1. //
  2. // 26e journée

Le Barça à l'arrache

Même dans la difficulté, le FC Barcelone gagne. Voilà pourquoi le titre est sans doute joué depuis longtemps. Heureusement, la Liga offre du suspense à d'autres étages. On se console comme on peut.

Modififié
0 3
Valence 0-1 Barcelone : David Villa était bien présent à Mestalla hier soir après avoir passé le début de la journée au tribunal pour une histoire de thunes entre lui et Jose Luis Tamargo, son ancien représentant. Avec une équipe quasi au complet, Guardiola espérait sans doute une victoire plus aisée que celle obtenue. Bousculés, chahutés, inquiétés, les Catalans ont souffert face au Chés d'Unai Emery. Mais en Catalogne il existe un mec double Ballon d'or, n'en déplaise à certains, spécialement fabriqué pour débloquer les situations compliquées. Ainsi, Messi y est allé de son petit but à la 77è. Le Real est relégué à dix points avant son match de ce soir contre Malaga.



Espanyol Barcelone 1-2 Real Majorque : Deux clubs catalans en Ligue des Champions l'an prochain c'eut été trop pénible à supporter. Aussi, l'Espanyol, idéalement placé à la trêve, a décidé de lever le pied depuis la reprise. Bilan : cinq défaites en six matchs et une cinquième place à dix points de la C1.



FC Séville 3-0 Sporting Gijon : Dans le sillage de l'Espanyol on peut désormais apercevoir le FC Séville, septième avec 38 unités. Avec sept points pris lors des trois derniers matchs les Sévillans s'assurent doucement une place en Europa League l'an prochain. Sale soirée en revanche pour Gijon qui, sur le chemin du retour, a vu son bus caillassé par des supporters adverses un peu trop démonstratifs suite à la victoire de leur équipe.


Villarreal 1-0 Hercules Alicante : Après quatre matchs sans victoire en championnat, le sous-marin jaune a profité de la venue d'Alicante pour se refaire la cerise. Dominateurs durant toute la partie, les hommes de Garido sont néanmoins restés à la portée d'un but de raccroc de Trezeguet. La réalisation de Rossi à la 21è étant l'unique pion de la rencontre. Villarreal revient ainsi à une longueur de Valence et fait le trou avec ses poursuivants.



Real Saragosse 2-1 Atletic Bilbao : En plus de Majorque, Villarreal peut également remercier Saragosse, vainqueur de Bilbao hier soir. Le président Iglesias (non, ce n'est pas ce que vous pensez) peut effectivement avoir le sourire. A la lutte pour le maintien, ses protégés ont obtenu un succès qui les fuyait depuis trois matchs. Les Blanquillos gagnent trois places passant de la 18è à la 15è. Quand on vous dit qu'il y a du suspense en Liga...



Getafe 1-1 Athletico Madrid : Sale temps pour les deux équipes depuis début janvier. À elles deux, elles ne totalisent que trois victoires en 2011 (une pour Getafe, deux pour l'Athletico). Un match nul a donc logiquement conclu ce derby madrilène. Match au cours duquel il ne valait mieux pas arriver en retard puisque Manu del Moral ouvre le score à la 3è minute pour Getafe. Il faut attendre la 81è pour que l'Athletico réagisse via Elias. Entre temps ? À part quelques bières, rien.



Real Sociedad 1-1 Levante : Fin janvier on pensait Levante condamné suite à son revers contre Séville (4-1). Les Valencians étaient alors derniers de Liga. Sauf que depuis c'est quatre victoires en six matchs et sept places de gagnées. Hier soir, Levante est donc allé chercher un point sur la pelouse d'une Real Sociedad alternant le bon et le moins bon depuis le début de la saison. Un peu comme hier soir. Et finalement tout le monde avait l'air content.



Osasuna 0-0 La Corogne : Le week-end dernier, Aranzubia avait dégouté le Real Madrid en multipliant les arrêts décisifs. Hier soir, le portier de la Corogne a eu nettement moins de boulot mais le score fut identique. Un bon vieux 0-0 qui n'arrange personne.



Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Oh comme vous craignez les gars. "Atletic" et "Athletico". Et vous l'écrivez bien trois fois en plus.
Oui, c'est vrai, le Barça était presque au complet, ne manquaient que Puyol et Valdès, deux des piliers de la défense et Xavi revenait tout juste de blessure...
ET surtout une mention spéciale à M. l'arbitre comme d'hab face au Barça. Sans lui on aurait encore perdu 2 points.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3