1. //
  2. // Quarts de finale
  3. // Saint-Étienne/PSG

Laurent Blanc, la dernière séance ?

Trois jours après le crash de Bastia (défaite 2-4 alors que les Parisiens menaient 2 à 0), le PSG rejoue dès ce soir à Saint-Étienne en quart de finale de Coupe de la Ligue. Tenant du titre, le PSG joue plus qu'une place dans le dernier carré. Laurent Blanc, notamment, y joue un peu sa tête. À moins qu'il ne soit déjà trop tard...

Modififié
40 52
Antoine Kombouaré licencié alors qu'il venait d'être sacré tel une légende d'automne, Carlo Ancelotti grondé alors qu'il était en train de faire franchir un palier au club. En général, les dirigeants qataris ont du mal avec la patience. Or, avec Laurent Blanc, l'effet est inverse. Depuis le début de saison, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France n'arrive pas à rendre son groupe de petits champions compétitif. Bien entendu, tout n'est pas entièrement de sa faute. Mais comme dans toute petite entreprise qui tousse, les têtes qui dépassent servent de fusible. Actuellement, Blanc doit surveiller sa nuque. Le couperet n'est pas loin. Une défaite à Geoffroy-Guichard rendrait la suite de son aventure parisienne compliquée. Très compliquée.

Méthode dangereuse


Au fond, que reproche-t-on à Lolo Blanc ? Beaucoup de choses à la fois : le niveau athlétique de son équipe, son absence d'autorité sur le groupe, son incapacité à changer son fusil d'épaule, sa propension à être constamment sur la défensive, sa capacité de réaction très limite, etc. On peut en trouver des tonnes. Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage, c'est bien connu. Mais quitte à tomber, Laurent Blanc préfère le faire avec ses idées. Vivre et laisser mourir, en quelque sorte. Alors que la situation sportive est limite, le coach du PSG a préféré partir à la guerre sans Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani, toujours punis de leurs vacances prolongées pour le troisième match de suite. C'est dur, doux et dingue. Pour l'instant, Blanc met tout le monde dans le même sac pour expliquer les défaites là où Marcelo Bielsa, par exemple, prend tout sur ses épaules. A dangerous method comme on dit. Dans l'urgence, c'est surtout dans les mots que Blanc est attendu au tournant. Comment redonner l'envie et le moral à des troupes affaiblies ?

Thiago Silva, son sacerdoce


Parce que oui, le PSG ne fait plus peur à personne, à l'exception de lui-même. À Bastia, l'équipe s'est liquéfiée après la réduction du score de Boudebouz. « On avait l'adversaire dans notre gueule, il ne fallait pas le lâcher. Si, à la moindre difficulté, tu lâches, ça veut dire qu'il y a un problème mental. Ça se règle collectivement, mais ça peut prendre un peu de temps » , a lâché Blanc en conférence de presse. L'ordre et la morale ont foutu le camp. Même Ibrahimović s'y met sur son application Zlatan Unplugged : « Quelque chose qui ne m'était jamais arrivé avant s'est produit. Mener 2-0 et perdre 4-2, c'est une première. Il y a plein de petits détails qui font la différence. C'est une défaite sportive, puis mentale. » Dans cette mélancolie chronique, le cas de Thiago Silva interpelle. Le capitaine du PSG n'avance plus. Il ne rassure même plus. À tel point que son maintien dans le onze de départ revient à chaque point presse. « On va insister avec lui » , martèle son entraîneur. Le sortir de l'équipe tuerait définitivement le joueur. Le maintenir pénalise le club.

Sacré dilemme, donc, sur lequel Blanc n'a pas de réponse ni de délai à apporter : « Quand ça touche à la tête, attention, personne n'est à l'abri. Quand c'est technique ou tactique, l'entraîneur et les joueurs peuvent y remédier. Quand ça touche le mental, c'est plus compliqué. Les gens sont différents, parfois très différents. C'est plus compliqué pour un entraîneur. » Ce soir, Laurent Blanc n'a plus grand-chose pour se sauver. Une bible et un fusil, en fait. Peut-être sa dernière cartouche d'ailleurs. Et s'il manque la cible ? Cela pourrait ainsi mettre fin à l'aventure parisienne d'un homme qui, au fond, n'aura pas à rougir de son bilan sur le banc du PSG. Mais parfois, les aventures ne sont pas faites pour durer. Et comme aimait le dire Hubert Bonisseur de La Bath : « Avec moi, les histoires d'amour ne s'écrivent pas dans le temps, ce sont des histoires courtes, compactes, passionnelles. D'aucuns ont une aventure… Je suis une aventure et je me devais de vous en prévenir. »

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
"Cela pourrait ainsi mettre fin à l'aventure parisienne d'un homme qui, au fond, n'aura pas à rougir de son bilan sur le banc du PSG. "

Mais pas de quoi être fier non plus. Avec les moyens à sa disposition et la concurrence L1, il y avait possibilité de faire vraiment beaucoup beaucoup mieux. Or, avec Blanc, le PSG a toujours fait dans le strict minimum.

Une fois son départ acté, se pose la question de "qui mettre à sa place?". En partant quand même du principe que de toute façon aujourd'hui, c'est comme s'il n'y avait personne sur le banc.
Même en cas de défaite ce soir Blanc aura très peu de chances de bouger avant la fin de la saison lorsque l'on regarde les grands noms dispo...
Concernant l'absence d'autorité sur le groupe... à un moment donné il faut peut être plus creuser que le simple entraineur:

dans certains clubs, au dessus de l'entraineur dans l'organigramme t'as le directeur sportif, qui peut méchamment taper sur les joueurs quand ceux-ci déconnent. Et sinon le président... As t'on déjà entendu la direction publiquement pourrir ses joueurs? Porter une grosse gueulante?

J'ai parfois l'impression que les Qataris font comme si ils avaient des pur-sangs, et que si il ne gagne pas la course, c'est de la faute du Jockey mais certainement pas du cheval...

Peut être, Paris souffre de problèmes structurelles, qui limite un peu l'implication des joueurs stars venus pour toucher la galette dans un championnat moins réputés... et qui ne sont pas totalement impliqués sportivement...

Enfin quels qu'en soit la raison, quand on voit l'investissement, et la mentalité des joueurs des vrais top clubs, lors de match de championnat lambda, et quand on l'oppose à ce qu'on peut voir des mentalités au PSG en Ligue 1... on peut se dire que si les joueurs ne se remettent pas en question, tu peux mettre n'importe quel coach... ce sera toujours la même...
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par toof11
"Cela pourrait ainsi mettre fin à l'aventure parisienne d'un homme qui, au fond, n'aura pas à rougir de son bilan sur le banc du PSG. "

Mais pas de quoi être fier non plus. Avec les moyens à sa disposition et la concurrence L1, il y avait possibilité de faire vraiment beaucoup beaucoup mieux. Or, avec Blanc, le PSG a toujours fait dans le strict minimum.

Une fois son départ acté, se pose la question de "qui mettre à sa place?". En partant quand même du principe que de toute façon aujourd'hui, c'est comme s'il n'y avait personne sur le banc.

Il doit faire mieux cette année.
Mais sur l'an passé, il n'a absolument rien à se reprocher et peut être fier de sa saison :
- Donne une nouvelle impulsion et un style à une équipe qui se cherchait encore suite au départ un peu précipité de Carlo.
- Atteint l'objectif national titre, meilleure attaque, meilleur buteur, records de points et de buts marqués
- Atteint l'objectif européen avec une élimination certes regrettable au vu des évènements, mais somme toute assez logique.

Pour cette année, je vais laisser mes camarades forumeurs plus vindicatifs exprimer bien mieux que moi la qualité du travail proposé par Blanc, son effectif et sa direction.
Blanc n'est pas menacé faute de bon entraineur disponible..
pierrot92 Niveau : CFA2
Faut embaucher Gourvennec
HerbyCohen Niveau : CFA2
Blanc ne serait pas mauvais pour entrainer une équipe qui lutte pour le maintien. Mais là il a apporté quoi? Tactiquement c'est le néant, le coaching est mauvais et comme le dit l'article il ne transcande pas ses hommes (Cavani notamment).

Alors OK Matuidi marque le pas, TS est l'ombre de lui-même, David Luiz est une arnaque (je veux dire par-là qu'en def' central c'est pas ça) mais comme avec Bordeaux (où les grognards de l'époque et Yoyo ont portés l'équipe) on à l'impression que le mec ne maitrise pas son sujet.

Vaudrait mieux le lourder, enfin je dis ça pour le PSG hein. Après je rejoins le collègue, ya pas beaucoup de grand nom, mais avec les moyens qu'ils ont, on n'est pas à l'abris d'une surprise. Après tout Ranieri, Rijkard, Martino, Domenech (lolilol) sont dipos.

Mais l'optimal serait le rappatriement de Sir Francis GIllot!
pedrolito19 Niveau : CFA2
Ils parlent de Makélélé. Visiblement il est très apprécié des joueurs et d'après ce que j'ai vu à Bastia (on ne peut pas juger son bilan sportif) il a l'air de se bouger les miches sur le banc, c'est personnellement toujours mieux que d'avoir un flamby incapable de réagir. Autant j'étais satisfait de lui l'année dernière, autant cette année quand ca va pas ben.. il bouge pas.
lucasportadise Niveau : DHR
Il n'y a personne pour remplacer Blanc actuellement.

Mais la déroute du PSG s'explique par:

-Laurent Blanc est un entraineur éphémère, il tire le meilleur d'une équipe que pendant une saison voir 2 grand maximum.
-Zlatan n'est plus, 33 ans, blessures à répétition, il ne fait plus peur à la L1, trop de suffisance, perte d'envie au vue des performances du club, etc... et j'en passe, pas mal de raison qui explique que Zlatan n'est plus
-Thiago Silva et David Luiz sont malades (le mondial toussa toussa), bien qu'ils soient dans le 11 fifa de l'année, ce ne sont plus les mêmes joueurs, surtout en ce qui concerne Silva. David Luiz lui se prend presque pour un attaquant sur certain match, reste à ton poste gamin, défend c'est ce que tu sais faire le mieux.
-La machine Matuidi a besoin de repos, il n'est plus l'homme au 4 poumons, 66 matchs sur la saison 2013/2014, donnez lui un peu de repos par pitié! (on en a besoin en EDF merde!)
-Thiago Motta à l'air de ne plus trop croire au PSG et pourtant quand Motta y croit Paris y croit et Paris gagne.
-Lavezzi trop mal utilisé en début de saison n'a plus envie.
-Cavani
-Leonardo n'est plus là
-la pression constante mise sur Blanc
-les problèmes d'egos des joueurs
-le PSG ne fait plus peur, les équipes viennent avec le couteau entre les dents et des paires de balloches de la taille des tétons de pierre mènes

Heureusement que le PSG a des mecs comme Lucas, Pastore, Sirigu ou Maxwel pour tenir la baraque... parce que si non...
Message posté par HerbyCohen
Blanc ne serait pas mauvais pour entrainer une équipe qui lutte pour le maintien. Mais là il a apporté quoi? Tactiquement c'est le néant, le coaching est mauvais et comme le dit l'article il ne transcande pas ses hommes (Cavani notamment).


non. jouer le maintien c'est un état d'esprit, une façon spécifique de bosser, ça n'est pas réservé aux coaches pas assez bon pour jouer le ventre mou.
ce que fait Dupraz à Evian, qu'on aime ou pas le personnage, y a pas beaucoup de gens qui parviendraient à le faire. On le voit bien, d'ailleurs : quand une équipe/un coach peu habitués à jouer le maintien se retrouve à la lutte, elle déraille très souvent.

Blanc manque de poigne et d'idées, mais le débarquer maintenant serait idiot, parce que ça priverait d'une vraie bonne option à long terme cet été.
Jean-Marcel Colissimo Niveau : DHR
Lolo saute dès qu'un coach connu sera disponible et dise oui à Nasser et ils en auront rien à faire de savoir si le futur coach parle français, s'il connait les joueurs, comment il aime jouer etc... Ça serait bien de trouver un directeur sportif déjà je pense.

Si J'aime bien Lolo mais c'est vrai que je regrette beaucoup Ancelotti. Le seul truc qui me fait mal c'est que l'OM soit devant nous. Je me sens moins supporter qu'avant, je vie moins le truc à fond, beaucoup d'argent, plus d'ambiance au parc et l'âge peut-être. N'empêche que cette période me rappelle l'ancien PSG, mener 2/0 et perdre 4/2, sortir des bons matchs uniquement en coupe, l'entraineur sur la sellette, esquiver les mecs qui supportent l'OM le lundi matin au boulot, mais yes quoi ! Manque plus que Sirigu nous fasse une Casagrandre ou une Edel. Enfin bon si l'OM est champion là non quand même.

Espérons juste qu'ils se remettent à jouer comme l'an dernier, là depuis la défaite contre le Barça on voit bien que les joueurs en ont plus rien a faire du championnat. Il manque une âme dans cette équipe. Ils disent qu'ils aiment Paris mais bon le club, les infrastructures etc c'est autre chose que l'AC Milan.
didier gomis Niveau : CFA
Note : 10
Message posté par ILOVEBAYERN
Concernant l'absence d'autorité sur le groupe... à un moment donné il faut peut être plus creuser que le simple entraineur:

dans certains clubs, au dessus de l'entraineur dans l'organigramme t'as le directeur sportif, qui peut méchamment taper sur les joueurs quand ceux-ci déconnent. Et sinon le président... As t'on déjà entendu la direction publiquement pourrir ses joueurs? Porter une grosse gueulante?

J'ai parfois l'impression que les Qataris font comme si ils avaient des pur-sangs, et que si il ne gagne pas la course, c'est de la faute du Jockey mais certainement pas du cheval...

Peut être, Paris souffre de problèmes structurelles, qui limite un peu l'implication des joueurs stars venus pour toucher la galette dans un championnat moins réputés... et qui ne sont pas totalement impliqués sportivement...

Enfin quels qu'en soit la raison, quand on voit l'investissement, et la mentalité des joueurs des vrais top clubs, lors de match de championnat lambda, et quand on l'oppose à ce qu'on peut voir des mentalités au PSG en Ligue 1... on peut se dire que si les joueurs ne se remettent pas en question, tu peux mettre n'importe quel coach... ce sera toujours la même...


pourtant il fait bien le jockey Lolo !

http://www.lemeilleurdupsg.com/images/n … dicule.jpg
Note : 1
Message posté par HerbyCohen
Blanc ne serait pas mauvais pour entrainer une équipe qui lutte pour le maintien. Mais là il a apporté quoi? Tactiquement c'est le néant, le coaching est mauvais et comme le dit l'article il ne transcande pas ses hommes (Cavani notamment).

Alors OK Matuidi marque le pas, TS est l'ombre de lui-même, David Luiz est une arnaque (je veux dire par-là qu'en def' central c'est pas ça) mais comme avec Bordeaux (où les grognards de l'époque et Yoyo ont portés l'équipe) on à l'impression que le mec ne maitrise pas son sujet.

Vaudrait mieux le lourder, enfin je dis ça pour le PSG hein. Après je rejoins le collègue, ya pas beaucoup de grand nom, mais avec les moyens qu'ils ont, on n'est pas à l'abris d'une surprise. Après tout Ranieri, Rijkard, Martino, Domenech (lolilol) sont dipos.

Mais l'optimal serait le rappatriement de Sir Francis GIllot!


Martino est le sélectionneur de l'Argentine.
Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Generalement quand c'est les articles de MF, C'est toujours la meme chose, ca part dans tous les sens, un ton paternaliste et bisounours, ca nous apprend rien, ca ne se base principalement sur des on-dit et rumeurs, c'est trop court...
et ben vous savez quoi? celui ci ne fait pas exception..
Je comprends que ce soit son club de coeur mais franchement ce serait pas possible de varier et de confier les articles a quelqu'un d'autre?
Si le psg continue sur cette mauvaise dynamique, L Blanc servira de fusible, voire d'electro choc même s'il n'est pas responsable de tous les maux du psg. Il n'a apparement pas les capacités ni le style franchir la mauvaise passe actuelle. Il faut esperer que les dirigeants du club se sont attelés à ce chantier, même si les successeurs possibles ne sont pas nombreux ni évidents; ce n'est pas possible de continuer ainsi sans réagir au risque de démotiver les derniers joueurs à peu près d'aplomb. A moins d'un miracle ce soir (mais qui ne résoudra en rien les problèmes actuels) je vois mal L Blanc rester à son poste, il y a vraiment urgence pour le club à réagir
y'a un truc que je ne comprends pas c'est l'acharnement sur la charnière brésilienne... Je suis d'accord pour dire qu'ils ne méritaient pas d'être dans le 11 de l'année, aucun souci

