1. //
  2. // 14e journée
  3. // FC Barcelone/Grenade (4-0)

Le Barça dégoupille Grenade

Sans se surmener, le FC Barcelone a assuré l'essentiel. Une victoire facile 4-0 face à de valeureux Andalous qui conforte son statut de leader invaincu. Et qui met la pression sur ces deux dauphins madrilènes. Une bonne rentrée des classes.

Modififié
4 6
FC Barcelone – Grenade CF : 4-0
Buts : Iniesta (20e), Fábregas (40e), Alexis (71e) et Pedro (90e) pour le Barça.

Trop facile : deux mots qui définissent on ne peut mieux la performance barcelonaise face à Grenade. Sans se sublimer, et en offrant des opportunités à Grenade, belle surprise de ce début de saison, le FC Barcelone a assuré l'essentiel. Une victoire des familles 4-0 qui conforte les Blaugrana en tête de la Liga avec provisoirement six points d'avance sur son dauphin madrilène. Et qui ne devrait pas leur laisser trop de séquelles physiques. Tant mieux. Car avec un XI remanié, Tata Martino n'a pas de nouveaux blessés à déplorer. Avec un Andrés Iniesta capitaine, un Cesc Fábregas à ses côtés, un Neymar en faux neuf et un Alexis Sánchez de nouveau buteur, l'expérimentation n'a pas tourné à la réussite. Rien de grave tant les Barcelonais n'ont pas forcé leur talent pour remporter facilement cette rencontre.

Iniesta, première pour le capitaine

Les guiboles lourdes, la tête à l'envers : la trêve internationale a laissé des traces. Entre un Pedro parti en Afrique du Sud, et un duo sud-américain Neymar-Alexis qui revient du Brésil, l'inédit trident offensif du Barça manque clairement de gaz en début de rencontre. Bien regroupé derrière, Grenade fait, lui, valoir son statut de seconde meilleure équipe du championnat à l'extérieur. Pour assister à une première action chaude, il faut attendre le quart d'heure de jeu. Sur un coup franc de Neymar, Alexis dévie à bout portant. Roberto, portier des Filipinos, sort une parade réflexe. Timoré dans les 30 derniers mètres, les Blaugrana s'en remettent alors au chef de gare M. Mateu. Sur un léger contact entre Foulquier et Fábregas, l'arbitre indique le point de penalty. Sans pitié, Iniesta, capitaine d'un jour, transforme et inscrit par là même son premier but de la saison. Lésés par ce coup du sort, les Andalous se remettent en ordre de marche grâce à leur recrue de Vallecas. Piti, gaucher à la technique léchée, touche d'abord du bois sur une frappe qui écrase la barre avant d'obliger Pinto à la parade suite à un coup franc bien brossé. Un coup de mieux de courte durée. Car, après un retour in extremis de Foulquier dans les pieds d'Alexis, Rico sèche Iniesta. Ce second penalty, indiscutable, finit au fond des filets après une petite lucarne de Fábregas. Un double avantage qui met fin à ce premier acte.

Brahimi régale, Alexis enchaîne

Toujours sur son rythme de sénateur, le Barça repart tranquillement. Sûr de leur force, et malgré la menace Brahimi, les hommes de Martino jouent plus simple. Mieux, donc. À enchaîner les combinaisons, Grenade est à deux doigts de rompre. Seul au second poteau, Pedro choisit la puissance. Un mauvais choix, tant le but lui était ouvert, qui atteste de la petite forme actuelle du Canarien. Un problème qui ne touche pas Andrés Iniesta. Capitaine d'un soir, l'enfant lune se régale au milieu. Avec ses contrôles orientés et sa classe naturelle, il casse les lignes et distille des caviars. Bref, du bonheur en crampons qui donne des idées à Brahimi. Tout frais qualifié pour le Mondial, l'Algérien élimine son défenseur sur chaque contrôle. Pas mal non plus dans l'orientation, l'ex-Rennais ne perd pas de son influence malgré l'expulsion logique d'Iturra. Pis, les Filipinos réduits à dix se procurent de belles actions. Comme sur ce déboulé de Nyom qui, suite à trop de tergiversations, rate son face-à-face. Dans la foulée, la remontée de balle se conclut par un décalage de Neymar pour Alexis qui punit Roberto. Avec son huitième but de la saison, le Chilien enchaîne les grosses performances et met à l'abri un Barça qui ne souhaite pas forcer. Le dernier quart d'heure se résume alors à un turn-over de Tata Martino qui lance les pépites de la Masia Sergi Roberto et Adama Traoré. Histoire de finir en beauté, le malchanceux Pedro conclut cette rencontre par un quatrième but qui devrait lui faire le plus grand bien. Vraiment trop facile.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Près des cimes... Niveau : CFA2
L'Equipe aime ce titre.
pour moi, le premier péno y est aussi, Foulquier fait obstruction sur Fàbregas. Bonne analyse sinon, le Barça n'a pas fait un grand match, environ 55% de possession, et un jeu plutôt direct. Les motifs de satisfaction, c'est que Neymar n'a pas été mauvais dans le rôle de Messi, et Cesc très bon dans celui de Xavi. La défense a aussi bien tenu, malgré toutes les absences. Bartra monte en puissance! c'est de bon augure avant le déplacement à Amsterdam!
pauloradiobemba Niveau : CFA
Message posté par momobarca
pour moi, le premier péno y est aussi, Foulquier fait obstruction sur Fàbregas. Bonne analyse sinon, le Barça n'a pas fait un grand match, environ 55% de possession, et un jeu plutôt direct. Les motifs de satisfaction, c'est que Neymar n'a pas été mauvais dans le rôle de Messi, et Cesc très bon dans celui de Xavi. La défense a aussi bien tenu, malgré toutes les absences. Bartra monte en puissance! c'est de bon augure avant le déplacement à Amsterdam!


Bartra monte en puissance, c'est bien de le voir jouer. Sergi Roberto fait une bonne entrée également, j'aimerais le voir jouer plus souvent. Montoya un match correct même si Brahimi lui a donné quelques difficultés.
"Trop facile : deux mots qui définissent on ne peut mieux la performance barcelonaise face à Grenade", non, Robin, ce sont les deux mots que t'as trouvé parce que tu fais dans la facilité. Nuance !
floyd pink Niveau : CFA
pretty good... prrrretty pretty good !
Neymar commence a vraiment faire du bon boulot au Barça, par exemple entre la 30eme et la 45eme, quand il fait le tour de tous les défenseurs pour les narguer avec des grigris histoire de les énervés... Bilan : 3-4 cartons jaunes récupérés et qui empêche l'équipe adverse de défendre normalement.

Sinon Alexis devient vraiment costaud aussi, cette couverture de balla aidée de son énorme popotin est juste monumentale !!!

ps : Niveau Masia, Deulofeu va bien et continu a croquer des feuilles de matchs... La mentalité change pas, le talent augmente !!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 6