Larbi Ben Barek, la perle noire

Il y a cent ans naissait Larbi Ben Barek. Dix-sept fois sélectionné en équipe de France, un artiste de son époque. Mais le malheur du Marocain, c'est cette époque coloniale heurtée par la Seconde Guerre mondiale. C'était « la Perle Noire » .

Modififié
« Quand je suis allé en France, les copains marocains m’ont demandé : "Larbi, qu’est-ce que tu vas faire en France ?" - "Je vais jouer en équipe de France." - "Comment ?!" - "Je vais jouer en équipe de France." » À l’heure de narrer le plus grand souvenir de sa carrière, attablé face à un journaliste français, dans un café de Casablanca, en 1987, Larbi Ben Barek est fier de rappeler sa conquête inespérée de l’Hexagone. En 1938, l’Olympique de Marseille a repéré ce jeune dribbleur virevoltant qui régale sous les couleurs de l’Union sportive marocaine. Débarqué de l’autre côté de la Méditerranée, Ben Barek est sélectionné en équipe de France quatre mois plus tard, le 4 décembre, lors d’un déplacement en Italie sous pavillon fasciste.

Le Jongleur, le Sorcier, le Leonidas français


La savoureuse sole meunière au menu du Rome express spécial, le train affrété par la Fédération italienne pour les visiteurs, tranche avec l’accueil hostile du public napolitain, qui conspue les Bleus pendant tout le match. L’Italie l’emporte 1-0 et à l'issue de la rencontre, le sélectionneur transalpin Vittorio Pozzo livre un « compliment » propre au contexte de l’époque à son homologue français : « Votre nouvel inter, Ben Barek, m’a beaucoup plu. Comme tous les Noirs, il est meilleur technicien que tacticien, mais il possède néanmoins de jolies qualités. » Un mois et demi plus tard, l’équipe de France terrasse la Pologne 4-0, Ben Barek, homme du match avec deux passes décisives, fait la Une des journaux. Cette fois, c'est sûr, la France compte dans ses rangs un génie. L’Auto organise un sondage pour lui trouver un surnom : « Le Jongleur » et « Le Sorcier » sont notamment suggérés tout comme « Le Leonidas français » , en référence à la vedette brésilienne. Ce sera finalement « la Perle noire » . Mais en dépit de ses exploits sous le maillot tricolore, Larbi Ben Barek n’est pas considéré comme un Français à part entière. Le paradoxe de sa vie.


Né vraisemblablement en 1917 (la date reste incertaine, faute de déclaration de naissance), Mohamed Larbi Ben Barek a grandi dans le protectorat marocain, différent des départements français d’Algérie. De plus, en tant que musulman, il doit subir le discriminant régime de l’Indigénat de 1881 qui établit un mode d’organisation socio-raciale à la société. C’est dans un quartier populaire de Casablanca que le gamin tape ses premiers ballons de fortune, pieds nus, avec un ami proche nommé Marcel Cerdan – dont la carrière de footballeur tiendra, à en croire Ben Barek, au papa, qui préféra voir son fils se défouler sur un ring de boxe plutôt que balle au pied. De l’Ideal de Casablanca à l’USM, avec laquelle il atteint la finale de la Coupe du Maroc, Ben Barek, c’est une allure qui en impose, des gestes techniques, des feintes et une détente impressionnante. « Grâce au football, je suis devenu quelqu’un » , lâchera-t-il. Mais la Seconde Guerre mondiale vient couper l’élan de sa carrière dans la force de l’âge. Après seulement une saison à l’OM, le joueur doit rentrer au pays en 1939.

« On peut vendre la tour Eiffel et l’arc de triomphe, mais Ben Barek jamais ! »


Il reviendra à nouveau dans l’Hexagone à la fin de la guerre. Sous les couleurs du Stade français, la Perle noire brille de mille feux, au point d’attirer l’attention de l’Atlético de Madrid en 1948, qui à la faveur d’une tournée à Paris et Reims, tombe sous le charme du joyau. Au grand dam de la presse sportive qui s'insurge : « On peut vendre la tour Eiffel et l’arc de triomphe, mais Ben Barek jamais ! » Celui-ci devient le transfert le plus onéreux de l’époque. Chez les Colchoneros, l'attaquant remporte deux fois la Liga. Mais à quel prix ! Son départ dans la capitale espagnole se conjugue avec l’arrêt brutal de la sélection. « Ben Barek n'est pas un sujet de nationalité française, encore qu'il figure dans l'équipe de France. Il ne peut donc être question de le retenir chez nous » , assène alors un dirigeant du football français. La trentaine bien trempée, le Marocain revient finalement boucler la boucle à l’OM. Aux côtés du buteur en série Gunnar Andersson, la bande à Ben Barek se hisse en finale de Coupe de France 1953-1954. Marseille est battu par l’OGC Nice... du Marocain Abderahman Mahjoub.


