1. //
  2. // Finale
  3. // River-Barça (0-3)

Le Barça est champion du monde

Grâce à Messi et Suárez, le Barça a écrasé River Plate (0-3). Barcelone remporte un troisième Mondial des clubs.

Modififié
4k 27

River Plate 0-3 FC Barcelone

Buts : Messi (36e) et Suárez (49e et 68e) pour le Barça

On peut souffrir de colique néphrétique, et contribuer brillamment trois jours plus tard à la conquête d'un énième titre de son équipe. Enfin, il peut. Lionel Messi, génie incontesté, a débloqué une rencontre compliquée pour le Barça. Un but exceptionnel, malgré un contrôle de la main, qui ouvre le chemin de la victoire aux Catalans. C’est ensuite Luis Suárez qui achève les Argentins, par deux fois. Face à River Plate, les hommes de Luis Enrique ont remporté le Mondial des clubs pour la troisième fois depuis 2000. Une performance remarquable.

Contrôle de la main, puis but


Rapidement, Messi et les siens squattent le ballon. Remis de sa maladie, le numéro 10 du Barça se balade au milieu de terrain et subit le marquage infernal de Ponzio. Le plan dessiné par Marcelo Gallardo semble clair : un pressing très haut, des coups de pied arrêtés – arme fatale de River –, et quelques contres bien gérés. Piqué sauve d’ailleurs les siens après un bon centre de Viudez. Infranchissable lors de la demi-finale face à Sanfrecce Hiroshima, Barovero réalise un arrêt exceptionnel sur la première tentative de Leo Messi.


Dès la vingtième minute, le pressing de River se fait moins intense. Tout le contraire des chants des supporters des Millonarios, omniprésents lors de ce Mondial des clubs. Coincé entre Piqué et Mascherano, Alario touche très peu de ballons. Côté adverse, c’est Dani Alves qui déclenche une seconde frappe qui inquiète le gardien argentin. Viudez, titularisé à la place de Mayada, met en difficulté la défense catalane. Alario apparaît enfin et fait plonger Bravo pour la première fois du match. Finalement, la défense de River va craquer à la trente-sixième minute. Messi ouvre le score et sort son équipe d’un piège. Un but magnifique, mais entaché d’un contrôle de la main, et d’une faute au départ de l’action.


Après l’ouverture du score, les hommes de Luis Enrique accentuent leur domination. Et retourneront au vestiaire avec un avantage plutôt polémique.

Suárez plante son doublé


Au retour des vestiaires, Gallardo bouge ses pions. Lucho González et Pity Martínez entrent contre Ponzio et Mora. Une habitude pour le Muñeco, qui n’hésite jamais à changer ses plans lorsque son équipe perd. Mais ça ne change rien. Luis Suárez punit la perte de balle de Sánchez. Sur une ouverture lumineuse de Busquets, l’attaquant uruguayen offre un avantage plus conséquent, et cette fois mérité aux vainqueurs de la dernière Ligue des champions.


La suite du match est un long fleuve tranquille pour le Barça. Messi manque de marquer le troisième but, après un sauvetage de Maidana. Les Espagnols déroulent, et Barovero doit encore sortir des parades de patron pour éviter le naufrage des siens. Une domination qui énerve les joueurs de la Banda, qui multiplient les fautes violentes. Et ce qui devait arriver… Luis Suárez marque le troisème but de la rencontre de la tête, après une passe décisive de Neymar.



Match plié et mission accomplie pour le Barça. Les changements de Gallardo n’auront pas été efficaces cette fois-ci. Dans les tribunes du stade de Yokohama, ce sont toujours les supporters incroyables de River qu’on entend. Le plan de Gallardo aura tenu à peine une mi-temps. Alario se procure une unique occasion de la tête à un quart d’heure de la fin. Mais Claudio Bravo calme les ardeurs de l’attaquant de River. Idem pour Martínez, qui voit le gardien chilien détourner sa frappe sur le poteau. Luis Enrique se permet même de faire profiter Vermaelen et Mathieu, qui entrent en jeu en fin de match. Intouchable, le Barça remporte un troisième Mondial des clubs depuis 2000 et l’intronisation de ce nouveau format. De River Plate, on retiendra ses exceptionnels supporters qui auront fait plus de 18 000 kilomètres pour assister à ce Mondial et retourner le Japon. Mais sur le terrain, Messi et les siens étaient au-dessus. Un titre totalement mérité.
Par Ruben Curiel
Modifié

Dans cet article

*depuis 2009
Triplé + Doublé, Suarez tu es le meilleur avant-centre du monde, je te hais d'être parti, quel joueur <3
Spikelee92 Niveau : CFA2
Non non depuis 2000 le nouveau format, en 2006 ils avaient perdus en finale
Ah oui exact
Leo Messi est le 1er joueur de l'histoire à avoir marqué dans 7 compétitions différente la même année (Club et sélection inclus).

