1. //
  2. // Quarts
  3. // France-Islande (5-2)

Le bain de Mouss

Invité surprise de la fête organisée par l’équipe de France face à l’Islande (5-2), Moussa Sissoko a une nouvelle fois répondu présent à la force de ses cuisses et de ses courses. Malgré ça, il ne devrait pas poursuivre contre l’Allemagne jeudi prochain.

427 12
Il fait partie d’une classe à part. Moussa Sissoko restera à vie un membre du club des décriés. C’est comme ça et, qu’on se le dise, cela devrait rester comme ça. Cette saison, à Newcastle, certains supporters ont fait de lui « le joueur le plus frustrant de la saison » . C’est une constante : malgré le coffre, malgré les promesses, Sissoko traîne aux chevilles le boulet d’un joueur inconstant. Et pourtant, il n’a jamais douté. Il y a quelques semaines, dans un entretien donné au Journal du Dimanche, il expliquait même n’avoir été inquiet « qu’à 5% » au moment de la liste de Didier Deschamps pour le Championnat d’Europe. Pourquoi ? Peut-être tout simplement parce que Moussa Sissoko connaît sa place – « je suis un briscard. (…) Qu’on me donne quatre-vingt-dix ou cinq minutes, je me dois à la France. Je préfère gagner l’Euro en jouant une minute par match qu’échouer en étant titulaire » . Et voilà, Sissoko a gratté une titularisation contre la Suisse (0-0) où il a été convaincant et une seconde plus surprenante contre l’Islande (5-2) dimanche soir. Sur le papier, c’était une surprise et un sujet pour balancer des vannes. Reste que pour la deuxième fois de la compétition, Sissoko a répondu présent. Comme si de rien n’était.

« Le fils du coach »


L’objectif de Didier Deschamps contre l’Islande était simple : pilonner à outrance, dans tous les sens et faire imploser le bloc serré islandais. Dans ce sens, coucher sur la feuille de match un 4-2-3-1 avec Sissoko à droite comme draxter pouvait se comprendre, l’idée étant également de se servir de l’ancien toulousain comme repli défensif et couverture aux montées de Bacary Sagna, ce que Coman ne fait pas. Et voilà : Moussa Sissoko a passé quatre-vingt-dix minutes à combiner avec Antoine Griezmann en une touche, à chercher des relais, à se montrer utile sans être forcément décisif. C’est l’art de la polyvalence de Sissoko, la raison principale pour expliquer sa présence dans le groupe France où certains le surnomment « le fils du coach » . C’est un boulon essentiel d’un collectif dans lequel il ne sera jamais un titulaire indiscutable, mais peu importe. Là, on reconnaît la volonté de Deschamps de créer « un groupe au-delà des individualités » . Et contre l’Islande, Sissoko lui a rendu à la sueur et à la douceur de ses courses.

Le bon soldat


Au lendemain de ce quart de finale, Moussa Sissoko fait partie des satisfactions du festival offensif des Bleus. Sauf qu’il ne devrait logiquement pas être du onze titulaire contre l’Allemagne jeudi prochain. C’est une question d’adaptation et de la ligne de conduite de Deschamps. En demi-finales, le sélectionneur français devrait revenir à son système initial, le 4-3-3, et laisser de côté Sissoko au profit d’un triangle offensif Griezmann-Giroud-Payet. L’idée sera de réussir à contrôler le milieu allemand et non de tabasser à tout-va pour s’exposer à nos limites défensives. Il ne devrait donc pas y avoir de débat autour d’une titularisation de Sissoko, mais il restera dans les têtes les images de cet infatigable travailleur silencieux type Mickaël Gelabale. Le genre de mec qui se la ferme, qui bosse, qui cabosse les autres et qui n’exige rien. L’histoire d’un mec normal, limité mais volontaire, dont on se souviendra comme d’un bon soldat. Rien de plus probablement, mais c’est déjà ça pour un joueur autour de qui tout le monde a déjà posé cette question : mais qu’est-ce qu’il fout là ? Maintenant, on sait.

Par Maxime Brigand

Dans cet article

"Comme draxster" C'est quoi un draxster? Un Draxler qui va très vite? Un dragster Allemand?
Franck Nausée Niveau : District
Note : 1
Un vrai joueur d'équipe, n'en déplaise à ceux qui composaient leur équipe selon les stats de fifa16.
Encore une bonne idée de DD
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par Richter
"Comme draxster" C'est quoi un draxster? Un Draxler qui va très vite? Un dragster Allemand?


Maxime Brigand vient de découvrir Draxler et l'aime beaucoup donc comme quand ça commence tout juste avec ta nouvelle petite-amie, il le voit partout!

