Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe G
  3. // Benfica/FC Barcelone (0-2)

Le Barça à son rythme

Jolie affiche, mais match sans surprise. Le Barça a géré et accéléré deux fois, au début de chaque mi-temps, pour une victoire sans tracas 2-0.

Modififié
Benfica-Barcelone : 0-2
Buts : Sánchez (6e), Fàbregas (56e) pour Barcelone.

Contre Séville, Barcelone n'a aligné aucun défenseur central de métier. Et encaissé deux buts. Puyol de retour de blessure, le Barça a cette fois parfaitement bien négocié son match : deux goals au début de chaque mi-temps sur deux accélérations, pour une démonstration sans fausse note. Avant que. Avant que Puyol ne retombe mal et se retourne le bras. Les Catalans se sont rassurés avant le Clásico de dimanche contre le Real Madrid. Mais ils ont encore perdu leur capitaine.

Une accélération, un but

Hormis une jolie frappe de Bruno César repoussée par Víctor Valdés, qui faisait suite à une perte de balle de Fàbregas, le début de match est sans surprise. Comme prévu, Barcelone tient la balle et récite son texte. Sans faute de prononciation, ni fausse note. Et ouvre le score, dès la 6e minute. Alba, arrêté, décale Messi qui centre fort devant le but, Sánchez coupe la balle devant Artur et débloque déjà le match. Benfica réagit vite, réagit bien, mais sans se procurer la moindre situation. Avant que Gaitan ne serve parfaitement Lima, mais ce dernier bute à bout portant sur Valdés. Les Catalans gèrent, alternent, varient après un démarrage up tempo. Le rythme retombe, mais les opportunités sont toujours blaugrana. Même côté, même histoire, Sánchez au centre et Messi devant le but qui croit doubler la mise mais Artur la sort. Dans la foulée, Xavi lance Sánchez en première intention mais sa frappe passe au-dessus. Pedro se laisse tomber. Oui, le Barça fait ce soir ce qu'il sait faire, et ça marche. Benfica essaie, se rapproche, mais c'est à peu près tout. Ah si, la frappe de Salvio est facilement bloquée par Valdés. Pedro lui répond du tac au tac.

Puyol se retourne le coude

Sánchez a l'occasion de tuer le match, mais il ne préfère finalement pas. Décalé par Messi, sa frappe du gauche à l'entrée de la surface passe de peu à côté. Les joueurs de Vilanova se remettent à gérer. Avant d'accélérer. Encore. Et de tuer le match. Cette fois. Messi s'amuse au milieu du terrain, élimine trois défenseurs, et décale Fàbregas, qui aggrave froidement le score. Salvio répond dans la foulée, arme sa frappe des vingt mètres, mais Valdés la repousse en corner. Aymar entre, s'agite et réveille son équipe. On sent les Lisboètes capables de planter une petite banderille pour relancer le match, mais les Catalans tiennent bon. Et ne paraissent pas inquiets pour autant. Cette rencontre est maîtrisée à la perfection depuis son commencement. Le Barça domine sans trop insister, Benfica tente de répondre sans trop y croire. Messi poste une tête et met en danger Artur. Sur un centre anodin, sans histoire, plutôt que de gérer son effort, Puyol saute comme un ahuri, retombe mal et se retourne le coude. Le couac de cette soirée parfaite pour le Barça. Avant que Busquets n'écope d'un carton rouge. Une sanction discutable pour deux mauvais gestes discutables. La rencontre se termine. La victoire aurait pu être parfaite. Elle sera finalement nuancée pour Tito Vilanova, qui devra revoir ses plans pour dimanche.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 7 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49