1. // FIFA Ballon d'Or 2010

Le Ballon d'Or en avril

L'Espagne se remet difficilement de l'élection de Messi. Après tout, Gérard Piqué a raison : « Si on ne l'a pas maintenant, quand est-ce qu'on l'aura ? » . Tout vient à point à qui sait attendre. Ou pas. Ambiance.

0 20
« A 19h , rendez-vous à l'auditorium municipal pour le retransmission en direct » . Tout était prêt. Le maire de Fuentealbilla, village natal d'Iniesta caché au fond de la Castille, avait convoqué le peuple par SMS, raconte Publico. A Terrasa (trente kilomètres au Nord de Barcelone), la famille Hernandez avait rassemblé tout ce que le village contenait d'inconditionnels de Xavi dans le centre culturel El Social. Mais lundi soir, c'est à Rosario, en Argentine, que le champagne a coulé. L'Espagne n'aura pas son Ballon d'Or. Le lendemain, As n'hésite pas en Une : « L'Espagne enrage » . Dans les bistrots, sur la FM des taxis ou sur les plateaux des innombrables émissions de débats sur la chose, Tomas Guash, Kiko Hernandez ou Roberto Rodriguez crient au scandale. Car depuis plusieurs jours, personne n'en doutait. Pour les uns, c'était Iniesta, le héros national ; pour les autres, c'était Xavi, le chef d'orchestre. Luis Suarez, dernier Ballon d'Or espagnol -en 1960- allait enfin avoir un successeur.

Eh ben non, raté. Pour la première fois depuis 1991 (création du FIFA World Player), la FIFA ne récompense pas un joueur champion du monde. Marca, toujours premier sur le populisme, n'hésite pas à tirer le premier. En Une, le quotidien madrilène se retient à peine : « Deux Géants et Un Antiespagnol » . Le responsable, c'est Sepp Blatter, accusé de « détester le drapeau espagnol » . Il faut dire que les journalistes ibères avaient déjà dit ce qu'ils pensaient du président de la FIFA à l'occasion de la désignation de la Russie comme pays-hôte du Mondial 2018, aux dépens de la candidature espagnole. Lundi soir, l'Espagne est encore passée à côté de la légende. « Je suis déçu qu'un Espagnol n'ait pas gagné » conclut San Iker. C'est vrai, c'est injuste. Mais la vie est injuste.

Pourtant pour Xavi, c'était clair : « Leo, c'est le meilleur footballeur, il n'y a pas photo. Il est au-dessus de tout le monde » . Mais ça, tout le monde le savait déjà. Cette année, il fallait corriger une erreur historique. Ni Raul, ni Hierro, ni Amancio, ni Guardiola n'avait jamais remporté ce trophée. 2010 serait l'année en or. En plus du Mondial, les trois meilleurs joueurs et les trois meilleurs entraineurs monde nominés évoluent en Espagne. Marca le savait, la soirée de lundi serait la « fête du football espagnol » . Résultat : le meilleur entraineur du monde est un coach portugais entrainant un club italien et le meilleur joueur du monde est argentin et n'a même pas gagné le Mondial. Du coup, Jose Samano, dans El Pais, l'a mauvaise et boude : « S'il s'agissait de mesurer seulement le pur talent individuel, ils n'avaient qu'à organiser directement un vote entre Messi et Cristiano » . C'est vraiment pas du jeu.

Le Mondial à l'envers

En juillet, toute l'Espagne célébrait ses champions façon black-blanc-beurre. Certes, la colonne vertébrale était catalane (Piqué-Busquets-Xavi) mais son capitaine était madrilène (Casillas), son entraineur de Castille-Leon (Del Bosque) et ses héros basques (Alonso, Llorente), asturien (Villa) ou andalou (Ramos). L'Espagne oubliaient ses luttes régionalistes et le foot réconciliait enfin les chats et les chiens. Mais l'élection de Messi a remis les idées en place. Xavi ou Iniesta, c'est l'Espagne. Messi, c'est juste le Barça. Un point c'est tout. Du coup, on commence à chercher des noises à Mr Perfect et à ses cinquante-huit buts en cinquante-six matchs en 2010. Dans El Pais, « Messi a triomphé cette saison grâce à Xavi et Iniesta. Mais les deux Espagnols sont sur le podium grâce à l'Afrique du Sud, et sans Messi » . La grand-mère d'Iniesta de résumer l'amertume ambiante : « C'est mon petit-fils qui lui fait des passes à Messi pour qu'il marque » . Et à Andrés, c'est qui qui lui fait la passe, mamie ?

