Le Barça gagne son procès face au Monde

Modififié
0 4
La presse française traverse une mauvaise passe ces derniers temps.

Après l’épisode Charlie Hebdo, c’est au tour du journal Le Monde d’essuyer un revers, minime, certes, mais quand même. Le 7 décembre 2006, quelques mois après la victoire en C1 du Barcelone de Rijkaard, Ronnie, Giuly et Deco, le quotidien français avait soupçonné le club catalan d’être lié au docteur Eufemiano Fuentes, et de dopage par la même occasion.

La cour suprême espagnole a décidé de condamner - après appel - le journal à une amende de 15000 euros ainsi qu’à une rectification de l’article sur son site internet pour diffamation et atteinte au droit à l’honneur du FC Barcelone. Le journal s’en sort très bien, puisque la peine initiale prévue était de 300 000 euros.

Même en dehors des terrains, le Barça est imprenable en ce moment... WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ça ne fait que repousser l'échéance, un jour il y aura des révélations dévastatrices sur le dopage dans le foot, et pas seulement au Barça...
Tout à fait d'accord, complétement hypocrite de croire que seuls les cyclistes se dopent ...
En même temps même Guardiola a réussi à se faire blanchir alors qu'il se chargeait comme un chameau. Le Barça est de toutes façons au-dessus des lois.
Il n'y a pas que Pep qui se 'chargeait comme un chameau' et à s'en être sorti.
D'autres joueurs, n'ayant jamais évolué au Barça et n'ayant aucune relation avec le club, se sont dopés abondamment sans jamais avoir de soucis.
Peut-on affirmer pour autant que leurs clubs (clubs dans lesquels des joueurs se sont dopés sans être évincés) sont au-dessus des lois ?

Le FCB, à mon avis, n'est pas plus 'au-dessus' des lois que les autres ténors européens.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Evra, «El Negrito»
0 4