1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 23e journée

Le Barça et l’Atlético sans briller, le Real remercie Modrić

Un week-end classique en Liga : les trois premiers ont gagné. Le Barça a difficilement battu Levante, l’Atlético a retrouvé son arme fatale, et Modrić a sauvé le Real Madrid. Ah, et Torres a enfin marqué.

Modififié
275 8

L’équipe du week-end : Atlético de Madrid


Au Vicente-Calderón, chaque corner est fêté comme un penalty. Les commentateurs espagnols ont même renommé le coup de pied de coin en « penal corner » . En général, Koke s’élance et cherche la tête de Diego Godín. Suspendu pour cette rencontre contre Eibar, c’est son jeune coéquipier uruguayen, José María Giménez, qui s’est chargé de transformer la sentence. Un match mal débuté par un Atlético totalement remanié. Saúl, qui a dépanné en défense centrale, a offert l’ouverture du score à Keko, avant de se rattraper, sur corner évidemment. Emmené par un excellent Óliver Torres, les Colchoneros sont finalement venus à bout d’Eibar (3-1), avec le centième but de Fernando Torres. En conférence de presse, Diego Simeone a remercié son public en lui glissant un petit tacle : « Les supporters ont été incroyables. Aujourd'hui, on a enfin rejoué à douze. » Avec ces trois points, les Madrilènes continuent de coller au cul du Barça.

Youtube

Le joueur du week-end : Luka Modrić


Et quel joueur ! Dimanche soir, Luka Modrić a sauvé le Real Madrid, bousculé par Grenade. Le milieu croate, qui a perdu le ballon (en se cognant sur l’arbitre) sur le but d’El Arabi, offre la victoire aux hommes de Zizou à la 84e minute. Et remercie son entraîneur : « Avant le match, Zidane m’a dit que je devais plus frapper. Et c’est enfin rentré. » En conférence de presse, Zizou a lui rendu hommage à son meneur « qui – grâce à ce superbe but – maintient le Real en vie » . Le mot de la fin revient à Diego Latorre, ancien joueur de Boca Juniors : « Aucun joueur n’est capable d’autant conditionner le fonctionnement de son équipe. » Le Real de Modrić.

Vous avez raté Málaga-Getafe et vous n’auriez pas dû


On vous l’accorde, il y a autre chose à faire un vendredi soir que de regarder une affiche entre deux clubs du ventre mou de Liga. Et c’est bien dommage. Car vous avez certainement raté la démonstration collective de Málaga, qui s’est amusé de Getafe. Un 3-0 plié en une mi-temps, grâce notamment à un superbe but d’Añor.

Youtube

La polémique de la machine à café con leche : Ça te fait rire, Gary ?


Gary Neville est en danger. L’ancien latéral de Manchester United, installé sur le banc de Valence depuis l’éviction de Nuno, ne trouve toujours pas la formule. Face au Betis Séville, les Chés ont encore connu la défaite (1-0). Un bilan catastrophique pour l’ancien analyste de Sky Sports (zéro victoire, cinq nuls, quatre défaites), qui ne devrait pas faire long feu en Espagne. Lors de la conférence de presse d’après-match, Neville s’est amusé de sa situation : « On me juge sur six semaines. Ma nécrologie a déjà été écrite. » Pas sûr que ça fasse rire les supporters valenciens.

Le golazo du week-end : Modrić, évidemment



L’analyse définitive : Villarreal déjà détaché, Levante en galère


On le sait, la Liga est un ménage à trois depuis longtemps. Derrière le Barça, le Real et l’Atlético, quelques équipes tentent d’exister. Et se disputent un tout autre championnat : celui pour le tour préliminaire de la Ligue des champions et pour la Ligue Europa. Et dans cette lutte, Villarreal semble bien parti pour garder la quatrième place. Après le match nul à Bilbao (0-0), le sous-marin jaune a huit points d’avance sur le FC Séville, qui paie son mauvais début de saison. En bas du classement, c’est Levante qui voit son avenir s’assombrir. Après une défaite honorable (0-2) face au FC Barcelone, les coéquipiers de Giuseppe Rossi ont désormais cinq points de retard sur le premier non-relégable.

Les déclas du week-end


« Prolonger Neymar ? Il est heureux et nous sommes tranquilles. » Après la victoire du Barça à Levante, Robert Fernandez, directeur sportif du club catalan, a évité le sujet épineux du moment. Fais gaffe Robert, Pep traîne par ici.

Lors de sa tournée des médias, Aymeric Laporte a répété son envie de jouer sous le maillot bleu. Le défenseur de l’Athletic Bilbao a aussi évoqué l’intérêt du FC Barcelone, lors d’une interview pour Téléfoot : « J’ai un chemin à parcourir. Et ça passe par ces années ici à Bilbao. » Enfin bref.

