Lamadrid, les portes du pénitencier

Dans la banlieue de Buenos Aires, le Club Atlético General Lamadrid cohabite avec l'unique prison de la capitale argentine. Fondé en 1950, le club végète aujourd'hui en quatrième division. Récit d'un conflit interminable, entre supporters retranchés au siège du club, attaquant espion-prisonnier et fermeture de la prison.

Modififié
« J'étais armé. J'avais des couilles énormes à l'époque. Un proche m'a donné le pistolet, je le gardais tous les jours. On s'est retranché quatre jours dans les installations du club. On jouait aux cartes, on buvait. Finalement, on a bien déconné. Et on a réussi notre coup. » Tito López est l'un des fondateurs du Club Atlético General Lamadrid. Et s'est toujours battu pour sa survie. À l'ouest de Buenos Aires, dans le quartier résidentiel de Villa Devoto, rien ne présageait que la rue Desaguadero pourrait un jour accueillir un stade de football. Le terrain vague qui cerne la prison Devoto servait alors de décharge. Jusqu'à la création de l'équipe de football du quartier. Nous sommes en mai 1950, et l'un des clubs argentins les plus singuliers est né. Voisin de l'établissement pénitentiaire Devoto, construit en 1927, General Lamadrid vit depuis sa genèse un conflit constant avec la prison. Marcelo Izquierdo, originaire du quartier de Villa Devoto et auteur du livre Carceleros, Lamadrid, el club y la prisión, explique : « Le club s'est installé sur un terrain qui appartenait à l'état. Et la prison a toujours voulu se l'approprier, depuis la fondation du club. En 1963, la direction de la prison a même essayé de récupérer le terrain par la force. Et les supporters ont répondu de la même manière. Ils se sont retranchés dans les installations pendant quatre jours. »

Frontière et squat


Devoto est aujourd'hui l'unique centre de détention de la capitale argentine. Tristement connue pour la tragique mutinerie de 1978 (une soixantaine de prisonniers morts), la prison fait aujourd'hui tache dans l'un des quartiers de banlieue les plus huppés de Buenos Aires. « C'est une île au milieu de rien, perdue dans le temps » , décrit Carlos Izquierdo dans une interview pour SinDial Radio. Autour de la bastille vieille de presque un siècle, le terrain du stade Enrique Sexto est tout aussi délabré. Tito López explique : « Un jour, alors que nos joueurs s'entraînaient, la prison a envoyé des gars pour nous virer et nous annoncer que le terrain ne nous appartenait plus. On s'est plaint à la direction de la prison, mais ça n'a rien changé. » Et d'ajouter : « Du coup, la direction du club s'est empressé pour construire un mur de séparation, une sorte de frontière entre le stade et la prison. Ils ont fait les travaux trop vite, le mur était totalement tordu, presque en diagonale. Ce ne sont pas des professionnels qui l'ont construit. » La tension atteint son paroxysme en 1963, lorsque la direction de la prison clame haut et fort son intention de récupérer les installations du club. Les socios se réunissent, et certains s'y enferment pendant quatre jours. Nelson Blundi, supporter du Club Atlético General Lamadrid, témoigne dans le livre de Marcelo Izquierdo : « On s'est tous accordés pour ne pas aller au travail. On a contacté la presse, et ils sont venus faire un reportage. Personne ne pouvait nous sortir d'ici. » Pendant quelques années, le club possédait même un espion au sein de la prison. Ce dernier révélera même à ses coéquipiers du dimanche le projet improbable de la direction de la prison : « Ils voulaient construire un tunnel qui permettait aux gardiens de la prison de venir jouer quand ils le souhaitaient. Mais notre attaquant – le Negro Reina – bossait à la prison. Il nous a informés, et tous les jours, on faisait des rondes pour les empêcher de venir » , témoigne Tito López.

Le conflit prend fin lorsque le nouveau directeur de la prison vient à la rencontre de ces supporters prêts à tout pour leur club. Victor Catania, autre abonné de la première heure, raconte : « On lui a raconté notre histoire. Il nous a confié qu'il ne savait pas qu'un club de football était installé ici. On a fini par lui faire un asado, et il s'est excusé. L'ancien directeur lui avait dit que ce terrain appartenait à la prison et qu'il était infesté de rats. »

La prison, mystique du club


Une relation d'amour-haine qui perdure de nos jours. Marcelo Izquierdo explique : « Le problème, c'est que la prison et le club sont trop liés. Les supporters se battent contre une partie de leur histoire. Le surnom du club, c'est "los Carceleros" (les prisonniers en français, ndlr). Si tu enlèves la prison, Lamadrid perd de son identité, de sa mystique. » Une relation qui, selon l'auteur, offre « une sorte d'échappatoire pour les prisonniers, le seul contact qu'ils ont avec l'extérieur » . En effet, l'histoire du club au deux titres (champion de la cinquième division en 1977 et titré en quatrième division en 2011) grouille d'anecdotes. L'histoire la plus marquante est certainement celle de Mario Oriente. Supporter de Boca Juniors, il était prisonnier à Devoto. Izquierdo, qui l'a rencontré pour l'écriture de son livre, raconte : « Petit à petit, il est tombé amoureux du club. Il est sorti en tant que supporter de Lamadrid. Il est même devenu membre de la direction et il a composé l'hymne du club. » Il y a aussi ce fan d'une équipe rivale qui a accroché une banderole de son club pendant un match de Lamadrid. « Cela ne s'est pas bien terminé pour lui » , avance l'auteur et journaliste.

Mais que représente ce lien avec la prison pour les supporters ? Marcelo Izquierdo explique : « Lamadrid a un coté social très important. Paradoxalement, cela peut éviter à des gamins de sombrer. » Un fort sentiment d'appartenance aussi : « Le jour de la finale de la Ligue des champions, où Messi et Tévez jouaient, Lamadrid affrontait Juventud Unida. Avec mon fils, nous n'avons même pas réfléchi. On est allés au stade. On savait que ça allait être un horrible 0-0, sans occasions, sans jeu. Effectivement, c'était un triste match nul. Mais cette passion va bien au-delà des résultats. »

Avant-dernier de la Primera C Metropolitana, General Lamadrid pourrait voir une page de son histoire se tourner. « Une loi vient d'être votée, et la prison va fermer. On espère que le club pourra rapidement récupérer ce qui lui appartient » , explique Marcelo Izquierdo. Juan, supporter de Lamadrid qui vient de purger sa peine de prison à Devoto, conclut, amer : « Avant que je sorte, au sein de la prison, ils organisaient des matchs d'improvisation théâtrale. Personnellement, je m'en foutais. Les seuls matchs que je voulais voir, c'étaient ceux de Lamadrid. »

Par Ruben Curiel Tous propos tirés du livre Carceleros, Lamadrid, el club y la prisión sauf mentions.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Aucun commentaire sur cet article.
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 11 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 14
Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 27 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2
mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 127 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 19 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66