1. //
  2. //
  3. // Laval-Reims

Laval de travers

Le Stade lavallois galère cette saison. Les Tangos, derniers de Ligue 2, viennent de licencier Marco Simone. La faute à de mauvaises décisions économiques et une perte de l’identité du club.

Modififié
En ce jeudi 12 juin 2014, le Mondial brésilien débute tout juste et la Seleção bat la Croatie dans la douleur (3-1). 9218 kilomètres plus loin, le Stade lavallois a d'autres félins à fouetter. Christian Duraincie est nommé président du club et dévoile un nouveau projet sportif, dont le nom est assez explicite : « Ambition Horizon 2020 » . Les objectifs concrets ? « Être un club qui progresse, qui s'inscrit durablement parmi les grands clubs français » à long terme, et terminer dans la première moitié de tableau de Ligue 2 à court terme. Près de trois ans plus tard, ce même projet est au point mort. Un nouveau logo a vu le jour en 2015, l’hymne a changé à peu près en même temps, mais les résultats n’ont pas suivi. Aujourd’hui, le Stade lavallois, qui vient de limoger Marco Simone et d'embaucher Thierry Goudet, est en état de mort clinique et pointe en dernière position de son championnat depuis maintenant trois journées. Avec cinq points de retard sur Auxerre, premier non-relégable, à six étapes de la ligne d’arrivée, l’opération maintien paraît difficilement atteignable. Pour ne pas dire compromise.

L'ennemi, c'est la finance


Pourtant, les Tangos sont habitués à se battre pour leur survie. Hormis la jolie huitième place glanée en 2015, les Mayennais ont toujours dû se battre pour éviter la descente depuis leur montée de National en 2009. Un combat à leur portée et raisonnable au regard de leur budget. Mais qui nécessite tout de même un minimum d’investissement et de réflexion sportive pour le gagner chaque année durant une décennie. Pour Ulrich Le Pen, ancien joueur du club entre 1992 et 1997 puis en 2009-2010, le problème trouve principalement son origine dans un mot : l’argent. «  Monter un club et le maintenir au plus haut niveau, ça ne se fait pas comme ça. Or, c’est désormais l’aspect financier qui dicte le football, donc c’est compliqué pour des clubs en structuration de pouvoir rester au top. L’argent fait qu’on veut se développer et qu’on en oublie le principal : l’humain, explique celui qui a failli intégrer la cellule de recrutement il y a peu. Et quand il n’y a plus de relations entre joueurs ou entre les membres du staff, on a beau s’entraîner ensemble la semaine, ça ne marchera pas le week-end. Aujourd'hui, le projet sportif ne suffit plus, on veut faire de l’argent. Et c’est dommage. »

Gestion casse-gueule


Durant l’été 2015, les dirigeants ont ainsi décidé de vendre des cadres de l’équipe (Sehrou Guirassy, Christian Bekamenga, Selim Ben Djemia...) pour environ 1,5 million d’euros – ce qui représente une belle somme pour une structure de cette taille – sans prendre la peine de les remplacer. Justification du président Duraincie à l’époque : « Cet argent nous a permis d'être tranquilles devant la DNCG pour cette année, et l'année prochaine. Nous avons une réserve, des fonds propres. Un coussin bien moelleux. (...) Si on l'ouvre pour acheter des joueurs chers, en se disant qu'on joue la montée, c'est une gestion de joueur de poker. Et ce n'est pas la nôtre. (...) On veut la meilleure équipe possible, mais sans faire de folie. (...) Mais cela ne veut pas dire qu'on n'est pas ambitieux. »

Sauf que la réalité sur la pelouse est moins simple. Contrairement à avant, les recrues sont moins bien ciblées et l’identité même du club s’en trouve touchée. C’est en tout cas l’avis d’Ulrich Le Pen : « Auparavant, il y avait un groupe de qualité, constitué de joueurs qui avaient envie de bien faire. Quand je suis revenu en 2009, on avait des vieux briscards expérimentés et rompus aux joutes de la Ligue 2, avec une petite touche de jeunesse et de potentiel à côté. Ce n’est plus du tout le cas actuellement. La situation est devenue difficile : il n’y a que des joueurs en prêt, les joueurs n’ont pas ou n’adhèrent pas au caractère familial qui représentait le club avant. » L’ex-footballeur, qui habite toujours dans la ville, enfonce le clou. « Pour les joueurs prêtés, l'idée est la suivante : que ça marche ou que ça ne marche pas, ils trouveront un autre club de Ligue 2. Donc ce côté famille, on l’a vraiment perdu. Or, quand on s’appelle Laval et qu’on se bat toutes les saisons pour le maintien ou le milieu de tableau, bah ça devient compliqué de grandir avec ce genre de joueurs. » Autrement dit, des joueurs qui n’ont pas forcément l’amour du maillot.

