1. //
  2. //
  3. // Atletico/Barcelone (1-2)

Le Barça n’est pas mort

Approximatif, voir besogneux, le Barça s’est tout de même imposé 2-1 face à l’Atletico Madrid. Un succès qui leur permet de rester à dix longueurs du Real. Et de montrer, s’il le fallait encore, qu’un champion ne meurt jamais. Ou seulement les armes à la main.

Modififié
4 13
Atletico Madrid – FC Barcelona: 1-2

Buts: Falcao (48’) pour l’Atletico ; Alves (36’) et Messi (82’) pour Barcelone

C’était soir de fête à Madrid. Le Vicente Calderon s’était mis sur son 31 pour accueillir le sans doute futur-ex champion d’Espagne. Après une belle journée ensoleillée comme la capitale ibérique les aime, 54 000 aficionados se sont agglutinés dans le chaudron de l’Atletico. En guise d’accueille, les Catalans ont le droit au désormais traditionnel « Puta Barça, puta Catalanuya » . L’ambiance est électrique, les tifos somptueux. Pourtant, les 22 acteurs ne sont qu’à l’échauffement… Après un petit quart d’heure à trottiner, la bande à Carles rentre au vestiaire. 90 minutes plus tard et un 2-1 au tableau d’affichage, le Barça a montré qu’il ne voulait pas troquer sa couronne. Les Colchoneros l'ont de travers, le voisin de Bernabeu aussi.

Un petit Messi décisif

A l’aller, l’Atletico Madrid était reparti du Camp Nou avec une manita dans les valises. Depuis, les temps ont changé. Manzano s’est fait virer, Simeone a débarqué. Et l’Atletico se veut beaucoup plus solide (aucune défaite pour le coach argentin depuis son arrivée). Le début de match en est la parfaite illustration. La chique ne quitte pas les pieds Blaugranas. Mais la domination est stérile: les Colchoneros ne voient pas le cuir, Courtois non plus. Bon signe...

Dans leur entreprise de démolition du jeu catalan, la bande à Gabi peut également compter sur une aide inattendue. Après, une dernière sortie majuscule (quadruplé face à Valence), la Pulga rate tout ce qu’elle tente. Ou presque. Conduite de balle approximative, passes ratées, manque de jus… Et pour couronner le tout, un golazo refusé (7’) pour une main, et un carton jaune dans l’escarcelle. A force de persévérance et pas moins de 80 % de possession, le verrou madrilène va tout de même finir par sauter. Décalage de Messi (pas triple Ballon d’Or pour rien) pour le Cesc qui trouve au deuxième poteau Alves (36’). 1-0 à la mi-temps et pas grand chose à se mettre sous la dent.

Un public sompteux

Au retour des vestiaires, mieux ne valait pas traîner à la buvette. Après avoir fait un footing durant le premier acte, Falcao se décide enfin à voir la couleur du ballon. Un ballon qu’il catapulte dans les cages d’un Valdes réduit au simple rang de spectateur. Un corner fuyant, un cafouillage, et pour finir le pied du goleador colombien (48’). 1-1, tout est à refaire pour le Barça. Revigorés par cette égalisation, les Colchoneros ne se cantonnent plus qu’à défendre. Les Koke et Arda Turan donnent le tournis à la défense catalane, le chaos est dans l’air.

Mais à croire qu’un champion ne meurt jamais. Blessés dans leur orgueil, et accessoirement à 12 longueurs du Real, les ouailles du Pep font parler leur caractère (13 trophées sur 16 en deux ans, ça laisse des traces). Sur un coup franc excentré, alors que Courtois place son mur, la « petite puce » la joue filou et envoie un missile dans les cages du Belge (82’) pour son 27ème but de la saison. Malin, diront les uns, pervers pour d’autres, quoi qu’il en soit le Barça reprend l’avantage. L’Atletico a beau pousser en fin de rencontre, Victor Valdes se mue en sauveur. Et le Barça repousse un peu plus l’échéance du changement de couronne. Côté matelassier, les 54 000 supporters se la jouent finalement grande classe et offrent une standing-ovation à leur équipe. Clap de fin, la fête était belle.


