1. //
  2. // Real Madrid/FC Barcelone (1-2)

Le Barça bourre le Mou

Une fois de plus, le Barça a battu la troupe du Mou. Une fois de plus, la troupe du Mou a perdu ses nerfs en route. Une fois de plus...

Modififié
9 45
Tactiquement, José Mourinho a encore perdu la bataille face à Pep Guardiola et ses enfants. Avec Chelsea ou l’Inter, le bilan du Mou face au meilleur football du moment était plus ou moins équilibré, mais depuis qu’il s’en est rapproché, en prenant la tête du Real, le bilan s’est incontestablement assombri. Si bien qu’aujourd’hui, le Special ne semble avoir d’autres solutions que de jouer des coudes et espérer que ça passe autant que ça casse… Problème, si ça casse toujours pas mal, ça ne passe jamais...

Pour ce quatrième clasico de la saison, José Mourinho avait adopté un dispositif conservateur. Trois milieux défensifs alignés à domicile et Altintop arrière droit, le Mou a clairement choisi de poser sur le papier ses joueurs les plus puissants, les plus athlétiques. La tactique est claire : verrouiller l’axe et neutraliser le plus possible Messi, en lui collant Pepe aux basques façon Bilbao. Lass se charge lui de l’autre moteur catalan, Xavi, et Alonso d’Iniesta. L’idée : jouer le contre et espérer reproduire la tactique qui a le plus porté ses fruits contre le FC Barcelone, celle du Chelsea de José Mourinho, ou de l’Inter. D’ailleurs, à droite, Benzema occupe un rôle similaire à l’Eto’o de l’Inter contre ce même FC Barcelone..

3-4-3 ou 4-3-3 catalan?

En face, Guardiola, lui, toujours aussi sûr de ses idées, a aligné la même compo que lors du dernier clash à Bernabeu, à l’exception du gardien, Pinto prenant la place de Valdès, petit détail qui lui coûtera un but, mais une organisation globale qui lui assurera, une fois de plus, la victoire. La philosophie est claire : aligner le plus de milieu de terrain possible de formation, histoire de s’assurer la possession de balle (73% à 27%), la maitrise technique, l’avantage psychologique aussi en renforçant l’impression de domination sur son précieux rival. L’organisation, elle, l’est un peu moins. Et c’est justement là tout le principe. La formation catalane oscille entre le 433, que l’on pourrait décomposer ainsi (Abidal-Puyol-Piqué-Alvès, Busquets-Fabregas-Xavi, Iniesta-Sanchez-Messi), et le 343 (Abidal-Puyol-Pique , Busquets-Fabregas-Xavi-Messi, Iniesta-Sanchez-Alves. Si à gauche, c’est plutôt clair, (Abidal est latéral, Iniesta, ailier), à droite, Messi et surtout Alvès joue à deux positions à la fois.

L’Argentin joue mi meneur, mi ailier droit, mi portion, et le Brésilien, mi pute mi soumis, joue à la fois latéral (433), et ailier (343). Si ce système a fait chier le Barça tout le match (Ronaldo ne faisant pas les efforts pour couvrir Alvès, et le Real de se retrouver alors face à un surnombre qui assurait facilement la possession au Barça, ndlr), il s’agissait là aussi de la seule faiblesse du Barça, du seul chemin que le Real pouvait emprunter pour marquer. Après le but de Ronaldo, Alves s’est d’ailleurs montré plus prudent. Et le match a alors strictement pris la même tournure que le dernier clasico en championnat : le Real a ouvert le score avant de voir le Barça irréversiblement lui passer devant.

Pepe mâché

Comme toujours, c’est au milieu que ça se passe (et dans les surfaces que ça se conclut). Apport d’Alvès, trop de libertés laissées à Fabregas, Xabi Alonso tire vite la langue, Iniesta est accordé et Altintop est tout rouge. Higuian étant tellement isolé de ses partenaires, Puyol pouvait se permettre de monter, toujours un peu n’importe comment, mais toujours à bon escient. Busquets était là pour compenser et fixer tout ça, permettant ainsi les variations, les permutations (principalement des trois de devant) et les déplacements (Fabregas en tête, son arrivée ayant encore repoussée les limites du système FCB) de ses coéquipiers.

