Le 4-3-3 Mad Men

La série la plus classe, alcoolisée et tabagique de la télévision américaine touche à sa fin. Canal diffuse actuellement la dernière partie de la saison 7. L'occasion de voir une dernière fois à l'œuvre une équipe organisée autour du mystérieux Don Draper, mais où des joueurs (et mêmes des joueuses) se sont révélé(e)s au fil des années.

Modififié
Sur le banc
Guy MacKendrick
:

Guy MacKendrick :

Grand espoir anglais, il voit sa carrière se briser avant son premier match, le pied broyé par une tondeuse à gazon lors d'un pot d'arrivée trop arrosé.

Harry Crane
:

Harry Crane :

Petit, gros, pas toujours très fin, Harry est le premier à comprendre que l'avenir de son agence passe par la télé. Pas de quoi obtenir cette place titulaire et associé derrière laquelle il court toujours.

Megan Calvet
:

Megan Calvet :

Formée en France, Megan roule au super et dégage une sensualité folle, ce qui n'empêche pas Don d'aller voir ailleurs. Quel con !

Bobby Draper
:

Bobby Draper :

Le fils de Don et Betty n'a jamais trouvé sa place dans l'équipe à la différence de la solaire Sally. Au cours des 8 saisons, son rôle est tenu par quatre acteurs différents, preuve que son entraîneur, Matthew Weiner n'a jamais su comment le faire jouer.

Salvatore Romano
:

Salvatore Romano :

Viré pour trop s'intéresser au physique de ses camarades, Sal est la preuve vivante que la publicité des années 60 était un milieu aussi homophobe que le foot.

Bert Cooper
:

Bert Cooper :

Pas le plus grand ni le plus jeune, mais personne n'aurait l'idée de lui contester sa place de titulaire. L'équipe ne porte-t-elle pas son nom d'ailleurs ? Gardien et garde-fou de l'agence Sterling-Cooper depuis la saison 1923, Bert aime qu'on se déchausse avant de pénétrer dans sa surface de réparation. Il raccroche après 46 ans de bons et loyaux services lors d'une sortie lunaire devant sa ...

Betty Draper
:

Betty Draper :

Souvent comparé à Grace Kelly à ses débuts, la première femme de Don Draper ne quitte jamais son côté droit même quand l'époque indique de renverser le jeu à gauche. Conservatrice, elle joue dur avec ses enfants et poursuit sa carrière dans l'équipe du très républicain Henry Francis. Pas la plus appréciée de l'équipe. Le physique ne fait pas tout.

Joan Holloway
:

Joan Holloway :

Sterling-Cooper, Sterling Cooper Draper Pryce ou Sterling Cooper & Partners, la tactique peut fluctuer, la rousse incendiaire reste la tour de contrôle et de poitrine de l'agence. Employée de devoir, elle ose moins monter qu'une Peggy Olson et a tendance à trop rechercher Roger Sterling en première intention.

Lane Price
:

Lane Price :

Arrivé lors du très agité mercato de la saison 3, l'Anglais tente de se fondre dans le collectif. Alcool, aventures extra-conjugales, mais on sent qu'il joue contre-nature. Si son association professionnelle fonctionne parfaitement avec Joan, Lane aimerait que cette complicité se prolonge au-delà (ou sous) le bureau. Une fin de carrière à la Robert Enke qui laisse beaucoup de ...

Bob Benson
:

Bob Benson :

Débarqué sur la pointe de pieds lors de la saison 6, le sympathique Bob fait tout pour se rendre utile. Il console et ramène les cafés, mais le latéral de devoir ne tarde pas dévoiler ses ambitions. Passé par aucun centre de formation à l'image d'un Don Draper, Benson ment sur son CV et gratte une grosse prolongation de contrat au bluff.

Pete Campbell
:

Pete Campbell :

Pitbull de l'agence à ses débuts, Pete mord tous les mollets qui passent devant lui et ose même remettre en cause le leadership de Don. Peu aimé par les supporters, Pete gagne en sympathie à mesure que la vie vient le tacler (deuil, divorce, humiliation par Bob Benson). Prêté dans la filiale de Los Angeles, il prend le partie de profiter de la vie et d'enfin abandonner ses costumes bleu ...

Peggy Olson
:

Peggy Olson :

Après avoir porté les ballons et les cafés, elle ne tarde à taper dans l'œil de Don qui apprécie son intuition. Indépendante, Peggy entend mener sa carrière comme elle l'entend et néglige sa vie privée. Elle a toutes les qualités d'une meneuse de jeu, mais n'arrive jamais vraiment à se détacher de la tutelle d'un Don ou Ted Chaough.

