Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Rayo Vallecano/Barcelone (0-5)

Le Barça impitoyable avec le Rayo

Sans briller, mais avec de la marge, Barcelone poursuit son sans-faute en Liga. Une manita quelconque sur la pelouse du Rayo qui lui permet tout de même de reprendre seul la tête. De loin le plus important.

Modififié
Rayo Vallecano/Barcelone : 0-5
Buts : Villa (20e), Messi (48e, 88e), Xavi (78e) et Fàbregas (80e) pour Barcelone.


Malgré un score en forme de démonstration, le Barça a connu toutes les peines du monde – enfin presque – à imposer sa patte à l’Estadio de Vallecas. Un résultat sévère qui doit autant aux faiblesses de la défense du Rayo qu’aux coups d’éclat des individualités catalanes. Tito n’en aura que faire. Son Barça reprend trois unités d’avance sur son surprenant rival de l’Atlético Madrid et poursuit son quasi-sans faute sur la scène domestique. Messi, auteur d’un nouveau doublé, et Fàbregas, buteur et passeur décisif, soignent, eux, leurs statistiques.

Villa-Fàbregas, ticket gagnant

Il fait froid en ce samedi soir sur Madrid. Les muscles encore givrés, le début de match est compliqué pour Barcelone. Pour preuve, les hommes de Tito Vilanova n’arrivent pas à enchaîner la moindre séquence de jeu. La faute à une pelouse aux dimensions réduites et un Rayo Vallecano tout feu tout flamme. Les dix premières minutes offrent donc une succession de corners et de frappes en vrac à l’Estadio de Vallecas et ses Bukaneros. De la bonne volonté et du panache, soit, mais qui ne suffisent pas à inquiéter un Víctor Valdés qui touche un nombre incalculable de ballons en tant que premier relanceur. Petit à petit, le milieu de terrain se joue de la grinta madrilène. Alors, sur sa première réelle occasion, Fàbregas lance idéalement David Villa qui n’a plus qu’à fusiller en une touche le portier local. L’appel, tout en verticalité, est parfait, l’offrande distillée au meilleur des moments. Ce coup de bambou va par là même annihiler l’entrain du Rayo. Dommage, car le Barça manque de fluidité et de maîtrise. Un problème que seul Fàbregas semble résoudre. À une minute du gong, son face-à-face est magistralement repoussé par Ruben.

Le Rayo sans démériter

Bim, bam, boum, dès la reprise le Barça tue le suspens. Sur une fixation de Pedro, le jeune Montoya sert dans le bon timing Messi. En retrait, la Pulga a le temps de contrôler le cuir avant d’envoyer une frappe de poney dans la lucarne. L’Estadio de Vallecas se fait muet. Enfin, pour peu de temps, puisque sitôt le break encaissé, les hommes de Paco ne cogitent pas. Sur coup franc, puis corner, le Double V doit d’abord s’employer avant d’apprécier un coup de casque non cadré. S’ensuit une dernière demi-heure étrange durant laquelle les Barcelonais affichent une maîtrise en trompe-l’œil. Car les gars de Vallecas continuent de se créer des situations dangereuses. Une période qui coïncide avec l’entrée de la pile locale, Lass. Sous ses faux airs de Bernard Diomède, l’ailier de poche tente de dynamiter son aile. Sans succès. Pire, ce sont même les Catalans, en deux minutes, qui tuent définitivement la partie. Sur deux centres, Xavi et Fàbregas crucifient Ruben. La fin de match permettra à Tito de faire souffler Xavi et Jordi Alba. Et à Messi de soigner son CV avec un nouveau doublé en officialisant la manita. Pour le Rayo, le score est cruel. Mais cette fois, il n’en aura pas pris sept dans la musette. Triste réconfort…

Par Robin Delorme, à l’Estadio de Vallecas
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 10
il y a 4 heures La finale de la C1 2020 à Istanbul 22 il y a 6 heures Roy Contout en garde à vue 28 il y a 6 heures Ronaldinho va se marier avec deux femmes 75
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 8 heures Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 55 Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Valence est incorrigible