Par contre, mettre le 7-1 sur leur gueule c'est vraiment méconnaitre le foot... J'ai revu ce match et hormis le fait que thiago silva n'était pas là, David Luiz et Dante ont été constamment livrés à eux même face à plusieurs grands joueurs qui arrivaient lancés face au but... On crache sur la charnière mais où étaient marcelo, maicon et surtout le milieu, incapable de tenir le ballon ou pire de le récupérer ? Bref, durant toute la compétition, les centraux et le gardien brésilien ont été seuls à tout tenir et ils vont quand même en 1/2...

Sinon, sur thiago silva, il fait un énorme début de saison puis se fait péter la joue par aboubakar à lorient... contre chelsea, je me souviens d'un 3 vs 1 ou il gère tout tout seul... après sa blessure, il n'était effectivement plus le même et j'ai du mal à le voir à ce niveau actuellement

Pour david luiz, il a été énorme au milieu avec chelsea, il a livré un combat énorme face à zlatan à l'aller allant même jusqu'à ce que ce dernier se blesse... à la coupe du monde il était très bon jusqu'au match face à l'allemagne.

Cette année au psg, il est bon la très grande majorité des matchs, on a pas grand chose à lui reprocher. Il est engagé, il se révolte contrairement à d'autres.

J'ai plus de mal avec thiago silva qui n'influe pas sur le sentiment de révolte ( sans pour autant faire des matchs abominables )...

Beaucoup de choses ne fonctionnent pas au PSG cette saison, et en plus de blanc et de l'implication faut pas oublier que le FFP a empêché le renouvellement de l'effectif et la mise en place d'une grosse concurrence obligeant les mecs à se bouger les miches. On a qui derrière ? on met chantome, bahebeck etc quand des clubs sortent ribery pour mettre gotze, sortent rooney pour falcao ou bale pour james rodriguez ça en dit long sur la différence de qualité de banc.

apres, l'équipe a 3 ans de plus et pour certains ça se ressent zlatan, motta notamment, matuidi n'est pas bon, thiago silva non plus... On a aussi eu des tonnes de blessures cette saison... et les décisions arbitrales sont assez contraires ces derniers temps où on nous refuse des pénos pour en donner à nos adversaires même s'il ne faut pas se cacher derrière

le plus gros problème que j'ai avec blanc c'est qu'il ne met pas en place une réelle concurrence qui obligerait silva, matuidi, motta ou cavani à se bouger les fesses

Qu'il mette les meilleurs sur le terrain sirigu, van der wiel, marquinhos, david luiz, maxwell, motta, pastore, verratti, lucas, lavezzi et zlatan !!! out cavani, silva, matuidi jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur niveau

après, ne partons pas dans l'hyper réaction... on est en janvier à 4 points de l'OL... si on était mi avril ou fin avril ok, panique à bord... mais là on a encore le temps de revenir
Note : 1
tout à fait d'accord Al.

lors du 7-1, ça vaut vraiment le coup de le revoir, Marcelo ("meilleur latéral gauche actuel") est constamment vingt mètres trop haut, et le double pivot au milieu défend sur ses talons et se fait rapidement éliminer. David Luiz se retrouve à devoir gérer trois postes : il couvre son latéral, doit monter pour compenser ses milieux et faire son taf normal d'axial. Impossible.
Plus que les résultats c'est l'ambiance et la mentalité qui semble regner au sein de l'équipe qui est plus inquiétante et visiblement L Blanc a l'air d'être incapable d'y remedier et c'est probablement surtout pour celà qu'il faut lui trouver rapidement un successeur.
Gzavier-gravelaine Niveau : Loisir
Nasser, qu'est ce que tu fou ? mets 100 putain de millions sur la table et arrache simeone !.

Avec lui tu gagnes la LDC, le championnat, la coupe de la ligue, la coupe de france sans pression.
Blanc va sauter, Makelélé tout heureux de s'être fait virer de Bastia va récupérer de vrais joueurs.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
40 52