Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Barcelone-Bilbao (6-0)

Le Barça a mangé des Lions

Rapidement aux commandes, et en supériorité numérique, les Blaugrana n’ont fait qu’une bouchée de l’Athletic Bilbao. Avec un set en poche (6-0), ils serrent à la culotte un Atlético de Madrid qu’ils attendent de pied ferme dans quinze jours.

Modififié

FC Barcelone 6-0 Athletic Bilbao

Buts : Messi (5e), Neymar (31e), Luis Suárez (47e, 69e, 82e) et Rakitić (62e) pour le Barça

Le suspense dure quatre minutes. Quatre minutes qui suffisent à Luis Suárez, lancé dans la surface, pour provoquer un penalty et l’expulsion d’Iraizoz, capitaine et portier des Leones. Tout frais auréolé d’un cinquième Ballon d’or - qu’il présente lors de l’avant-match -, Lionel Messi se charge d’ouvrir le festival blaugrana le plus sereinement du monde. Sorti à la pause par précaution, il profite depuis la guérite de Luis Enrique du festival de ses coéquipiers. Des comparses finalement vainqueurs 6 buts à 0 de pâles Leones, certes handicapés par leur infériorité numérique, qui suivent le tempo imposé en tête de la Liga par l’Atlético de Madrid. Avec un tel niveau de jeu, et des individualités au sommet de leur art - Luis Suárez auteur d’un triplé, Neymar d’un festival, et Busquets d’une démonstration -, ces Blaugrana attendent impatiemment le leader colchonero. Ce rendez-vous qui se profile dans quinze jours pourraient bien décider du sort d’une Liga que le Barça surclasse par son niveau de jeu.

Les tentacules de la pieuvre Busquets


Quatre-vingt-dix minutes plus tôt, les festivités précèdent le coup d’envoi. Tout juste sacré par un cinquième trophée de MVP mondial de l’année 2015, la Pulga offre au Camp Nou son cinquième ballon doré. Les sourires et clins d’œil occupent alors les faciès de Blaugrana sortis avec leur onze de gala - le seul Aleix Vidal remplaçant Dani Alves. Quatre tours de cadran et un premier fait de jeu plus tard, l’ouverture du score sur penalty de sa majesté argentine rend ces sourires inextinguibles. Un coup du sort des plus terribles pour les Basques, d’autant plus qu’Eraso dispose d’une franche occasion une minute plus tôt. En supériorité numérique, les Catalans se limitent à jouer. Les accélérations, elles, sont délivrées au compte-gouttes. Tant mieux, murmure Ernesto Valverde, puisque chaque coup de turbo s’accompagne d’une action de la MSN. À la demi-heure de jeu, sur une récupération-relance de la pieuvre Busquets, Suárez lance en profondeur son comparse brésilien. Une offrande qui, suite à un ballon piqué de Neymar, fait mouche. À l’inverse, le caviar de l’ailier gauche barcelonais est gâché par Messi, seul aux six mètres. Un Argentin qui, juste avant la pause, tutoie le poteau d’Herrerín sur coup franc. Sans plus de réussite.

Au bon vouloir de Neymar


Loin d’être une sanction, ces ratés restent les derniers ballons joués par Messi. Fort d’un effectif plus conséquent, Luis Enrique fait souffler son prodige et offre ses premières minutes en tant qu’ailier à Arda Turan. Un changement qui ne modifie en rien les plans de bataille blaugrana. Toujours aussi pressant à la récupération - Busquets offrant une merveille de prestation dans ce registre -, ils creusent l’écart sur une énième offrande de Neymar pour Luis Suárez. Lancé plein axe, El Pistolero dégaine plus vite que son ombre et inscrit là son seizième pion de cette Liga - soit autant que l’édition passée. Le match allant, le Brésilien en prend les commandes. Au dribble, à l’accélération, à la passe, il rend fou l’arrière-garde basque. Pour sûr, il est à la baguette, quelques secondes après un énorme raté d’Eraso, pour offrir un but tout-fait à Ivan Rakitić. La fin de match se mue alors en long calvaire pour des Basques au bord du pétage de plomb. Histoire de leur faire tourner la tête, Luis Suárez se rappelle aux bons souvenirs du classement du Pichichi en y allant de son triplé. Que ce soit sur une ouverture exquise d’Arda Turan, ou sur un centre de l’inévitable Busquets, l’Uruguayen offre une manita, puis un set au Camp Nou. Un Camp Nou qui a le sourire.




Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Tournois rétro vintage indoor 2019 3
il y a 4 heures Le double raté d'un joueur du Lesotho 3

Le Kiosque SO PRESS

il y a 7 heures Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 18 il y a 7 heures Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Arsenal, leader sans saveur