1. //
  2. // 18e journée
  3. // FC Barcelone/Atlético Madrid (3-1)

Le Barça douche le champion

Somptueux en premier acte, gestionnaires heureux en second, les hommes de Luis Enrique ont réussi leur première vraie perf' de la saison en Liga. Une claque 3-1 contre un Atlético de Madrid méconnaissable qui permet au Barça de suivre le train merengue. Comme face au PSG, la MSN a frappé conjointement.

Modififié
5 31

Barça - Atlético
(3-1)

Neymar (11'), L. Suárez (34'), L. Messi (86') pour FC Barcelone , M. Mandžukić (56') pour Atlético Madrid.


Quelques mois après avoir remporté un titre de Liga homérique, l'Atlético Madrid retrouvait un Camp Nou qui l'avait couronné roi. Toujours aussi saignant, ce duel n'a cette fois pas tourné en faveur des hommes du Cholo. La faute à une première mi-temps magnifique qui a vu les Blaugrana danser sur des Matelassiers désordonnés. De cette symphonie de 45 minutes, le trident offensif du FCB s'est taillé la part du lion. Avec un Neymar buteur version joga bonito, un Suárez à la double casquette buteur-passeur et un Messi de retour à son poste originel, Luis Enrique peut enfin se targuer d'avoir tapé un gros espagnol, une première depuis sa prise de fonction. Jusqu'ici à égalité avec leur hôte d'un soir, les Colchoneros ont tout raté en premier acte avant d'être remis dans la partie sur un fait de jeu après la pause. Insuffisant néanmoins pour prétendre repartir la besace pleine de ce qui s'annonce comme 90 minutes charnière dans la carrière de « Lucho » sur le banc azulgrana.

Une symphonie et une faucheuse


En l'espace de trois jours, le Camp Nou a retrouvé son auditorium. Bondée et guindée, l'enceinte des Blaugrana n'a pas vraiment le temps de cogiter. Avec la réception du champion en titre, qui plus est sur leur terre, les Barcelonais retrouvent goût au jeu. Dans le sillage de leur trio offensif star, ils monopolisent la chique et, mieux, arrivent à en faire quelque chose. Neymar, de nouveau imberbe, fait des ravages avec sa pointe de vitesse, alors que Messi s'emmêle dans la finition. Totale, la domination locale est récompensée dès la 12e minute. Cette fois-ci à la conclusion, le Brésilien tacle rageusement un subtil centre de Messi – qui venait de se farcir Godín d'un grand pont sur deux mètres. Le rectangle vert est trop grand pour les Colchoneros, qui galèrent moins au moment de trouver les chevilles de Neymar. Méchamment taclé par Giménez, il récupère sa chaussette trouée et ensanglantée. Plus violent que physique, plus aboyeur que filou, l'Atlético est étouffé par la qualité technique adverse. Suárez, au diapason de ses comparses au grè des minutes, désosse son jeune adversaire uruguayen et envoie une galette sur la tête d'un Neymar qui rate le cadre. Encore une fois, partie remise. Ailier droit dominical, la Pulga profite d'une petite mimine pour s'emmener le ballon et décaler sa pointe. En une touche, Luis Suárez crucifie Moyá et offre un écart plus conséquent aux siens. Une embrouille de Mandžukić avec Busquets mise à part, les Madrilènes sont amorphes. La mi-temps arrive à point.

Messi, homme de surfaces


En sur-régime par rapport à son début de saison, le Barça baisse d'intensité. L'Atlético, lui, garde le pied toujours aussi haut. Entre les amabilités de Turan envers le mollet d'Iniesta et de Juanfran suite à une virgule de Neymar, Undiano Mallenco trouve tout de même le moyen de signaler un penalty pour les hommes de Simeone. Sur un micro-contact avec Messi, Gamez s'écroule et permet à sa pointe croate de réduire l'écart. Moins intense, mais plus ouverte, la rencontre ne perd pas en faute grossière. Toujours en mode vilain garçon, l'Atlético enchaîne les fautes, et le Barça baisse d'un cran. Sur une ouverture de Fernando Torres, nouvel entrant, Mandžukić est même à une sortie salvatrice de Bravo de ramener les siens à égalité. Les minutes filent, et la tension monte encore dans les tours. Tour à tour, Neymar se frotte à Raúl García, Godín à Dani Alves... Miracle de l'arbitrage, les 22 acteurs sont toujours sur le pré et assistent au but définitif de Messi. Servi par une longue transversale de Suárez, il combine avec Rakitić, profite de contres pas défavorables et punit Moyá. Sa joie n'est pas contenue, comme celle d'un Camp Nou qui, pour la première fois de la saison, peut enfin croire à des lendemains radieux.

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

FC Barcelone, un club en crise !

