1. // Supercoupe
  2. // Barcelone/Real (3-2)

Le Barça continue sa moisson

Et Messi a jailli. Le Real pensait bien tenir sa prolongation et signifier au Barça qu'il serait de taille à rivaliser cette saison, mais la Pulga a de nouveau fait pencher la balance côté catalan.

Modififié
0 24
Barcelone - Real Madrid : 3-2


Buts : Iniesta et Messi (x2) pour le Barça. C.Ronaldo et Benzema pour le Real


Il y a le Barça, et les autres. Il y a surtout Lionel Messi, et les autres. Comme au match aller, le lutin argentin a porté sur ses épaules des Blaugranas bousculés par l'entrain merengue. La Pulga commence son œuvre au terme d'un premier quart d'heure dominé par les Madrilènes. Contrarié par un Real qui va le presser jusque dans sa surface, un effort qui déstabilise jusque Xavi, coupable d'une perte de balle dans ses 30 mètres dès la première minute, le Barça émerge peu à peu, mais sans se montrer dangereux. Pas du genre attentiste, Messi va alors chercher le ballon là où il se trouve, dans sa moitié de terrain, pivote dans la zone où Maradona avait amorcé son but du siècle, prend de vitesse le milieu merengue, et envoie Iniesta dans la profondeur, qui semble disposer d'une heure devant lui pour ajuster Casillas.

Le Barça est clairement en rodage, mais Messi déjà imparable. Dans les derniers instants du premier acte, il se trouve à nouveau à l'origine d'une action fatale mais aussi à sa conclusion. Suite à un corner, la Pulga récupère le ballon, et amorce un une-deux avec Piqué qui d'une talonnade envoie
le double Ballon d'Or face aux buts de Casillas ; la vitesse de l'Argentin et son sang-froid devant le but feront le reste. Les génies étant humains malgré tout, Messi avait auparavant conclu un calque de son premier éclair d'un service trop long pour Pedro (37e), et manqué un face-à-face avec Casillas, trop pressé par Pepe.

Marcelo accueille Fabregas

Incapable de circonscrire le danger Messi, le Real se montre toutefois plutôt dominateur tout au long de la rencontre. Avec le trident Ronaldo-Ozil-Di Maria, et Benzema en pointe, le Real récupère haut, et oblige le Barça à reculer. Dans les couloirs, Coentrao et Ramos apportent un soutien précieux. Khedira est le premier à faire trembler le Camp Nou, mais ne parvient pas à trouver le trou de souris après avoir effacé Valdès. Dès la 20e minute, les Merengues reviennent au score : à la réception d'un corner, Benzema place un centre-tir, et Ronaldo finit par pousser le ballon au fond des filets. La débauche d'énergie madrilène contraint le Barça à subir, et des frappes à l'entrée de la surface d'Ozil, puis de Ronaldo, manquent de donner l'avantage au Real.

Pour débuter la deuxième période, Mourinho fait sortir Khedira, déjà averti, pour lancer Marcelo. Le Brésilien s'en va prendre le couloir gauche et Coentrao monte au milieu. Côté catalan, il faudra attendre la 82e minute pour voir entrer Cesc Fabregas, pour le plus grand bonheur du Camp Nou. Le second acte n'offre qu'une pale copie du premier. La fatigue de début de saison se fait sentir et les imprécisions techniques se multiplient. Seul quelques échauffourées viennent pimenter la partie, avec Marcelo, en acteur principal. Le Brésilien verra rouge dans les arrêts de jeu, après avoir cisaillé Fabregas. Une expulsion qui en amènera deux autres : dans le chaotique attroupement, les comportements d'Higuain, et Ozil, que l'Argentin avait remplacé à la 79e, suscitent l'intransigeance de l'arbitre.

Lionel Me(r)ssi

A nouveau, le Real terminait son clasico les nerfs à vif. Pourtant, la victoire et le trophée semblaient pencher de leur côté dix minutes auparavant, quand Karim Benzema égalisait à la 82e, sur une frappe en pivot, là encore au terme d'un cafouillage consécutif à un corner. Récompensés de leurs efforts, les Merengues allaient pourtant voir à nouveau jaillir Messi pour poignarder leurs illusions à la 88e minute. Au terme d'un beau travail sur le côté entre les entrants, Adriano et Fabregas, la Pulga se jetait pour fusiller d'une volée à bout portant un Casillas à nouveau furieux après son arrière-garde. Moins rodé que son adversaire, le Barça l'emporte malgré tout. Et peut, une nouvelle fois, remercier Messi.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

