Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Málaga-Barcelone (1-2)

Le Barça gagne sans grande folie

Tout en efficacité, le FC Barcelone a repris provisoirement la tête de la Liga. D'abord bousculés, les Catalans ont réussi à sortir la tête de l'eau pour prendre trois points, et mettre la pression sur l'Atlético Madrid.

Modififié

Málaga CF 1-2 FC Barcelone

Buts : Juanpi (32e) pour Málaga // Munir (2e) et Messi (51e) pour Barcelone

Pas de score fou, pas énormément de spectacle, mais le Barça a gagné. Bousculés par des Andalous très agressifs en première période, les Catalans ont montré deux visages. D'abord de la fébrilité en manquant notamment d'assurance derrière, puis de la maîtrise et de l'expérience en deuxième période, pour conserver la victoire. Mais au milieu de tout ça, les coéquipiers de Messi ont surtout fait preuve d'opportunisme et de réalisme. Car les occasions de Barcelone dans ce match se comptent sur les doigts d'une main. Neymar blessé, Suárez discret et Messi qui revenait, ça donne une attaque peu convaincante, mais pas moins décisive. Un but à chaque début de mi-temps et un coup de massue sur le crâne de Málaga à chaque fois. Forcément, pour les locaux qui n'ont pas démérité, le résultat peu sembler légèrement sévère. Bref, le Barça a gagné sans mettre le feu, mais plutôt à coup d'étincelles.

Málaga costaud


Au coup d'envoi, pas de perte de temps. Passe géniale de Messi pour Luis Suárez, légèrement excentré, qui protège bien son ballon et se présente face au gardien adverse. Du bout du pied, l'Uruguayen parvient à servir Munir qui n'a plus qu'à pourrir dans la cage vide. À peine une minute pour ouvrir le score, ça sent la déculottée. Mais au contraire, les Catalans vont laisser leurs adversaires prendre le dessus. Málaga multiplie les assauts et à force, le Barça prend son premier avertissement. Sur un corner, le ballon est sortie sur Castro, en retrait, qui frappe, mais Claudio Bravo touche suffisamment pour que ça finisse sur le poteau. Plus de peur que de mal, mais Barcelone peine à sortir proprement de son camp. Les Andalous harcèlent carrément le porteur du ballon et vont se procurer une autre occasion. Vermaelen se troue et laisse filer Charles au but. L'attaquant brésilien négocie mal sa course et s'effondre dans la surface après un duel avec Mascherano. L'arbitre siffle, mais c'est simulation. À la demi-heure de jeu, les efforts de Málaga sont récompensés. La défense catalane se met de nouveau en difficulté, Mascherano dégage tant bien que mal sur un adversaire qui donne à Castro. Dans la surface, il se jette pour glisser à Juanpi dont la frappe légèrement déviée bat Claudio Bravo. Égalisation méritée. D'autant plus que les locaux continuent leur pressing et ne laissent pas respirer les Catalans. Mais il faut toujours se méfier du Barça. Messi accélère plein axe et décale Munir qui frappe en première intention. Le tir du jeune attaquant est dévié par Kameni, et ça revient dans les pieds de Messi qui n'a plus qu'à pousser, mais l'excellent retour du défenseur conserve le score nul jusqu'à la pause.

Le Barça à l'ancienne


Au retour des vestiaires, Barcelone semble avoir compris. Beaucoup plus en maîtrise dans les premières minutes, les hommes de Luis Enrique vont, comme en première période, surprendre leurs adversaires. Côté gauche, Adriano envoie un super centre pour Messi qui claque un mélange entre ciseau et reprise de volée, pour redonner l'avantage aux siens. Juste après son but, le Barça se fait une nouvelle frayeur sur un centre, mais Bravo repousse avant que Mathieu ne dégage in extremis. Les choses se calment, et les Catalans imposent leur rythme. De leur côté, les Malagueños ont lâché beaucoup de carburant lors des quarante-cinq premières minutes et semblent accuser le coup. Touchés, mais pas K.O., les locaux réagissent sur coup de pied arrêté. Un bon centre, un dégagement raté de Mascherano, et la balle revient sur Camacho dans la surface, mais son tir est bien repris par Bravo, en deux temps. Les hommes de Javi Gracia poussent dans les dernières minutes, mais à chaque fois, le défense catalane veille. Des efforts qui laissent quelques espaces au Barça qui se crée des occasions, sur quelques coups de pied arrêtés. Messi aurait pu aggraver le score, mais Kameni s'interpose. Dans son antre, Málaga s'incline pour la troisième fois de la saison.


  • Résultats et classement de Liga


    Par Benjamin Asseraf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 26 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 8 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64 dimanche 12 août Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1