Par Robin Delorme, à Vicente Calderon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Enorme! Il s'est bien passé dans les deux articles ce match, c'est tout bonnement excellent, ils sont vraiment trop bons le Barça...

Bon, on va attendre les commentaires pour en savoir plus sur des mains, simulations, etc. C'est bien les compléments d'info, et puis là, y'a deux articles sur le match, donc y'aura deux fois plus de compléments d'infos. Héhé!
Franchement pas un bel arbitrage ce soir. Notemment sur les débordements de l'Atletico, où les joueurs se faisaient descendre systématiquement sans qu'on y trouve rien à redire.
"En guise d’accueille"


Neau kommainte.
horrible match de l'atletico qui n'a rien montré à part son millier de fautes... Messi leur a fait comprendre quelque chose avec son coup-franc de vicelard : quand on joue au con...
Bonjour,

Pour avoir vu le match à la télévision, je peux qu'être en désaccord avec M. Delorme: le Barça a touché 4 fois le ballon de la main dans la surface (oui, 4 vous ne rêvez pas): 2 en phase offensive de manière tout à fait volontaire (Messi et Sanchez) et 2 en phase défensive (des pénaltys non sifflés si vous préférez): Iniesta sauf erreur, ainsi que Busquets.

Si on ajoute les 2 hors jeu signalés à tort sur Falcao et Adrian alors qu'ils allaient seuls au but, on ne peut que dire qu'il s'agit d'un match volé.

Si quelqu'un a des leçons de fairplay à recevoir c'est bien cette meilleure équipe du monde qui se comporte en gentlemen quand ça l'arrange. Le but de Messi et la jubilation de Xavi et de Guardiola qui sont pourtant des personnes tout à fait correctes de manière générale contraste avec les poignées de main pas revanchardes exprimées par les colchoneros en fin de match et avec l'ambiance d'un stade qui vient pour le spectacle et pas la peur au ventre de "perdre des points" dans la course au titre.
tchepet +1

Tapez fabrega atletico dans youtube et remater son attentat, c'est inouï que ce type finisse le match. Il n'a même pas l'excuse du feu de l'action, le défenseur est à l'arrêt...a gerber comme arbitrage.
Les 2 mains de messi et sanchez ont été sanctionnées. Tu veux quoi ? Qu'ils prennent la rouge, soit suspendu 5 match et passe 90 jours en prison aussi ?

J'ai pas vu l'attaque de Fabregas, mais celle d'Alves était un peu abusée. Il s'en est bien tiré avec une jaune. (Le coup de coude de Ramos par contre il mérite rien j'imagine ? Il l'a surement pas fait exprès ;-))

Quand au hors jeu, bah ça arrive à chaque match des trucs pareil. Si tu veux je te sors la liste complète des buts annulés pour hors jeu inexistant contre le Real, et des buts que cette même équipe à marqué sur hors jeu cette année ;-)
Au moins dans cet article, y a une once de nuance par rapport au but de Messi.
Car la frappe est magique mais y a pas à dire, il fait sa bonne fouine...
Pourquoi pas. Mais quand t'entends les mecs de Canal jouir en direct' sur le "chef d'oeuvre" du génie Messi, tu t'dis que les gars n'ont plus aucun discernement quand il s'agit du Barça...
C'est quand même dingue: dès qu'on parle des deux plus belles équipes de foot du moment, à savoir le Barça et le Real, personne (ou presque) ne parle plus de jeu... Mais de fautes et d'arbitrage!
+1 TuturK ; j'ai pu voir ce fameux et si fabuleux but. Mur pas en place, gardien non plus : c'est vrai que la frappe est placée, mais le but est pour ainsi dire vide. Bon, ça lui fera au moins un coup franc au génie argentin (c'est quand même ultra rare qu'il en mette).

