1. // Angleterre – League Championship
  2. // Accession en Premier League

Le bal de promo

La League Championship, D2 anglaise, a livré les deux tiers de son verdict : Reading et Southampton retrouveront la Premier League la saison prochaine, respectivement quatre et sept ans après l’avoir quittée. Pour le troisième ticket, les choses se jouent en play-offs entre West-Ham, Birmingham, Blackpool et Cardiff.

0 0
Le festival de Reading

Les Royals de Reading se sont assurés les premiers de remonter en élite la saison prochaine en dominant Nottingham Forest 1-0 le 17 avril, pour le compte de l’antépénultième journée de Championship. Ils n’ont pourtant pas toujours été à la fête cette saison, avec une phase aller pas super maîtrisée, suivie de deux défaites en janvier. Mais après ce fut un festival, avec 15 matchs gagnés sur 17 disputés. Une performance de choix pour une équipe de sans grade, d’où n’émergent que de rares joueurs connus. Parmi eux, figure sur le flanc gauche de la défense le vétéran irlandais Ian Harte, un des artisans du dernier âge d’or de Leeds United il y a une bonne décennie. Autre nom connu des habitués du foot anglais : l’attaquant Jason Roberts, pas non plus de toute première fraîcheur, mais rouage essentiel de l’équipe depuis qu’il l’a intégrée en janvier, en provenance de Blackburn. Et puis il y a Jimmy Kébé aussi ! Oui oui, le Jimmy Kébé formé à Lens et passé par Châteauroux et Boulogne réussit une belle petite carrière depuis qu’il a décidé de se rendre de l’autre côté de la Manche en 2008.

Parmi les autres cadres de l’équipe, retenons le nom d’Adam Le Fondre aux avant-postes, précieux joker qui aura peut-être sa chance en Premier League après une première partie de carrière de buteur dans d’obscures formations de divisions inférieures. Mais la force première de Reading reste sa défense, la meilleure du championnat, infranchissable à 20 reprises. A la tête de ce groupe de besogneux, on trouve un talentueux mais méconnu entraîneur, Brian McDermott, qui a gravi un à un les échelons à Reading, recruteur, entraîneur des jeunes, de la réserve, puis de l’équipe première depuis 2009. L’opération « remontée en élite » avait échoué de peu l’an dernier, avec une défaite à Wembley en finale de play-offs face à Swansea. Un an plus tard, c’est le triomphe. La performance est d’autant plus remarquable qu’elle a été réalisée malgré la perte cet été de deux précieux éléments, Matt Mills et Shane Long, partis à Leicester et West Brom. Quatre ans après une cruelle relégation à la différence de buts (sauvant Fulham de justesse), c’est un retour à la lumière mérité pour l’un des clubs doyens du royaume.

Southampton à bon port

Deuxième formation à assurer sa place en élite la saison prochaine : Southampton. Les Saints n’ont validé leur ticket que lors de la dernière journée ce week-end en dominant largement Coventry 4-0 dans leur stade St Mary. Ils n’ont pourtant pas quitté les deux premières places du championnat depuis la toute première journée, se posant dès le départ comme un candidat affiché à la montée. Une performance, quand on sait que le club évoluait en League One, la D3, la saison dernière et celle d’avant ! Southampton réalise donc la passe de deux promotions consécutives, comme Bastia en France. Similitude aussi avec les Corses du point de vue du vécu en élite, les Saints ayant passé 27 saisons consécutives en Premier League jusqu’à la douloureuse relégation en 2005.

Le club du fameux Matt Le Tissier, qui a aussi révélé Theo Walcott avant son départ précoce à Arsenal, est actuellement entraîné par Nigel Adkins. L’ancien gardien de but, qui avait accompli des merveilles par le passé avec le petit club de Scunthorpe, est le grand artisan de cette double montée. Il dirige avec brio une équipe tournée vers l’offensive. Les deux attaquants Rickie Lambert (27 buts, 17 passes) et Billy Sharp (8 buts, 1 passe depuis janvier), habitués aux ligues mineures, vont peut-être avoir la chance d’exprimer leurs talents à l’étage suprême. Le Français Morgan Schneiderlin aussi pourrait connaître les joies d’affronter MU, City, Chelsea et toute la bande. L’ancien strasbourgeois est un rouage essentiel dans l’entrejeu de Southampton depuis son arrivée en 2008.

Play-offs : les Hammers favoris

Longtemps en position de remonter directement, les Hammers de West Ham se sont fait passer devant par Reading après la confrontation entre les deux équipes du 31 mars dernier, qui s’est soldée par une défaite 2-4. Ils doivent donc passer par les play-offs pour espérer réintégrer le grand cirque de la Premier League. L’équipe de Julien Faubert affronte au premier tour les Gallois de Cardiff, qui avaient échoué dans l’exercice il y a un an. Blackpool et Birmingham City, les deux autres relégués de Premier League en début de saison (avec West Ham) vont s’affronter dans l’autre demi-finale. A priori Birmingham semble le plus solide des deux, mais attention à Blackpool, qui a fini fort la saison régulière. Les play-offs débutent ce mardi, la finale à Wembley aura lieu le 19 mai.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0