1. //
  2. // Primera Division
  3. // 10e journée
  4. // River Plate/Boca

Lanzini, un sourire dans le triste football argentin

Après avoir refusé Boca à l’âge de 9 ans et les millions de dollars des Émirats arabes unis cet été pour le club de son cœur, Manuel Lanzini, le prometteur numéro 10 de River, tâchera d’offrir le Superclásico du week-end à des fans qui n’en peuvent plus du sale état dans lequel se trouve leur football.

Modififié
Et voilà le Superclásico. Ce match qui, soi-disant, suscite l’intérêt du monde entier. Pour le spectacle en tribunes, bien sûr, parce que sur le pré, on risque encore de s’emmerder. Sauf que cette fois-ci, même dans les gradins, la fête risque de perdre en intérêt. Ce dimanche, au Monumental, il n’y aura pas un seul supporter de Boca Juniors. La faute à une partie de tirs à balles réelles au mois de juillet dernier entre les deux factions qui luttent pour le contrôle de la Doce, la très rentable et mafieuse barrabrava du club xeneize. Un énième affrontement qui avait convaincu l’AFA d’interdire jusqu’à nouvel ordre la présence de supporters adverses dans tous les stades argentins. Mais ce n’est pas tout. La barrabrava de River Plate, Los Borrachos del Tablón, a elle aussi fait l’actualité d’avant-match. Alors que des milliers de fans ont fait des heures de queue pour arracher un ticket à 800 pesos (plus de 100 euros), les barras se sont vu discrètement offrir par la direction du club (coucou Passarella) environ 7000 entrées qu’ils revendront hors de prix à des touristes étrangers ou à des fans prêts à tout pour assister au « match de l’année » . Un trafic habituel, connu de tous, et enfin abordé par les médias locaux.

« Les petits ponts, oublie, on n’en voit plus »

Niveau jeu, ce n’est guère mieux. Avant de reprendre du service l’hiver dernier, Bianchi parlait lui-même de « football pauvre » pour qualifier le championnat local. Son Boca est aujourd’hui très, très loin de celui qui tapait le Real et le Milan AC en Coupe intercontinentale au début des années 2000. Tactiquement à la rue, techniquement préoccupant, le foot argentin est devenu une sorte de boucherie publique, où les fans viennent voir les ballons voler et les joueurs se découper entre eux. « Désormais, dans les stades argentins, quand une équipe réussit deux passes de suite, elle se fait applaudir. C’est un truc de dingue. Et tout ce qui est petits ponts, gestes techniques, actions individuelles de grande classe, qui caractérisaient un peu notre football, oublie, on n’en voit plus » , nous expliquait avec nostalgie Juan Barbas, ancien ailier du Racing, de Saragosse et de la sélection.

Malgré tout, ce Superclásico sera intéressant à suivre. Pourquoi ? Parce qu’il opposera les deux meneurs de jeu qui valent le coup d’œil dans ce championnat. D’un côté, Roman Riquelme, capitaine et supporter de Boca. De l’autre, Manuel Lanzini, grand espoir et supporter de River. Deux joueurs qui n’ont pas grand-chose en commun (Lanzini sourit tout le temps), à part celui de chanter à la moindre occasion leur amour de toute une vie pour le club dont ils portent le très convoité numéro 10. Si l’on sait tout, ou presque, sur le génie balle au pied de Riquelme, Lanzini est encore un inconnu en Europe. Probablement plus pour longtemps, ceci dit. À 20 ans, le gamin d’Ituzaingo est la plus belle promesse du club à la bande rouge, et l’un des rares joueurs à exciter le Monumental.

« J’ai dit à mon père que je n’irai pas à Boca »

La belle histoire de Lanzini commence en fait sur un refus. Alors que Manu n’a que 9 ans et qu’il dribble un à un tous ses petits compagnons de la banlieue ouest de Buenos Aires, Ramon Maddoni, le détecteur de jeune talent de Boca Juniors (Redondo, Riquelme, Tévez, Cambiasso, Gago,…) lui propose de rejoindre les divisions inférieures du club qui rayonne alors sur le continent, avec bien sûr Riquelme, encore lui, à la baguette. Mais le petit Manu a d’autres idoles. Beto Alonso et Ariel Ortega, deux des numéros 10 les plus appréciés chez le club rival. « J’ai dit à mon père que je n’irai pas à Boca, parce que je voulais jouer à River » , rabâche-t-il fièrement. Quelques mois plus tard, il intègre le club de son cœur, où il passe avec classe de catégorie en catégorie, jusqu’à l’équipe première, avec laquelle il débute en 2010, à seulement 17 ans.

