1. //
  2. // 8es
  3. // Espanyol-Barcelone (0-2)

Le Barça élimine un Espanyol violent

Comme cela était prévu, le FC Barcelone dispose de l’Espanyol Barcelone dans un match engagé, mais assez pauvre techniquement (2-0). Et une fois encore, le derby de Catalogne ne fera pas parler de lui pour le beau jeu.

Modififié
209 26

RCD Espanyol 0-2 FC Barcelone

Buts : El-Haddadi (32e, 87e) pour le Barça

On joue la 31e minute de jeu dans le Cornellà-El Prat. Le match entre le FC Barcelone et son rival régional est assez pâlichon. Et pour cause : la rencontre aller s’est terminée largement à l’avantage de l’escouade blaugrana. Sans suspense donc, Lionel Messi va tout de même apporter son coup de pinceau à la rencontre. Au milieu du terrain, Leo hérite de la gonfle, mais se retrouve à l’arrêt. Pas de problème. Sa tête se lève, son pied gauche se lance, sa passe en profondeur pour Munir El-Haddadi est parfaite. Après un dribble sur le gardien, l’international espagnol est proche de tomber, mais il s’arrache. Bien lui en prend : sa frappe dans le but vide débloque la rencontre. Enfin ça, c’est ce que l’on pense. Car l’Espanyol de Barcelone va bientôt sortir sa boîte à outils…

Ciani fait son come-back


Pour ce troisième derby en dix jours, les Pericos savent que la qualification au prochain tour n’est pas le sujet d’un tel match, la grosse défaite au Nou Camp étant passée par là. Dès lors, Constantin Galca propose du changement : Francesco Bardi remplace Pau Lopez dans la cage, Pape Kouly Diop et Hernan Pérez sont au repos, expulsion oblige. Mais la vraie info est ailleurs : Michael Ciani, non titularisé depuis le 3 décembre dernier, est bien dans le onze de départ. Côté Barça, là aussi, les changements sont légion : Jordi Alba laisse du temps de jeu à Jérémy Mathieu, Aleix Vidal s’essaie à la position d’ailier droit, et Munir El-Haddadi profite de la suspension de Luis Suárez. Et dans le jeu ? Il faut le dire, le rendu est bien fade. Mis à part deux missives estampillées Lionel Messi, mais bien renvoyées par Bardi à chaque fois, rien à se mettre sous la dent. En cela, le but de Munir va changer le cours du match de la mauvaise manière. Déjà parce que l’Espanyol va perdre tout espoir de qualification, mais surtout car le voisin du Barça commence à en avoir marre d’observer Lionel Messi s’amuser sur le pré. Bourreau attitré de La Pulga, Álvaro González va tamponner par deux fois le quintuple Ballon d’or. Les gestes inacceptables s’enchaînent, à l’image de cette charge agressive de Felipe Caicedo sur Ter Stegen, punissable d’un rouge. L’arbitre n’y verra que du feu.

Le scandale Álvaro González


La pause est sifflée, et les esprits peuvent se refroidir pendant un quart d’heure. Luis Enrique pourra calmer Arda Turan, ancien adepte des pétages de câble en règle. C’était moins une, vraiment. Dans une ambiance plus tranquille donc, les deux équipes redémarrent pour imposer leur jeu. L’Espanyol prend conscience que rivaliser avec le Barça en football pur, c’est tout de même plus intelligent. D’ailleurs, cela fonctionne plutôt bien : Felipe Caicedo menace par deux fois Ter Stegen, mais le portier reste sur ses gardes. Plus adepte des passes courtes que des envolées individuelles, Lionel Messi se préserve. Le meilleur joueur du monde ne participe d’ailleurs pas aux différents attroupements de joueurs pour venir se plaindre auprès de l’arbitre. Aleix Vidal prend un carton jaune pour une faute inexistante, Álvaro González cherche à faire passer Javier Mascherano pour le grand méchant loup. Mais non, c’est bien le défenseur central de l’Espanyol qui récolte la Palme d’or du meilleur boucher. Une nouvelle manchette sur Messi viendra garnir sa collection de tampons. Le Barça se contentera d'inscrire un second but par Munir, entaché d'un hors-jeu (87e). Et Messi, excédé par le traitement infligé, finit par mettre des coups. Si l'on pensait que Barcelone était la ville du beau football, cette soirée vient de prouver le contraire.


