En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Langil : « Je suis plus à l'aise avec les mains »

C'est la première recrue du promu guingampais. Steeven Langil arrive dans les Côtes d'Armor libre de tout contrat et avec la ferme intention de briller pour son retour en Ligue 1. En attendant, le Martiniquais peut se targuer d'être imbattable au Uno, d'exceller au piano et d'avoir marqué en Ligue des champions. Entretien avec un footballeur aux doigts de fée.

Modififié
En surfant sur YouTube, on a vu que tu avais un goût prononcé pour le piano. D'où te vient cette passion ?
Honnêtement, ça m'est venu comme ça, je n'ai même pas de mot pour expliquer. Je n'ai jamais pris de leçon…

Tu en avais peut-être un chez toi quand tu étais plus jeune ?
Même pas ! Mon père est guitariste, mais je n'aimais pas du tout ça, je préférais le piano. J'en entendais souvent dans les restaurants, ça me plaisait, mais je me disais que c'était vachement compliqué. Quand je suis arrivé à Nîmes à 15 ans, je me suis acheté un synthé et je me suis mis à y toucher comme n'importe quel gamin. Je prenais ça pour de la rigolade au départ et puis au fur et à mesure j'ai commencé à progresser.

Tu as des modèles dans ce domaine, des gens que tu essaies d'imiter ?
Non pas vraiment, j'essaye d'être moi-même. Aujourd'hui, dès que j'écoute une musique, j'ai la chance de savoir la reproduire en quelques secondes. Après, j'essaie de m'arranger avec certaines personnes. Par exemple, j'ai une copine, Camille Leslie, qui chante alors on essaye de faire des choses pas mal. D'ailleurs, on a fait un morceau ensemble que je vous invite à écouter.

Ça va être dur d'ambiancer le vestiaire guingampais avec du piano...
Non, non ! J'ai ma façon de faire, je l'ai instaurée dans tous les clubs où je suis passé et ça a marché. Ça va le faire. Qui n'aime pas le piano en même temps ?

Du coup, est-ce que tu te sens plus à l'aise avec tes pieds ou avec tes mains ?
Ah, je suis plus à l'aise avec les mains qu'avec mes pieds. Largement ! Sur un piano, j'arrive à tout faire, je joue les yeux fermés. Je fais tout ce dont j'ai envie.

C'est quand même encombrant un piano. Tu as déjà prévu le déménagement à Guingamp ?
Oui, il n'y a pas de soucis, j'ai l'expérience de tout ça. Je vais faire le déménagement de mes deux pianos tranquillement. Ça sera plus facile qu'avant parce que quand j'ai débuté, je n'avais pas les moyens de me payer un camion (rires).

À part le fait que vous ayez tous les deux joué à Auxerre, sais-tu quel point commun vous avez avec Lionel Mathis ?
Oula non, pas du tout !

Vous avez tous les deux marqué contre l'Ajax en Coupe d'Europe. Lui en Coupe UEFA, toi en Ligue des champions en 2010. Quel souvenir gardes-tu de ce but ?
C'était vraiment compliqué parce que j'ai tout le temps joué blessé en Ligue des champions. La semaine où on joue l'Ajax, je devais me faire opérer de la cheville. Finalement, le chirurgien m'avait dit qu'il n'allait pas s'en occuper tout de suite, du coup Jean Fernandez m'a mis dans le groupe. Le mercredi soir, j'entre à vingt minutes de la fin et, sur mon deuxième ballon, je marque et j'offre la victoire à l'AJA. C'est une histoire très très bizarre. En plus, c'était comme une revanche par rapport à l'occasion que j'avais manquée à Milan quelques semaines plus tôt. Vous savez les supporters ou n'importe qui aiment bien critiquer mais, par rapport à d'autres, je l'accepte. Mentalement, je n'ai pas lâché, j'ai eu la même occase contre l'Ajax à l'Abbé-Deschamps et je la mets au fond et ça a fait taire certaines personnes.

Vidéo
Tu as un avantage par rapport à tes coéquipiers à Guingamp, c'est que tu as déjà joué contre Zlatan Ibrahimović.
Oui, mais même au-delà de lui, j'ai joué quelques matchs de Ligue 1 donc je sais comment ça se passe. Je vais essayer d'apporter mon expérience à l'équipe. Mais c'est vrai que Zlatan est un joueur exceptionnel, il nous avait mis un doublé à San Siro. Il est très très fort, tu as l'impression de ne jamais pouvoir lui prendre le ballon.

Enfin, on va te proposer un petit défi pour la saison prochaine : est-ce que tu es capable de célébrer ton premier but avec Guingamp en imitant un joueur de piano ?
(Rires) Oui oui oui, ça c'est rien, il n'y a pas de soucis ! Il faudrait juste que je marque un but et que je m'en rappelle, mais j'y penserai !

Vidéo


Propos recueillis par Pierre Henry-Dufeil
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7