1. //
  2. //
  3. // Laval-Reims

Laval de travers

Le Stade lavallois galère cette saison. Les Tangos, derniers de Ligue 2, viennent de licencier Marco Simone. La faute à de mauvaises décisions économiques et une perte de l’identité du club.

Modififié
En ce jeudi 12 juin 2014, le Mondial brésilien débute tout juste et la Seleção bat la Croatie dans la douleur (3-1). 9218 kilomètres plus loin, le Stade lavallois a d'autres félins à fouetter. Christian Duraincie est nommé président du club et dévoile un nouveau projet sportif, dont le nom est assez explicite : « Ambition Horizon 2020 » . Les objectifs concrets ? « Être un club qui progresse, qui s'inscrit durablement parmi les grands clubs français » à long terme, et terminer dans la première moitié de tableau de Ligue 2 à court terme. Près de trois ans plus tard, ce même projet est au point mort. Un nouveau logo a vu le jour en 2015, l’hymne a changé à peu près en même temps, mais les résultats n’ont pas suivi. Aujourd’hui, le Stade lavallois, qui vient de limoger Marco Simone et d'embaucher Thierry Goudet, est en état de mort clinique et pointe en dernière position de son championnat depuis maintenant trois journées. Avec cinq points de retard sur Auxerre, premier non-relégable, à six étapes de la ligne d’arrivée, l’opération maintien paraît difficilement atteignable. Pour ne pas dire compromise.

L'ennemi, c'est la finance


Pourtant, les Tangos sont habitués à se battre pour leur survie. Hormis la jolie huitième place glanée en 2015, les Mayennais ont toujours dû se battre pour éviter la descente depuis leur montée de National en 2009. Un combat à leur portée et raisonnable au regard de leur budget. Mais qui nécessite tout de même un minimum d’investissement et de réflexion sportive pour le gagner chaque année durant une décennie. Pour Ulrich Le Pen, ancien joueur du club entre 1992 et 1997 puis en 2009-2010, le problème trouve principalement son origine dans un mot : l’argent. «  Monter un club et le maintenir au plus haut niveau, ça ne se fait pas comme ça. Or, c’est désormais l’aspect financier qui dicte le football, donc c’est compliqué pour des clubs en structuration de pouvoir rester au top. L’argent fait qu’on veut se développer et qu’on en oublie le principal : l’humain, explique celui qui a failli intégrer la cellule de recrutement il y a peu. Et quand il n’y a plus de relations entre joueurs ou entre les membres du staff, on a beau s’entraîner ensemble la semaine, ça ne marchera pas le week-end. Aujourd'hui, le projet sportif ne suffit plus, on veut faire de l’argent. Et c’est dommage. »

Gestion casse-gueule


Durant l’été 2015, les dirigeants ont ainsi décidé de vendre des cadres de l’équipe (Sehrou Guirassy, Christian Bekamenga, Selim Ben Djemia...) pour environ 1,5 million d’euros – ce qui représente une belle somme pour une structure de cette taille – sans prendre la peine de les remplacer. Justification du président Duraincie à l’époque : « Cet argent nous a permis d'être tranquilles devant la DNCG pour cette année, et l'année prochaine. Nous avons une réserve, des fonds propres. Un coussin bien moelleux. (...) Si on l'ouvre pour acheter des joueurs chers, en se disant qu'on joue la montée, c'est une gestion de joueur de poker. Et ce n'est pas la nôtre. (...) On veut la meilleure équipe possible, mais sans faire de folie. (...) Mais cela ne veut pas dire qu'on n'est pas ambitieux. »

Sauf que la réalité sur la pelouse est moins simple. Contrairement à avant, les recrues sont moins bien ciblées et l’identité même du club s’en trouve touchée. C’est en tout cas l’avis d’Ulrich Le Pen : « Auparavant, il y avait un groupe de qualité, constitué de joueurs qui avaient envie de bien faire. Quand je suis revenu en 2009, on avait des vieux briscards expérimentés et rompus aux joutes de la Ligue 2, avec une petite touche de jeunesse et de potentiel à côté. Ce n’est plus du tout le cas actuellement. La situation est devenue difficile : il n’y a que des joueurs en prêt, les joueurs n’ont pas ou n’adhèrent pas au caractère familial qui représentait le club avant. » L’ex-footballeur, qui habite toujours dans la ville, enfonce le clou. « Pour les joueurs prêtés, l'idée est la suivante : que ça marche ou que ça ne marche pas, ils trouveront un autre club de Ligue 2. Donc ce côté famille, on l’a vraiment perdu. Or, quand on s’appelle Laval et qu’on se bat toutes les saisons pour le maintien ou le milieu de tableau, bah ça devient compliqué de grandir avec ce genre de joueurs. » Autrement dit, des joueurs qui n’ont pas forcément l’amour du maillot.

