En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Sunderland

Lamine Koné, le miraculé

En janvier dernier, Lamine Koné est arrivé à Sunderland pour devenir rapidement un titulaire indiscutable et courtisé par quelques gros noms du Royaume. Lui croit au destin. La preuve ? Cette soirée de mars 2008 où le défenseur ivoirien, alors espoir à Châteauroux, a failli tout perdre. Récit.

Modififié
Lamine Koné aime parler du destin. Mais il aime aussi y croire. Pour lui, c’est une évidence : « Ça devait arriver. » Sa route personnelle devait le conduire jusqu’à Anfield où il était ce week-end, jusqu’à l’Angleterre, un pays pour lequel son football a toujours été fait. Son ancien coéquipier à Châteauroux, Stéphane Kakou, évoque même « un soulagement » de voir son pote sur les pelouses anglaises depuis le 27 janvier dernier. Un jour où le défenseur ivoirien a finalement quitté la France et Lorient, où il était depuis l’été 2010, pour Sunderland. Depuis, Koné n’est plus le même homme. En l’espace de quinze matchs et au bout d’un maintien en Premier League décroché après avoir frappé en quelques semaines Manchester United (2-1), Chelsea (3-2), Everton (3-0) et être allé chercher un nul héroïque à Liverpool (2-2), celui que ses anciens formateurs appellent « la bête » est devenu un colosse courtisé.


À coups de gros chèques même, à l’image de celui posé par Everton sur le bureau des Black Cats en août dernier. Lamine Koné n’aurait jamais pensé « valoir plus de vingt millions d’euros » . Il est finalement resté au Stadium of Light où la situation n’est pas beaucoup plus heureuse – Sunderland est dernier du championnat et n’a remporté que deux matchs depuis le début de saison –, mais lui n’a pas été déboulonné du onze titulaire malgré le changement d’entraîneur. Comme le dernier repère d’une courbe ascendante depuis ses débuts pros à Châteauroux il y a dix ans. À la force du destin, car l’histoire de Lamine Koné aurait pu s’arrêter un soir de novembre sur une route de forêt. Mais cette nuit du 5 mars 2008 devait « aussi arriver » .

L’histoire d’une bête


« Lamine ? On partait de très loin, se souvient aujourd’hui l’ancien directeur du centre de formation de Châteauroux, Frédéric Zago, depuis parti à Valenciennes. J’ai eu envie de lui faire confiance parce qu’avec du travail, je savais où je voulais l’emmener. C’était un gamin attachant, toujours à l’écoute, un peu introverti mais bosseur. Alors, c’est rapidement devenu une bête, un beau bébé, costaud et qui faisait peur sur un terrain. On m’a longtemps demandé pourquoi j’ai recruté ce mec-là, mais je voulais y croire. » Si bien que Lamine Koné a été lancé en pro du haut de ses dix-sept ans. Précoce et monstrueux après une enfance passée dans la banlieue parisienne. « Ma première année au club a été difficile. Avant, j’avais toujours des trucs à faire. Là, j’arrivais en campagne et c’était plus compliqué » , cadre le défenseur de Sunderland.


Puis, l’ado a surpassé le contexte pour la suite que l’on connaît entre une explosion réussie à Lorient et l’honneur de la sélection nationale ivoirienne avec laquelle il a affronté la France à Lens le 15 novembre dernier. Huit ans plus tôt, Koné s’est taillé une réputation à son échelle d’espoir à Châteauroux et rend ses premières copies de joueur professionnel titulaire. Il habite alors dans le centre-ville, à une rue de Stéphane Kakou qui se souvient « d’un mec toujours à l’écoute des autres et avec qui on jouait souvent à la console » . Plus que ça, Kakou et Koné sont devenus très proches au point de partir en vacances ensemble l’an dernier, alors que le premier a été invité par le deuxième à Lens pour le France-Côte d’Ivoire.

