Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-FC Barcelone (0-3)

Le Barça enterre le Real

Largement dominateurs en première période, les Madrilènes n'auront pas su faire la différence pendant leur temps fort. Leur temps faible, en revanche, a été fatal puisqu'il n'aura fallu que neuf minutes au Barça pour faire basculer la rencontre lors du second acte. Score final, 3-0 pour des Catalans qui voient la route vers le titre bien dégagée.

Modififié

Real Madrid 0-3 FC Barcelone

Buts : Suárez (54e), Messi (64e sp), Vidal (93e) pour le Barça

Au petit trot, Carvajal regagne les vestiaires la tête basse. Sur son trajet, le latéral croise Zinédine Zidane dont la mine crispée et inquiète ne laisse aucune place au doute : le Real vient de vivre le tournant de sa saison. Et il n'a pas pris le bon virage. À la 64e minute de ce Clásico, donc, Carvajal vient d'être expulsé pour une faute de main grossière dans la surface. Dans la foulée, Messi transforme en force et réalise le break pour le Barça, puisque neuf minutes plus tôt, Suárez avait ouvert le score à la suite d'une superbe action collective. Après avoir pourtant intensément dominé la première période, le Real se retrouve donc à quatorze points de son adversaire du jour et fait une croix quasiment définitive sur la Liga. Décidément, il s'en passe des choses en neuf minutes.

Modriniesta est-il le football ?

Un Real dominateur, mais inefficace


Avec onze points de retard sur leurs rivaux catalans au coup d'envoi, les Madrilènes le savent, la victoire est impérative, ce samedi après-midi, pour ne pas définitivement dire adieu au titre de champion. En bon leader, Cristiano Ronaldo indique le chemin à suivre dès la deuxième minute de jeu, mais son but de la tête est logiquement refusé pour une position de hors-jeu. Bien en place, agressif, le Real réalise une très bonne entame de match. Sans toutefois parvenir à trouver la faille à l'image de CR7 qui, en position idéale, offre une reprise de volée fantôme.

Le Barça se réveille peu à peu et même complètement lorsque Paulinho, bien servi par Messi, balance une énorme praline qui oblige Navas à dégainer une manchette de grande classe. Le Brésilien récidive quelques minutes plus tard d'un peu plus loin, mais trouve une nouvelle fois le portier costaricien sur sa route. Finalement, la plus grosse occasion de cette première période arrive du crâne de Benzema dont la reprise vient s'écraser sur le poteau de Ter Stegen. 0-0 à la pause, pas de jaloux, tout reste à faire. Surtout pour le Real qui n'aura donc pas su mettre à profit sa nette domination.

Neuf minutes fatales


Après quarante-cinq premières minutes à tâter l'ambiance, le Barça revient sur la pelouse avec un tout autre visage. Il ne faut d'ailleurs pas plus de neuf minutes pour voir Suárez conclure une action d'école. Rakitić remonte le ballon plein axe avant de décaler Sergi Roberto sur la droite qui, sans contrôle, sert Suárez dans la surface, dont la reprise ne laisse aucune chance à Keylor Navas. Contre toute attente au vu de la première période, le Barça vire donc en tête. Et le pire reste à venir. Moins de dix minutes plus tard, Carvajal voit rouge après s'être pris pour un gardien de but dans ses six mètres.

Messi n'en demandait pas tant pour envoyer un missile dans les filets madrilènes et acter, déjà, un précieux succès. Sonnés, les Madrilènes passent même tout proche du K.O, mais Navas sauve les meubles en repoussant la tentative de Messi. Contre toute attente, les locaux trouvent les ressources pour repartir vers l'avant et mettent une énorme pression sur le camp barcelonais. Mais Bale, par deux fois, puis Ramos se heurtent tous les deux aux gants d'un Ter Stegen impérial. Le vent a tourné. Vidal ajoute même un troisième but au bout du temps additionnel. Plus rien ne peut empêcher le Barça de repartir de Madrid avec les trois points. Et surtout, avec une gueule de champion.

Real Madrid (4-4-2) : Keylor Navas - Carvajal, Varane, Ramos, Marcelo - Casemiro (Asensio, 72e), Kroos, Modrić, Kovačić (Bale, 72e) - Benzema (Nacho, 66e), Cristiano Ronaldo.
Entraîneur : Zinédine Zidane

FC Barcelone (4-4-2) : Ter Stegen - Alba, Vermaelen, Piqué, Roberto (Vidal, 92e) - Iniesta (Semedo, 76e), Busquets, Rakitić, Paulinho (Gomes, 83e) - Messi, Suárez.
Entraîneur : Ernesto Valverde Berizzo


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga



    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
    Partenaires
    Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168
    À lire ensuite
    Les notes du Real Madrid