Heureusement, en Espagne, il y a Vicente Del Bosque. Ce type-là a réalisé deux miracles dans sa carrière : faire gagner une Champions à des starlettes gominées (2002) et remporter un Mondial avec des nains mal dégonflés (2010). L'or, les paillettes, les costumes cintrés et les nœuds-paps, c'est pas trop son truc à la Moustache. Lui, sa spécialité, c'est les gens. Del Bosque non plus n'a pas gagné mais « personne ne pourra jamais retirer à Xavi et Andrés ce qu'ils sont. Ils ne doivent pas se sentir dévalués. Ce soir, nous sommes venus pour partager. Il n'y a pas de perdant ici » . Même pour Jose Antonio Iniesta, papa d'Andres : « Mon Ballon d'Or à moi, c'est Valeria, ma future petite-fille » . C'est pour avril, donc.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Faut avouer qu'au niveau individuel, il est difficile de détacher un espagnol.

La Roja, c'est un collectif. Tous sont indispensables et méritants sans que l'on puisse en citer un (à la limite, Villa?)

Etre champion du monde devrait suffire à l'orgueil espagnol.

Avoir le meilleur championnat, aussi.
Je crois que Messi c'est 58 buts en 53 matchs et non 56 comme mentionné dans l'article (à vérifier)...Ce qui relève la performance néanmoins!!!

Je pense qu'on en fait beaucoup trop autour d'Iniesta qui a manqué 5 mois de la saison. Certes, il est bon, certes il a marqué le but victorieux en finale mais si Messi ne plante pas comme il le fait, Iniesta ne jouerait peut être pas dans la Roja (une pierre dans la mare!)?

Xavi est à mon sens le plus grand perdant de l'histoire. Si tant est qu'il soit perdant puisque qu'il le gagne ou pas, il aura une pluie du nouveaux contrats de sponsoring et sera revalorisé par ses sponsors et club actuel. Donc au final, il aura du pognon et c'est surtout pour ca qu'ils sont là au fond!
xavi et iniesta les perdants?
Sur ce coup xavi peut être un peu aigri certes mais ils sont champion du monde et pour l'instant messi ne peut pas en dire autant.
Ça me rappelle cette brillante intervention de CJP à la fin de la finale, voyant torrés se claquer: "oh le pauvre, il vit une coupe du monde terrible". Et Arsène de remettre à propos les choses à leur place "enfin y a pire que de finir champion du monde"...
Messi en 2010 c´est 58 buts en 54 matchs avec Barcelone et 4 en 13 matchs avec l Argentine.
Messi est le meilleur joueur du monde. L'amertume nait seulement de l'ambiguïté des critères de sélection vis à vis du public. Auparavant, on a toujours mis un champion du monde, privilégiant une compétition à l'ensemble d'une saison. Donc les espagnols sont aigris. Mais Ronaldo en 2002 n'avait joué quasiment que la world cup et on s'était plaints également. Que dire de Cannavaro en 2006 ? Ce n'était pas plus juste. Ni moins. C'était différent.

Del Bosque la classe. En passant.
pour FC: C'est du sérieux, de l'ironie ou juste de l'aveuglement quand tu dis qu'Iniesta ne serait peut être pas en sélection espagnole sans Messi??

T'as déjà regardé un match d'Iniesta? Même quelques minutes?? T'as déjà vu la technique et la classe qu'il avait? Sa couverture de balle? La précision de ses passes? C'est lui qui tient le milieu du barça depuis le début de saison et la très nette baisse de régime de Xavi.

Je vais arrêter là, je pense que je m'adresse à un enfant, mais juste pour te dire mon petit, Iniesta en équipe d'Espagne c'est un des patrons ua milieu et c'est le mec qui met Fabregas sur le banc, pas mal pour un mec pas terrible selon toi.

