1. //
  2. // Groupe A
  3. // 4e journée
  4. // PSG/Zagreb
  5. // Les notes

Lavezzi sous les lazzis

Ezequiel Lavezzi ne pouvait rêver adversaire plus faible pour lancer son année au PSG. Mais avec une confiance proche de moins l'infini, l'Argentin d'origine italienne a raté à peu près tout ce qu'il a entrepris. Heureusement qu'il avait Matuidi ou Zlatan à ses côtés.

Modififié
11 40
PSG


Sirigu (5): Comme il avait fini ses grilles de sudoku au match aller, Salvatore a trouvé un peu le temps long ce soir.

Jallet (5): Malgré ce brassard réfléchissant à la manche, Christophe s’est fait discret. Largement suffisant quand on a Gregory van der Wiel comme concurrent.

Alex (6): D’accord, le Brésilien aime les plats en sauce et apprend le français dans le Gault&Millaud. Des rondeurs mais du métier. Alex joue en marchant et marque en trottinant. Deux buts en quatre matchs en Ligue des champions pour le gourmand.

Thiago Silva (6): Gants rouges, manches courtes et gomina Leader Price, pas besoin d’avoir la classe pour montrer c'est qui le patron.

Maxwell (5): Le Brésilien penche à gauche mais affiche le charisme d’un conseiller général Nouveau Centre. Jamais pris à défaut, jamais transcendant, Maxwell fait le job mais n’oublie jamais de se barrer à 18h. Employé.

Matuidi (7): Ce soir, Blaise a essayé le costume de Makelele. Un petit M en six qui lui taillait moyennement (trop serré à l’entrejambe). Remonté d’un cran après l’entrée de Verratti, Matuidi a remis son vieux sweat préféré. Celui du meilleur joueur du PSG.

Sissoko (3): Toi même le dimanche, tu l’as connu ce joueur, quand tu le vois s’entraîner sur l’autre moitié de terrain, tu te dis : « Il doit être trop fort lui » , mais qui 90 minutes plus tard te fait dire : » En fait, il était pas terrible » . Les Croates ont vécu pareil ce soir.

Verratti (7): Ancelotti a voulu le punir pendant une mi-temps, mais a pigé qu’il se punissait lui-même. Imberbe et déjà incontournable.

Rabiot (6): Le gamin a un style à sortir du cours Florent, mais sait jouer juste. Trop parfois. Il lui manque un peu folie, un soupçon de rage et du vécu. Plus Louis Garrel que Mickey Rourke, mais le charme opère.

Lavezzi (4): Pas d’expulsion, ni de glacière explosée, mais l’impression de voir une vachette d’Intervilles lâchée au milieu des arènes improvisées de Saint-Amand-Les-Eaux. L’Argentin joue encore comme dans sa cours de récrée napolitaine. Sauf qu'ici c’est Paris et le XVIe. Le public du Parc lui d’ailleurs fait comprendre.

Ibrahimović (7): Quatre passes décisives en Ligue des champions, Zlatan a égalé ce soir un record dont Sidney Govou est l’un des détenteurs. La prochaine fois, il s’attaque aux quatre buts en un match de Dado Pršo et Simone Inzaghi. Chiche.

Ménez (6): Jérémy Ménez a tôt compris que quoi qu’il fasse, il serait toujours le joueur le plus détesté du championnat de France. Alors désormais, il n’hésite plus, il joue tout le temps la faute adverse. En même temps, il serait bien imbécile de ne pas en abuser, il l’obtient à chaque fois. Ef-fi-ca-ci-té.

Hoarau (non noté): Un but en taclant comme à Jules-Deschaseaux. Le passeur ne s’appelle plus Jean-Michel Lesage, mais Zlatan Ibrahimović.


Dinamo Zagreb


Kelavaa (2): Martyr croate né en 1988, il ne portait pas sa propre croix. Juste un maillot jaune fluo.

Vrasajiko (2): Enfant sacrifié né en 1992. Adulte sacrifié tombé en 2012.

Vida (2): « L'international croate de football Domagoj Vida a été puni d'une amende de 100.000 euros par son club, le Dinamo Zagreb, pour avoir entamé une canette de bière dans le car qui amenait sa formation disputer un match. » Sa notice Wikipédia a tout dit sur le frère caché de Jaroslav Plašil.

