Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Betis-Barça (0-5)

Le Barça colle une manita au Betis

Modififié

Betis Séville 0-5 FC Barcelone

Buts : Rakitić (59e), Messi (64e et 80e) et Suárez (68e et 90e) pour le Barça


Cette fois-ci, le Barça semble vraiment avoir une main et demie sur le titre de champion d’Espagne 2017-2018.

Dans cette rencontre où le Barça pouvait prendre onze points d’avance sur l’Atlético de Madrid, son dauphin et principal concurrent en Liga, les Culés démarrent avec leur désormais classique 4-4-2. Seul André Gomes, titulaire à la place de Paulinho, fait figure de surprise dans le onze catalan. En face, Quique Setién reste fidèle à ses principes de construction offensive et propose une belle opposition au leader barcelonais. D’abord, le tir d’Andrés Guardado passe juste à côté du but gardé par Ter Stegen et met le Benito-Villamarín en haleine. En guise de réponse, Sergi Roberto parvient à s’introduire dans la forteresse verdiblanca, mais sa frappe passe au-dessus. Malgré un frisson de Lionel Messi dont la frappe vient faire trembler le petit filet extérieur d’Antonio Adán, la vraie information de la première période vient de l’infirmerie : victime d’un claquage à la cuisse, Thomas Vermaelen se voit remplacé par Samuel Umtiti, tout juste de retour... d’un claquage à la cuisse.


Au retour des vestiaires, les Béticos durcissent le jeu devant la prise d’initiative blaugrana, à l’image d’un choc aérien entre Guardado et Umtiti. Hélas pour les locaux, Ivan Rakitić trouve la faille juste avant l’heure de jeu, bien lancé par Suárez (59e). Cinq minutes plus tard, Sergio Busquets pique un ballon au milieu du terrain avant de lancer Lionel Messi pour le but du break, son 18e en 19 matchs (64e). Histoire d’écœurer un peu plus son adversaire, le Barça rajoute une troisième couche, avec un centre ajusté de Rakitić pour la volée impeccable de Luis Suárez (68e). Le suspense terminé, le Barça parachève son œuvre grâce à Messi, auteur de sa marque de fabrique : la succession de feintes de frappe, avant de terminer l’action du gauche (80e). Avant de réaliser une nouvelle passe décisive pour son copain Suárez (90e).

Prochaine mission pour ce FC Barcelone invaincu en Liga : renverser la vapeur en quart de finale retour de Coupe du Roi à domicile contre le voisin de l’Espanyol.



Betis Séville (4-3-3) : Adán – Guerrero, Mandi, Feddal, Durmisi – Javi García (Boudebouz, 77e), Ruiz, Guerrero – Joaquín, Tello, Sergio León. Entraîneur : Quique Setién.
FC Barcelone (4-4-2) : Ter Stegen – Jordi Alba, Vermaelen (Umtiti, 43e), Piqué, Semedo – Busquets (Deulofeu, 81e), Rakitić, Sergi Roberto, André Gomes (Paulinho, 65e) – Messi, L. Suárez. Entraîneur : Ernesto Valverde.


  • Résultats et classement de Liga AD
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 10 Hier à 17:17 Drogba quitte le Phoenix Rising FC 8
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible