1. //
  2. // 21e journée

Le Barça et le Real, comme d'hab'

Le Barça gagne facilement en infériorité numérique, le Real explose l'Espanyol avec un Benzema transparent, Valence liquide le Real Valladolid et Séville est défait misérablement par Saragosse. Bienvenue dans la 21ème journée de Liga.

Modififié
0 0
Real Saragosse 2 – FC Séville 1


Le mercato d'hiver ne sert à rien, hormis pour Saragosse. En alignant cinq des sept joueurs recrutés durant la trêve, les Aragonais ont réalisé leur meilleur match depuis le début de la Liga et pas contre n'importe qui : Séville. Les Andalous sont les grands perdants du week-end, à l'image de leur président, hospitalisé après avoir glissé sur un bidet en sortant de sa douche. Pour Saragosse, il reste encore des espoirs de survie. La preuve, les Penyas aragonaises ont chanté un joyeux anniversaire à Fernando Caceres, un ancien du club hospitalisé en ce moment en Argentine après avoir reçu une balle dans l'œil. Still Alive donc.


Buts : 1-0, Contini. 1-1, Kanouté. 2-1, Negredo (CSC).

Athletic Bilbao 3 – Xerez 2


Depuis l'arrivée de l'entraîneur argentin Gorosito, Xerez semble définitivement ressembler à une équipe de première division. Contre l'Athletic, les andalous pensaient tenir leur match référence en menant pendant 25 minutes à San Mames. Malheureusement pour eux, les Leones ont pu compter une nouvelle fois sur un doublé du goleador maison Llorente, pour rendre un peu de logique à un match complètement dingue. A noter le premier but en première division du milieu de terrain de Xerez, Moreno. 36 ans et plus jamais puceau.


Buts: 1-0, Muniain. 1-1, Moreno. 1-2,Bermejo. 2-2, Llorente. 3-2, Llorente.

Osasuna 1 – CD Tenerife 0


Quatrième victoire consécutive d'Osasuna en championnat face à un rival direct pour le maintien, Tenerife. Les Navarrais n'avaient plus connu une aussi belle série depuis 2006. Pour eux, le maintien semble presque définitivement acquis. Pour les insulaires en revanche, c'est loin d'être le cas...


But:1-0, Aranda.

Malaga 0 – Deportivo La Corogne 0


Malgré ses huit blessés, un onze type fait de bric et de broc, et un homme en moins (Pablo Alvarez, suivi dans le vestiaire par Lotina, l'entraîneur, également expulsé) pendant plus d'une heure, le Deportivo la Corogne a su arracher le point du match nul à la Rosaleda. Un stade fétiche dans lequel les Galiciens ne perdent plus depuis 11 ans.

[page]
UD Almeria 3 - Sporting Gijon 1


Les expulsions ont été le fil rouge de ce match pour le moins bizarre. Le Sporting a ouvert la marque après l'expulsion de l'Andalou Chico (Almeria), avant de se faire complètement déborder par des Rojiblancos avides de révolte. Complètement déstabilisés par le scénario du match, les Asturiens ont même fini le match à neuf. Comble du ridicule, le Français Arnolin a vu un rouge après s'être embrouillé avec un ramasseur de balles. Saleté de môme.


Buts: 0-1, Diego Castro. 1-1, Crusat. 2-1, Domingo Cisma. 3-1, Guilherme.

Real Majorque 1 – Villarreal 0


Nouvel entraîneur (Garrido) et nouvelle défaite pour le sous-marin jaune. Cette fois-ci, Villarreal a pourtant fait meilleure impression mais a gâché un nombre incalculable d'occasions face à Aouate. Finalement, c'est le Portugais et capitaine de Majorque, Nunes, qui est venu crucifier Robert and Co. Un hold-up qui permet aux insulaires de remporter leur 10ème victoire d'affilée à domicile et de s'accrocher aux places européennes.


But: 1-0, Nunes.

FC Barcelone 2 – Getafe 1


Le Barça a gagné à 9 contre 11 après les expulsions de Piqué à la 9ème minute et de Marquez en toute fin de match. Sur le terrain, personne n'a pourtant vu l'infériorité numérique. Complètement dépassés par le milieu de terrain magique du Barça, les banlieusards madrilènes n'ont rien pu faire, ou si peu. Messi auteur d'une passe décisive et d'un but, a réalisé une bonne performance, mais s'est complètement fait éclipsé par la prestation délicieuse d'Iniesta. Ça se sent, ça se voit : la Ligue des Champions est bientôt de retour. Stuttgart peut commencer à baliser.


Buts : 1-0, Messi. 2-0, Xavi. 2-1, Soldado.

[page]
Real Madrid 3 – Espanyol Barcelone 0


Il n'y a pas eu de match entre l'Espanyol et les Merengues. Impossible donc de savoir si le Real était trop fort ou si l'adversaire était beaucoup trop faible. Un peu des deux sans doute. Une chose est sûre, Benzema n'a pas réalisé un grand match. Plus inquiétant, le Français n'arrive à passer aucun dribble et joue comme ce crétin de Marcelo : à contretemps. Bref, il devrait retrouver le banc des remplaçants avec le retour de Ronaldo et surtout d'Higuain, auteur d'un petit bijou en fin de match. Quoi qu'il en soit, le Real semble avoir trouvé son rythme de croisière, et confirme les progrès en matière de jeu collectif affichés la semaine dernière à La Corogne. Ce n'est pas encore brillant, ni convaincant, mais au moins, ça marche.


Buts : 1-0, Sergio Ramos. 2-0, Kaká. 3-0, Higuaín.


FC Valence 2 – Real Valladolid 0


Arrivé en Espagne il y a bientôt deux ans, Banega n'est pas loin d'être la belle surprise du championnat. Ultra-technique, l'ancien bostero est devenu le cerveau de l'armada Che. Contre Valladolid, l'Albiceleste a encore confirmé son excellent état de forme avec un but et une passe décisive pour David Villa. Les Blanquivioletas, malgré leur nouvel entraîneur Onesimo, se retrouvent dans une situation critique et devront se bagarrer jusqu'à la dernière minute du championnat pour éviter la relégation. A noter que Valence a chipé la troisième place de l'Athletic Bilbao dans le classement historique de la Liga en engrangeant son 2944ème point en Liga.


Buts : 1-0, Banega. 2-0, Villa.

Racing Santander 1 - Atletico Madrid 1


Buts: Forlan, Colsa

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ce qu'il faut retenir
0 0