1. //
  2. //
  3. // Bétis-FC Barcelone

Le Barça et l’ombre du Real de Queiroz

Longtemps leaders solidaire de Liga et en course pour un second triplé consécutif, les Blaugrana se sont écroulés le printemps arrivant. Un coup de mou coupable qui rappelle inévitablement le parcours du Real Madrid version 2003-2004. Des Merengues dirigés par Carlos Queiroz qui ont tout perdu en l’espace de quelques semaines.

Modififié
Février dernier apporte son lot de sourires et de bonheur du côté du Camp Barça. Leaders en solitaire d’une Liga qu’ils victimisent, favoris tout-puissant à leur succession en Ligue des champions, et tout frais qualifiés pour la finale de la Copa del Rey, les Blaugrana prennent le chemin d’un second triplé consécutif. Un parcours qui frôle la perfection et qui, de l’aveu de tous les membres de l’armada catalane, appelle une saison historique. Même à quelques centaines de kilomètres de là, du côté d’un Real Madrid qui patauge, Zinédine Zidane accuse le coup.


Les treize unités d’avance en championnat « annihilent nos chances de titre » , plussoie l’entraîneur castillan à l’accent marseillais. La rengaine ne varie pas dans l’autre fanion de la capitale, fidèle à sa philosophie du « match après match » . De ce panorama excitant, le FC Barcelone ne se retrouve aujourd’hui plus qu’avec des miettes. Éliminés de C1 dès les quarts de finale et sans marge de manœuvre en Liga, les Blaugrana voient planer au-dessus d’eux l’ombre d’un certain Real Madrid estampillé Carlos Queiroz. Retour sur l’un des plus gros plantages du ballon rond espagnol que le Barça n’espère pas rééditer.

Quand les Zidanes et Pavones mettent à mal le Real


« Le football, c’est de l’art et de la rigueur » . Tout juste intronisé amiral en chef du navire merengue, Carlos Queiroz se la joue grandiloquent. C’est, qu’accompagné de Jorge Valdano, directeur sportif de la Maison-Blanche et principal instigateur de son arrivée, il se sent pousser des envolées lyriques. En ce 26 juin 2003, le sourire du Portugais raconte autant sur sa béatitude que sur son inexpérience. Lui, l’ancien adjoint de Sir Alex Ferguson à Old Trafford se retrouve propulsé au front. Et quel front : celui du Real Madrid, machine à broyer des entraîneurs et à s’inventer des polémiques. Reste que face aux caractéristiques du club aux neuf Ligue des champions, Carlos Queiroz répond par des débuts canons. Les départs forcés des Morientes, Hierro et Makelele, tous membres de la classe médiane du vestiaire, se digèrent au fil des succès, tandis que les jeunes canteranos Portillo ou Raúl Bravo perfectionnent leur apprentissage au haut niveau. L’ère des Zidane et Pavon, savant mélange de super stars et de joueurs formés à la Fabrica, peut commencer au Santiago Bernabéu. D’abord mirifique, ce cycle d’un exercice connaît une fin cataclysmique.


Lorsque le Real pénètre dans son Bernabéu, personne, ou presque, n’en garnit ses tribunes. Encore sous le choc des attentats qui surviennent deux jours plus tôt à la gare d’Atocha, les Madrilènes défilent dans la rue et se soutiennent tant bien que mal. Pour ainsi dire, la rencontre merengue face au Real Saragosse passe sous les radars de l’actualité. Pourtant, elle marque un changement radical des aspirations du Real. Contraints au nul, les Madridistas perdent pour la première fois de l’année du terrain sur leurs poursuivants Chés et entament leur descente aux enfers. Elle s’officialise dès la semaine suivante : face à ces mêmes Aragonais, en finale de Copa del Rey, ils s’inclinent honteusement (3-2) et disent adieu à leurs espoirs de triplé. S’ensuit une dilapidation de huit points d’avance en Liga en onze journées, pour un titre qui file dans l’armoire à trophées du Valence de Benítez - pis, les Merengues s’inclinent six fois lors des sept dernières journées. En terres européennes, même refrain : favori après avoir éliminé le Bayern en huitièmes, le Real se rend à Monaco avec l’assurance d’un 4-2 acquis a casa. Bingo, le retour accouche d’un 3-1 monégasque estampillé Giuly et... Morientes.

Vidéo

De la MSN aux Galacticos, une fatigue humaine


Plus que des parallèles de résultats et de baisse de forme, le Real Madrid de Queiroz et le FC Barcelone de Luis Enrique partagent d’autres caractéristiques au premier rang comme la composition de leur effectif. Quand l’effectif madrilène de 2003-2004 n’offre aucune profondeur de banc à l’entraîneur portugais, celui de Luis Enrique ne fait guère mieux. Avec un onze de gala qui ne varie quasiment jamais, la moindre absence se paie cash. Car outre l’explosion et l’exception de Sergi Roberto, aucune recrue - Arda, Aleix - ou canterano - Sandro, Munir, Bartra - n’offre de solides garanties. Idem, quand le trio offensif de la MSN ne se repose jamais et en paie les frais au printemps, le quatuor Zidane-Figo-Raúl-Ronaldo accuse également le coup à l’orée de la fin de saison, jusqu’à en perdre son football. Autant d’éléments similaires qui n’impliqueront pas forcément une funeste destinée à la Queiroz au Barça de Luis Enrique - d’autant que les prérogatives sportives de Bartomeu ne sont pas celles de Florentino Pérez. Quoi qu’il en soit, et comme l’ont montré ces Merengues schizophrènes, rien n’est jamais gagné tant que la coupe n’est pas soulevée.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Avant même de lire l'article rien que sur le titre pourquoi ne pas se référer à un exemple plus pertinent: Le Barca de Tata Martino en 2013 ?
Toulalan2000 Niveau : District
Un leader solidaire, c'est un leader solitaire qui est en plus solide ?
Ou c'est un leader qui permet à ses adversaires de revenir pour ne pas tuer le suspense trop tôt ?
si le barca fini la saison avec 3 titres (les espanyols)
et les 2 madrid aucun ...

faudra pas faire les étonnés hein !
Simplement parce que le Barça de Martino n'avait pas autant d'avance sur ses poursuivants (max 5 sur le Real, à la lutte avec L'Atléti) et surtout ils se font dépasser bien plus tôt par le Real
Message posté par Benzegras
Simplement parce que le Barça de Martino n'avait pas autant d'avance sur ses poursuivants (max 5 sur le Real, à la lutte avec L'Atléti) et surtout ils se font dépasser bien plus tôt par le Real


le precedent message etait en reponse à aerton
oui puis, parce que Suarez (53 buts)
hein ....
Mais qu'est ce qu'un leader solidaire au juste?
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8