Par Antoine Donnarieix
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Je sais pas ce qu'il y'a de pire pour l'Espagnol: se faire éliminer par le rival honni ou se prendre deux buts de Munir.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
J'ai pas vu le match mais je vois qu'ils ont encore fait leurs grosses catins ces f**

Sérieux je me souvenais pas que c'était des raclures à ce point, c'est nouveau cette année ou j'ai la mémoire courte?
Note : 1
Van Bommel, si tu veux revenir pour t'occuper de Caïcedo, on t'accueille à bras ouverts.
rivaldinho27 Niveau : District
L 'espanyol mérite encore 2 cartons rouges sur ce match.
Vraiment de grosses catins
Munir qui plante un doublé, il célèbre le premier comme si il jouait sa vie, il est le seul à s'extasier :(

Ya moyen qu'il entre dans la transaction pour Nolito ? Je dis pas qu'il est nul, mais il a rien à foudre au barca, aucun bon choix, contrôles merdiques, passes du même niveau ..

Et messi, arrivé à 20min je souhaitais que lucho le sorte, ce qu'il a prit ce soir encore !
rivaldinho27 Niveau : District
Sinon l'arrêt de ter stegen sur le face à face en 1ere mi temps était vraiment magnifique
Leur grinta était plus classe à l'époque des Pochettino, De la Pena, Tamudo et compagnie.

Là c'est juste sale.
mark-landers Niveau : Loisir
Vidal je le trouve bof bof pour le moment.
Note : 1
Comme la plupart des autres titulaires absents ce soir, pourquoi Enrique a choisi de ne pas mettre au repos Dani Alves et Messi ? Cela aurait pu être préjudiciable aux Blaugrana si Leo voir Dani, ou les 2, s'étaient fait péter par les bouchers Pericos.
Sûrement qu'après 2 mois d'absence, la pulga a faim de ballon, et que Dani ne veut laisser trop d'occasions de briller à Aleix Vidal au poste de latéral. Allez savoir.
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
L'Espanyol ne manque pas de plaiesmaker..
Bien pour Munir, même si ça arrive un peu tard. Il aurait vraiment fallu le prêter plus tôt... et sinon ça valait le coup d'organiser une rencontre Luis Enrique-Galca avant le match, si c'est pour qu'ils remettent ça... Mais les arbitres ne sévissent toujours pas. Et que dire des pancartes insultant Shakira... je suis le premier à être content que les derbys redeviennent disputés, mais pas pour être violents comme ça.
mark-landers Niveau : Loisir
En liga les hooligans sont sur les terrains !
Message posté par Guyana973
Comme la plupart des autres titulaires absents ce soir, pourquoi Enrique a choisi de ne pas mettre au repos Dani Alves et Messi ? Cela aurait pu être préjudiciable aux Blaugrana si Leo voir Dani, ou les 2, s'étaient fait péter par les bouchers Pericos.
Sûrement qu'après 2 mois d'absence, la pulga a faim de ballon, et que Dani ne veut laisser trop d'occasions de briller à Aleix Vidal au poste de latéral. Allez savoir.


en même temps ça a permis à Luis Enrique de tester un nouveau système, une variété que permettent les deux nouvelles recrues. Ils ont joué en 4-2-3-1 et dans ce système-là je ne vois que Messi comme meneur potentiel... Arda et Aleix Vidal sur les côtés c'est pas mal et ça leur permet de retrouver le rythme, ils ont besoin de jouer beaucoup... Moi là où j'ai été étonné c'est qu'il a laisse à nouveau Busquets au repos; cela dit c'est plutôt une bonne nouvelle, c'est un joueur clé, et il a besoin d'être à 100% en février-mars, comme Iniesta.
Note : -2
La banderole sur shakira hahaha du grand art !!
Barney_Stinson Niveau : CFA2
Vraiment des tocards. J'avais été excédé par leur comportement à l'aller déjà. J'aime pas quand Suarez part en couille mais finalement, je le comprenais presque, surtout avec ce tocard de gardien.
Bref la qualif est là, l'essentiel est assuré.

Et Hils7, ils ont fait quoi le Real ce soir, j'ai pas vu ? :)

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
209 26