Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012
  2. // Quarts de finale
  3. // Allemagne/Grèce (4-2)

Lahm d'un guerrier

L'Allemagne a marché sur la Grèce. Si les Allemands ont eu du mal à débloquer la situation, ils ont pu compter sur leur capitaine Lahm pour faire péter le verrou grec. Gros match également de Hummels, Khedira et Klose. Par contre, le maillon faible, c'est Boateng...

Modififié
Neuer (5) : Aucune parade et deux buts encaissés. Difficile de juger. Par contre, sympa le maillot orange. C'était pour faire plaisir aux Hollandais ?

Lahm (7) : Comment reconnaît-on un bon capitaine ? C'est simple. Lorsqu'une équipe n'arrive pas à faire sauter un verrou, il prend ses responsabilités et s'en va dynamiter lui-même la porte blindée. « Je n'ai pas marqué depuis un an et demi et je mets une frappe de 20 mètres ? Oui, et alors ? »

Hummels (7) : Lui, il est vraiment très, très fort. Probablement le meilleur central de cet Euro. En fin de match, son tacle sur Samaras a fait comprendre que le patron, c'était lui. Et que le champion d'Allemagne, bah c'était lui aussi. Et que le vainqueur de la Coupe, etc.

Badstuber (6) : Pas grand-chose à faire. Hummels lui donne de l'assurance. Lui, il se contente de couvrir. Dommage qu'il ne le fasse pas toujours aussi bien.

Boateng (4,5) : Le maillon faible. Le premier but grec est totalement pour lui, même s'il se fait tirer le maillot, et il provoque le (sévère) pénalty qui amène le deuxième but. Il se rattrape heureusement en délivrant le centre pour Khedira. C'est quand même léger pour le latéral d'une équipe qui veut aller au bout.

Schweinsteiger (5,5) : Le sbire de la Chancelière a fait un match costaud. Des tacles, des bonnes interventions au milieu. Mais merde, quoi, on préférait quand il envoyait des frappes de Teuton ! Ça, c'est le Schweini qu'on aime.

Khedira (7) : Samaras lui a mis deux énormes coups en début de match. Fallait pas... Le Tunisien s'est énervé et a joué à un très haut niveau. En plus de son superbe but, qui a le mérite de ne pas laisser douter la Mannschaft, il en a été le pilier jusqu'au bout. Après CR7 hier soir, le Real Madrid continue son bon Euro.

Özil (6,5) : En tout début de match, il rate une énorme occasion, qui aurait pu influencer négativement la suite de son match. Mais non. Mesut-les-gros-yeux a su mener d'une main de maître son équipe, en délivrant des caviars à droite, à gauche, en haut, en bas. Une question se pose : si ce mec gagne l'Euro, après avoir remporté la Liga, il peut prétendre au Ballon d'Or ?

Reus (6,5) : Du mal en début de match, puis il a trouvé ses marques. Il a couronné sa rencontre avec une grosse frappe de mule sous la barre, qui a certainement dû faire plaisir à Ballack. Par contre, on lui enlève 0,5 pour sa dégaine dégueulasse. Ouais.

Schürrle (6) : Une petite tête de blondinet, mais une grosse frappe de poney. On l'a vu tenter beaucoup à gauche, même si ses frappes ont été imprécises. Bon, par contre, dès qu'il est sorti, l'Allemagne a déroulé. Toujours un peu dur.

Klose (7) : Il est là, le champion. 64 buts avec la sélection allemande, quatre de moins que Gerd Müller. Le buteur est comme Benjamin Button, il rajeunit avec les années. Qu'est-ce que ça va être en 2014...


Merkel (10) : Une super soirée pour elle. Son Allemagne élimine la Grèce de l'Euro, et elle, depuis qu'elle a maigri, elle a récupéré les fringues de Roselyne Bachelot. C'est aussi ça, les relations franco-allemandes.

REMPLAÇANTS :

Müller (5,5) : Une vingtaine de minutes sur la pelouse. Le temps de se procurer quelques occasions. Ce qui est triste pour lui, c'est qu'il a 22 ans et qu'on dirait qu'il est l'un des vétérans de cette équipe.

Götze (non noté) : Joli bronzage. Pour la suite, rendez-vous au Mondial brésilien.

Gómez (non noté) : Jolie coiffure au Pento. Pour la suite, rendez-vous au prochain match.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 8
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE