Le 1er juillet au PSG

Nous sommes le 1er juillet, et le club le plus riche de France, le 5e d'Europe, n'a toujours pas dépensé le moindre euro sur le marché des transferts. Personne n'a quitté la capitale non plus. Alors que l'on célèbre aujourd'hui la naissance de Christian Estrosi, Carl Lewis, Kev' Adams, ainsi que la fête du déménagement au Québec et celle du lever du soleil de juillet pour les hippies bulgares, où en était le PSG à la même date depuis le rachat par QSI le… 1er juillet 2011 ?

12 22

2011, Leonardo dans les tuyaux


Pour 50 millions, QSI s'offre 70% du PSG. C'est officiel le 1er juillet, et ça change tout pour le club de la capitale qui rêve plus grand pour la première fois depuis longtemps. Histoire de crédibiliser le projet, les Qataris cherchent à s'offrir une tête de pont sportive. Dès le 1er juillet, le nom de Leonardo est jeté sur la place publique. L'ancien joueur parisien (1996-1997) et proche de Michel Denisot doit venir avec son carnet d'adresses, sa connaissance de la Serie A, sa classe naturelle et son bagout. L'objectif est simple : construire une grosse équipe en partant de rien. À l'époque, Siaka Tiéné est titulaire au PSG. Le Qatar a de l'argent, mais pas encore de gros noms. Seuls Kevin Gameiro et Nicolas Douchez ont signé pour le moment. Courant juillet 2011, le chéquier va pourtant marcher à vitesse grand V : Ménez, Matuidi, Biševac, Sirigu, Sissoko, avant de s'emballer en août avec Pastore et Lugano.

2012, Lavezzi premier de cordée


L'été de toutes les folies. C'est la première reprise de Carlo Ancelotti dans la capitale. Et l'Italien veut du concret. Du lourd, sexy, clinquant, efficace, prometteur et doué. Son vœu est exaucé avec la signature d'Ezequiel Lavezzi le 1er juillet, juste avant de partir en stage. L'Argentin débarque contre une trentaine de millions d'euros. Ce n'est que le début d'un mois de juillet complètement fou. Personne n'est vraiment prêt, en fait. Entre le 10 et le 20 juillet, le PSG valide les arrivées de Zlatan Ibrahimović, Thiago Silva et Marco Verratti. Fin août, c'est Gregory van der Wiel qui débarquera dans la capitale. C'est sans doute l'été le plus important du PSG, puisque pour la première fois, des titulaires de top clubs signent dans la capitale. Des internationaux. L'arrivée de Lavezzi a donné le la, les trois « juillettistes » un rythme de symphonie à cette équipe. Un été parfait.

2013, Cavani dans le viseur


Leonardo suspendu depuis le mois de mai, c'est dans l'ombre que le directeur sportif agit. On ne le sait pas encore, mais le Brésilien quittera la capitale avant l'arrivée des premières chaleurs du mois d'août. En attendant, le garçon ne chôme pas. Il veut partir sur une belle note et offrir au bizut Laurent Blanc une belle équipe. Le 1er juillet, seuls Laurent Blanc et son staff sont arrivés (Nicolas Dehon en entraîneur des gardiens, Jean-Louis Gasset son adjoint et Philippe Lambert à la préparation). Côté joueurs, c'est le néant. Aucune nouvelle tête à la reprise, mais déjà des pistes très sérieuses, notamment celle menant à Edinson Cavani. Pour que Naples laisse partir son joyau, il faut s'aligner sur la clause libératoire : 63 millions. Valable jusqu'au 10 août. Sous contrat avec le Napoli jusqu'en 2017, le Matador n'est pas contre l'idée de rejoindre la capitale. Surtout que Leonardo le harcèle en ce sens. Moralité, l'Uruguayen signera au PSG le 16 juillet. Juste entre les deux dernières recrues de « Leo » . Lucas Digne le 13, Marquinhos le 19. Coût du trio : plus de 100 millions d'euros.

2014, David Luiz déjà validé


Fair-play financier oblige, le PSG s'était senti obligé de sortir la CB très rapidement l'an dernier. Avant même l'ouverture du mercato, les Parisiens officialisent David Luiz contre 50 millions d'euros. On était fin mai et on se disait que QSI allait tout ramener dans la capitale : CR7, Di María, Pogba. Sauf que le 1er juillet, seul le Swiffer capillaire est parisien. Un poil présomptueux avec l'UEFA, les dirigeants parisiens vont passer leur mois de juillet à jongler entre les rumeurs, les refus et les arrangements financiers. Moralité, Serge Aurier rejoindra la capitale avec un prêt avec option d'achat pour 2015 fin juillet. Et c'est tout. Comme quoi, dans l'histoire QSI, à l'exception de David Luiz, aucune recrue phare n'a débarqué avant le 1er juillet. Comme quoi, on s'inquiète pour pas grand-chose. Comme souvent.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Poney_nain Niveau : DHR
Je me rappelle encore la une de l'équipe après le premier match du PSG version QSI, contre Lorient : "Tout ça pour ça"...
BundesFrappe Niveau : DHR
J'ai surtout l'impression que là, ils sont en attente de l'UEFA. Y a moyen qu'une fois la décision finale officialisée, ça va se décanter un peu. Mais va pas falloir traîner parce que bon, les bons coups, il en reste plus des masses.
Nous sommes le 1er juillet, et le club le plus riche de France, le 5e d'Europe, n'a toujours pas dépensé le moindre euro sur le marché des transferts.




