En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 30e journée
  3. // FC Barcelone/Almería (4-0)

Le Barça de Messi enrhume Almería

C'était un match a priori facile pour le Barça, ce fut une rencontre à deux visages. Celui de l'avant, puis de l'après-Lionel Messi. Vainqueurs d'une équipe d'Almería volontaire (4-0), les Catalans sont à sept points du Real Madrid avant le derby contre le Rayo.

Modififié

Barça - Almería
(4-0)

L. Messi (33'), L. Suárez (55'), M. Bartra (75'), L. Suárez (93') pour FC Barcelone


On joue la 32e minute de jeu au Nou Camp. Le soleil s'est couché, laissant place à la nuit catalane. La nuit, c'est également le résumé du jeu proposé par le Barça depuis le début de la rencontre. Sans être tranchant, le collectif de Luis Enrique ne trouve pas le chemin des buts, la faute à leur imprécision technique et au gardien adverse, Julian. Sans détenir le patronyme Ross, le dernier rempart commence à se prendre pour le héros du manga de ce mercredi. Mais dans Olive et Tom, le héros de la série s'appelle Olivier Atton, joue dans la New Team et porte le numéro 10. Le virtuel va donc s'associer à la réalité dans les grandes largeurs au moment où, lancé sur le côté droit, Lionel Messi se détache de la ligne de touche pour venir s'engouffrer dans le coin gauche de la surface andalouse. La suite, c'est le Flying Drive Shoot classique. Enroulé du gauche, dans le petit filet opposé. Julian est battu, Almería pose un genou à terre. Lionel Atton vient de donner le ton.

La frayeur Wellington


Afin de démarrer la rencontre de la meilleure des façons, le Barça détient dans ses tribunes son plus fidèle supporter : Thomas Vermaelen, blessé depuis le début de la saison. En sa compagnie, Jordi Alba et Sergio Busquets, suspendus, viennent donner un peu de baume au cœur au Belge, sans toutefois se retrouver autour d'une bière. Sur la pelouse, la rencontre démarre trop tranquillement pour le Barça. Sans action tranchante, les Culés concèdent la première occasion du match lorsque Thievy Bifouma trouve le moyen de servir Wellington Silva en retrait, dont la reprise est contrée par Pedro dans l'urgence. De quoi laisser Sergi Barjuan, récent nouvel entraîneur d'Almería, espérer un peu. Mais seulement un peu. Car la machine blaugrana va rapidement se remettre dans le sens de la marche. Bien servi par Lionel Messi, Luis Suárez mystifie Trujillo d'un petit pont, mais ne peut trouver preneur sur son centre en retrait. Rebelote à la demi-heure de jeu, lorsque d'une subtile remise, Pedro permet à Xavi de tenter une volée qui termine sa course dans les gants de Julian. Le capitaine du soir, toujours dans le flou pour son année 2015-2016, montre l'exemple à suivre. Puis vint Messi.



Une fois devant au tableau d'affichage, le Barça s'apprête déjà à engranger sa neuvième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Almería est sonné, le repos de 15 minutes la laissera dans les vapes.

La cartouche du Pistolero


Dani Alves croit donner le ballon du break à Pedro, mais l'épicier est un poil trop en retard pour récupérer la livraison du colis. Sans inspiration offensive avec seulement deux buts en six journées, Almería est forcée de subir. Comme sur cette nouvelle infiltration de Luis Suárez côté droit. D'un crochet rapide, Lucho se met en position idéale pour armer la frappe du Tigre, façon Mark Landers. Le tir est fluide, la pauvre main de Julian balayée. Poteau rentrant (55e). Suite à ce coup de grâce, Wellington laisse sa place et les regrets sur le terrain. Le Barça, comme à son habitude dans ces cas-là, fait tourner la balle et son effectif. Le cuir est proche de trouver une troisième fois le chemin des filets, mais Ivan Rakitić voit Julian s'interposer.

Les remplaçants Martin Montoya et Rafinha entrent pour participer à la célébration d'une victoire promise. Les anciens, comme Xavi sur corner, transmettent aux plus jeunes, comme la tête smashée de Marc Bartra pour son premier but de la saison en Liga (74e). C'était trop facile, comme sur ce finish de Luis Suárez dans le but vide pour clore les débats (92e). Dans ce match entre deux anciens membres du Barça des grandes années Van Gaal, les Azulgranas ont logiquement pris le dessus sur une équipe d'Almería en pleine lutte pour son maintien. Et en toute honnêteté, on imagine bien qu'un éventuel résultat positif du Nou Camp n'entrait pas dans le plan sauvetage de La Union. Quand on connaît Messi…

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 38
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165