En guise de seule réponse, hormis les coups et les contres, Mourinho a vainement tenté de passer en 4231, quand il y’avait encore un partout. Higuian sortait pour Callejon, Benzema passait en pointe, Diarra laissait sa place à Özil, (surprenant d’ailleurs que le Français soit sorti avant Pepe, Mourinho ayant pris là un risque considérable de finir à 10) mais l’ajustement ne changeait rien à l’affaire ; rien ne semblait pouvoir altérer la marche en avant catalane. Le Mou n’a toujours pas trouvé la solution miracle. Abidal claque le but de la victoire, laissé seul par Ronaldo, qui n’avait pas compris que c’était à lui de le suivre. Le Mou a tiré le plus longtemps possible sur la corde raide, Pepe mâché sort pour Granero ; la sortie du poète sonne la fin des hostilités. Guardiola peut faire tourner : Sanchez sort pour Adriano, Fabregas pour Cuenca...

Le Barça joue toujours avec un joueur de plus

Tactiquement, Mourinho a clairement perdu la bataille. Sa défense, globalement friable pour ses critères, était mal placée tout au long de la rencontre. D’abord haute, disons le temps de marquer, puis basse, le temps de gérer, mais, paradoxalement, pas assez basse pour vraiment assumer le truc : à savoir donner le moins de place possible au Barça et jouer le contre. Placés ainsi (bas mais pas trop pour tout de même batailler un peu au milieu), ils ont laissé la possibilité au Barça de jouer dans leur dos, de varier jeu long, jeu court, et surtout, surtout, n’ont pas assez fait d’efforts pour éviter de se retrouver en infériorité numérique au milieu. Sauf que cela paraît impossible, le Barça semble toujours posséder un joueur de plus, donc une solution de passe de plus… Si bien qu’aujourd’hui, la tactique de Mourinho semble la bonne pour ouvrir le score et y croire l’espace d’une mi-temps, mais certainement pas pour tenir 90 minutes sans perdre le contrôle à la fois du match et de ses nerfs…

Le défi a tout l’air d’une mission impossible, mais le jeu en vaut la chandelle : si le Mou le relève, il pourra définitivement être considéré comme le meilleur entraineur du monde. D’ici là, ce ne sont pas les occasions qui vont manquer… Rien que dans une semaine, au Camp Nou… Avec les mêmes joueurs ?

Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Comment contrer l'armada catalane avec Altintop/Ramos/R.Carvalho/Coentrao ?

Un portugias qui n'a plus joué depuis matuzalem.

Un Turc qui est tout sauf aux travaux forcés.

Un autre tos qui ressemble bien à une arnaque.

Seul Ramos a surnagé.

Déjà au complet, c'est quasi mission impossible, alors avec autant d'absences et ce milieu horrible à trois récupérateur c'était écrit d'avance.

Après j'ai une question toute simple, quel coach a trouvé la parade contre cette passe à 1000 ?!
pourquoi absolument mettre trois hommes devant au lieu d'en ajouter au milieu?
Hier higuain n'a servi a rien du tout, et le milieu manquait cruellement de creativite...
Hennessey Niveau : DHR
C'est sûr qu'il suffit de battre le barça une fois pour être considéré comme le meilleur entraîneur du monde, d'ailleurs pochettino est pas passé loin de ce titre.
Je crois que c'est mort pour le real, si cela continue ainsi le barça va aligner leur équipe B histoire de leur laisser une petite chance et encore.

Le jeu mis en place par les catalans est digne d'un point de vue musical des Beattles ou des Pink Floyd.

Mais bon ce n'est que mon avis.
Je ne vais certainement pas défendre Pepe, mais son comportement sur le terrain est peut-être aussi dû aux consignes de Mourinho? C'est pas la première fois qu'il est très rugueux, si ça emmerdait son coach tant que ça il le recadrerait ou ferait jouer quelqu'un d'autre.
filoubifrance Niveau : CFA2
c'est clair le dernier paragraphe est ridicule. Le jour où le Real de Mourinho battra le Barça sur tous les tableau on pourra éventuellement parler de l'entraîneur référence.