Paris est le club français qui, jusqu'à aujourd'hui, a le + dépensé sur ce mercato avec 11M pour Serge Aurier.
Puis bon, la méchante UEFA a bon dos pour expliquer le mercato du psg.


Déjà, si ils n'avaient pas fait les cons en offrant des salaires de top player à des joueurs qui sont à des années lumières d'un tel statut, ils n'auraient pas été contraint de voir leur masse salariale encadrée, sanctionée par l'UEFA les obligeant à la réduire.

Si ils savaient vendre et bien prospecter pour faire de vraies afaires, comme ils l'ont fait pour Verratti, ils auraient pu faire des plus values et avoir un budget transfert + grand que 60M qui est déjà un montant que rêveraient d'avoir chaque club français.


D'ailleurs, le fait de devoir faire autre chose que claquer 40M sur la hype du moment va peut être les obliger à bien bosser leur recrutement et aller chercher autre chose que des noms clinquants. Gagner la L1, ils pourront le faire aussi vu la concurrence, et niveau Europe, rien d'insurmontable non plus vu ce que font les gros investissements du PSG en LdC depuis leur arrivée.
Ils sont sous le coup du fairplay financier. Et puis les joueurs qui sont censés partir tels que: Lavezzi, Cavani, Digne, Cabaye, Motta, Rabiot.. sont toujours présents. Attendons de voir combien leur rapportera ne serait-ce que la moitié des départs prévus pour connaitre la prochaine enveloppe mis à disposition d'une "grosse" recrue.
Message posté par Ramesse10
Puis bon, la méchante UEFA a bon dos pour expliquer le mercato du psg.


et avoir un budget transfert + grand que 60M qui est déjà un montant que rêveraient d'avoir chaque club français.




Oui chaque club français rêverait de ça. Mais Paris ne cherche pas à lutter contre les clubs français mais contre les autres mastodontes Européens. Sur le principe je suis d'accord, personne ne les a obligé à mettre 50M pour David Luiz. Mais "l'injustice" c'est qu'un club comme le Real ou Manchester "ont le droit" de faire n'importe quoi en terme de recrutement que c'est pas grave, s'ils se trompent sur un mec à 50-60 patates, ils en prennent un autre au même prix. Paris n'a pas beaucoup le droit à l'erreur. Et ça le désavantage sur la scène Européenne.

Un peu comme Lyon des années 2000, tant qu'ils étaient bon en recrutement ils étaient concurrentiel en Europe, mais aux moindres erreurs de transfert (Keita, Gourcuff, Cissokho...) ça les a plombé et ils ont disparu. Alors que le Barça peut prendre des Chygrynskiy 30M€ sans que ça les affecte.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Oh non, pas encore un débat de 75 commentaires sur le FPF, s'il vous plaît...
On va encore avoir les mêmes forumeurs, avec les mêmes arguments pour arriver au même résultat stérile.
MetzQueUnClub Niveau : District
Il y a aussi des raisons fiscales pour n'annocer une arrivée qu'après le 1er juillet.

Cela a été expliqué pour Karabatic au Hand "En officialisant le contrat en juillet, il est résident fiscal en France pour moins de 6 mois et 1 jour"

http://www.sports.fr/handball/division- … t-1248764/

Après, Karabatic n'a pas encore signé, mais le principe est là


Note : 2
Bah le PSG à déjà son équipe de bâtie.
Genre une équipe qui même en difficulté au niveau du jeu et des blessures en première partie de saison s'en sort avec un triplé national et une élimination en quart de LDC.

Du coup l'objectif c'est de se renforcer pour la compétition reine la LDC.

Hors l'air de rien on a déjà des joueurs qui tienne la route au niveau des titulaires , du coup se renforcer ça veut dire faire venir des top players et cela coûte très cher. Vu qu'on est limité par le FPF en gros en peut faire du remplacement mais pas de folie (puis on fera pas tout les jours des coup style Verratti).
D'ailleurs gardé Marco doit être la priorité de notre mercato !

