Liga - 4e journée

Par Léo Ruiz

L’Atlético fait le spectacle

Malgré une grosse frayeur sur la fin, l’Atlético Madrid s’est imposé au Calderón face au Rayo Vallecano, inscrivant 4 buts pour la troisième fois d’affilée (4-3). En concédant le nul contre Bilbao (3-3), l’Espanyol reste relégable, tout comme Grenade et Osasuna.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 3/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Radamel Falcao (Atlético Madrid)
Radamel Falcao (Atlético Madrid)
L’Atlético Madrid est la hype de ce début de saison en Espagne. Après les raclées infligées à Bilbao et Chelsea, les Colchoneros en ont encore passés quatre, au Rayo Vallecano cette fois-ci (4-3). Un derby madrilène d’abord complètement dominé par les locaux, dont la puissance offensive a étouffé les gars de Vallecas, avant de changer de tournure dans les dix dernières minutes, avec trois buts coup sur coup du Rayo, dont un doublé de Delibašić. Une petite frayeur pour la bande à Diego Simeone, qui peut se permettre de laisser sur le banc des joueurs comme Tiago, Adrián López et Cristian Rodríguez au coup d’envoi. Falcao a encore marqué - sur pénalty - et été bon, tout comme Arda Turan, lui aussi buteur, et Diego Costa, deux fois passeur et à l’origine du pénalty. L’Atlético Madrid a marqué trois fois dans le jeu, à la suite d’enchaînements de passes au sol de grande qualité. Il rejoint son adversaire du jour à la 5e place du classement, avec un match en moins.

Le retour de Llorente

Du spectacle, il y en a aussi eu à Barcelone, sur la pelouse de l’Espanyol. Comme souvent avec l’Athletic Bilbao, aussi joueur que la saison passée, mais beaucoup moins solide (3-3). Les Basques ont encore eu besoin d’une mi-temps pour entrer dans leur match (ils étaient menés 2-0, Ndlr), avant de lancer leur opération remontée. Pour ce faire, ils ont pu compter sur leurs deux numéros 9. Aduriz, titulaire et auteur d’un beau doublé, et le revenant Fernando Llorente, qui n’a eu besoin que de deux minutes pour ouvrir son compteur en Liga. L’Athletic a dominé territorialement son adversaire (61% de possession), mais a laissé trop d’espaces aux Catalans, dont ont profité Javi Lopez, Verdu et Longo, expulsé après son but pour avoir donné trop d’amour à ses supporters. L’Espanyol décroche son premier point de la saison et reste dans la zone rouge.

Le beau début de saison d’Hemed

Une zone rouge dont n’ont pas pu sortir Grenade et Osasuna, tous les deux tenus en échec à domicile (1-1), respectivement par La Corogne et Majorque. Dans la chaleur de Los Cármenes, Grenade a longtemps été mené au score avant de revenir dans les dix dernières minutes par Floro Flores. Scénario inverse dans le Royaume de Navarre, où les joueurs de Pampelune ont dominé toute la rencontre, ouvert le score, avant de se faire rattraper par un coup de boule de ce diable d’Hemed, auteur déjà de son 4e but de la saison. Un but qui maintient Majorque sur le podium de la Liga. L’Espanyol, Grenade et Osasuna, les trois relégables, sont les trois seules équipes à n’avoir toujours pas goûté à la victoire. Devant ces trois lascars, Saragosse a concédé sa troisième défaite de la saison à San Sebastián (2-0). Les hommes de Montanier ont attendu la deuxième mi-temps pour se défaire des faiblards Aragonais, grâce à deux buts d’Íñigo Martínez et de Vela. Avec six points, la Real Sociedad est 9e.

Tous les résultats de la 4e journée de Liga

Parier sur les matchs de Atletico Madrid

 





Votre compte sur SOFOOT.com

2 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par zitka le 17/09/2012 à 00:41
      Note : 2 

    Ils ont déconné en fin de match mais quel match de l'Atlético!!! Ils sont vraiment impressionnant, même sous pression il peuvent créer le danger à toute vitesse et avec une efficacité monstrueuse,
    J'ai relevé quelques stats:
    Au moment du 4-0 l'athlético n'est rentré que 8 fois dans la surface, pour un tir légèrement a coté, 6 tirs cadrés dont 3 buts et un pénalty provoqué!
    Et pourtant le Rayo avait la maîtrise et étouffait pas mal la relance de l'Atlético!

    Cette rapidité et cette verticalité dans la construction c'était vraiment impressionnant!


    Ceci dit les 2 cafouillages dans la surface s'en prendre 3 en 5 minutes pff ils ont arreté de jouer a la 82eme ces cons ca dure 94 minute un match comme ca ...

    A mon avis GI Diego va bien leur rougir les oreilles pour que ca se reproduise plus!
    Y'a de la gueulante dans l'air ;)

  • Message posté par B DE BX le 17/09/2012 à 01:59
      

    petite simulation de costa ex rayo et l atletico l emporte sur ce peno malgré la reconquista del ra , il me tarde de voir les colchoneros contre real, valence, barca sa va faire mal
    retour de llorente, mais surtout d'aduriz avec sa chilena pour le 2eme but, superbe
    la liga c'est le top juste devant l'argentine


2 réactions :
Poster un commentaire