Ken Cosgrove
:

Ken Cosgrove :

Partenaire de promotion de Pete Campbell, Cosgrove est un titulaire inamovible comme responsable des comptes clients. L'homme, lui, reste un mystère. On sait juste qu'il se voyait plutôt écrivain. Mais à défaut de devenir le nouvel Hemingway, il continue d'aligner les kilomètres (de gin et whisky) dans l'espoir de gratter un ballon ou un nouveau client.

Roger Sterling
:

Roger Sterling :

Fils du président fondateur, Roger est un pistonné, mais l'homme ne manque pas de talent. Vif, beau parleur et intuitif (c'est lui qui récupère Don dans un club de quartier), il joue un peu trop sur ses facilités et a tendance à trop tricoter autour de son mini-bar. Si le jeu et l'époque vont trop vite pour lui, Sterling compense par sa vision du jeu et de la vie. « Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon » , ...

Don Draper
:

Don Draper :

Génie, imposteur, sale con réac ou visionnaire trop cultivé pour son milieu, on a tout dit de la star de Sterling Cooper. Joueur autodidacte, Don Draper a passé sa vie à tenter de se démarquer de Dick Whitman, nom sous lequel il avait débuté sa carrière. Critiqué pour beaucoup dézoner au niveau sentimental ou pour jouer trop perso, Draper n'en reste pas moins un attaquant de fulgurance. Un type capable de vous arracher une larme en présentation ou balancer le slogan de l'année ...

Ted Chaough
:

Ted Chaough :

Recruté par Don lors de la fusion avec CGC, Ted est l'autre grand créatif de l'équipe. Doué, il doute trop de lui et n'arrive pas à s'imposer. Quand Peggy lui propose un une-deux, il prend ses jambes à son cou et demande à être prêté à Los Angeles. Loin de la pression, des emmerdes et de l'amour. Ted n'aime pas les responsabilités et préfère voler aux commandes de son avion tel Gérard ...

Bert Cooper : Pas le plus grand ni le plus jeune, mais personne n'aurait l'idée de lui contester sa place de titulaire. L'équipe ne porte-t-elle pas son nom d'ailleurs ? Gardien et garde-fou de l'agence Sterling-Cooper depuis la saison 1923, Bert aime qu'on se déchausse avant de pénétrer dans sa surface de réparation. Il raccroche après 46 ans de bons et loyaux services lors d'une sortie lunaire devant sa télé.

Betty Draper : Souvent comparé à Grace Kelly à ses débuts, la première femme de Don Draper ne quitte jamais son côté droit même quand l'époque indique de renverser le jeu à gauche. Conservatrice, elle joue dur avec ses enfants et poursuit sa carrière dans l'équipe du très républicain Henry Francis. Pas la plus appréciée de l'équipe. Le physique ne fait pas tout.

Joan Holloway : Sterling-Cooper, Sterling Cooper Draper Pryce ou Sterling Cooper & Partners, la tactique peut fluctuer, la rousse incendiaire reste la tour de contrôle et de poitrine de l'agence. Employée de devoir, elle ose moins monter qu'une Peggy Olson et a tendance à trop rechercher Roger Sterling en première intention.

Lane Price : Arrivé lors du très agité mercato de la saison 3, l'Anglais tente de se fondre dans le collectif. Alcool, aventures extra-conjugales, mais on sent qu'il joue contre-nature. Si son association professionnelle fonctionne parfaitement avec Joan, Lane aimerait que cette complicité se prolonge au-delà (ou sous) le bureau. Une fin de carrière à la Robert Enke qui laisse beaucoup de regrets.

Bob Benson : Débarqué sur la pointe de pieds lors de la saison 6, le sympathique Bob fait tout pour se rendre utile. Il console et ramène les cafés, mais le latéral de devoir ne tarde pas dévoiler ses ambitions. Passé par aucun centre de formation à l'image d'un Don Draper, Benson ment sur son CV et gratte une grosse prolongation de contrat au bluff.

Pete Campbell : Pitbull de l'agence à ses débuts, Pete mord tous les mollets qui passent devant lui et ose même remettre en cause le leadership de Don. Peu aimé par les supporters, Pete gagne en sympathie à mesure que la vie vient le tacler (deuil, divorce, humiliation par Bob Benson). Prêté dans la filiale de Los Angeles, il prend le partie de profiter de la vie et d'enfin abandonner ses costumes bleu ciel.

Peggy Olson : Après avoir porté les ballons et les cafés, elle ne tarde à taper dans l'œil de Don qui apprécie son intuition. Indépendante, Peggy entend mener sa carrière comme elle l'entend et néglige sa vie privée. Elle a toutes les qualités d'une meneuse de jeu, mais n'arrive jamais vraiment à se détacher de la tutelle d'un Don ou Ted Chaough.

