Angleterre - Premier League - 20e journée - Everton/Chelsea (1-2)

Par Alexandre Pauwels

Lampard libère Chelsea

Bien mal engagés dans leur rencontre à Everton, avec un but encaissé dans les premiers instants, les Blues sont parvenus à inverser la tendance, grâce à un grand Franck Lampard. Auteur d’un doublé, le capitaine offre trois points (1-2) et un podium.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Frank Lampard auteur d'un doublé contre Everton
Frank Lampard auteur d'un doublé contre Everton
Everton-Chelsea : 1-2 (1-1)
Buteurs : Pienaar (2e) pour Everton. Lampard (42e, 72e) pour Chelsea.

Everton-Chelsea, choc de la 20e journée de Premier League. Un duel de haut de tableau, entre deux équipes en grande forme : trois victoires de rang pour des Blues à la poursuite du duo mancunien, et sept sans la moindre défaite pour les Toffees, qui trustent les places européennes. Bref, un duel qui promettait du spectacle. Un duel qui, finalement, a vu les deux équipes connaître des hauts et des bas. Mal embarqués avec un but encaissé rapidement, des Blues pas vraiment brillants ont su relever la tête en égalisant lors d’un temps fort, et en prenant l’avantage dans un temps faible en fin de rencontre. Signe d’une bonne gestion, quelque part. En tout cas, le doublé d’un très bon Franck Lampard permet à Chelsea de reprendre sa troisième place au classement. Et avec un match et quatre points de retard sur le second City, 2013 peut encore réserver mieux.

Chelsea met le réveil à 25 minutes

Si on pouvait logiquement s’attendre à des débats équilibrés, sur le début de rencontre, il n’y a en réalité qu’une seule équipe sur la pelouse. Et cette équipe, c’est Everton. Parfaitement conscients que leurs adversaires ont l’esprit ailleurs, les Toffees attaquent d’entrée et trouvent rapidement la faille : sur l’un des premiers ballons, Jagielka s’échappe côté droit et trouve la tête d’Anichebe, qui frappe le poteau. Pienaar suit et, au point de pénaly, fusille un Čech impuissant (1-0, 2e). God is great, comme dit son tee-shirt. Un bon Dieu qui semble être du côté de Petr cela dit, puisque sur un coup franc parfaitement frappé par Jelavić quelques minutes plus tard, le portier tchèque, resté bloqué sur sa ligne, est sauvé par son poteau (9e). Loin d’être rassasiés par l’ouverture du score, les hommes de David Moyes insistent et pratiquent un pressing plutôt efficace. Une tactique qui fonctionne parfaitement, face à un Chelsea endormi. Mais cet excès d’engagement, on s’en doute, ne peut pas durer éternellement. Tout comme on se doute, un peu, que Chelsea va sortir de sa léthargie. Complètement largués, les Blues ne retrouvent un semblant de collectif qu’à partir de la 25e minute de jeu. À partir de quoi, les automatismes refont surface timidement, tandis qu’on observe enfin des interactions entre les attaquants. Symbole de ce réveil, une première frappe de Mata (27e) ou une belle action qui débouche sur un ballon frôlant la ligne (32e). Chelsea a laissé passer l’orage et domine outrageusement la fin de première période. Logiquement, Lampard viendra égaliser juste avant la pause, d’une belle tête sur un centre de Ramires (1-1, 42e).

Captain Lampard pour libérer les Blues

Tandis que Čech n'entre pas sur la pelouse à la reprise (victime d’un problème musculaire), Chelsea poursuit sa montée en puissance. Plus incisifs devant, les Blues ont achevé de retrouver leurs acquis et parviennent enfin à produire du jeu. Naturellement, les occasions suivent. Mais devant les deux frappes d’un Fernando Torres retrouvé, tombe à chaque fois un excellent Tim Howard (55e, 66e). Discrets, les Toffees imitent les Blues de la première période, en ne reprenant des couleurs qu’après une vingtaine de minutes de jeu. Malheureusement, et malgré une transversale touchée par Jelavić d’une tête (70e), cela ne se traduira pas en but. Au contraire, c’est le moment choisi par les Blues passer devant : encore une fois, c’est le capitaine Franck Lampard qu’on retrouve à la finition, à bout portant, des suites d’une belle embrouille dans la surface et un dégagement foiré de Jagielka (1-2, 72e). Un gros coup sur la tronche des Toffees, qui ne s’en remettront pas. Chelsea met un terme à une invincibilité de 13 matchs à domicile et termine l’année sur le podium.

Par Alexandre Pauwels

Parier sur les matchs de Chelsea FC

 





Votre compte sur SOFOOT.com

9 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Tato le 30/12/2012 à 16:58
      Note : 1 

    Chelsea a retrouvé les clefs du bus...

  • Message posté par darkwright le 30/12/2012 à 17:13
      Note : 3  /

    "Un Torres retrouvé"

    Vous rigolez j'espère.
    Le bon vieux Sylvain Distin (35ans) l'a mangé dans tous les compartiments, y compris au sprint..

    Everton méritait beaucoup mieux selon moi.

  • Message posté par P10Z le 30/12/2012 à 17:35
      Note : 1 

    "Torres retrouvé"?

    Je le trouve de plus en plus désespérant moi! Il en a encore raté de belles aujourd'hui...

    Chelsea a quand même de la chance de revenir avec les 3 points. Sans papy Lampard et avec des buts un peu plus larges, Everton restait invaincu à domicile.

    Sinon, David Luiz est une vraie crasse.

  • Message posté par aswinning_11 le 30/12/2012 à 17:37
      Note : 1 

    Hazard je le sens pas... Je le perçois même pas dans le jeu. Il va vite dégager s'il ne joue pas mieux.

  • Message posté par Tato le 30/12/2012 à 17:53
      Note : 2 

    Baines il fait vraiment plaisir à voir jouer, et j'adore sa dégaine old school.
    En tout cas bravo à Everton qui a attaqué du début à la fin avec une certaine qualité et un peu de malchance dans la finition. Ils peuvent vraiment se sentir floués.
    Au passage Cahill et David Luiz ont plus que de la chance de finir le match.

  • Message posté par ElninoFan le 30/12/2012 à 18:35
      Note : - 2 

    @P10Z
    C sûr que Torres dans le genre totalement désespérant en étant à l'origine des deux buts de Chelsea, y a de quoi se suicider !

  • Message posté par zoum le 30/12/2012 à 18:44
      

    le Hazard a pas du toucher 20 ballons, un vrai petit casper. C'est tout ou rien avec ce joueur..

  • Message posté par waynerooney le 30/12/2012 à 21:03
      

    Magnifique simulation d'Azpi sur le premier but d'Everton, de pire en pire ces espagnols...

  • Message posté par Mcfly le 30/12/2012 à 21:59
      Note : 1 

    Chelsea veut toujours se séparer de Frank Lampard après ce match ?


9 réactions :
Poster un commentaire