« C’est un moment pourri. Il faut sortir de cette situation et nous allons le faire. Je ne vais pas parler du futur de l’entraîneur. Cela ne me regarde pas. » Negredo, après la défaite de Valence. Bonne ambiance.

«  Après autant de temps sans jouer, je remercie le club et l’entraîneur pour cette opportunité. Maintenant, il faut continuer de travailler pour avoir plus d’opportunités. » Lucas Hernández, le jeune défenseur français de l’Atlético de Madrid, a pu enfin fouler la pelouse du Vicente-Calderón cette saison.



« Ils ne méritaient pas de gagner. » José Ramón Sandoval, entraîneur de Grenade. Explosif.

Et sinon, que pasa ?


Le salut valencien.


Iniesta régale, Messi conclut, l’arbitre annule.


« Mais qu'est-ce que je fous là? »


Sergio Ramos a du mal avec les dictons. Après la victoire contre Grenade, le défenseur central madrilène a félicité ses attaquants en utilisant l’expression « tener la pólvora mojada » , qui désigne un attaquant en mal de buts. T’es un gagnant, Serge.

Fernando Torres a enfin planté son centième but sous le maillot de l’Atlético. El Niño met fin à une période compliquée de dix-neuf matchs sans marquer. Avec un bel hommage pour l’homme qui l’a formé. Classe.


« Allo Titi, y a encore de la place chez Sky Sports? »


Karim Benzema veut son titre de Pichichi. Dix-neuf buts en Liga, juste derrière Luis Suárez pour l’attaquant français. Vous êtes sûrs de ne pas vouloir l'emmener à l’Euro ?

L'Espanyol coule à domicile. La Real Sociedad a roulé sur les Catalans, avec un joli 0-5.

Luis Enrique, l’homme record. Grâce à la victoire contre Levante, l’entraîneur catalan a égalé celui de Pep Guardiola : vingt-huit matchs consécutifs sans défaite à la tête du Barça.

Une proposition de troc.


Beauvue est de retour.


Un joli corner rentrant en troisième division espagnole. Golazo.

Youtube

Retrouvez tous les articles « Liga » ici

  • Résultats et classement de Liga Par Ruben Curiel
  • Modifié

    Dans cet article

    Frenchies Niveau : CFA
    Note : -1
    Pour Modric, faut pas en faire des tonnes non plus
    enfin j'entends, ok son but est très beau !
    mais quand on est responsable d'un but et qu'on en met un derrière, 1-1 on se transforme pas en "héro", on se "rachète" tout simplement ... on peut pas considérer qu'on a fait la différence donc.

    Moi j'aurais mis une pique au casper du week end en liga = CR7
    c'était même pas "un grand match" quoi, si même contre les sparrings il disparait, la liga c'est dead.
    Jimmy Gatete Niveau : District
    Cet ecriteau pour Ronaldo, ca veut dire quoi?
    Message posté par Jimmy Gatete
    Cet ecriteau pour Ronaldo, ca veut dire quoi?


    Plus ou moins:
    "Cristiano, je t'échange ton maillot contre mon père".
    Message posté par Jimmy Gatete
    Cet ecriteau pour Ronaldo, ca veut dire quoi?


    Cristiano, ton maillot contre ma mère
    Note : 1
    On le dit quand que Modric est le joueur le plus sous coté?
    On peut se branler tant qu'on veut sur la BBC, james ou isco, le patron du Real c'est lui! Et ce depuis plusieurs années, et dire que sous Mourinho il était loin d'être titulaire...
    Je l'ai dans mon équipe PES/Fifa depuis 2007
    mixmaster Niveau : DHR
    Message posté par YNWA#
    Plus ou moins:
    "Cristiano, je t'échange ton maillot contre mon père".


    Un instant j'ai cru que ton pseudo était YMCA et que ça allait bien avec l'écriteau !
    Note : 2
    Message posté par fuzat
    On le dit quand que Modric est le joueur le plus sous coté?
    On peut se branler tant qu'on veut sur la BBC, james ou isco, le patron du Real c'est lui! Et ce depuis plusieurs années, et dire que sous Mourinho il était loin d'être titulaire...
    Je l'ai dans mon équipe PES/Fifa depuis 2007


    Y'a qu'une personne qui le sous côte, c'est toi. Faut pas confondre sous côté et sous médiatisé.

    Tout le monde reconnait sans broncher que Modric fait partie des meilleurs au monde, et que c'est lui LE titulaire indiscutable du milieu de terrain. Le 1er nom à cocher sur la feuille de match.
    Et sous Mourinho il n'était pas titulaire au début seulement non? Période d'acclimatation, toussa... Après je crois qu'il est déjà un élément important.
    On parle de la faiblesse des coachs anglais ? Ces mecs sont justes capables d'entraîner en PL.

    Le mal est sans doute plus profond à Valence, mais entre Moyes et Neville, c'est un vrai flop en Liga.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    275 8