Ken Cosgrove : Partenaire de promotion de Pete Campbell, Cosgrove est un titulaire inamovible comme responsable des comptes clients. L'homme, lui, reste un mystère. On sait juste qu'il se voyait plutôt écrivain. Mais à défaut de devenir le nouvel Hemingway, il continue d'aligner les kilomètres (de gin et whisky) dans l'espoir de gratter un ballon ou un nouveau client.

Roger Sterling : Fils du président fondateur, Roger est un pistonné, mais l'homme ne manque pas de talent. Vif, beau parleur et intuitif (c'est lui qui récupère Don dans un club de quartier), il joue un peu trop sur ses facilités et a tendance à trop tricoter autour de son mini-bar. Si le jeu et l'époque vont trop vite pour lui, Sterling compense par sa vision du jeu et de la vie. « Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon » , lance-t-il à Don en sirotant son dixième scotch de la journée.

Don Draper : Génie, imposteur, sale con réac ou visionnaire trop cultivé pour son milieu, on a tout dit de la star de Sterling Cooper. Joueur autodidacte, Don Draper a passé sa vie à tenter de se démarquer de Dick Whitman, nom sous lequel il avait débuté sa carrière. Critiqué pour beaucoup dézoner au niveau sentimental ou pour jouer trop perso, Draper n'en reste pas moins un attaquant de fulgurance. Un type capable de vous arracher une larme en présentation ou balancer le slogan de l'année tout juste après avoir décuvé. Huit ans qu'on essaye de l'aimer et de comprendre son jeu.

Ted Chaough : Recruté par Don lors de la fusion avec CGC, Ted est l'autre grand créatif de l'équipe. Doué, il doute trop de lui et n'arrive pas à s'imposer. Quand Peggy lui propose un une-deux, il prend ses jambes à son cou et demande à être prêté à Los Angeles. Loin de la pression, des emmerdes et de l'amour. Ted n'aime pas les responsabilités et préfère voler aux commandes de son avion tel Gérard Bourgoin.

Guy MacKendrick : Grand espoir anglais, il voit sa carrière se briser avant son premier match, le pied broyé par une tondeuse à gazon lors d'un pot d'arrivée trop arrosé.

Harry Crane : Petit, gros, pas toujours très fin, Harry est le premier à comprendre que l'avenir de son agence passe par la télé. Pas de quoi obtenir cette place titulaire et associé derrière laquelle il court toujours.

Megan Calvet : Formée en France, Megan roule au super et dégage une sensualité folle, ce qui n'empêche pas Don d'aller voir ailleurs. Quel con !

Bobby Draper : Le fils de Don et Betty n'a jamais trouvé sa place dans l'équipe à la différence de la solaire Sally. Au cours des 8 saisons, son rôle est tenu par quatre acteurs différents, preuve que son entraîneur, Matthew Weiner n'a jamais su comment le faire jouer.

Salvatore Romano : Viré pour trop s'intéresser au physique de ses camarades, Sal est la preuve vivante que la publicité des années 60 était un milieu aussi homophobe que le foot.



Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il manque Govou et Gascoigne surtout...

(ça va, je sais que c'était pas le principe)
rp.bourque Niveau : DHR
Mouais... je ne crois que nous soyons encore dans l'époque où les 9 étaient les stars de l'équipe.
"Critiqué pour beaucoup dézoner", voilà Draper dézone bel et bien mais n'est pas critiqué pour ça, ça ne peut pas être un 9 d'aujourd'hui. Ou alors c'est dans 5 ans, quand on aura arrêté de critiquer n'importe comment les 9 (mais sans doute qu'ils ne joueront déjà plus comme ça non plus, on les critiquera pour ne pas jouer comme les 9 d'aujourd'hui).
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
Zou bizou bizooouuuuuuu!!!
Zou bizou bizoooooouuuuuu!!!
"Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon" ?
Non... Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est ce que font les hommes."
Note : 2
because that's what men do

exactement j'allais le corriger
kris prolls Niveau : CFA2
Série aussi surcoté que true detective
N'empêche Joan je lui mettrais bien une cartouche.
(sur le terrain bien sur)
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 2
Ah ben je dois avoir mauvais goût j'ai bien scotché devant True Détective...
Message posté par kris prolls
Série aussi surcoté que true detective


eastbound and down rêve de manger les excréments que true detective et mad man laissent sur leur passage Mr.Kenny Powers
Xavlemancunien Niveau : National
True Detective surocté ????? O.o
Xavlemancunien Niveau : National
oui oui surocté
LorisLiverpool Niveau : District
N'oublions pas ce bon vieux Paul Kinsey, que la série à bizarrement mis à l'écart...
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8