Une chose qui me choque sur les images, c'est comme Tchepet si j'ai bien compris : c'est l'expression qu'on pouvait lire sur les visages des Xavi, Messi, etc, avec les poings serrés comme s'il s'agissait du coup du siècle : mauvais coup du siècle oui, machiavélique, ce que vous voulez. En tous cas, là, ils n'avaient plus l'air de gentlemen. Là où l'on voit que les barcelonnais ne sont que de bêtes humains et pas ces gentils messieurs beaux joueurs. J'entrevois de plus en plus le mauvais perdant et le gagnant malin, mais c'est la compét qui veut ça et c'est finalement assez rassurant.

Derniers truc : dommage qu'une telle perf fasse oublier le vrai joyau de la journée : une talonnade dans un match où il y a deux ou trois trucs à redire aussi.
D'accord avec tout ce qui a été dit.

tx ce que je dis c'est que le Barça s'en fiche royalement de gagner de manière loyale. Que Thierry Henry mette sa main pour délivrer une passe de but c'est un scandale, que Messi fasse la même chose ça passe. Qu'Henry botte le coup franc quand le gardien place son mur (oui c'est arrivé vous vous en rappellez probablement), c'est un sale coup, que Messi fasse la même chose c'est un génie.

Je salue simplement la classe de Simeone qui n'a pas critiqué l'arbitrage, et qui contraste avec l'attitude de ce club pour lequel l'enjeu commence à détruire l'esprit de compétition, qui est le fair play. L'atletico n'a pas gagné de titre pendant 11 ans. On n'apprendra pas à ces gars à faire le poing dans la poche.
waynerooney Niveau : CFA
tx c'est bizarre tu parles pas des mains de Busquets et Iniesta? Allez remballe on a cramé que t'es un footix barcelonais sans arguments.
Je ne me souviens pas d'une main d'Iniesta. celle de Busquets, oui, mais elle est très difficile à voir pour l'arbitre, d'ailleurs même les joueurs de l'Atlético n'y ont rien vu, et à tous ceux qui parlent ici il vous a fallu un ralenti avec gros plan pour vous en apercevoir.
Dire que le Barça cette saison a été privilégié par l'arbitrage relève presque de l'aveuglement, encore moins le jour où le Real à Vallecas aurait dû terminer le match au minimum à 10 pour le coup de coude volontaire de Sergio Ramos sans parler des autres agressions.
Ensuite, vous l'aurez remarqué, je suis supporter barcelonais, ce qui ne m'empêche pas d'avoir un peu de jugeote. Peut-être que certains médias présentent les Barcelonais comme des anges ou des joueurs modèles, ce n'est pas mon cas. Je trouve que Guardiola a une certaine éthique que n'a pas son homologue madrilène parce qu'il ne justifie pas la victoire à tout prix et parce qu'il n'utilise pas la violence ou la triche comme stratégie pour gagner. Mais dans une situation donnée, frapper un coup-franc avec l'accord de l'arbitre n'équivaut sûrement pas à la main d'Henry, qui était une action de jeu illégale! Messi a marqué ce but en toute légalité, comme le Real le Barça a une mentalité de gagneurs (13 titres en 16 ans, ce n'est pas que grâce à la qualité de jeu) et je me réjouis d'ailleurs qu'ils aient enfin retrouvé cette envie et cette gagne qui leur faisaient défaut depuis 2-3 mois. Enfin, il y a eu des erreurs d'arbitrage évidentes aujourd'hui comme sur le hors-jeu de Falcao couvert assez nettement par Abidal et je le reconnais. Mais il y a aussi eu énormément de fautes de la part de l'Atlético qui auraient très bien pu être sanctionnées plus sévèrement.
Pour terminer, la victoire du Barça, il me semble, n'est pas due à l'arbitrage, ou alors qu'on leur redonne aussi les points perdus sur d'autres matchs où ce sont les équipes adverses qui ont bénéficié d'erreurs similaires voire plus évidentes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 13