Le 9 septembre 1954, un tremblement de terre ravage la ville algérienne d’Orléansville et ses environs. Un mois plus tard, le match France-Afrique du Nord est organisé au profit des sinistrés, dans l’ancien Parc des Princes. Mais à bientôt 40 ans, Larbi Ben Barek est trop vieux, jugent les sélectionneurs de l’époque Pierre Pibarot et Paul Wartel, qui ont en ligne de mire un match de prestige face à l’Allemagne de l’Ouest. Alors, la Perle noire jouera, mais en face, sous les couleurs de la sélection maghrébine. Les Bleus de Raymond Kopa bombent le torse, ils vont tomber de haut. Emmenée par son capitaine Ben Barek, l’équipe d’Afrique du Nord s’impose 3-2. Au-delà du score, la domination dans le jeu est nette : les Bleus se sont fait balader. Sous la pression populaire, la Perle noire revient en équipe de France pour affronter les champions du monde allemands, le 16 octobre, à Hanovre.

L'idole de Pelé


C’est le premier match de l’équipe de France retransmis à la télévision française. Et Ben Barek n’a rien perdu de ses dribbles envoûtants. Las, il doit sortir dès la 26e, blessé, sous les applaudissements. C’était son baroud d’honneur, presque seize ans après sa première cape : la plus longue présence d’un joueur en sélection tricolore. Le grand Pelé n’avait pas encore quatorze ans. Pourtant, la légende veut qu’El Rey ait souvent répété ceci : « Si je suis le roi du football, alors Ben Barek en est le dieu. » Le pionnier des artistes du football français s’est éteint chez lui à Casablanca, en 1992.

Larbi Ben Barek raconté par la voix de Thierry Roland :
Vidéo


Par Florian Lefèvre Sources : Les Miscellanées des Bleus, Hugo Sport // WeAreFootball // Miroir du football
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Merci pour ces liens Freddy. Et merci à Florian Lefèvre pour ce bel hommage.
Merci Fred pour ces liens.

Cette vie qu'il a eu quand même, on pourrait en faire un film.

Une légende. Une vraie.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Les Biopic sur des champions ou des chanteurs donnent souvent des mauvais films !
Il existe aussi des travaux universitaires sur la figure de Ben Barek. Par exemple, cet article d'un historien : https://www.cairn.info/revue-staps-2008 … 194+3+2+1+
4 réponses à ce commentaire.
CurvaSudTunis Niveau : Loisir
Trè bel article. Très touchant
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Autre article sur Ben Barek.
https://www.cairn.info/revue-afrique-co … age-35.htm

Outre Larbi Ben Barek, il y eut trois autres Marocains de la période du Protectorat, à être sélectionnés en Equipe de France:

Abderramn Mahjoub, qui enleva la Coupe de France 54 avec Nice. Transféré au Racing ce demi élégant, à la souplesse et aux dribbles déconcertants fut vite surnommé "Le Prince du Parc". 7 sélections en 53-55, dont France-Mexique en CDM en Suisse.

Abdesselem Ben Mohamed, bordelais, puis nîmois, 1 seule sélection en 1953.

Mustapha Ben M'Barek, 1 unique sélection en 1950: fit partie de la grande équipe de Bordeaux championne 1950, avec Swiatek et Kargu.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  14:43  //  Aficionado de l'Argentine
J'en connais un à qui cet article va faire plaisir ! Fred, c'est à croire qu'on a entendu tes prières silencieuces...^^
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Pour le voir en chair et en os:
Cette fois-ci, Zizou, t'es battu au poteau !

https://www.youtube.com/watch?v=-zUJlBLe4yc

Historia Colchoneros:
https://www.youtube.com/watch?v=-TZrAI_1y0Y
1 réponse à ce commentaire.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Merci pour cet article, j'ai toujours été fasciné par ce joueur.

@ZizouG,

On attend tes gifs mon gros.
Ce commentaire a été modifié.
Navré mais là, je suis en train de tourner les scènes du Mercomplot 2017
de ce soir ...
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Il y a des gens qui comptent sur toi : Priorité au tournage donc !

Merci du temps que tu accordes à la communauté, t'es un tout bon mon gros !
Ce commentaire a été modifié.
Bon ça va, j'ai une petite pause ...

Derby Real Madrid-Atletico, saison 1950-51, j'y étais. 6-3 pour l'Atletico, 2 buts pour Ben Barek, dont celui-ci:

La joie est mythique !

Et maintenant regardez, Stade Français vs Atletico Madrid, 6 mai 1948, jour de l'inauguration du stade Metropolitano, débordement coté gauche et boum !

Les français s'imposent 4-2.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
La petite danse du ventre sur le 1er but est du plus bel effet !
Et sa prise d'appui avant de s'emmener le ballon sur le 2eme but est pas mal du tout ! En avance sur son temps le biLar.

Thanks ZizouG
Note : 2
La fixation sur le DC sur le second but et purement avant gardiste !
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Il s'en dégage une sensation de puissance, c'est abusé !
La même que ton avatar toute proportion gardée bien sûr, R9 c'est la base.
6 réponses à ce commentaire.
Immense. Mais mort seul dans l'oubli, très malheureusement. Quand tu vois sa carrière et ses épreuves, beaucoup passent après pour des ploucs.
Note : 1
Arff...Ca m'a tiré une larme c'que tu dis. A l'image de notre monde, les meilleurs sont méconnus.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Dans le documentaire de l'INA, la voix tape-système de Thierry Roland jeune, qui ne recule devant aucun cliché: "Le Maroc, terre de légendes et de mystères".
Dans les années 50 et 60, les documentaires, ou plutôt les dépliants touristiques, commençaient généralement par: "La Zambie (ou tout autre pays), terre de contrastes".
La perle noire c'etait pas le surnom d'Eusebio aussi ?
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Com de Alain Proviste:ça répond à ta question

On a donc eu :
- les "panthères noires" : Eusebio, Salif Keita
- les "perles noires" : Leonidas, Ben Barek, Victor Rodriguez Andrade (champion du monde 50 avec l'Uruguay)
- la "merveille noire" : José Leandro Andrade (champion du monde 30 avec l'Uruguay), qui n'était autre que l'oncle du dernier nommé
- le "diamant noir" : Julio Cesar Uribe (meneur de jeu du Pérou 82 et de Cagliari)
- la "garde noire" : Marius Trésor & Jean-Pierre Adams
1 réponse à ce commentaire.
crabunjourcrabtoujours Niveau : National
Un article génial sur Castolo, puis un autre tout autant sur Ben Barek. Mais que se passe-t-il aujourd'hui ??
Ce commentaire a été modifié.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
On n'a toujours pas compris son inexplicable 39ème place du football français:

Soit on le considère comme "français", et alors il doit se classer dans les tous premiers, juste entre Kopa et Piantoni, disons au niveau de Tigana et on s'en satisferait.

Soit on le range dans le football africain, et là également il a droit aux toutes premières places.

Pendant longtemps il a été le dauphin de Kopa dans les classements.

"Reste avec Kopa le plus brillant technicien qu'ait possédé notre football" écrivait Thibert et Réthacker dans "La fabuleuse histoire du football", avant l'avènement des générations Platini et Zidane.

Plus dure a été la chute.
Abdeljames Niveau : DHR
C'est triste à dire, mais ces tops prenaient peu en considération les joueurs des années 1950 ou avant, comme en témoigne la présence de Zamora au fin fond du classement espagnol. Pour ce qui est de savoir à quel point il a marqué le football français, il ne faut pas oublier qu'il n'a que 17 sélections en équipe de France et aucune coupe du monde disputée (la guerre n'ayant pas arrangé les choses). De ce fait, je pense qu'il est moins marquant que Kopa Piantoni ou Fontaine, Et il faut reconnaître qu'à part la citation de Pelé, son nom n'évoque pas grand chose à la plupart des gens.
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Comme le dit si justement, c'est triste à dire !
2 réponses à ce commentaire.
Mon grand-père m'en a toujours parlé comme du meilleur joueur qu'il ait jamais vu jouer

Il a vraiment marqué son temps
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Je suppose que tu parles de la période Marseillaise ? C'est intéressant, tu peux nous en dire plus !
1 réponse à ce commentaire.
il y a 2 heures Le superbe but d'Independiente 2
il y a 4 heures Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 12 il y a 4 heures Des matchs de C1 sur Facebook 5 Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 13 Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 19 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 40
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 34 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5 Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3
Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage...
À lire ensuite
Amour, gloire et Didier