En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Sporting Gijón-FC Barcelone (0-5)

Le Barça gobe Gijón

Facile, le FC Barcelone devient leader virtuel de Liga par une lourde manita dans le fief de Gijón (0-5). Sans Messi, Suárez et Neymar se sont rempli la panse avant la semaine de C1.

Modififié

Sporting Gijón 0-5 FC Barcelone

Buts : Suárez (29e), Rafinha (31e), Neymar (81e, 88e) et Arda (85e) pour le Barça.

« Comment faire sans Messi pendant trois semaines ? » Elle est là, la grande interrogation que tous les fans de phénomènes paranormaux se posent à tue-tête depuis la blessure de La Pulga. En tête de liste, le FC Barcelone se creuse la tête. Le cortex blaugrana doit composer sans son facteur X, même si le Y et le Z, comprendre Luis Suárez et Neymar, sont toujours là. Deux bonnes nouvelles malgré la mauvaise, en vérité. Contre le Sporting Gijón, le Brésilien est l’élément déclencheur du tournant du match. Une passe en profondeur bien sentie, pour lancer Sergi Roberto côté droit. S’ensuit un centre tendu repris au cordeau par le crâne de Rafinha. Après une demi-heure de jeu, l’affaire est entendue, mais le spectacle continue.

Molinon grata


Les étoiles de la Ligue des champions, c’est la semaine prochaine. Luis Enrique le sait, et si le technicien s’agite comme une maraca dès le début de rencontre, son retour en terre natale est avant tout marqué par un turn-over massif. Messi out, ce sont aussi Iniesta, Rakitić, Mascherano et Jordi Alba qui laissent leurs places de titulaires au profit, respectivement, d’Arda, Rafinha, André Gomes, Mathieu et Digne. Passé les préliminaires, l’enceinte du Molinon se chauffe à blanc pour mettre un coup de pression sur son hôte barcelonais.

Emporté dans son élan, Marc-André ter Stegen sort de sa surface ballon en main à l’entrée de la surface. Une maladresse sans conséquence, puisque Víctor Rodríguez foire le bon plan dans la foulée. Si le Barça ne trouve pas encore un rythme de croisière, les premières ébauches de but apparaissent. André Gomes dessine deux frappes dans les nuages, puis Arda Turan trouve Luis Suárez à la limite du hors-jeu. Un grand pont sur le gardien plus tard, El Pistolero inscrit dans le but vide son cinquième but en championnat (29e). Dépassé, Amorebieta joue au charcutier, mais le coup de fuet catalan arrive par ce coup de tête signé Rafinha (31e). Désormais, place à la boucherie.

Les délices de Roberto


Remis de ce double coup de barre, le Gijón d’Abelardo garde son incandescence. L’un après l’autre, Víctor Rodríguez et Lilio obligent Ter Stegen à salir ses équipements. Les contacts deviennent également plus intenses : Neymar valse, Suárez râle, et même Digne fait du petit bois. Au jeu risqué des paroles et des bouchons, le capitaine rojiblanco Sergio Lora voit rouge, et laisse son équipage subir les déferlantes des Culés. Une opportunité pour Paco Alcácer, entré en jeu, de trouver des espaces. Bien servi par Sergi Roberto, la barre transversale lui refuse d’ouvrir son compteur but, mais Neymar suit pour marquer de près (81e). D’un nouveau centre suave de son côté droit, Sergi Roberto offre à Turan le soin de transformer la victoire en tarte (85e), tandis que Neymar offre le café (88e). De quoi envisager une bonne digestion.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
    Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 14
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
    À lire ensuite
    Dans la cage de la Louve