Perso, ce que je ne comprends pas c'est pourquoi Mourinho fait volontairement jouer ses joueurs contre le Barça à des postes qui ne sont pas les leurs.

Altintop n'a plus joué depuis des lustres, et il le fout arrière droit pour contrer Iniesta en pleine bourre. Benzema ailier droit c'est du gâchis.

Pour (essayer de) contrer le Barça, il faut 1) être compact et complémentaire; 2) jouer avec ses points forts. Déjà en défense, il faut des mecs sérieux qui jouent à leurs postes: Ramos-Carvalho-Albiol-Arbeola. Au milieu, deux milieux complémentaires, Diarra-Xavi Alonso. J'aurais mis Marcelo à gauche de ce milieu de terrain pour aider Arbeola mais aussi apporter le danger sur son côté. Et en attaque, un joueur capable de créer (Ozil, Kaka ou Di Maria), un mec qui percute (Ronaldo) et une pointe (Benzema ou Higuain).

Je sors volontairement Pepe de cette équipe parce qu'il n'a tout simplement plus la place sur le terrain. Trop c'est trop !
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
porque Pepe joue t-il encore? porque Mourinho n'a pas sorti Ronaldo en 2 mi-temps? porque Coentrao n'as pas compris ce sport? porque Higuain en milieu defensif? porque même avec Pinto le Real n'arrive pas? porque seulement 2 tirs cadrees? porque attendre derrière avec une si bonne equipe? porque 7 foie de suite sans les battre a domicile? porque le public siffle Ronaldo? porque 27% de possession de balle ?. porque les défenseurs sont transformer en attaquants(Puyol et Abidal)?, porque????
Côté real ils ont prouvé lors de la supercopa qu'ils pouvaient battre le barça en optant pour de la pression très haut et les pousser à la faute au moment de la sorte de balle, à la décharge du barça ils n'étaient pas super rodés à ce moment mais il y'avait de vrais enseignements, d'ailleurs la première demi heure du clasico de Décembre montre que ce n'est pas une mauvaise piste.

Je suis juste surpris que Mourinho ait choisi la compo d'hier, en jouant comme hier il risque une perte de contrôle de joueurs ultra agressifs comme Pepe, et ne se donne pas les moyens de contrôler quoi que ce soit.

Le plus dur pour le real est que les meilleurs joueurs du barça (Xavi, Messi, et Iniesta) n'ont même pas eu un grand match, sinon ça aurait pu être la boucherie.

Mourinho parle d'erreur sur le but de Puyol ce qui est vrai, mais il oublie que le barça a eu 3 occasions nettes en première mi-temps (poteau d'Alexis, tir de Messi, Iniesta qui se rate inexplicablement), je ne trouve même pas que sa défense a bien joué, c'était juste du jeu caricatural.

Dernier point, peut-être que le real devrait surtout se fixer sur un choix de jeu face au barça, s'y coller et essayer de le perfectionner, on reproche souvent au barça de jouer de la même manière mais peut-être est-ce ça qui fait leur force.
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Pour le match retour la semaine prochaine, du coté du Real, les mecs vont rentrer tête basse au Camp Nou, en traînant les pieds. Certains feront certainement des cauchemars la veille du match, ou vont se tuer à l'entrainement pour être blessé pour ce match tellement ils doivent en avoir marre du Barca.

On dit que Mourinho motive ces joueurs comme personne, je suis bien curieux d'entendre son discours d'avant match...
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
je le jure si toute les équipes de la liga joue contre le real a fond et avec le coeur et sans complexe le real termine 5 eme du championnat chaque saison
"Pour (essayer de) contrer le Barça, il faut ", donc tu sais ce qu'il faut faire pour battre le barça, bravo. Tout le monde s'y est cassé les dents (ferguson mourinho, rien que ça) , mais toi tu sais.
Niveau 1: Battre le Real.

