Le 4-3-3 Mad Men

La série la plus classe, alcoolisée et tabagique de la télévision américaine touche à sa fin. Canal diffuse actuellement la dernière partie de la saison 7. L'occasion de voir une dernière fois à l'œuvre une équipe organisée autour du mystérieux Don Draper, mais où des joueurs (et mêmes des joueuses) se sont révélé(e)s au fil des années.

Modififié
Sur le banc
Guy MacKendrick
:

Guy MacKendrick :

Grand espoir anglais, il voit sa carrière se briser avant son premier match, le pied broyé par une tondeuse à gazon lors d'un pot d'arrivée trop arrosé.

Harry Crane
:

Harry Crane :

Petit, gros, pas toujours très fin, Harry est le premier à comprendre que l'avenir de son agence passe par la télé. Pas de quoi obtenir cette place titulaire et associé derrière laquelle il court toujours.

Megan Calvet
:

Megan Calvet :

Formée en France, Megan roule au super et dégage une sensualité folle, ce qui n'empêche pas Don d'aller voir ailleurs. Quel con !

Bobby Draper
:

Bobby Draper :

Le fils de Don et Betty n'a jamais trouvé sa place dans l'équipe à la différence de la solaire Sally. Au cours des 8 saisons, son rôle est tenu par quatre acteurs différents, preuve que son entraîneur, Matthew Weiner n'a jamais su comment le faire jouer.

Salvatore Romano
:

Salvatore Romano :

Viré pour trop s'intéresser au physique de ses camarades, Sal est la preuve vivante que la publicité des années 60 était un milieu aussi homophobe que le foot.

Bert Cooper
:

Bert Cooper :

Pas le plus grand ni le plus jeune, mais personne n'aurait l'idée de lui contester sa place de titulaire. L'équipe ne porte-t-elle pas son nom d'ailleurs ? Gardien et garde-fou de l'agence Sterling-Cooper depuis la saison 1923, Bert aime qu'on se déchausse avant de pénétrer dans sa surface de réparation. Il raccroche après 46 ans de bons et loyaux services lors d'une sortie lunaire devant sa ...

Betty Draper
:

Betty Draper :

Souvent comparé à Grace Kelly à ses débuts, la première femme de Don Draper ne quitte jamais son côté droit même quand l'époque indique de renverser le jeu à gauche. Conservatrice, elle joue dur avec ses enfants et poursuit sa carrière dans l'équipe du très républicain Henry Francis. Pas la plus appréciée de l'équipe. Le physique ne fait pas tout.

Joan Holloway
:

Joan Holloway :

Sterling-Cooper, Sterling Cooper Draper Pryce ou Sterling Cooper & Partners, la tactique peut fluctuer, la rousse incendiaire reste la tour de contrôle et de poitrine de l'agence. Employée de devoir, elle ose moins monter qu'une Peggy Olson et a tendance à trop rechercher Roger Sterling en première intention.

Lane Price
:

Lane Price :

Arrivé lors du très agité mercato de la saison 3, l'Anglais tente de se fondre dans le collectif. Alcool, aventures extra-conjugales, mais on sent qu'il joue contre-nature. Si son association professionnelle fonctionne parfaitement avec Joan, Lane aimerait que cette complicité se prolonge au-delà (ou sous) le bureau. Une fin de carrière à la Robert Enke qui laisse beaucoup de ...

Bob Benson
:

Bob Benson :

Débarqué sur la pointe de pieds lors de la saison 6, le sympathique Bob fait tout pour se rendre utile. Il console et ramène les cafés, mais le latéral de devoir ne tarde pas dévoiler ses ambitions. Passé par aucun centre de formation à l'image d'un Don Draper, Benson ment sur son CV et gratte une grosse prolongation de contrat au bluff.

Pete Campbell
:

Pete Campbell :

Pitbull de l'agence à ses débuts, Pete mord tous les mollets qui passent devant lui et ose même remettre en cause le leadership de Don. Peu aimé par les supporters, Pete gagne en sympathie à mesure que la vie vient le tacler (deuil, divorce, humiliation par Bob Benson). Prêté dans la filiale de Los Angeles, il prend le partie de profiter de la vie et d'enfin abandonner ses costumes bleu ...

Peggy Olson
:

Peggy Olson :

Après avoir porté les ballons et les cafés, elle ne tarde à taper dans l'œil de Don qui apprécie son intuition. Indépendante, Peggy entend mener sa carrière comme elle l'entend et néglige sa vie privée. Elle a toutes les qualités d'une meneuse de jeu, mais n'arrive jamais vraiment à se détacher de la tutelle d'un Don ou Ted Chaough.

