Laudrup et les matchs arrangés

Modififié
0 8
Quand on a joué en Italie dans les années 1980, les quelques scandales de matchs truqués, on en a entendu parler. Surtout que les petites combines ont continué à gangrener ponctuellement la bonne marche du football italien. Alors Michael Laudrup, qui a évolué pendant plusieurs années à la Lazio, puis à la Juve, connaît le sujet.

Interrogé lors d’une conférence pour savoir s’il pouvait accepter qu’une équipe reçoive des dessous de table pour chercher la victoire, voici ce que l’actuel coach de Swansea a rétorqué : «  Si Swansea joue le dernier match contre une équipe, et qu’une troisième équipe paie Swansea pour gagner la rencontre, je ne vois rien de mal à ça. »

Pas emmerdé par l’éthique, donc ? C’est plus compliqué que ça : « Dire que je suis contre les matchs arrangés, c’est comme de dire qu’aujourd’hui nous sommes jeudi, c’est une évidence. Le pire cas dont j’ai entendu parler s’est déroulé en Italie, avant que je n’y arrive, au début des années 1980, quand quelqu’un a acheté trois ou quatre joueurs dans une équipe pour perdre le match. Cela signifie que sept ou huit joueurs dans l’équipe jouaient pour gagner, tandis que trois ou quatre essayaient de perdre  » , a-t-il raconté.

Concernant les fameuses mallettes du championnat espagnol, l’ancien international danois n’y voit rien d’extraordinaire : « En Espagne, où il y a un ou deux matchs lâchés pendant la saison, on parle toujours de mallettes. Mais ce sont des mallettes pour gagner, je ne vois rien de mal à ça. Je crois qu’il faut définir précisément ce que sont les matchs arrangés, parce qu’il y a différents niveaux, je pense. »

Peut-être qu’il faudrait demander conseil à Bernard Tapie.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Katapulta Niveau : CFA
Sauf que les ‘’mallettes’’ sont rarement ‘’pour gagner…
Et je valide avec Grenoble,mort de rire…!
C'est un peu plus compliqué que ça, me semble que dans le passé, en D1 belge, certains présidents des grands clubs du championnat n'hésitaient pas à lâcher des mallettes pour "motiver" certaines petites équipes contre des concurrents. Je suppose que c'est ce genre de pratiques dont on parle ici.
Si ces fameuses mallettes sont des carottes pour faire gagner l'équipe, d'accord.
Mais dans l'autre sens c'est mal.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Tino Costa drague Deschamps
0 8