Šimunić (1): Ippon sur le feinte de Ménez, Josip doit commencer à se dire qu’il devient trop vieux pour ses conneries.

Puljić (2): Dans Puljić, tout est public. Même le couloir droit.

Pivarić (3): En 180 minutes, Zagreb a eu une occasion. Elle est tombée sur son arrière gauche. La vie est mal foutue.

Kovačić (4): Dans la famille Kovačić, je demande le petit frère qui voulait faire du chant mais que son père a obligé à faire du foot.

Adem (3) : Une occasion, une frappe. Une frappe à côté du ballon.

Brosović (2): Qui ça ?

Sammir (3): Il espérait que Sirigu rapporte ses grilles de sudoku du match aller pour comprendre enfin là où il bloquait. Mais l’Italien les avait oubliées dans le sac de sa femme.

Rukavina (3): Un peu comme le H de Hawaï ou l’Indien des Black Eyes Peas, on sait qu’il est là. Mais on ne sait toujours pas pourquoi.

Halilović (non noté): À 16 ans, il est né trop tard pour connaître la guerre mais pas assez pour éviter de disputer la Ligue des champions avec le Dinamo Zagreb.

Par Alexandre Pedro, avec Maxime Marchon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

antoine_5035 Niveau : District
"Le public du Parc lui d’ailleurs fait comprendre."
Je suis pas du tout d'accord avec sf, si je me souviens bien il a été applaudi à sa sortie non? Sinon j'aurais mis un peu plus pour Zlatan. OK il joue un peu en marchant, mais bon 4 passes décisives quand même...
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
"Un petit M en six qui lui taillait moyennement (trop serré à l’entrejambe)"

Faciiiiiiiile, mais toujours aussi drôle
Millonario Niveau : DHR
Un peu généreux pour Jallet j'ai trouvé sa prestation très approximative. Sissoko me fait trembler, à chaque fois qu'il veut récupérer le ballon c'est avec la semelle...
Oh vous êtes durs avec Lavezzi. Le mec débute sa saison hein
C'est Kovacic hein, pas Darko Kovacevic...
Haha vos commentaires sur les joueurs de Zagreb sont excellents, un vrai pensum cette LDC pour nos amis croates
Rho, un poil dur avec Lavezzi non?

Allez un p'tit point supplémentaire pour la course de malade (et le une-deux avec Zlatan) qu'il se tape sur le 3e but, juste avant sa sortie, et tout le monde sera content :)
" Comme Dado Prso, Simone Inzaghi ET BAFE GOMIS ". Cherchez l'erreur.
Godfather Niveau : CFA
VRAIMENT DUR AVEC LAVEZZI. Je l'ai pas vu si catastrophique que cela. Même avec 2 mois d'absence il est moins fantomatique et + bagarreur qu'un Pastore qui a là tout le temps et qui rate ses traditionnelles passes à 2m en toute tranquillité et simplicité sans que cela choque absolument personne (ni le public, ni le staff ni même ses coéquipiers).
C vrai que côté couleurs c était une soirée lumineuse.
Entre le rose de sirigu les gants rouges de Silva et les chaussures oranges de lavezzi et vertes de Maxwell..
On voyait que ca des tribunes :D
Ils pourraient coordonner leurs pompes qd même !
Que fait Platini ?
Au lieu de pondre son fairplay financier
5 pour Jallet ? Le pauvre a été si nul à un moment qu'Ibrahimovic n'a même pas daigné lui donner la remise de touche qu'il réclamait à un mètre de lui. Il mérite 3, de loin le plus mauvais parisien avec Momo. Sinon les gardiens vous les notez comme l'Équipe en fait... On touche pas le ballon du match on met 5...

