Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir de la 25e journée de Liga

Le Barça creuse l'écart en tête

Cette 25e journée est un tournant de Liga. Le Barça a lutté contre Las Palmas, mais repart avec trois points. Le Real de Zizou galère toujours autant à l'extérieur (1-1 contre Málaga) et se retrouve à neuf points des Catalans. L'Atlético cale à domicile contre Villarreal et jouera la deuxième place contre le Real la semaine prochaine. Derrière, Grenade est le nouveau dernier de la classe.

Modififié

L’équipe du week-end : Celta Vigo


C’était l’un des matchs à enjeu du week-end en Liga. Le Celta Vigo recevait Eibar, pour récupérer la sixième place du classement. Et les hommes d’Eduardo Berrizo ont réalisé la performance parfaite pendant 85 minutes. Les Galiciens ouvrent le score par Guidetti, le meilleur pote de Kurzawa. Puis Jonny Castro envoie une grosse mine pour doubler la mise. Le Suédois plante son doublé et le but du 3-0. Un match parfait, jusqu’au réveil d’Eibar. Deux buts en trois minutes et une fin de match folle. Finalement, Vigo tient et passe devant son adversaire du soir (3-2).

Le but d’Inui, pour Eibar :


Le joueur du week-end : John Guidetti


Sans faire de bruit, Guidetti commence à s'imposer comme l'un des meilleurs attaquants d'Espagne. 6 buts en Liga, 5 en Coupe du Roi. Contre Eibar, le Suédois a inscrit un doublé et mené son équipe vers une belle victoire. Un petit piqué après une erreur défensive, puis la conclusion d'une belle action collective.

Le premier but de Guidetti :


Avec Nolito de retour, le duo d'attaque des Galiciens a de la gueule. Désolé Claudio...

Le but du doublé :

Vous avez raté Rayo Vallecano-FC Séville et vous n’auriez pas dû


Il y a des matchs nuls qui valent une victoire. Lapalissade certes, mais Paco Jémez, l’entraîneur du Rayo Vallecano, ne crachera pas sur le point remporté par les siens face au FC Séville. Après vingt minutes, les Sévillans menaient déjà 2-0, grâce à des buts de N’Zonzi et Iborra. Quinze minutes plus tard, Jémez fait deux changements et le Rayo se réveille. Entré en jeu, Manucho Gonçalves marque juste avant la mi-temps. C’est finalement Miku qui égalise (2-2). L’attaquant vénézuélien entre dans l’histoire du club, puisqu’aucun joueur du Rayo n’avait marqué lors de cinq journées consécutives de Liga. Paco Jémez a souffert, mais a remporté la bataille tactique face à Unai Emery.

La polémique de la machine à café con leche : Piqué, encore et toujours


Ah Gerard… Pourquoi tu aimes tant les embrouilles ? Dans une interview pour le magazine Papel, Piqué s’est livré sur toutes les polémiques qu’il a provoquées. Il est d’abord revenu sur l’épisode Kevin Roldán, le chanteur de l’anniversaire de Ronaldo, qui a selon lui divisé la Roja : « Je sais ce qu’il va se passer quand je dis des choses comme ça. Mais parfois, je ne calcule pas les conséquences et je me lâche. Je savais que ça allait provoquer une polémique, mais pas jusqu’à affecter la sélection. » Le défenseur espagnol a aussi affirmé qu’il resterait fidèle et ne flatterait pas ses concurrents du Real ou de l’Atlético : « Dire "Je souhaite le meilleur au Real Madrid", ça vend dans ce pays. Paix et amour, tout est beau. Mais ça ne me convient pas, c’est une fausse bonté, qui ne mène nulle part. Je ne pense pas comme ça et je ne vais pas le dire. J’aime la passion autour de mon équipe, la rivalité avec les autres et espérer qu’ils aillent mal. » Enfin, le défenseur est revenu sur la polémique de l’indépendance catalane et sa présence en équipe d’Espagne : « Si je joue avec mon pays, c’est parce que je sens que je dois le faire. D’abord, parce qu’on a une équipe incroyable. Ensuite, parce que je suis espagnol. Je sens que je dois être là et aider mes coéquipiers. » Pour finir, Piqué a répondu qu’il ne provoquerait pas d’autres polémiques, étant concentré « sur la conquête d’un autre triplé. » Quel bon client.

Le golazo du week-end : Jonny allume le feu



L’analyse définitive : le Real et l'Atlético disent (presque) adieu à la Liga


Neuf points de retard. Dans un autre championnat, et avec encore 13 journées à disputer, le titre ne serait pas joué. Mais pas en Liga. Avec son match nul contre Málaga, le Real a certainement abandonné les espoirs de titre. Le Barça, qui a arraché une victoire en luttant contre Las Palmas devancent désormais les hommes de Zizou de neuf points. Et encore, ces derniers peuvent remercier l’arbitre qui a accordé un but non valable, ainsi que Keylor Navas, encore auteur d’un match exceptionnel. Malgré cet écart, Zidane y croit encore : « On ne va pas se déconcentrer. Nous jouons la Liga et la Ligue des champions, et on va se battre jusqu’au bout. » Optimisme ou langue de bois ? De son côté, l'Atlético n'a pas trouvé la solution face à Villarreal(0-0). Les Colchoneros sont deuxièmes, avec un point d'avance sur les Merengues. La semaine prochaine, le derby madrilène vaudra très cher.

Les déclas du week-end


« Personne ne va toucher à Messi, Neymar, Luis Suárez ou Sergio Busquets. Aucun joueur du Barça ne partira pour l’argent. » Dans une interview pour le Daily Mail, Josep Bartomeu, directeur général du Barça, s’est montré confiant pour garder éternellement ses joueurs majeurs.

« Messi est un animal qui veut tuer l’adversaire. S’il est en forme, aucune équipe ne peut l’arrêter. » Dans le Sun, Thierry Henry donne des forces aux hommes d’Arsenal avant la Ligue des champions.

« On a attendu de prendre deux baffes pour réagir. » Paco Jémez et son Rayo, pas encore K.O.


Iker Muniaín n'a pas apprécié l'arbitrage du derby basque et le fait savoir : « C'est sa première saison en première division. Le derby, c'était trop pour lui. » La sanction pourrait être lourde.

Kameni est le héros du week-end à Málaga. Le gardien qui a arrêté le penalty de Ronaldo est revenu sur le match des siens : « On savait que le Real ne pouvait pas se rater. Ils ont la pression parce que le Barça est au-dessus. On a fait le match que l'entraîneur nous a demandé. On méritait de gagner. »

Et sinon, que pasa ?


Cristiano Ronaldo a raté le seizième penalty (sur 103) de sa carrière face à Málaga. Le Portugais a aussi marqué un but hors jeu. Sale soirée pour le Real.

La stat’ inutile : Musonda, joueur du Bétis, a subi dix fautes dans le même match. Un record en Liga.

À l’arrivée des Madrilènes à Málaga, CR7 s’est moqué de l’accent d’une petite fan. Elle aurait pu se foutre de cette coupe ridicule.


Tiens, Fernando Hierro a un nouveau job.


Contre Las Palmas, Suárez a encore marqué. Avec 25 buts, l'Uruguayen distance déjà Ronaldo.

Vidéo

La Real Sociedad a remporté le derby basque à Bilbao (0-1), grâce à un bijou de Jonathas.


Ça va mieux à Valence. Après l'écrasante victoire en Ligue Europa (6-0 contre le Rapid Vienne), les hommes de Gary Neville ont enfoncé Grenade (1-2).

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Ruben Curiel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier