En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Notes
  2. // France/Allemagne (2-0)

Lass action hero

En RTT pendant 14 mois, Lassana Diarra est déjà revenu à son meilleur niveau avec les Bleus. Cette fois, il a marché sur les champions du monde. Au calme.

Modififié

France


Lloris (non noté) : Les Allemands n’avaient pas envie de cadrer. Ils auraient pu le prévenir, il aurait laissé sa place à Kevin Trapp, pour la confiance.

Évra (5) : Ce n’est pas avec ce genre de prestation que le fan de l’équipe de France l’Évra les bras à l’Euro 2016. Aussi bon que cette vanne.

Koscielny (6) : Bon, mais pas trop. Koscielny dangereux, ni énorme.

Varane (7,5) : Un monstre. Impossible que cet homme ait 22 ans, ce serait beaucoup trop de promesses pour la suite. Diarra se couperait un bras pour l’avoir à l’OM.

Sagna (5) : Moyen défensivement, très passable offensivement. De toute façon, les centres et la technique, Sagna jamais été ça.

Matuidi (6) : Matuidi a dit « Court » . Matuidi a dit « Presse » . Matuidi « Joue juste » . Perdu. Blaise veut tout faire bien, quitte à ne pas respecter le « Jacques a dit » . Alors qu’on croyait que ses efforts incessants l’empêchaient d’être efficace offensivement, le marathonien a régalé André-Pierre sur un centre parfait. Sorti pour Cabaye.

Diarra (7,5) : «  On ne s’en Lass pas  » , «  Save the Lass dance  » , «  Lass du milieu de terrain  » , «  Le Lasso est de sortie  » … Bref, les bonnes perfs de Lassana sont aussi nombreuses que les jeux de mots qu’on peut faire avec son nom. Remplacé par Schneiderlin, quand le résultat était assuré.

Pogba (6) : La meuf canon qui t’allume, vient chez toi pour terminer la soirée, t’offre une danse du ventre, puis se retire sans explication. En a trop fait malgré de beaux attributs.

Martial (7,5) : «  It's the freakiest show / Take a look at the lawman / Beating up the wrong guy / Oh man ! Wonder if he'll never know / He's in the best selling show / Is there life on Mars ?  » Oui. Un type qui ridiculise autant la défense allemande sur une action n’est pas de cette planète. Remplacé par Coman, qui pue le talent.

Giroud (6,5) : L’olivier est un arbre fruitier. Il ne bouge pas beaucoup en raison de sa grande taille, on peut s’appuyer sur lui et il donne régulièrement de beaux fruits, comme ce but ce soir. Ses branches peuvent en revanche blesser. Surtout quand on s’appelle Khedira. Remplacé par Gignac, à qui ça a fait plaisir de rejouer au foot. Du coup, il a fêté ça en inscrivant un joli but d’une tête surpuissante. Le ballon s’en souvient encore.

Griezmann (5) : Un bon pressing, un gros travail défensif, mais que de mauvais choix une fois la ligne médiane passée… Pas sa meilleure. Sorti pour Ben Arfa, qui a bien pigé que l’Allemagne, c'était autre chose que Lorient.

Allemagne


Neuer (5) : «  We don't need no education. We dont need no thought control. No dark sarcasm in the classroom. Teachers leave them kids alone. Hey ! Teachers ! Leave them kids alone ! All in all it's just another brick in the wall. All in all you're just another brick in the wall.  » Bon, ce soir, le disque était rayé.

Rüdiger (5) : Très bon dans une raquette des Grizzlies de Memphis, injouable au centre lors d’un Stade français-Leinster, en revanche ce n’est pas très classe de lui filer Anthony Martial en adversaire direct dans un match de football. Dommage, il avait bien commencé.

Boateng (4) : Humilié par Messi un soir de demi-finale de Ligue des champions, le meilleur frangin Boateng vient de prendre un but de Giroud et va encore se faire allumer par les Internets. Saleté de karma. Remplacé par Mustafi, dégaine à manger des McFarmer par cinq.

Hummels (4) : Le stoppeur de Dortmund fait beaucoup moins le mariole que lors du quart de finale de Coupe du monde 2014. Comme quoi, Ribéry avait raison. La routourne. En un mot. Oui.

Hector (/) : Dans la guerre de Troie, il est tué par Achille pour venger la mort de Patrocle. Dans ton poste de télévision, il est incarné par Eric Bana. Au Stade de France, il avait les contours d’un mec qui joue à Cologne et qui se blesse au bout de 25 minutes de jeu. Remplacé par Emre Can (5), un festival.

Ginter (5) : Demain, au milieu des cailloux du Stade de France, on retrouvera un rein du joueur de Dortmund. La faute à Anthony Martial. Remplacé par Volland, exfiltré.

Khedira (4) : Mi-blessé, mi-crack. Tout ce qu’il fait part bien, puis s’écrase comme un soufflé. Remplacé par Gündoğan, joueur frisson.

Schweinsteiger (<3 Son match ? On s’en fout. Quand on partage sa couche avec Ana Ivanović, on a un totem à vie.

Draxler (4) : Clyde the Glide, remplacé par Leroy Sané qui doit son prénom à une passion paternelle pour Claude Leroy. Kamoulox.

Müller (6) : Deutsche qualität, Motorisierung Deutsch, CD MP drei radio und Tempomat für die Sicherheit von Französisch auto fahren. Même si on découvre un jour que Thomas a été boosté pour passer les tests, on s’en fout. Le vrai Ballon d’or, c’est lui.

Gómez (4) : On n’a rien compris à la saison 2 des Revenants, celle dans laquelle Mario Gómez nous rappelle qu’il avait coûté un bras au Bayern Munich avant de se perdre en Italie pour finalement atterrir en Turquie, dans le club qui a canonisé Pascal Nouma.

Par Mathieu Faure et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1 jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
il y a 2 heures Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 8 il y a 3 heures Les lumières s'éteignent en Argentine 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24