Le 11 de rêve d'Ivan Zamorano

En Europe, Ivan Zamorano était surnommé "l'Hélicoptère". En Amérique du Sud,
tout le monde le connaît encore sous le nom de "Bam-Bam". Quoi qu'il en soit
l'ancien attaquant vedette du FC Séville, du Real Madrid et de l'Inter Milan
montre qu'il en a encore dans le caleçon et dans les chaussettes avec un 3-4-3
plutôt culotté.

Modififié
2 0

Gardien:Rinat Dasayev : J'ai joué avec lui au FC Séville. C'était un joueurextraordinaire. Dans le vestiaire on l'appelait « le rideau de fer » . C'est leplus grand gardien que j'ai côtoyé de toute ma carrière et je trouve dommagequ'on ne rende pas plus souvent hommage à son incroyable talent.Défenseurs :Ivan Cordoba : A 36 ans il est encore capable de mettre minables des joueurs de 20 ans. Avant d'arriver à l'Inter Milan, je ne le connaissais pas, et pour moiil a été une grande découverte. Et puis, en plus d'être une excellent défenseur,il a également une très grande carrière derrière lui. Et ce n'est pas fini !
Fernando Hierro : Fernando était le leader et l'âme du Real Madrid et de lasélection espagnole. Tous les clubs du monde devraient avoir un Fernando Hierrodans leur effectif. Ils seraient meilleurs, et pas seulement en défense.
Elias Figuera : Pour moi, c'est le plus grand sportif de toute l'histoire duChili, mais aussi l'un des meilleurs défenseurs centraux de l'histoire dufootball mondial. Il avait une assurance contagieuse et une élégance uniquequand il relançait le ballon.Milieux de terrain :Javier Zanetti: Javier est l'un des meilleurs hommes de couloir du monde. C'est un exemple de professionnalisme. Sons sens du sacrifice, sa fidélité au maillotnerazzurro et sa grinta font honneur à la profession et à l'Inter Milan.
Michael Laudrup: Un joueur au talent extraordinaire. Il avait une habiletéextraordinaire. En plus d'avoir une grande palette technique, c'était surtout etavant tout un magnifique passeur.
Michel : Ses diagonales fusantes rendaient dingues les défenses adverses. Et puis il avait un sens du but particulièrement développé pour un milieu de terrain.
Roberto Baggio: "Il Divino" était fantastique. C'était un luxe de l'avoir endeuxième attaquant. Il avait une technique et un toucher de balle uniques. Al'époque, il n'y avait personne dans le football italien qui traitait aussi bienque lui le ballon. C'est tout simplement l'un des meilleurs joueurs que j'ai vusde ma vie.Attaquants:Ronaldo : L'un des meilleurs attaquants du monde. C'était une combinaison de puissance, d'habileté et de technique purement brésilienne. Dès qu'il entraitdans la surface, il y avait but. Tout simplement magnifique.
Marcelo Salas : Le meilleur attaquant de l'histoire du football chilien, c'étaitlui. Il avait un sang-froid dans la finition tout simplement fantastique.C'était quelqu'un qui bougeait beaucoup, qui créait des brèches. Envers moi, ilétait aussi très généreux. Le duo que je formais avec lui en sélection étaitvraiment génial... Et efficace.
Ivan Zamorano: Je me mets dans l'équipe parce que j'ai vraiment pris du plaisir à jouer aux côtés de tels monstres. Pourquoi je me gênerais après tout ? Ça c'est une équipe de rêve !Entraîneur :Jorge Valdano : Il a une manière particulière de voir le football. Il aime letoque, celui qui donne du spectacle. Je partage la même vision du football quelui. Quand il m'a dirigé à Madrid, il a changé la philosophie de jeu del'équipe. Ce qu'on faisait, c'était du football champagne, un football purementoffensif. Je ne pouvais que m'identifier à un tel projet de jeu. Par Veronica Brunati, à Buenos Aires

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 0