C'est vraie que le Fair play financier semble nous brider mais il à aussi l'effet positif de nous structurer.Ça nous oblige à dégager des revenus stable.
Et également ça nous permet d'avoir un effectif relativement stable.

Le PSG devient un gros club européen ou les joueurs viennent faire un gros passage. Et pas juste un tremplin de 1-2 ans pour le Real-Barca. Cela donne une image de continuité et fait que l'on se rappellera des joueurs clés de longues années.

Le potentiel commence à se voir en région parisienne avec un nombre impressionnant de gens arborant les couleurs du clubs. Même les touristes ont l'air de bien accroché au nouveau maillot si j'en crois mon dernier passage en centre ville.

Bref on surf sur une vague cool et après avoir tout construit vitesse grand V , on commence à stabiliser et imprimer notre style.
Reste plus qu'à faire quelques autres exploits comme celui face à Chelsea et on sera un catalogué gros club définitivement dans l'esprit des gens !

Message posté par Ramesse10
Puis bon, la méchante UEFA a bon dos pour expliquer le mercato du psg.


Déjà, si ils n'avaient pas fait les cons en offrant des salaires de top player à des joueurs qui sont à des années lumières d'un tel statut, ils n'auraient pas été contraint de voir leur masse salariale encadrée, sanctionée par l'UEFA les obligeant à la réduire.

Si ils savaient vendre et bien prospecter pour faire de vraies afaires, comme ils l'ont fait pour Verratti, ils auraient pu faire des plus values et avoir un budget transfert + grand que 60M qui est déjà un montant que rêveraient d'avoir chaque club français.


D'ailleurs, le fait de devoir faire autre chose que claquer 40M sur la hype du moment va peut être les obliger à bien bosser leur recrutement et aller chercher autre chose que des noms clinquants. Gagner la L1, ils pourront le faire aussi vu la concurrence, et niveau Europe, rien d'insurmontable non plus vu ce que font les gros investissements du PSG en LdC depuis leur arrivée.


toujours les mêmes conneries... T'apprendras que pour attirer les premiers grands joueurs, dans une ligue de seconde zone, dans un club à rayonnement mondial très limité, faut surpayer. En transfert et en salaire. Dans 10 ans, comme Chelsea, on se permettra d'acheter au vrai prix. Peut être même moins vu le bruit qu'on fait pour l'instant dans le monde.

Tu parles de vendre et faire de vraies affaires, mais depuis quand on a ce besoin? on a de l'argent et on s'en fiche d'en perdre un peu, on s'achète une marque et une renommée pour l'instant. bref
je me souviens encore de l'été 2004, dernier jour du mercato, on attendait un gros nom au milieu et là...
Coridon et Pancrate débarque le dernier jour du mercato, une autre époque
Ric Hochet Niveau : DHR
Plus de sanction du tout...

Laurent Blanc admire le potentiel de Pogba.
Laurent Blanc est à l'écoute de toute offre pour Lavezzi.

S'ils se lâchent vraiment, ça va chiffrer !
Ric Hochet Niveau : DHR
M*rde, je voulais pas le mettre là mais sur l'article FM, m'enfin je vise aussi bien que Lavezzi dans les six mètres !
dizzymusictv Niveau : CFA
Putain,les gars le FPF est effectivement tombé, c'est pas des conneries.
Un observateur avisé peu t-il m'expliquer comment ce miracle a eu lieu(plus de dette en deux saisons).
C bon ça. Après j imagine qu il y aura certaines limites à ne pas dépasser dans le recrutement sous peine de se voir à nouveau sanctionné en 2016....
dizzymusictv Niveau : CFA
Message posté par Mister popo
Un observateur avisé peu t-il m'expliquer comment ce miracle a eu lieu(plus de dette en deux saisons).


Les crêpes Nutella à 4 euros au parc, je vois que ça.
JoeLeTaciturne Niveau : DHR
Je suis pas particulièrement avisé mais apparemment les recettes du stade (billetterie mais aussi les consommations à l'intérieur du Parc les jours de match) ont explosé cette saison. Des progrès également sur le marketing (c'est vrai que comme le dit @Ghostpsg y'a de plus en plus de maillots du PSG que ça soit à Paris, en France ou à l'étranger). Et puis, me semble que les dirigeants ont signé un paquet de petits contrats de sponsoring cette saison (de mémoire, le dernier avec une marque d'eau minérale).

Bref, y'a sûrement d'autres sources, mais ce qui en ressort, c'est que le PSG serait perçu comme un modèle d'application du FFP, que les comptes seraient à l'équilibre une année en avance, et que par conséquent, l'UEFA aurait levé les sanctions.
enfin 30 millions éffacé avec des binouses des maillots et des crêpes ça en fait des tonnes de farine.
M'enfin tant mieux pour eux tant pis pour les 19 autres.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 22