere) et fait le jeu du Real aujourd'hui... Neymar rate pratiquement tous ces dribles et ne debloque rien. Bref, il ne rien que Tello ne faisait pas l'année derniere...
Et cette Theorie de marge de progression ne tient que pour ceux qui veulent bien y croire... Pas moi!
Bah regarde le troisième but ce soir. Si tu trouves une quelconque ressemblance avec le jeu de Tello, n'hésite pas. Le gars repique, accélère, fait un un-deux avec Cesc, et sert sur un plateau Pedro. Au passage, c'est sa seule passe dèc ce soir. Les autres étant de Messi, Fabregas, Xavi. Neymar va prendre de plus en plus de place et de plus en plus de liberté.

Côté tactique, très bon lien de DavidV.
Ce qui était flagrant aujourd'hui, c'est pas tant le manque de contrôle du Barça (ce que les commentateurs espagnols n'arrêtaient pas de répéter), mais bien le fait que ça ne les dérangeait pas plus que ça de ne pas avoir tout le temps le ballon. Même si l'énorme pressing du Rayo ne leur laissait pas vraiment le choix, on sent qu'ils sont moins obsédés par la possession. A voir notamment contre le Real d'Ancelotti qui avait parfaitement su venir les faire chier sur leur terrain.
pas mal du tout le lien.
Je dis ca sans mauvaises intentions, j'adore sofoot, qui est un super site, interessant, drole...

Mais sur premieretouche, il n'y a pas (de ce que j'ai lu pour l'instant) de private jokes ultra recurrentes sur la loose d'arsenal, gignac le mageur de mc do ou le melon de zlatan. ca permet de souffler un peu. affaire a suivre
Une bonne seule bonne action (hormis celle ou il touche la barre) et on le met au dessus de tous les autres...Avez-vous aussi compté le nombre des 1 contre 1 qu'il n'a pas reussis à passer alors que cela exigeait qu'il fasse la difference?? Un match c'est 90'.
Et sur sa passe, je ne vois rien d'extraordinaire que Tello ne pourait faire, parce qu'il le fait quelques fois quand il a envie de passer la balle (et non frapper). Donc, franchement, ça ne sert à rien de se palucher sur un Neymar qui tout le match est resté pratiquement inutile, tant sur le plan offensif, ne provoquant rien et grillant ce qu'on lui offrait. Sur le plan defensif aussi, et dans le jeu.... Je ne peux pas dire que le jeu du Barça gagne par sa presence!! Mais comme,on est obligé de le voir jouer (Titulaire incontestable), bah, tant pis!
Une bonne seule bonne action (hormis celle ou il touche la barre) et on le met au dessus de tous les autres...Avez-vous aussi compté le nombre des 1 contre 1 qu'il n'a pas reussis à passer alors que cela exigeait qu'il fasse la difference?? Un match c'est 90'.
Et sur sa passe, je ne vois rien d'extraordinaire que Tello ne pourait faire, parce qu'il le fait quelques fois quand il a envie de passer la balle (et non frapper). Donc, franchement, ça ne sert à rien de se palucher sur un Neymar qui tout le match est resté pratiquement inutile, tant sur le plan offensif, ne provoquant rien et grillant ce qu'on lui offrait. Sur le plan defensif aussi, et dans le jeu.... Je ne peux pas dire que le jeu du Barça gagne par sa presence!! Mais comme,on est obligé de le voir jouer (Titulaire incontestable), bah, tant pis!
Moi y a quand même quelque chose qui m'inquiète: c'est que Valdés soit à nouveau l'homme du match. C'est bien beau de laisser la possession à l'adversaire, mais tout le monde n'a pas l'attaque du Rayo Vallecano, qui joue un football audacieux mais qui risque de se prendre quelques branlées cette année, surtout quand on voit les buts cadeaux qu'ils donnent! Le Barça ne sait toujours pas jouer sans ballon, il concède beaucoup d'occases, fait des fautes inutiles (cf Adriano) bref la possession c'est l'ADN du Barça, ils ne pourront pas changer de style comme ça!
Ils ne pourrons pas changer de style comme ça, sur un claquement de doigts. On est d'accord. Sauf qu'à un moment quand tu sens qu'il faut changer, bah tu inities le mouvment. Faut bien commencer par quelque part hein. On sait très bien qu'à ce jeu là le Barça ne sera pas aussi performant que le Bayern ou l'Inter du Mou par exemple. Donc autant se faire la main sur les petites équipes pour arriver mieux préparer contre les grosses. Tata est conscient qu'il ne peut pas tout bouleverser en 3 semaines. Non seulement il y a les habitudes des joueurs, mais il y a l'institution en elle même. La transition va prendre du temps c'est une évidence. Mais on peut quand même se réjouir de voir apparaître les premiers signes de changement.

Pour Neymar, le comparer à Tello est tellement débile que ça mérite même pas d'être commenté.
Pour les duels perdus, je préciserais qu'il s'agissait 4 fois sur 5 non pas de duels mais de prise à 2 voire 3. Le gars est certainement le joueur le plus attendu par ses adversaires de toute la Liga. Donc ouais c'est pas simple, et non il ne bouleverse pas le jeu catalan. Mais doit-on rappeler que le type arrive au Barça et non pas à Nancy, que ses partenaires s'appellent Messi, Fabregas, Iniesta Xavi, Pedro, que le club a vécu avant lui, a gagné avant lui et continuera après ?? La star c'est Messi, des joueurs de qualité il y en a. Attendons la première moitié de saison, voire les premières grosses joutes européennes du printemps, et alors on pourra juger réellement l'apport de Neymar.
Message posté par momobarca
Moi y a quand même quelque chose qui m'inquiète: c'est que Valdés soit à nouveau l'homme du match. C'est bien beau de laisser la possession à l'adversaire, mais tout le monde n'a pas l'attaque du Rayo Vallecano, qui joue un football audacieux mais qui risque de se prendre quelques branlées cette année, surtout quand on voit les buts cadeaux qu'ils donnent! Le Barça ne sait toujours pas jouer sans ballon, il concède beaucoup d'occases, fait des fautes inutiles (cf Adriano) bref la possession c'est l'ADN du Barça, ils ne pourront pas changer de style comme ça!


C'est pas faux, mais j'aurais tendance à dire que l'homme du match était plutôt Pedro. Le but du foot, ça reste de marquer un but de plus que l'adversaire. Alors quand t'en marques 4 de plus...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Schalke Null, Bayern Vier
6 15