Niveau 2: Battre le Real par 5 buts d ecart.

Niveau 3: Battre le Real au Bernabeu.

Niveau 4: Battre le Real au Bernabeu en lui laissant 1 but d avance.

Niveau 5: Nan, passons directement au niveau 6.

Niveau 6: Battre le Real au Bernabeu en lui laissant 1 but d avance, en alignant Pinto dans les bois et en ne faisant marquer que des defenseurs.

J ai hate de voir a quoi ressemble le niveau 7.
filoubifrance Niveau : CFA2
@Keuzkoz: je n'ai jamais dit que je savais, et je ne suis pas un entraîneur (à part au FM), je donne juste mon humble avis.

En effet, je ne comprends pas pourquoi Mourinho ne fait jouer ses joueurs à leurs postes. Sans parler de la tactique ultra-défensive choisie à chaque fois à Bernabeu. On n'a pas droit de mettre des branlées aux autres équipes et de jouer ainsi contre le Barça, surtout si tu ambitionnes de gagner un titre.
+2 Keuzcoz

Possibilité d'envoyer vos tactiques sur commentbattrelebarça@mou.com

Med78, analyse toujours très juste, suis d'ac que le Real devrait garder le même système face aux catalans.
Certes. A mon avis l'equipe ultra defensive c'etait pour ne pas prendre de but à domicile et pouvoir esperer quelque chose au retour. Mais bon il faut admettre que ce barca est surhumain.
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
+100 Pimousse!!
En 1ère mi-temps, le Réal avait bien bloqué tant bien que mal les offensives du Barça mais quand les défenseurs s'y mettent ben là...

Lass a été très performant et le Mou l'a sorti : c'est grotesque! Pour faire rentrer Ozil?

Bref, on a pas vu un grand Barça mais c'est passé quand même.

Mention spéciale à Pépé : il a fait le job en 1ère mais en 2ème il méritait de sortir 3 fois! Le cancer du foot comme l'appelle P. Menes.

Abidal, l'imprévisible qui donne la victoire, j'ai failli me cogner la tete au plafond tellement j'ai bondi de mon canap'

Messi, suivi par 3 chiens fous délivre la passe qui donne la victoire.

Pinto, ben c'est Pinto hein

Cristiano, à part le but, franchement c'est même pas le ballon de bronze...

Le reste, c'était moyen des fois pas mal mais pour moi les hommes à mettre en avant sont Leo, Abi, Carles, Pinto, Pepe, Cristiano, X. Alonso, Lass et Coentrao pour l'ensemble de leur oeuvre...

A quand un Real Barça bien sérré avec du beau jeu? un genre de 4-3 sans fautes vulgaires mais "intelligentes" et une seule phrase au bout : "Beau match"...
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Ben oui Med78, ces changements de tactique c'est forcément pas top.. Le Real a (encore) touché le fond face au Barça, alors que seuls les défenseurs blaugranas ont bien joué. en meme temps, Messi n'a jamais pu finir une action, ils l'ont tjs foutu par terre.
Bref 27% de possession alors que le trident du barca trottine, que le gangstarappeur Pinto est ds les buts..
L'option choisis en Supercopa est bonne mais marche que 30 mn, après les joueurs sont logiquement carbo..

Non vraiment la seul équipe qui a résisté dans les règles au Grand Barca, c'est le Chelsea de Guus.

"Fucking dis...."
Pour l instant on assiste a un remake de l an dernier:

1- Le Real marche sur l eau en Liga et Champions et pense pouvoir jouer d egal a egal avec le Barca.

2- Suite au 1, le Real se presente au premier clasico avec une tactique ambitieuse et plutot offensive. Il repart avec une valise (5-0 au Camp Nou en 2010, 1-3 au Bernabeu en 2011).

3- Du coup pour les autres clasicos de la saison Mourinho opte pour une tactique ultra defensive et une attitude violente. Le Real n y arrive toujours pas mais au moins le tableau d affichage est plus serre.
Ragondinho Niveau : CFA
Pimousse, au niveau 7, Florentino se suicide et Mourinho fait une dépression.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 45