Gourcuff-Hinschberger, même schéma


En substance, c’est aussi le manque de stabilité qui est pointée du doigt. Le licenciement de Philippe Hinschberger, entraîneur de l’équipe entre 2007 et janvier 2014, n’a en réalité toujours pas été digéré. Celui de Denis Zanko, son adjoint qui a pris le relais et qui a été remplacé par Marco Simone il y a quelques mois, n’a pas aidé. À ce niveau, Le Pen y voit un parallèle avec Lorient, club qu’il a également connu en tant que joueur. « Laval, c’est comme Lorient : tout simplement dramatique. À Lorient, on avait tout pour faire un gros club. Et des mauvais choix ont été faits. Tout vient du départ de Christian Gourcuff. Christian avait le savoir-faire pour fédérer et remettre sur pied des joueurs que personne ne voulait, qui s’adaptait à sa façon de voir le jeu. » Façon de dire que dans un petit club, la longévité d’un homme qui connaît parfaitement l’entité est primordiale. Alors, que faire maintenant ? L’an dernier à la même époque, Christian Duraincie reconnaissait que la situation était loin «  des ambitions du club » , mais refusait de décréter l’état d’urgence. « Un état d’urgence dans un club, c’est lorsqu'il y a une crise. Or, il n’y en a pas du tout au Stade lavallois » , assurait-il. Le discours a malheureusement basculé.

Par Florian Cadu Tous propos recueillis par FC, sauf ceux de CD (Ouest France)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Si Laval quitte la ligue 2 c'est que tout fout définitivement le camp dans le football.

C'est un club historique, çà fait deux générations qu'on a l'habitude d'entendre que Laval est en ligue 2.

Depuis toujours à la radio résumé de la journée ligue 2, c'est le seul moment ou limite on entend parler de la ville.
Note : 1
"les Mayennais ont toujours dû se battre pour éviter la descente depuis leur montée de National en 2009"

Comme quoi, tout fout définitivement le camp régulièrement, c'est la vie quoi. Il y a des clubs qui montent, des clubs qui descendent, des accidents industriels (Auxerre ou Lens par exemple), des succès inattendus (Evian Thonon Gaillard pendant un moment), des cagades XXL (Le Mans)... Il n'y a pas un nombre de places illimité en L1 et en L2, en tout cas moins que de clubs qu'on pourrait considérer comme historiques.
Sidney_Gobou Niveau : DHR
Attends un peu que Lens remonte ! Le titre sera à nous ^^
TheDoctor Niveau : CFA2
Et.... but à Laval !!!
3 réponses à ce commentaire.
Pour moi Laval, c'était Erwin Kostedde et Uwe Krause !
pierrot92 Niveau : CFA
Et puis aussi Godard, Miton, Perard, Souto, Sene, Goudet, Rabier...et puis Bouygues (?).
slydave
Robert BUIGUES.
Bertrand REUZEAU était l'un des seuls joueurs français à la fois champion d'Europe juniors et espoirs.
2 réponses à ce commentaire.
Leslipamamie Niveau : DHR
Ah les tangos...! Ayant grandi dans la ville, j'ai donc été plus ou moins obligé de suivre le club.

Que de souvenirs, le fameux "tu vas au stade samedi", "nan jpeux pas je joue à allones ". Mais dès fous c'était " grave, ils jouent contre le Havre, ça va être un beau match"! Pis yavait toujours l'autre navalo qui vendait ses cacahuètes là ! Souvenir de mes premières sorties entre potes.

Je me souviendrai toujours de ce match de coupe de France contre le Monaco de Barthez, Henry et Petit qu'on avait gagné 1 à 0 sur un vieux penalty. Et cette barre sur ciseau d'Henry en toute fin de match! Dios mio, j'en avais mouillé les couches !

Tapoko, Omam-Biyik, Chaouch, Le Pen, Buzaré, Hamouma...Et tant d'autres!

Aujourd'hui, je peux pas m'empêcher d'être un tantinet triste de voir le club de mon enfance mourir lentement. Le club ne s'en relèvera probablement pas. Pas cette fois.

Au delà du foot c'est surtout une époque, des moments de joie, des frites à la mi-temps, des premières clopes dans les tribunes, des premières carottes de billet qui s'evanouissent.