La suite n’est pas aussi fluide. Frêle physiquement, Lanzini souffre dans ce football de bourrins. À l’été 2011, River est relégué, « Chori » Dominguez rapatrié et Manu prêté à Fluminense, où il est parfois excellent, souvent transparent. Après un an à Rio, le bonhomme revient à la maison, où on lui file le numéro 10 et les clés du jeu. Le vrai décollage se produit à l’arrivée sur le banc de l'ancien Monégasque Ramón Díaz, qui lui « donne une énorme confiance et ordonne de demander systématiquement le ballon » . Lanzini assume alors pleinement son rôle de leader technique. Il débloque les matchs, cale des petits ponts, marque des buts superbes et remporte même ses duels. Enfin un peu de spectacle, nom de Dieu. Séduit, le Baniyas (Émirats arabes unis) se présente cet été avec son carnet de chèques : 6,5 millions de pétrodollars sont proposés au club de Nuñez, 4 millions au jeune homme. Ambitieux, le joueur refuse, comme il avait refusé Boca dix ans plus tôt. Son avenir, c’est River d’abord, l’Europe ensuite.

Sourire communicatif

Ce Superclásico à domicile est donc un événement tout particulier pour Manuel Lanzini. Lors du précédent affrontement à la Bombonera, il s’était distingué en inscrivant le but le plus rapide de l’histoire du duel entre les deux géants d’Argentine. « Ces matchs laissent des traces » , assurait-il au journal Clarin cette semaine. Laisser la sienne à River et entrer au rang des grands 10 de la maison millonaria est son objectif depuis tout petit, quand il regardait Ortega enfiler les titres de champion et soulever la Copa Libertadores avec ce maillot qu'il porte aujourd'hui. Héros du dernier match de Sudamericana (l’Europa league d’Amérique du Sud), qui a permis à River Plate de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition, Lanzini sera à nouveau le joueur dont tout le Monumental attendra un exploit pour se défaire du Boca de Riquelme et Gago et relancer l’équipe dans la course au titre. Une pression dont il a appris à tirer profit. Ses fulgurances et son sourire communicatif ne suffiront pas à sauver le foot argentin, et encore moins à régler les problèmes des tribunes, mais ils pourraient redonner un peu de joie à des supporters désabusés par la lente et profonde crise de leur football.

Par Léo Ruiz, à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


CuervoCanari Niveau : District
Heu, les gars

il faudrait quand même arrêter de faire de grosses généralités... Dire que tout le football argentin est à la rue techniquement et tactiquement... Il suffit de regarder un match de Newells ou de San Lorenzo pour affirmer le contraire. Par contre, oui, Boca est River sont moins bien, même s'il y a dans ces équipes plus d'un joueur agréables à voir. Je dirais plutôt que le football argentin se reconstruit doucement, après des années de misère bien plus grande qu'actuellement (le Boca du début des années 2000 était l'arbre qui cachait la forêt) : l'économie des clubs est aujourd'hui un peu plus saine, avec notamment moins de trafics autour des transferts (suite à qques scandales), et les effectifs se stabilisent, ce qui finira forcément par donner des résultats. Un article plus que superficiel, encore.
C'est sure que comparé au grand olympique de hier, le foot argentin ne fait pas le poids.. LOL
Le but de Boca rachète le match de l'om
Et Riquelme est supporter de Tigre, mais chut faut pas le dire
il y a 3 heures Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 19
il y a 3 heures Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 17 il y a 4 heures Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 2 il y a 9 heures Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 24 il y a 9 heures Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 17 il y a 9 heures Brandão retrouve Anigo en Grèce 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 18 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 26 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 28 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 135 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 21 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1
À lire ensuite
Bordeaux torpille Sochaux