Draxter, c'est beau quand même.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Note : -1
On n'a pas du voir le même match. Je rejoins le camarade Gougoulebxl sur l'article des notes de la France, en 1ère MT Sissoko est venu à gauche dézoner sur une action et Payet Griezmann et Pogba ont combiné sans lui comme s'il n'existait pas. Du coup il s'est replacé à droite en marchant, c'était vraiment triste à voir. Globalement il n'a rien apporté offensivement, sa conduite de balle n'est pas spécialement sûre et il s'est bien fait déménager.
Ce mec là je veux plus le revoir en EDF.
Note : 1
Bel article pour un joueur souvent décrié abusivement. Un joueur de groupe, polyvalent, toujours utile à avoir sur un banc, même si ce n'est pas un crack mondial.
Oui, il joue dans un club qui jouera en 2e division anglaise l'année prochaine, mais si on regarde ses performances en équipe de France il n'a jamais été décevant, même quand il a eu à jouer contre de grosses équipes comme l'Espagne ou la Belgique.
Beaucoup aimaient à se moquer de son style de jeu mais c'est quasiment le même que celui de Matuidi à gauche, qui lui a longtemps été considéré comme le taulier de cette équipe.
Matuidi a cependant de meilleures stats et joue dans un club plus prestigieux, mais je ne vois pas en quoi leurs styles de jeu diffèrent vraiment, des milieux récupérateurs qui n'ont pas le toucher de balle des plus grands mais qui se démènent et s'efforce de corriger leurs défauts naturels et compensent par leur combattivité et leur discipline. On voit toujours leur volonté d'aider au mieux possible l'équipe et pour l'instant on ne peut pas trop se plaindre de leurs performances en bleu sous l'ère Deschamps.
Je sais pas qui se demande ce que fait Mickaël Gelabale en équipe de France, mais c'est un type bizarre. C'est un ancien joueur NBA, bon en défense et avec un shoot à 3 points très fiable. Non mais.

Sinon j'aime bien le gros Moussa, même si c'est pas Zidane, mais on gagne pas un euro avec que des numéros 10 dans sa team.
drago vabec Niveau : Loisir
Message posté par Fabrizio Salina
On n'a pas du voir le même match. Je rejoins le camarade Gougoulebxl sur l'article des notes de la France, en 1ère MT Sissoko est venu à gauche dézoner sur une action et Payet Griezmann et Pogba ont combiné sans lui comme s'il n'existait pas. Du coup il s'est replacé à droite en marchant, c'était vraiment triste à voir. Globalement il n'a rien apporté offensivement, sa conduite de balle n'est pas spécialement sûre et il s'est bien fait déménager.
Ce mec là je veux plus le revoir en EDF.


Ravi de voir que je ne suis pas le seul a avoir senti que ses coéquipiers ne lui faisaient une passe que contraints et forcés, sachant qu'ils ne la reverraient sans doute pas...
Il est passé une fois en debute de match, ensuite, il n'a meme pas profité du manque de pression pour aller provoquer (ce qu'il ne sait pas faire, cf, son grand pont a 30m !!!)...
Sur le decalage de griezman, ce mec ferme encore les yeux au moment de tirer (5m au dessus + 5m a coté).
Je ne veux pas m'acharner sur lui specialement, mais il n'apporte rien. Matuidi a quand meme un volume de jeu 3 fois plus important, et malgré son style peu académique, peut se retrouver aux avant-postes, et convertir une action.
zinczinc78 Niveau : CFA
Message posté par Franck Nausée
Un vrai joueur d'équipe, n'en déplaise à ceux qui composaient leur équipe selon les stats de fifa16.


Bah c'est toujours mieux que ceux qui font leur équipe à partir des stats de PES..
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par Amon
il n'a jamais été décevant, même quand il a eu à jouer contre de grosses équipes comme l'Espagne ou la Belgique.



Pour pouvoir être décevant, il faut avoir de quoi susciter des attentes.
Note : 1
Gelabale a en plus une palette technique énorme, rien a voir avec Sissokho donc.

Plutot Kahudi le Moussa, si vous voulez faire une comparaison. Le brave type surpuissant physiquement, discipline, pas incroyable et bons face aux petites équipes.

Gelabale est beaucoup trop fort pour votre comparaison, sauf pour les kekes qui comprennent pas le basket
DrAwkward Niveau : CFA2
Message posté par nikooo
Gelabale a en plus une palette technique énorme, rien a voir avec Sissokho donc.

Plutot Kahudi le Moussa, si vous voulez faire une comparaison. Le brave type surpuissant physiquement, discipline, pas incroyable et bons face aux petites équipes.

Gelabale est beaucoup trop fort pour votre comparaison, sauf pour les kekes qui comprennent pas le basket


Exactement ce que je me disais, Moussa est un Kahudi, un Lauvergne, un Mahut, un Steve Morabito. Et il en faut des comme ça.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
427 12