Et j'avoue, ça me fait un gros pincement au coeur.
slydave
Emmanuel PETIT avait énorme côté monégasque, à Laval ce soir là Jérôme LEROY avait régalé la chique.
J'ai AUSSI eu la chance de voir St Étienne à le Basser, la plus grosse affluence du stade. Autre époque, autres moeurs, des chaises étaient ajoutées sur la piste d'athlé, à la fin du match on était sur le terrain avec M Johnny REPP.
Pour les nostalgiques, j'ai toujours le 45t collector de l'hymne du club. La pochette est géniale, Lariflette en couverture. Et à l'intérieur un poster de l'équipe pris en photo dans l'escalier qui monte dans l'avion. Photo mythique 70's, avec Kéru, Sagna, Le Millinaire... Et que dire des paroles : Et ca y'est, le but est marqué! Venus de partout, des environs, Chateau Gontier Mayenne Évron!!
Moi aussi j'ai un souvenir ému des frites et des cacahuètes à la mi-temps et de la Compagnie Créole à fond dans les enceintes. Mon père qui nous faisait passer en douce avec mon frangin pour ne pas payer et se retrouver en 1ères avec le Kop. Elles sont loin les soirées devant le poste de radio à attendre le fameux :but à Laval de Thierry RUFFAT.
Putain de nostalgie.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:05  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Putain j'étais aussi au stade pour ce fameux Laval-Monaco, l'un de mes derniers grands souvenirs au stade Francis Le Basser et aussi l'un de mes plus beaux (j'étais trop jeune pour le Dynamo Kiev) ! Avec l'envahissement du terrain à la fin... Ca semble bien loin tout ça !
2 réponses à ce commentaire.
GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : DHR
Le parallèle avec Lorient est vraiment judicieux car je me souviens d'une phrase dite par Hays suite à la vente de Ndong un peu dans les mêmes eaux que celle citée dans l’article "Cet argent nous a permis d'être tranquilles devant la DNCG pour cette année, et l'année prochaine"

Sauf qu'au bout du compte bah tu galères et tu descends d'un étage ( même si rien n'est encore fait ) et du coup ton bas de laine ne te sers pas à grand chose loin s'en faut...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:03  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Je n'ai pas connu les glorieuses années 81-83, l'épopée en Coupe UEFA avec l'élimination du Dynamo Kiev et le but de José Souto (je n'avais que 3 ans mais mon père me l'a tellement racontée que j'ai l'impression de l'avoir vécue) puis le match héroïque contre l'Austria Vienne, les grands buteurs allemands Krause et Kostedde...
Mais j'ai quand même eu la chance de vivre de belles années et de beaux matchs au stade Francis Le Basser : les dernières saisons en D1 à la fin des 80's, le mythique Michel Le Milinaire, les gros parcours en Coupe avec le fameux match contre l'AS Monaco, ces deux demi-finales dans les 90's, la lutte pour la montée avec Nancy à l'époque de Denis Troch, etc...

Et puis, tous ces joueurs devenus des légendes pour tous les Mayennais et que j'ai eu la chance de voir, gamin : François Oman-Biyik, Oumar Sene, Patrick Delamontagne, Jean-Marc Miton, Thierry Goudet, Eric Stefanini, Jean-Luc Dogon, Thierno Youm, Bertrand Reuzeau, Pierre Aubame, Emmanuel Kundé, François Brisson, Franck Leboeuf, Mickaël Pagis, Jérome Leroy, Lionel Perez, Stéphane Pedron, Ulrich Le Pen...

Depuis les années 2000 et mon départ du 53, j'avoue que je suis moins le club (ça fait bien longtemps que je suis pas retourné à Le Basser) mais ça me fait au coeur de le voir comme ça ! :(
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  23:09  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 2
Et j'ai bien sûr oublié l'emblématique, le légendaire, le mythique, l'immense Jean-Michel Godard !

Sinon pour ceux qui saisiraient pas la portée de l'exploit en Coupe UEFA 83, rappelons que Laval sort alors le Dynamo Kiev de Blokhine et Zavarov !!! L'un des grands clubs européens de l'époque... Et au tour suivant, défaite 2-0 sur la pelouse de l'Austria Vienne à l'aller puis au retour Laval mène 3-0 à la mi-temps avant de voir les Autrichiens revenir à 3-3 après la pause.
1 réponse à ce commentaire.
Ach...
J'arrive après la bataille. Tout est dit !
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 101 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 24 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20