Le Barça et le bus magique

0 0
On peut avoir la meilleure équipe du monde, le meilleur joueur, le plus beau maillot, un palmarès hors norme mais s'incliner devant Mère nature.

Le FC Barcelone a dû se coltiner une quinzaine d'heures de bus pour rejoindre Milan en raison des problèmes liés à l'éruption du volcan islandais. Un voyage qui forge le caractère, même celui de Pep Guardiola, l'entraîneur catalan: « Ce n'est pas l'idéal de faire 14 heures de route avant une demi-finale de Ligue des Champions contre l'Inter. Mais on ne peut pas se plaindre, plein de gens se sont retrouvés comme nous. C'est une situation atypique, on ne peut rien faire contre le volcan. Et puis si on ne venait pas, on perdait 3-0 (sur tapis vert). Alors on a pris deux cars, dont un qui est un peu plus confortable pour les joueurs. C'était la seule solution. Mais heureusement que l'Inter a éliminé le CSKA (en quarts), sinon nous aurions dû partir dès après le match contre l'Espanyol (samedi) pour arriver à Moscou... » .

Au moins, il garde son humour...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Dassier adoube Deschamps
0 0