Voila voila
Spikelee92 Niveau : CFA2
Match plaisant par contre beaucoup trop de faute du côté de river l esprit sud américain peut être mais trop quand même.
Messi qui retrouve du rythme, Suarez fidele à lui même.
Neymar est l'avenir du foot mondial y a pas de discussion la dessus pour une fois sur so foot,on est tous d'accord mais il doit éviter de tomber trop facilement, Messi Ronaldo Ronaldinho etc les grands ne tombe pas facilement et poursuive tant que possible l'action.
groslardinho Niveau : District
MSN en mode bulldozer! Ils sont tous plus incroyable les uns que les autres.
Frenchies Niveau : CFA
bon beh voilà la MSN dépasse la BBC en terme de titres ...
c'est désormais bien "officiel".

je peux pas m'empêcher d'imaginer la MSN avec le trio du milieu "2009"... Busquets Iniesta(plus jeune, dribbleur comme Messi) et le métronome Xavi (que Rakitic n'égalera quand même jamais)

le comble, c'est que dans ce match, la MSN a croqué 4/5x à tour de rôle !!!

Sinon, match de DARON de shakiro (qui avait pas fait une perf pareil depuis des années) ... et Bravo est vraiment un gardien énorme aussi!

River n'a pas démérité (enfin ils ont pas été très dangeureux les 75 premières minutes -_-) au retour des vestiaires je les imaginer égaliser, mais concrètement le coaching a tout foutu en l'air lol

Iniesta/Messi/Neymar quel caviar techniquement -_-

Mais comme pour la BBC => le plus dur va vraiment être de "confirmer" en 2016, avec à minima 2 titres (et si possible le graal C1...).

Vidal et Turan qui vont venir faire tourner le milieu, vraiment excellente news ...
même si Sergi "masia" Roberto a très bien assuré l'interim pour faire souffler Rakitic ou Iniesta !

Vermaelen et Mathieu qui gratent du temps de jeu pour "faire tourner derrière" c'est pas du luxe (Masche commence à avoir moins de jus)

Bref, depuis 10 piges (l'explosion de Roni en gros)... le Barca a conquis pratiquement 25 titres, c'est tout simplement monstrueux.
(pratiquement en tête des clubs sur les 50 dernières années quoi)
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Mais quelle surprise....Bravo au Barca qui boucle l'année en taulier.
groslardinho Niveau : District
Message posté par Spikelee92
Match plaisant par contre beaucoup trop de faute du côté de river l esprit sud américain peut être mais trop quand même.
Messi qui retrouve du rythme, Suarez fidele à lui même.
Neymar est l'avenir du foot mondial y a pas de discussion la dessus pour une fois sur so foot,on est tous d'accord mais il doit éviter de tomber trop facilement, Messi Ronaldo Ronaldinho etc les grands ne tombe pas facilement et poursuive tant que possible l'action.


Si tu parles bien du Ronaldo original et pas de l'autre pleureuse qui se met sur la pointe des pieds sur les photos, on est totalement d'accord!
Spikelee92 Niveau : CFA2
Sur l'année 2015
Messi 47 buts , Suarez 46 buts , Neymar 41 sortez vos livres d'histoire et chercher un équivalent de quoi tordre le coup à la légende urbaine qui veut que Messi empeche les autres de s exprimer. Je compte même pas les passes décisives. Phénoménal tout bonnement
Messi ballon d'or
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Quelqu un a déjà sérieusement avancé que Messi ne regalait pas ses collègues ?
Spikelee92 Niveau : CFA2
@ roberto larcos J en ai lu des vertes et des pas mûres ici.
Souvient toi , c'est la faute à Messi si ibra villa etc non pas réussi.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Comment ça va se gérer au niveau du barça le boxing day (car ils font ça cette année en espagne je crois?)? Ils reviennent et ils jouent direct? Y'a une treve du coup?

Ca serait pas étonnant qu'ils fassent comme le real de l'an dernier et qu'ils s'écroulent après la trêve. Enrique a intérêt à faire tourner un maximum quand il aura ses remplaçants.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 27