On aura tout entendu..
Finalement SOFOOT , vous êtes comme L'EQUIPE. Suivant où se trouve la carotte vous changez de trottoir. Vos positions dépendent du sens où souffle le vent de l'opinion. D'un coté vous condamner insidieusement le fait qu'un ballon d'or soit donné pour l'obtention d'un trophée : «L'avènement de Zidane en 1998 marque le début d'une nouvelle ère. Celle où il suffit de réussir sa finale de Coupe du Monde pour décrocher la timbale en décembre.» puis vous changez de trottoir : «C'est déjà le double du lauréat Ronaldinho, dont la route en Champions s'est pourtant arrêtée brutalement au stade des huitièmes face à ... Chelsea» et c'est comme de plus en plus sur tous les sujets. le foot est un art et cette année, aucun joueur n'a plus fait rêver que Messi , il a peut-être même fait plus de passes décisives que Xavi. C'est peut-être la plus grosse saison jamais réalisée par une joueur et pour ce qui est désigné comme une récompense individuelle, il n'aurait pas dû l'obtenir ! Des joueurs comme Cannavaro, Maldini ou Lampard ne font pas rêver contrairement à Ronaladinho , Zidane et Messi et l'obtention d'une coupe du monde se suffit à elle-même pour le bonheur procuré à tout un peuple . Attention vous filez du mauvais coton ...
Gitans: Tu sais, la majorité de la rédaction de so-foot, ce sont des anciens (ou actuels) journalistes de L'équipe. pas de fumée sans feu
FC : Outre la connerie de ton message, Iniesta joue au barça A depuis 2002. En équipe d'Espagne depuis 2006. Messi à exploser en 2007.
@ Djavo : des noms, des noms !

PM
Faudrait dire a la grand mere d'Iniesta d'arreter de matter Telefoot... Ce n'est pas "grace" a Iniesta que Messi marque. Deja en 2010, il lui a fait que ... 4 passes decisives, donc sur 60 buts c'est pas beaucoup, ensuite il me semble que le meilleur passeur du Barca etait Messi lui meme... pas Iniesta. Bref la jalousie est un vilain defaut, meme quand il s'agit d'une grand mere.
@ Gitans et ses copains : personne ne t'oblige à nous lire. Encore moins à écrire ou à poster des comments de plus de 10 lignes. Sofoot n'est sans doute pas à ta hauteur. Heureusement pour nous. amicalement. thibaud.
@ Gitans

Donc selon toi pour faire rêver il suffit juste de dribbler 3/4 joueurs et de marquer des buts à la pelle ?
Ce n'est que ton avis, et nous n'avons pas tous la même conception du football.
Personnellement les grands défenseurs me font rêver oui, plus que les grands attaquants.
Cependant avec 4 buts en 13 matchs avec l'Argentine (en fait c'est 2 en 10), il reste le meilleur butor et le meilleur jouor de l'Albiceleste.
CQFD.
Pourquoi tu mets toujours CQFD alors que tu démontres jamais rien ?
@ cabron14: juste pour te dire que si Messi en a mis 2 (ou 4 selon d'autre) il est loin du meilleur buteur en équipe nationale de l'année qui je pense est Higuain qui en a mis 6..désolé de te sortir un peu de Barcelone mais tu pourrais en sortir grandi ;)
@ TFM: moi, j'aime bien quand vous critiquez telle personnalité réputée dans le monde du football, au moins, vous vous exprimez, ça sort des tripes et ce n'est pas formater, et pas besoin de penser avoir une certaine hauteur nécessaire pour faire une critique. Puis si on réagit c'est qu'on aime ce site sinon on s'en balancerait !!
@ Hargreaves. «Faire rêver»: ce n'est pas dans le sens de se pinioler devant les nouveaux Dieux que l'on trouverait extraordinaires parce qu'ils ont dribblé 3/4 gars et marqué plein de buts. C'est quand par l'expression du foot qu'ils démontrent sur un terrain ils élèvent les possibilités de ce sport. Ils créent des mouvements que même nous devant notre télé nous ne pouvions pas y penser. C'est par exemple un triple une-deux dans la surface comme il l'a fait dernièrement en C1 ou alors sa passe dec pour villa lors du dernier classico etc...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Messi, sans aucun doute
0 20