Gourcuff-Hinschberger, même schéma


En substance, c’est aussi le manque de stabilité qui est pointée du doigt. Le licenciement de Philippe Hinschberger, entraîneur de l’équipe entre 2007 et janvier 2014, n’a en réalité toujours pas été digéré. Celui de Denis Zanko, son adjoint qui a pris le relais et qui a été remplacé par Marco Simone il y a quelques mois, n’a pas aidé. À ce niveau, Le Pen y voit un parallèle avec Lorient, club qu’il a également connu en tant que joueur. « Laval, c’est comme Lorient : tout simplement dramatique. À Lorient, on avait tout pour faire un gros club. Et des mauvais choix ont été faits. Tout vient du départ de Christian Gourcuff. Christian avait le savoir-faire pour fédérer et remettre sur pied des joueurs que personne ne voulait, qui s’adaptait à sa façon de voir le jeu. » Façon de dire que dans un petit club, la longévité d’un homme qui connaît parfaitement l’entité est primordiale. Alors, que faire maintenant ? L’an dernier à la même époque, Christian Duraincie reconnaissait que la situation était loin «  des ambitions du club » , mais refusait de décréter l’état d’urgence. « Un état d’urgence dans un club, c’est lorsqu'il y a une crise. Or, il n’y en a pas du tout au Stade lavallois » , assurait-il. Le discours a malheureusement basculé.

Par Florian Cadu Tous propos recueillis par FC, sauf ceux de CD (Ouest France)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Si Laval quitte la ligue 2 c'est que tout fout définitivement le camp dans le football.

C'est un club historique, çà fait deux générations qu'on a l'habitude d'entendre que Laval est en ligue 2.

Depuis toujours à la radio résumé de la journée ligue 2, c'est le seul moment ou limite on entend parler de la ville.
Note : 1
"les Mayennais ont toujours dû se battre pour éviter la descente depuis leur montée de National en 2009"

Comme quoi, tout fout définitivement le camp régulièrement, c'est la vie quoi. Il y a des clubs qui montent, des clubs qui descendent, des accidents industriels (Auxerre ou Lens par exemple), des succès inattendus (Evian Thonon Gaillard pendant un moment), des cagades XXL (Le Mans)... Il n'y a pas un nombre de places illimité en L1 et en L2, en tout cas moins que de clubs qu'on pourrait considérer comme historiques.
Sidney_Gobou Niveau : DHR
Attends un peu que Lens remonte ! Le titre sera à nous ^^
TheDoctor Niveau : CFA2
Et.... but à Laval !!!
3 réponses à ce commentaire.
Pour moi Laval, c'était Erwin Kostedde et Uwe Krause !
pierrot92 Niveau : CFA
Et puis aussi Godard, Miton, Perard, Souto, Sene, Goudet, Rabier...et puis Bouygues (?).
slydave
Robert BUIGUES.
Bertrand REUZEAU était l'un des seuls joueurs français à la fois champion d'Europe juniors et espoirs.
2 réponses à ce commentaire.
Leslipamamie Niveau : DHR
Ah les tangos...! Ayant grandi dans la ville, j'ai donc été plus ou moins obligé de suivre le club.

Que de souvenirs, le fameux "tu vas au stade samedi", "nan jpeux pas je joue à allones ". Mais dès fous c'était " grave, ils jouent contre le Havre, ça va être un beau match"! Pis yavait toujours l'autre navalo qui vendait ses cacahuètes là ! Souvenir de mes premières sorties entre potes.

Je me souviendrai toujours de ce match de coupe de France contre le Monaco de Barthez, Henry et Petit qu'on avait gagné 1 à 0 sur un vieux penalty. Et cette barre sur ciseau d'Henry en toute fin de match! Dios mio, j'en avais mouillé les couches !

Tapoko, Omam-Biyik, Chaouch, Le Pen, Buzaré, Hamouma...Et tant d'autres!

Aujourd'hui, je peux pas m'empêcher d'être un tantinet triste de voir le club de mon enfance mourir lentement. Le club ne s'en relèvera probablement pas. Pas cette fois.

Au delà du foot c'est surtout une époque, des moments de joie, des frites à la mi-temps, des premières clopes dans les tribunes, des premières carottes de billet qui s'evanouissent.

