Lavezzi tracassé à Naples

Modififié
13 9
Cela commence à faire beaucoup.

En l’espace d’un mois, les trois ténors du Napoli, Cavani, Hamsik et Lavezzi, ont été victimes d’actes de malveillance, voire même de banditisme. Cavani avait subi un cambriolage alors qu’il se trouvait en Uruguay et Hamsik, la semaine dernière, s’est fait tirer sa caisse.

Samedi soir, alors que son compagnon revient de Bergame, la fiancée de Lavezzi se fait braquer en pleine rue, et se fait voler sa Rolex par deux malfrats. Quelques minutes après l’épisode, la fiancée en question écrit sur son Twitter que Naples est « une ville de merde » . Des déclarations rapidement effacées.

Du coup, ce matin, c’est l’agent du joueur, Alejandro Mazzoni, qui est intervenu aux micros de Radio Crc. « Lavezzi se retrouve dans une situation difficile car il ne peut plus sortir de lui et sa fiancée commence à avoir peur de sortir toute seule. Naples n’est pas une ville sûre. En tant que joueur, Lavezzi a tout à Naples : il est aimé des tifosi, soutenu par tout le monde et il est protagoniste de l’équipe. Mais en ce qui concerne Lavezzi homme, je peux vous dire que cela fait quatre ans qu’il vit renfermé chez lui, sans son fils qui vit en Argentine, et qu’il ne peut même pas emmené au parc lorsqu’il lui rend visite parce qu’il est assailli par les gens » a-t-il affirmé.

Attention… Cela commence comme ça, et cela se finit à Manchester City. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ça craint...

Hamsik s'était pas fait ramener un truc volé par des mafieux ou une histoire de ce genre l'an dernier ?
nadalito_15 Niveau : DHR
ExKy : Oui, sa montre avait été deposé devant sa maison.

Sinon, ben c'est clair que ça va les faire partir de Naples ce genre de trucs.
Un cadeau Lavezzi - Cavani - Hamsik au PSG à Noël?
Les boules...
la réaction de laurentis est, d'une certaine manière, géniale. d'abord il dit que naples n'est pas une ville criminelle, voire que la "vraie" ville criminelle est rome, et que certaines choses peuvent arriver n'importe où ; ensuite il ajoute que, quand même, si on se balade à naples avec une montre chère ou avec une voiture de luxe ça veut dire qu'on est sacrément imprudent, et qu'on est pas encore "assez napolitain". ce qui est vrai : même le dernier des touristes sait qu'il ne faut pas afficher une rolex en se baladant à naples.

le plus agaçant est au contraire la réaction du maire, de magistris, chef de file de la lutte politique contre la Camorra avec un grand "C", celui qui aime rappeler que la Camorra est une pieuvre qui étend partout son pouvoir ; ce monsieur a pourtant réagi en disant à la femme de lavezzi que des villes comme bruxelles ou milan auraient exactement les mêmes problèmes de criminalité que naples. ce qui, d'une certaine manière, n'est pas faux : naples a un problème de criminalité malheureusement "normal", pas un problème "exceptionnel et UNIQUE au monde" du aux agissements d'une petite clique de super-vilains anti-napolitains maço-camorristes méritant une nouvelle punition divine en style sodome et "gomorre". le problème est que ce problème "normal" a assumé, à naples, des dimensions qui n'ont rien de normal. non, il n'est pas normal que les propriétaires des hôtels offrent aux touristes des montres en plastique. non, il n'est pas normal d’être arrêté par la police si on conduit une moto à deux avec le casque, car il n'y aurait que les killers et le braqueurs qui porteraient des casques. mais non : pour le maire de magistris la "vraie camorra" est à rome, à milan, à bruxelles, dans les "salles du pouvoir", la "vraie camorra" parle italien, si possible avec l'accent milanais, les petits "camorristes" napolitains n'en seraient qu'une cinquième colonne inconsciente, victimes, comme toute la ville de naples, de jeux politiques et économiques plus grand qu'eux, faisant partie d'une grande stratégie d'exploitation du sud par le nord.

Entre la démagogie de la Lega Nord (la faute au sud mafieux des faux chômeurs paresseux qui parasiterait et envahirait le nord travailleur qui paye ses impôts et finance la sécu escroquée par les sudistes) et la démagogie des De Magistris (la faute au nord mafieux qui garderait le sud dans un état d'exploitation économique, culturelle et environnementale), c'est vraiment un joli combat. La faute est toujours à l'autre, que l'on appellera "mafia".

pendant ce temps là, des "journalistes" avancent l'hypothèse que "la camorra doit avoir entrepris une stratégie contre l'équipe de naples" : le présupposé étant, bien évidemment, que derrière toute agression dans la rue à naples se cache toujours un seul marionnettiste, "la camorra".
bien évidemment, si au contraire on rend les objets volés à maradona ou à hamsik, c'est toujours une preuve que tout est dans les mains de la camorra, et que la camorra ne s'en prend qu'aux petits et ne veut pas inquiéter les privilégiés. CQFD La vérité est qu'il y a des centaines d'agressions comme celles subies par les familles des footballeurs, mais que justement ça ne fait aucun bruit tant que ça ne concerne pas les footballeurs. La femme de Lavezzi n'a pas porté plainte, et c'est d'ailleurs, malheureusement, la normalité : si on me vole dans un quartier et que je connais "quelqu'un" dans ce quartier, je cherche un arrangement pour retrouver mes choses. à naples, à palerme, à bari, à rome, c'est pareil. mon grand-père l'a fait avec sa fiat, dans les pouilles, et mon papi n'était ni maradona ni hamsik. il a payé un petit quelque chose et revoilà la caisse. si les gens ne portent pas plainte, voilà expliquée l'apparente normalité de la comptabilité des crimes à naples par rapport à d'autres villes comme bruxelles. ce n'est ni de l'agression subie par la femme de lavezzi que le maire de naples devrait s'inquiéter, ni de sa première réaction où elle disait que naples est une "ville de m...", mais plutôt du fait qu'elle n'a même pas porté plainte, et qu'elle s'est pressée ensuite à twitter que "naples est une ville merveilleuse". nous revoilà dans le vieux cliché, nobilité par les gens de lettres, de napoli "paradis habité par des diables".
ou bien "enfer habité par des anges" ? au choix, c'est comme vous voulez, ça revient au même.

pour nous, les supporters, il ne restera plus qu'à pleurer le départ de cavani, hamsik et lavezzi... croisons les doigts.
Merci pour ton exposé :)
ah antonio !

merci pour tes messages relatifs à Naples au-delà des clichés et du manichéisme. J'aime bien te lire.
avanti partenope Niveau : DHR
totonno , tranquillo , nessuno chiederà mai di andare.
sinon so foot j'ai su que vous etes convié rue rougemont demain.
les diffidati ne manquent pas au contraire , l'ambiance y est tout sauf bonnenfant , alors contre la rube , ca risque de faire drole.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Chamakh, au tour du PSG
13 9