Les signes de la crise sont de plus en plus visibles : 2ième de liga; 1/8 de LDC; 1/4 de copa del rey..

Pendant ce temps l'Atlético affole le marché des transferts en recherchant un boucher avec au minimum 15ans de métier, Nigel De Jong est pressenti pour le poste!
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 7
Quand je vois comment l'Atletico joue, je ne peux que rejoindre l'avis de mes " adversaires " merengues. Que des taquets, des coups de putes, des exagérations, des provocations. J'aime beaucoup leur combativité mais ils hachent trop les matchs et sont très souvent limites. Sinon très heureux du match des barcelonais, ca fait plaisir, 20 mois qu'on ne les avait pas battus.
C'est moi ou le MSN dévient la machine de guerre prévue ?
L'année dernière c'était sympa de voir un club concurrencer le Barça er le Real, mais faudrait qu'il désactive le mode boucher de temps en temps, Neymar il a pris chère.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 1
L'enseignement c'est que comme face à Paris l'équipe a alterne entre faux rythme et accélérations. Un peu comme un toque. La possession semble moins outrancière d'où cette impression de faire mal à l'adversaire quasiment quand l'équipe décide de lancer un Neymar ou un Messi sur les côtés. Les Colchoneros sans Costa et Courtois on voit tout de suite que c'est clairement une équipe quelconque. J'espère qu'ils en ont encore sous la semelle pour le match de Jeudi à Bernabeu...
Comme quoi ce trio vaut bien le BBC ! En espérant que ce match serve de catalyseur pour la suite mais j'ai confiance en L. Enrique
Il faudra confirmer. Tres bon match du barca. Neymar simplement insolent, iniesta qui retrouve son coup de rein, meme si j ai trouve etrange qu il n ait pas trop voulu combiner avec Messi preferant jouer sur la gauche. Un Messi justement decisif comme d hab. A l origine et a la conclusion.

On attend la suite.
Belle première mi-temps, avec du pressing, mais surtout du jeu rapide avec Messi et Neymar en perforateur de défenses. Seconde mi-temps plus dans le dur. Un Barça vraiment bon dans le jeu, avec un Rakitic performant.

Par contre ils retrouvent vite leurs sales habitudes à toujours pleurer à chaque contact, ou en rajouter comme Neymar. Certes ils ont pris des coups, mais quand tu vois les deux agressions de Messi.... Les catalans devraient se contenter là où ils sont les meilleurs, dans le jeu.
clement6628 Niveau : CFA2
Le Gimenez, il a même pas 20 ans et c'est déjà un sacré boucher !
Quand je pense à toutes les critiques qu'on peut lire sur Neymar, le mec a ramassé toute la soirée et à malgré tout fait un énorme match.

Beau match du Barca ! Avec ce trio devant qui commence à bien se mettre en place.
JustinBieber Niveau : Loisir
Message posté par el peruano loco
L'enseignement c'est que comme face à Paris l'équipe a alterne entre faux rythme et accélérations. Un peu comme un toque. La possession semble moins outrancière d'où cette impression de faire mal à l'adversaire quasiment quand l'équipe décide de lancer un Neymar ou un Messi sur les côtés. Les Colchoneros sans Costa et Courtois on voit tout de suite que c'est clairement une équipe quelconque. J'espère qu'ils en ont encore sous la semelle pour le match de Jeudi à Bernabeu...


Quelconque en effet...
Heiseinberg Niveau : CFA
L'atletico joue quand son 1/4 de finale de H cup ?
laphallocratiecmieuxquelademocratie Niveau : District
je suis supporter madrilène mais ce soir j'ai pris plaisir à voir perdre cette equipe de boucher de l'atlético . ce que fait messi quand il joue sur son coté droit ( comme à ses débuts ) est juste énormissime, la MSN prend vraiment forme et on sent qu'il prenne plaisir à jouer ensemble même si avec un iniesta en forme ça devient forcément plus facile. bon courage à vous , même si pour suivre notre train il vous en faura plus ahah
Note : 2
Superbe 1ère période.
Le Barça a plutôt bien déroulé son jeu, avec un bon pressing dès la perte de balle.
La 2ème période a été plus compliqué, le jeu s'est délité avec ce pénalty généreux, preuve de la fragilité mentale et collective de cette équipe dans les moments plus durs, mais cette victoire va leur faire beaucoup de bien, espérons le.

Et putain venez pas me dire que c'est pas plus agréables quand le Barça a un peu moins le ballon, ça laisse des espaces pour les attaques derrière, et tout le monde s'éclate, Suarez le 1er, qui n'est peut être pas assez fin techniquement pour les remises dans les petits espaces, mais très bon techniquement quand le jeu est plus ouvert (ce changement d'aile sur le 3ème but, il avait fait la même pour le but de Neymar lors du Clasico).
Neymar et Messi sont également un peu plus libres, et vu leur qualité de percussion et de dribbles, ce serait tout bénéf que le Barça joue davantage ce jeu.