Ken Cosgrove
:

Ken Cosgrove :

Partenaire de promotion de Pete Campbell, Cosgrove est un titulaire inamovible comme responsable des comptes clients. L'homme, lui, reste un mystère. On sait juste qu'il se voyait plutôt écrivain. Mais à défaut de devenir le nouvel Hemingway, il continue d'aligner les kilomètres (de gin et whisky) dans l'espoir de gratter un ballon ou un nouveau client.

Roger Sterling
:

Roger Sterling :

Fils du président fondateur, Roger est un pistonné, mais l'homme ne manque pas de talent. Vif, beau parleur et intuitif (c'est lui qui récupère Don dans un club de quartier), il joue un peu trop sur ses facilités et a tendance à trop tricoter autour de son mini-bar. Si le jeu et l'époque vont trop vite pour lui, Sterling compense par sa vision du jeu et de la vie. « Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon » , ...

Don Draper
:

Don Draper :

Génie, imposteur, sale con réac ou visionnaire trop cultivé pour son milieu, on a tout dit de la star de Sterling Cooper. Joueur autodidacte, Don Draper a passé sa vie à tenter de se démarquer de Dick Whitman, nom sous lequel il avait débuté sa carrière. Critiqué pour beaucoup dézoner au niveau sentimental ou pour jouer trop perso, Draper n'en reste pas moins un attaquant de fulgurance. Un type capable de vous arracher une larme en présentation ou balancer le slogan de l'année ...

Ted Chaough
:

Ted Chaough :

Recruté par Don lors de la fusion avec CGC, Ted est l'autre grand créatif de l'équipe. Doué, il doute trop de lui et n'arrive pas à s'imposer. Quand Peggy lui propose un une-deux, il prend ses jambes à son cou et demande à être prêté à Los Angeles. Loin de la pression, des emmerdes et de l'amour. Ted n'aime pas les responsabilités et préfère voler aux commandes de son avion tel Gérard ...

Bert Cooper : Pas le plus grand ni le plus jeune, mais personne n'aurait l'idée de lui contester sa place de titulaire. L'équipe ne porte-t-elle pas son nom d'ailleurs ? Gardien et garde-fou de l'agence Sterling-Cooper depuis la saison 1923, Bert aime qu'on se déchausse avant de pénétrer dans sa surface de réparation. Il raccroche après 46 ans de bons et loyaux services lors d'une sortie lunaire devant sa télé.

Betty Draper : Souvent comparé à Grace Kelly à ses débuts, la première femme de Don Draper ne quitte jamais son côté droit même quand l'époque indique de renverser le jeu à gauche. Conservatrice, elle joue dur avec ses enfants et poursuit sa carrière dans l'équipe du très républicain Henry Francis. Pas la plus appréciée de l'équipe. Le physique ne fait pas tout.

Joan Holloway : Sterling-Cooper, Sterling Cooper Draper Pryce ou Sterling Cooper & Partners, la tactique peut fluctuer, la rousse incendiaire reste la tour de contrôle et de poitrine de l'agence. Employée de devoir, elle ose moins monter qu'une Peggy Olson et a tendance à trop rechercher Roger Sterling en première intention.

Lane Price : Arrivé lors du très agité mercato de la saison 3, l'Anglais tente de se fondre dans le collectif. Alcool, aventures extra-conjugales, mais on sent qu'il joue contre-nature. Si son association professionnelle fonctionne parfaitement avec Joan, Lane aimerait que cette complicité se prolonge au-delà (ou sous) le bureau. Une fin de carrière à la Robert Enke qui laisse beaucoup de regrets.

Bob Benson : Débarqué sur la pointe de pieds lors de la saison 6, le sympathique Bob fait tout pour se rendre utile. Il console et ramène les cafés, mais le latéral de devoir ne tarde pas dévoiler ses ambitions. Passé par aucun centre de formation à l'image d'un Don Draper, Benson ment sur son CV et gratte une grosse prolongation de contrat au bluff.

Pete Campbell : Pitbull de l'agence à ses débuts, Pete mord tous les mollets qui passent devant lui et ose même remettre en cause le leadership de Don. Peu aimé par les supporters, Pete gagne en sympathie à mesure que la vie vient le tacler (deuil, divorce, humiliation par Bob Benson). Prêté dans la filiale de Los Angeles, il prend le partie de profiter de la vie et d'enfin abandonner ses costumes bleu ciel.

Peggy Olson : Après avoir porté les ballons et les cafés, elle ne tarde à taper dans l'œil de Don qui apprécie son intuition. Indépendante, Peggy entend mener sa carrière comme elle l'entend et néglige sa vie privée. Elle a toutes les qualités d'une meneuse de jeu, mais n'arrive jamais vraiment à se détacher de la tutelle d'un Don ou Ted Chaough.