*attention, une armée de trolls s'apprête à envahir la plaine*
Petite pensee a CR7 qui perd toutes ses confrontation face a Messi ppfff revient CR7
l'image du match c'est quand même Mourinho qui met un doigt dans l'oeil de Vilanova. La grande classe !!!
Vraiment à gerber ce Real, autant des joueurs comme Ronaldo ou Benzema s'en sortent, autant c'est rempli de raclures en défense, et Pepe est le plus mauvais joueur de "foot" que j'aie jamais vu. Virez moi ce clown de Mourinho qu'on puisse revenir à quelque chose d'agréable.
Ce qui me fait marrer moi, c'est les gens qui clament toujours que Messi est bon uniquement parce qu'il a Iniesta et Xavi qui lui font des passes.
Ce match est pour eux.
on a tres bien vu l'equipe du siecle passè avec son traducteur mouconard
et apres ça il vont encore dires (les merdilain) por què on a jouer avec 10 joueur
1ere mi temps magnifique des 2 coté et a partir de la seconde ca devient du n'importe quoi pour en devenir dégeulasse a vous en dégouter de regarder les match...
Une petite pétition pour le bannissement a vie de Pepe et Marcelo?
Si vous savez pas tenir vos nerfs les madrilene allez faire de la couture, et CR7 meilleur joueur de rien du tout dans tout les grands match il est aux abonné absent...
jozé, jouer la carte du pourrissement du match, lorsque l'on a épuisé toutes les autres, à coup de cisailles, de coups de coude ou de ton doigt dans l'oeil de Tito Vilanova, eh ben, ça fait pitié.
En attendant, c'est pas Higuain mais bien David Villa l'enflure qui a reçu un carton rouge dans l'histoire. Quant à Messi, je retiendrai son tampon de frustration sur Marcelo, après une bonne récupération de balle de Pepe. Les génies sont humains, bah oui.
@ Drepoz,

Messi n'est pas parfait, mais ne retenir que ça de son match d'hier soir, ça, c'est de la frustration !
Pour rester objectif, le Real a pas mal d'occasions sur le match, ça peut tourner différemment (arrêt de Valdes + barre en 1ère période sur un tir de CR7). Après ça finit toujours pareil à cause des mêmes : Marcelo, Pepe, Mourinho. A être obnubilé par la gagne, Madrid ne sait plus perdre sans péter un cable. Ca reste du sport, il y a des valeurs à respecter.
et comme d'habitude, Pepe aurait pu prendre au moins 3 cartons jaunes dans le match. Ce mec est dégeu.
Edit : je viens de voir les vidéos du comportement de Mourinho pendant le match (tirage d'oreille + "Messi tu pues"). Incroyable et indéfendable. Jamais vu ça, dans aucun sport. "The special one", effectivement on comprend pourquoi.
Superbe première mi-temps des 2 équipes avec une mention spéciale au real qui fait déjouer le milieu du Barça, comme discuté auparavant, ces derniers sont encore en rodage.

Après, bah Messi est d'une autre planète, alors oui il était énervé face à Marcelo mais il met 2 buts d'anthologie et 1 passe décisive digne de Maradona.

Côté Real, ils ont toutes les qualités pour gagner, je ne comprends pas cette attitude de mauvais perdant et il faut arrêter de chercher des prétextes, c'est clair que c'est Mourinho qui est derrière ce cirque, quand j'entends Casillas qui accuse Fabregas de se jeter il y'a un problème. Et on ne le dira jamais assez, Pepe et Marcelo (et Ramos dans une moindre mesure) sont lamentables et font honte à l'image du real qui n'est pas comme ça.

Difficile de savoir la suite, le real a de bonnes raisons de se sentir conforté, le barça a le temps de monter en régime mais montre une combativité à toute épreuve, même en jouant à 60%, ils ont le meilleur joueur du monde qui peut changer le cours de tout match.
C'est ça qu'on essaye systématiquement de nous vendre comme la plus grosse affiche possible pour un match de foot ?
Des plongeurs contre des bourrins ? Les bourrins bourrinnent, les plongeurs plongent, du coup les bourrins s'énervent et tout ça finit en gros tas de c**s devant le banc de touche au point de faire oublier les quelques moments de grâce auxquels on a pu assister dans les 90 minutes.
Dans le même genre, je préfère largement un bon western spaghetti. Il y a des gros méchants, les mecs font des triples saltos quand ils sont touchés, mais la confrontation finale fout des frissons au lieu de donner l'envie de s'arracher les cheveux.
Bon Mourinho est fêlé, mais ça on le savait... La Roja est définitivement enterrée, maintenant c'est acquis. J'attends quand même un match Espagne-Portugal qui à mon avis devrait être DE-TOUTE-BEAU-Té !!
Benzema doit en etre a une centaine de face a faces perdus depuis son arrivee au real! Le pire avant centre de l histoire du real madrid! Le pire, c qu il rate un face a face a 3 metres du but avant e but
vale.. j'ai encore la copa america en tête, et la coupe du monde. j'admets que messi est mal utilisé parce qu'il a déjà joué comme il sait le faire en match de qualif pour le mondial 2010 au début de la prise de fonction de diego, aux JO avec Batista et Riquelme mais putain, le meilleur joueur du monde doit savoir prendre le jeu à son compte putain. il a le droit d'avoir un défaut.
Je crois que certains ont très bien résumé. Le Real sur ces deux confrontations a enfin décidé de jouer offensif et de presser haut, et ça a donné deux bons matchs au niveau du jeu, très ouverts. Mais Mourinho a vraiment un mauvais esprit et cela pourrit l'ambiance, le Real ne SAIT PLUS PERDRE! Des taquets, Marcelo qui agresse Fàbregas, Mourinho qui agresse Vilanova... j'espère que cette fois il recevra une VRAIE sanction. Quand le Barça a perdu la finale de Coupe du Roi, ils ont été quand même vachement plus classe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 24