Et j'avoue, ça me fait un gros pincement au coeur.
slydave
Emmanuel PETIT avait énorme côté monégasque, à Laval ce soir là Jérôme LEROY avait régalé la chique.
J'ai AUSSI eu la chance de voir St Étienne à le Basser, la plus grosse affluence du stade. Autre époque, autres moeurs, des chaises étaient ajoutées sur la piste d'athlé, à la fin du match on était sur le terrain avec M Johnny REPP.
Pour les nostalgiques, j'ai toujours le 45t collector de l'hymne du club. La pochette est géniale, Lariflette en couverture. Et à l'intérieur un poster de l'équipe pris en photo dans l'escalier qui monte dans l'avion. Photo mythique 70's, avec Kéru, Sagna, Le Millinaire... Et que dire des paroles : Et ca y'est, le but est marqué! Venus de partout, des environs, Chateau Gontier Mayenne Évron!!
Moi aussi j'ai un souvenir ému des frites et des cacahuètes à la mi-temps et de la Compagnie Créole à fond dans les enceintes. Mon père qui nous faisait passer en douce avec mon frangin pour ne pas payer et se retrouver en 1ères avec le Kop. Elles sont loin les soirées devant le poste de radio à attendre le fameux :but à Laval de Thierry RUFFAT.
Putain de nostalgie.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:05  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Putain j'étais aussi au stade pour ce fameux Laval-Monaco, l'un de mes derniers grands souvenirs au stade Francis Le Basser et aussi l'un de mes plus beaux (j'étais trop jeune pour le Dynamo Kiev) ! Avec l'envahissement du terrain à la fin... Ca semble bien loin tout ça !
2 réponses à ce commentaire.
GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : CFA2
Le parallèle avec Lorient est vraiment judicieux car je me souviens d'une phrase dite par Hays suite à la vente de Ndong un peu dans les mêmes eaux que celle citée dans l’article "Cet argent nous a permis d'être tranquilles devant la DNCG pour cette année, et l'année prochaine"

Sauf qu'au bout du compte bah tu galères et tu descends d'un étage ( même si rien n'est encore fait ) et du coup ton bas de laine ne te sers pas à grand chose loin s'en faut...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:03  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Je n'ai pas connu les glorieuses années 81-83, l'épopée en Coupe UEFA avec l'élimination du Dynamo Kiev et le but de José Souto (je n'avais que 3 ans mais mon père me l'a tellement racontée que j'ai l'impression de l'avoir vécue) puis le match héroïque contre l'Austria Vienne, les grands buteurs allemands Krause et Kostedde...
Mais j'ai quand même eu la chance de vivre de belles années et de beaux matchs au stade Francis Le Basser : les dernières saisons en D1 à la fin des 80's, le mythique Michel Le Milinaire, les gros parcours en Coupe avec le fameux match contre l'AS Monaco, ces deux demi-finales dans les 90's, la lutte pour la montée avec Nancy à l'époque de Denis Troch, etc...

Et puis, tous ces joueurs devenus des légendes pour tous les Mayennais et que j'ai eu la chance de voir, gamin : François Oman-Biyik, Oumar Sene, Patrick Delamontagne, Jean-Marc Miton, Thierry Goudet, Eric Stefanini, Jean-Luc Dogon, Thierno Youm, Bertrand Reuzeau, Pierre Aubame, Emmanuel Kundé, François Brisson, Franck Leboeuf, Mickaël Pagis, Jérome Leroy, Lionel Perez, Stéphane Pedron, Ulrich Le Pen...

Depuis les années 2000 et mon départ du 53, j'avoue que je suis moins le club (ça fait bien longtemps que je suis pas retourné à Le Basser) mais ça me fait au coeur de le voir comme ça ! :(
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:09  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 2
Et j'ai bien sûr oublié l'emblématique, le légendaire, le mythique, l'immense Jean-Michel Godard !

Sinon pour ceux qui saisiraient pas la portée de l'exploit en Coupe UEFA 83, rappelons que Laval sort alors le Dynamo Kiev de Blokhine et Zavarov !!! L'un des grands clubs européens de l'époque... Et au tour suivant, défaite 2-0 sur la pelouse de l'Austria Vienne à l'aller puis au retour Laval mène 3-0 à la mi-temps avant de voir les Autrichiens revenir à 3-3 après la pause.
1 réponse à ce commentaire.
Ach...
J'arrive après la bataille. Tout est dit !
Hier à 13:39 Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 34
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 31
dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 28 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25