«  D’habitude, je ne monte jamais derrière »


Ce 5 mars 2008 devait donc être une soirée comme une autre. Un jour où Lamine Koné était allé s’acheter un écran plat et où Stéphane Kakou avait banqué pour un lit au Conforama du coin. Avec eux : Alexandre Laurienté, aujourd’hui à Dudelange, et Simon Loppe, alors joueurs de la réserve. « On est alors allés déposer le lit chez moi, rembobine Kakou. On devait ramener Laurienté au centre de formation. Il avait raté la navette et le couvre-feu était à vingt heures. On le ramène, pas de souci, même si avec Lamine, on voulait aller faire des courses. D’habitude, je ne monte jamais derrière, je n’aime pas ça. Mais là, j’étais fatigué, je voulais dormir un peu. Lamine était à côté de moi, il écoutait de la musique. J’ai commencé à m’endormir, on était sur une route de forêt qui allait à la Tremblère (le centre de formation et d’entraînement de la Berrichonne, ndlr). Sur un virage que Simon avait pris rapidement, je lui dis de ralentir un peu. »


La route est connue dans le département, car peu fréquentée, mais souvent accidentée. Frédéric Zago, lui, est déjà rentré chez lui et parle d’une voie « dangereuse, où il n’y a jamais personne, et où tu peux allumer un peu » . Selon Alexandre Laurienté, un cerf déboule sur la route. Simon Loppe veut l’éviter. Stéphane Kakou se réveille en sursaut, place ses mains devant son visage par réflexe. Lamine Koné, lui, ne se souviendra que « du premier tonneau sinon, plus rien » . Zago a été prévenu d’un accident sur la route, mais ne pense pas à un gamin du club. L’intendant de la Berrichonne est mis au courant et prévient tout le monde. « J’ai retrouvé tout le monde aux urgences. Au départ, le premier diagnostic a été plutôt positif » , replace l’ancien boss de la formation castelroussine.

Le miraculé Kakou


Quelques heures plus tôt, Lamine Koné a été retrouvé au milieu de la route. Le corps inerte. Sa carcasse a été éjectée à plus de vingt mètres de la 206 de Simon Loppe qui, lui, est bloqué sous le volant. Le véhicule a enchaîné les tonneaux. Seul Alexandre Laurienté est plutôt conscient et ne s’en sortira qu’avec quelques points de suture. Stéphane Kakou : « J’avais froid, mais juste mal au cou. Comme un gros torticolis. Alexandre m’a mis un manteau et je me suis endormi dans le fossé en attendant l’arrivée des pompiers. » Au premier regard, les secours n’ont qu’une question : « Il y a combien de morts ? » La voiture est retournée sur le toit, les portes arrière enfoncées et finira à la casse. Direction l’hôpital de Châteauroux où le médecin du club, Xavier Roy, bosse au quotidien.


Le résultat des examens vient de tomber. « Là, ça a été le choc, un moment difficile à encaisser. Heureusement qu’ils ont été éjectés du véhicule, sinon on ne serait pas là à discuter aujourd’hui » , coupe Zago. Stéphane Kakou reprend : « Le scanner n’avait rien révélé. Et là, il y a eu l’IRM. Je ne pouvais que bouger les yeux. Le médecin m’a dit : "On est des hommes, on va se parler comme des hommes. Si tu bouges, tu seras paralysé à vie." » Face à lui, des membres du club, des joueurs, la famille. Le jeune défenseur qui sort de son premier match pro souffre d’une fracture du rachis cervical et passera les semaines suivantes à l’hôpital de Tours, allongé. Selon les statistiques, une personne sur 100 000 s’en sort sans aucune séquelle dans ce cas. Kakou était celle-ci.

« Comment on a pu s’en sortir ? »


Lamine Koné, lui, a eu un traumatisme crânien et son œdème au cerveau sera résorbé en quelques semaines. « Au réveil, je n’étais pas dans mon état normal. Je ne reconnaissais personne, donc on m’a mis dans le coma artificiel parce que j’étais nerveux. J’avais une tête énorme. Je n’ai repris mes esprits que le lendemain. Ma chance, comme pour Stéphane, a été de ne pas avoir mis ma ceinture de sécurité. » Rapidement, le médecin lui fait comprendre qu’un avenir dans le foot est toujours possible. Il complète : « J’ai passé deux-trois semaines allongé chez moi, je ne pouvais pas rester debout. Il me fallait du temps pour, par exemple, rejouer de la tête, donc j’ai repris complètement en juillet. » La Berrichonne offrira un an de contrat à Stéphane Kakou pour se reconstruire. « Une chance » , comme l’explique celui qui est actuellement à la recherche d’un nouveau projet après avoir participé à l’aventure gâchée de Luzenac. Le destin voulait qu’il en soit ainsi, mais les deux potes se posent toujours la même question : « Comment on a pu s’en sortir ? »

Par Maxime Brigand Tous propos recueillis par MB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22