Et je confirme que Lavezzi a été applaudi par le Parc et fait plutôt un bon match.
Nuls, nuls, nuls, ces notes!
Elles ont été rédigées par les commentateurs de canal ou quoi? Bientôt une blague sur les paris chinois?
Pathétique.
Bon, sinon bizarre, moi je l'ai trouvé plutôt bon lavezzi, remuant et tout et tout. C'est pas parce qu'il manque de précision dans le dernier geste, comme vous dites, tir ou centre, qu'il a été mauvais. Dans le genre, Menez me semble moins "agile" si vous voulez. Joueur précieux, je crois que les spectateurs qui n'ont pas été obnubilés par les quatre passes de Zlatan ont pu le remarquer. Eh les mecs, c'est Zagreb, et c'est beaucoup de réussite, alors on se calme.
Jallet se chie* dessus à chaque fois que la balle arrive sur lui. J'ai mal pour lui. Il fait toujours le même contrôle ample pour amortir les transversales, souvent pas terribles et parfois de Ménez, dans sa direction: heureusement qu'il a des boulevards devant lui.
Pastore perd inutilement deux ballons et a l'air de s'en foutre. A raison, eh les mecs qui s'excitent sur sa nonchalance, c'est Zagreb en face. Vous voulez soignez le goalaverage ou que Hoarau marque son deuxième but? Quand le Z se rate sur la sublime quoiqu'un poil trop longue passe de Pastore, qui espère comme moi que Hoarau mette le doublé au fond des filets? Trop lent, le mec hélas.
Rabiot, il vient d'une famille de bourges un peu bcbg? Dommage qu'il ressemble autant de loin à Louis Garrel, il fait des tacles très propres.
Je valide avec Paris. Vraiment?
En même temps, noté un gardien qui touche pas le ballon, c'est pas facile.
Désolé pour les fautes, c'est de la distraction. Au départ, j'étais quand même venu juste pour dire que l'analyse de l'auteur de cet article s'accordait avec celle du figaro. Je n'ai pas poussé le vice jusqu'à lire celle du monde ou de tout autre quotidien.
Sofoot est le meilleur site de football quand ça parle de l'Histoire, pour les infos insoliltes .. Mais en terme d'analyse, qu'est-ce que c'est limité. Lavezzi a été applaudi à sa sortie. Mais j'ai bien aimé cette phrase

Verratti (7): Ancelotti a voulu le punir pendant une mi-temps, mais a pigé qu’il se punissait lui-même. Imberbe et déjà incontournable.
Sofoot faudrait penser à instaurer une note pour les commentateurs parce que ce soir, mamamia!!!
Quelle arrogance de Margotton!! Faudrait ptete pas non plus se prendre pour ce qu'on est pas. Déjà que la culture foot dans notre beau pays frôle le néant, si on commence à rouler notre caisse quand "on" rencontre Zagreb...

Vraiment déçu!! Va dire à ton chef de sauver la première league pour l'année prochaine toc**** parce que c'est pas pour ta pomme que je reste perso.

Et sinon "a la mi temps ça a souffler très très beaucoup nous a t'on dis" , c'est avec les journalistes de sofoot les cours de français le mercredi aprèm?!
Ca devient lourdingue Louis Garrel. C'est vrai que le style XVIème est présent, mais bon on a compris.

Sinon pour le reste je me suis vraiment bien marré. Le "conseiller général du Nouveau Centre" m'a particulièrement bidonné.
Robin Huc Niveau : DHR
Je n'ai pas vu le match mais je suis d'accord pour dire que c'est dur avec Lavezzi. J'ai regardé les 20 premières minutes et il donne deux caviars à Bernard qui rate son contrôle. Et puis si Zlatan est à la dernière passe sur les 4 buts, Lavezzi (le joueur préféré des Italiens) est trois fois à l'avant dernière passe.
Et arrêtez de dire qu'Alex est gros. Il a une tête de gros mais ça s'arrête la. Un mec avec une telle détente sèche ne peut être un gros tas. (Big up la Bod')
Lavezzi a sans doute couru comme "une vachette d'Interville" mais c'est exactement ce qu'on attend de lui ! On reproche exactement l'inverse à Pastore, de ne pas assez courir.

Qui passe la balle à Ibra qui la passe à Matuidi qui marque ? Qui se tape le sprint depuis sa défense qui amène le 3e but ? Le mec est donc décisif.

Qt à la justesse, elle reviendra qd il aura retrouvé ses sensations ms c'est encourageant.
EquerreKeskias Niveau : District
Hummm je pense que ce sont vos oreilles qui ont du siffler,parce que Lavezzi a été applaudi à sa sortie et son nom a été scandé.Il y a peut-être un peu de déchet dans son jeu encore,mais le mec il court partout,il ne rechigne pas à l'effort.Et il est impliqué sur 2 des 4 buts parisiens.N'oublions pas qu'il revient de blessure.Franchement y'a pire...Pour ma part je trouve qu'il s'est bien débrouillé.Il ne lui manque plus qu'un petit but et la machine sera lancée
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11 40