Ken Cosgrove : Partenaire de promotion de Pete Campbell, Cosgrove est un titulaire inamovible comme responsable des comptes clients. L'homme, lui, reste un mystère. On sait juste qu'il se voyait plutôt écrivain. Mais à défaut de devenir le nouvel Hemingway, il continue d'aligner les kilomètres (de gin et whisky) dans l'espoir de gratter un ballon ou un nouveau client.

Roger Sterling : Fils du président fondateur, Roger est un pistonné, mais l'homme ne manque pas de talent. Vif, beau parleur et intuitif (c'est lui qui récupère Don dans un club de quartier), il joue un peu trop sur ses facilités et a tendance à trop tricoter autour de son mini-bar. Si le jeu et l'époque vont trop vite pour lui, Sterling compense par sa vision du jeu et de la vie. « Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon » , lance-t-il à Don en sirotant son dixième scotch de la journée.

Don Draper : Génie, imposteur, sale con réac ou visionnaire trop cultivé pour son milieu, on a tout dit de la star de Sterling Cooper. Joueur autodidacte, Don Draper a passé sa vie à tenter de se démarquer de Dick Whitman, nom sous lequel il avait débuté sa carrière. Critiqué pour beaucoup dézoner au niveau sentimental ou pour jouer trop perso, Draper n'en reste pas moins un attaquant de fulgurance. Un type capable de vous arracher une larme en présentation ou balancer le slogan de l'année tout juste après avoir décuvé. Huit ans qu'on essaye de l'aimer et de comprendre son jeu.

Ted Chaough : Recruté par Don lors de la fusion avec CGC, Ted est l'autre grand créatif de l'équipe. Doué, il doute trop de lui et n'arrive pas à s'imposer. Quand Peggy lui propose un une-deux, il prend ses jambes à son cou et demande à être prêté à Los Angeles. Loin de la pression, des emmerdes et de l'amour. Ted n'aime pas les responsabilités et préfère voler aux commandes de son avion tel Gérard Bourgoin.

Guy MacKendrick : Grand espoir anglais, il voit sa carrière se briser avant son premier match, le pied broyé par une tondeuse à gazon lors d'un pot d'arrivée trop arrosé.

Harry Crane : Petit, gros, pas toujours très fin, Harry est le premier à comprendre que l'avenir de son agence passe par la télé. Pas de quoi obtenir cette place titulaire et associé derrière laquelle il court toujours.

Megan Calvet : Formée en France, Megan roule au super et dégage une sensualité folle, ce qui n'empêche pas Don d'aller voir ailleurs. Quel con !

Bobby Draper : Le fils de Don et Betty n'a jamais trouvé sa place dans l'équipe à la différence de la solaire Sally. Au cours des 8 saisons, son rôle est tenu par quatre acteurs différents, preuve que son entraîneur, Matthew Weiner n'a jamais su comment le faire jouer.

Salvatore Romano : Viré pour trop s'intéresser au physique de ses camarades, Sal est la preuve vivante que la publicité des années 60 était un milieu aussi homophobe que le foot.



Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Il manque Govou et Gascoigne surtout...

(ça va, je sais que c'était pas le principe)
rp.bourque Niveau : DHR
Mouais... je ne crois que nous soyons encore dans l'époque où les 9 étaient les stars de l'équipe.
"Critiqué pour beaucoup dézoner", voilà Draper dézone bel et bien mais n'est pas critiqué pour ça, ça ne peut pas être un 9 d'aujourd'hui. Ou alors c'est dans 5 ans, quand on aura arrêté de critiquer n'importe comment les 9 (mais sans doute qu'ils ne joueront déjà plus comme ça non plus, on les critiquera pour ne pas jouer comme les 9 d'aujourd'hui).
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
Zou bizou bizooouuuuuuu!!!
Zou bizou bizoooooouuuuuu!!!
"Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est juste bon" ?
Non... Ta génération boit pour les mauvaises raisons, la mienne boit parce que c'est ce que font les hommes."
Note : 2
because that's what men do

exactement j'allais le corriger
kris prolls Niveau : CFA2
Série aussi surcoté que true detective
N'empêche Joan je lui mettrais bien une cartouche.
(sur le terrain bien sur)
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 2
Ah ben je dois avoir mauvais goût j'ai bien scotché devant True Détective...
Message posté par kris prolls
Série aussi surcoté que true detective


eastbound and down rêve de manger les excréments que true detective et mad man laissent sur leur passage Mr.Kenny Powers
Xavlemancunien Niveau : National
True Detective surocté ????? O.o
Xavlemancunien Niveau : National
oui oui surocté
LorisLiverpool Niveau : District
N'oublions pas ce bon vieux Paul Kinsey, que la série à bizarrement mis à l'écart...
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30