Petit bémol, le jeu offensif dépend trop des attaquants et trop peu des milieux, même si on a eu droit à un très bon Iniesta sur la 2ème période.
Rakitic n'influence pas assez le jeu pour le moment, il est trop limité dans son rôle, car il doit beaucoup défendre, il se sacrifie pour l'équipe et c'est génial, mais ses passes verticales ou ses lourdes frappes, on devrait les voir plus souvent.


Messi impliqué sur les 3 buts, puis avec de la hargne tout le match, ça fait plaisir à voir, même s'il a bien mérité son jaune, mais face à cet Atleti insupportable dans son jeu physique, bien content que "le petit" (dixit Da Fonseca) mette quelques taquets à son tour.

Piqué impérial, cool pour lui!

Faudra confirmer sur 3-4 matchs avec le même jeu qu'en 1ère période, et ça pourra annoncer du mieux pour la fin de saison, faut pas s'enflammer sur un match.
La meilleure des situations reste quand le Barça ouvre le score, afin de se créer plus d'espaces (ce fut aussi le cas lors du Clasico avec l'arrêt de Casillas sur Messi).
Heiseinberg Niveau : CFA
Un match ou Busquets fout la merde c'est un match ou Busquets est chaud ! Le match était très très bon, pour la 1ere fois il titularise Rakitic dans un gros match et ça paye ! Depuis le temps que je l'attendais, ce mec est au sacrifice de l'équipe aussi généreux qu'un Mascherano jamais avare en effort.
Messi qui nous fait un récital, un Atletico qui presse haut qui donne des espaces a un Luis Suarez avec un volume de jeu et une intelligence de jeu MONSTRE et un Neymar déchainé, son meilleur match sous l'ère Barça clairement, il fait sortir de leurs gonds ses adversaires tout en restant dans un calme absolu. Il manque juste Iniesta a l'appel qui est encore pas dedans. Enrique tient très certainement son équipe type la et son match référence !
En ce jour d'union nationale, supporters du Real Madrid, ennemis d'hier et de toujours, aujourd'hui, faisons front contre cette équipe de terroristes, n'ayant pas peur des mots, de l'Atlético Madrid...
georgesleserpent Niveau : Loisir
J'ai vu 10 minutes de ce match, et sur ce court laps de temps les mecs de l'atletico m'ont rendu fou à chercher à tabasser Neymar, tu sens que la rage des types est palpable...
ça fait plaisir à voir. Voilà un de leurs meilleurs matchs de la saison: du rythme, de l'intensité, du mouvement. Rien à voir avec Anoeta...
Il y a eu des erreurs d'arbitrage des deux côtés, mais -heureusement- elles sont presque anecdotiques tant le Barça a dominé le match. Il y a bien eu les 20 minutes consécutives au penalty sur Gámez (complètement imaginaire) mais pour le reste le Barça a vraiment bien joué, avec un Messi en feu et Neymar et Suárez également bien en vue. J'aimerais bien lire les commentaires de ceux qui disaient que Messi ne voulait plus de Luis Enrique ou encore qu'il choisissait aussi son poste. Aujourd'hui il a joué l'essentiel du temps à droite, avec au final un but et il est à l'origine des deux autres. (Halfcab?)
Là où je suis vraiment content, c'est que Luis Enrique a gagné une tranquillité pour la fin de saison. Il jouait sa peau ce soir, et la victoire comme le contenu vont permettre de faire front jusqu'à la fin de la saison. Finalement, la semaine a été très agitée mais presque parfaite: Zubi n'est plus là, Bartomeu a annoncé les élections anticipées, et le Barça a gagné face au champion en titre. Maintenant, place au sportif, et pour le reste, on verra en juin. Visca Barça!
TuniqueRouge Niveau : DHR
Message posté par el peruano loco
Les Colchoneros sans Costa et Courtois on voit tout de suite que c'est clairement une équipe quelconque. J'espère qu'ils en ont encore sous la semelle pour le match de Jeudi à Bernabeu...


La blague du jour
Atletico méconnaissable? Je dirais fidèles à eux même plutôt. C'est juste que le barça a marqué assez tôt puis a toujours mené au score. Et dans ce genre de situation ils sont emmerdés les colchoneros, parce que la boucherie en folie ça marche bien quand c'est eux qui mènent; ça hache le jeu, ça fait perdre du temps, ça casse l'adversaire physiquement et psychologiquement. Mais dans l'autre sens ça avance à rien et on l'a vu ce soir.

Pas top l'arbitrage sinon.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 31