Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Lazio : les supporters sifflent les ultras

La Lazio a battu l'Inter. Ça n'était plus arrivé depuis décembre 2003. Il semble vraiment que pour les Romains, un nouveau cycle puisse s'ouvrir. La confirmation est également arrivée des tribunes, par le biais de deux faits marquants.



Tout d'abord, les Ultras n'ont pas failli à leur réputation. Lorsque le Ghanéen Sulley Muntari touchait le ballon, il recevait automatiquement les désormais tristement célèbres "buh buh" racistes. Mais pour une fois, l'intégralité du stade s'est mise à siffler ses propres Ultras, comme pour montrer son ras-le-bol face à un tel comportement qui dure depuis trop d'années.



Deuxième épisode, au coup de sifflet final, le Stadio Olimpico, porté par l'euphorie, s'est laissé aller à de longs applaudissements destinés au pourtant détesté Président Lotito. Celui-ci a répondu par un sobre geste de la main. Mais nul ne doute qu'au fond de lui, il en pleurait de joie.




EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure Paulo Bento débarqué de son club chinois il y a 2 heures Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 3
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur