1. //
  2. //
  3. // Lyon-Nice (1-1)

Lacazette préserve l'invincibilité du Parc OL

Dans un match aux multiples rebondissements, Lyon et Nice se quittent sur un match nul, sous une pluie de papiers. Mais au vu des circonstances, dans les têtes, ce sont les Lyonnais qui ressortent vainqueurs.

Modififié
531 66

Olympique lyonnais 1-1 OGC Nice

Buts : Lacazette (82e) pour Lyon // Germain (17e) pour Nice

Alexandre Lacazette est en transe. Il hurle devant ses supporters, chahuté chaleureusement par ses coéquipiers. On joue la 82e minute, et l'attaquant lyonnais vient d'inscrire son 17e but de la saison. À coup sûr, l'un des plus forts en émotion cette saison. Sur un coup franc tiré sur la barre par Mathieu Valbuena, il était là pour la mettre au fond, tel un pur numéro neuf. Il faut dire que l'OL revient de très, très loin. Menés depuis le quart d'heure de jeu, réduits à dix depuis la demi-heure, les Lyonnais ont d'abord mis leurs supporters dans une rage folle. À tel point que les détritus jetés sur la pelouse ont interrompu le match pendant quinze minutes en cumulé. Et c'est justement après cette deuxième coupure fatale pour le mental niçois que Lacazette a prouvé sa force de caractère. Grâce à son attaquant « qui fait une mauvaise saison » , l'OL est parvenu à sauver les meubles dans un match complètement fou. Comme dirait Francky, c'est bon pour le moral.

Germain marque, Cornet sort


L'entame de match est pleine de promesses. Devant les 56 000 spectateurs du Parc OL, les deux équipes montrent leur plus beau visage en alternant des phases de possession plaisantes. Les redoublements de passes niçois font face aux projections rapides des Lyonnais. Au bout de dix minutes, c'est finalement Nice qui prend le dessus et qui remporte la bataille du milieu. Et il ne faut pas longtemps pour que cette domination ne se concrétise. À cause d'un alignement dégueulasse d'Henri Bedimo, Valère Germain se retrouve seul face à Anthony Lopes sur une ouverture d'Alassane Pléa. Il n'a plus qu'à l'effleurer pour l'envoyer au fond. 1-0 pour Nice. Mais même si ce but est très important, c'est loin d'être le tournant du match.


Dix minutes plus tard, Maxwell Cornet ne se contrôle pas et envoie ses deux genoux dans le thorax du gardien niçois. L'expulsion est inévitable. Les rouleaux de PQ et autres projectiles lancés à la tronche de Cardinale n'y changeront rien. Le match fluide laisse place à une rencontre hachée et sous tension. Gonalons multiplie les fautes, les Niçois, conscients de l'avantage qu'ils viennent de prendre, s'énervent entre eux. Avec l'entrée de Mathieu Valbuena, les Lyonnais ne se démontent pas et parviennent à mettre le pied sur le ballon. Malheureusement, l'infériorité numérique, combinée à la discipline tactique des Aiglons, empêchent l'OL de trouver des espaces. Hormis sur ce contre mené tambour battant par Rachid Ghezzal, gâché par Jordan Ferri. En face, Nice se repose sur les exploits d'Hatem Ben Arfa, qui manque le cadre d'un cheveu.

Hors-jeu, poubelles et Lacazette


Au retour des vestiaires, les Niçois remettent le pied sur le ballon et peuvent se permettre de faire tourner avec leurs petits milieux de terrain. Au bout de cinq minutes de jeu, Alassane Pléa met Anthony Lopes à contribution, et Yanga-Mbiwa est à deux doigts de commettre une bourde légendaire. L'entrejeu lyonnais est à l'agonie et subit les ouvertures répétées des Niçois. Le piège du hors-jeu se referme deux fois sur Valère Germain, mais on sent bien qu'il ne faut pas grand-chose pour que ça lâche. Logiquement, les Aiglons commencent à relâcher la pression et le ballon. L'OL ne parvient pas à être dangereux, mais au moins, il y a du mieux. Une bonne dynamique coupée nette par les poubelles du Parc OL qui se déversent sur la pelouse.


La moitié de terrain lyonnaise est recouverte de détritus. Après huit minutes de balayage inutile, le jeu peut reprendre. Et les contres assassins des Aiglons aussi. Hatem Ben Arfa manque encore un but de génie sur un lob astucieux. Ce sera le dernier coup d'éclat des Niçois. C'est à ce moment-là que Lacazette pointe le bout de son nez en marquant ce but si important. Les Lyonnais reprennent le match en main d'un coup. Et la main est ferme. La pression sur le but niçois est énorme. Gonalons est à deux doigts d'offrir la victoire aux siens sur corner. Les hommes de claude Puel, qui a clairement décidé de bétonner, sont en panique. Les huit minutes de temps additionnel semblent interminables. L'OGC Nice plie, mais ne rompt pas. Mais le match nul est une petite victoire pour un OL qui accrochera l'Europe à coup sûr avec cet état d'esprit.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1
    Quel est le con qui a offert un exemplaire d'"Indignez-vous" à Christophe Josse ?
    Note : -4
    En fait on a tout simplement assisté à OM-OL de septembre dernier, en tous points similaires, mais en inversant les rôles.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    C'est Josse qui commentait pendant la séance papier?
    Putain, il a pas respecté son intelligence.
    Match assez bizarre.
    Je tiens à dire que le coaching de Génésio a était parfait ! Et je suis sérieux, le changement de Darder par Valbuena est très logique, il fais sortir Darder pour mettre un milieu à 2, dans le milieux à 2, Darder ne pouvais pas jouer car il est pas assez discipliné, il fais beaucoup trop de courses et aurais laissé des espaces, il est pas assez fort dans le duel. Ferri est un joueur très très moyen mais a au moins le mérite de se battre. N'empêche Darder est un excellent joueur. Valbuena il le fais rentrer car c'est son seul joueur de coté sur le banc, Fekir n'a clairement pas les jambes...
    Note : 3
    L'article fait bien de souligner l'état d'esprit. Les joueurs ont tout donné jusqu'à la fin et ont cru a la victoire.
    Un très bon lacazette encore, quelle rage il avait ce soir.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Sinon, déja content d'avoir arraché le nul.

    Mais on peut dire un grand merci a la petite bite management de Puel.
    A 2-0 on était foutu quoi, et le mec joue pour préserver le score tel un vulgaire Mourinho face a Chelsea...
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Message posté par pierre ménès 2.0
    Sinon, déja content d'avoir arraché le nul.

    Mais on peut dire un grand merci a la petite bite management de Puel.
    A 2-0 on était foutu quoi, et le mec joue pour préserver le score tel un vulgaire Mourinho face a Chelsea...


    *psg
    josip-illicite Niveau : DHR
    Note : 1
    Je trouve qu'il a pas fait un gros match, mais Ghezzal a l'air d'être un très beau joueur
    MarcoVerratix Niveau : Loisir
    Note : -1
    Message posté par bestclic
    L'article fait bien de souligner l'état d'esprit. Les joueurs ont tout donné jusqu'à la fin et ont cru a la victoire.
    Un très bon lacazette encore, quelle rage il avait ce soir.


    ça m'étonne que valbuena soit pas responsable du carton rouge ? Tu faiblis? Fais gaffe, si t'arrête de poster sur lui deschamps le selectionnera peut être !!!!
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Message posté par TheFifthBeatle
    Valbuena, meilleur lyonnais sur la pelouse et Yanga-Mbiwa, le meilleur du secteur défensif. J'ai pas souvent l'occasion de regarder l'OL, donc j'étais très curieux de les voir à l'oeuvre. Jusque là, je devais me contenter de la rumeur des médias et des supporters locaux qui dépeignait un tableau particulièrement sombre, mais comme les discours étaient plutôt concordant, il fallait bien les accepter. En y regardant de mes propres yeux, la note est quand même plus optimiste (comme je m'y attendais, je dois dire).

    J'ai aussi eu l'occasion de voir Ben Arfa à l'oeuvre, chose assez rare, et il n'a pas vraiment bousculé mes convictions.

    Pour l'OL, je pense que le meilleur trio offensif, c'est Valbuena à gauche, Lacazette dans l'axe et Fekir à droite. Ghezzal est interessant aussi, très complet (il m'a fait penser à Joel Campbell), mais peut-être un peu plus plafonné en qualité intrinsèque.

    Valbuena en forme, je pense que c'est toujours le meilleur joueur français dans la transition milieu/attaque. Je n'exclue pas de le retrouver dans les 23, peut-être plus dans le lot des milieux à la place de Sissoko ou Cabaye.


    Valbuena meilleur lyonnais??? N'importe quoi c'était Lacazette et de loin.

    Il a fait un bon match Mathieu mais faut arrêter la propagande la
    En Argentine, ce sont des papelito qui font le charme du championnat. A Lyon, ce sont des poubelles. Blagues a part, ils auraient pu s'abstenir.

    Ca m'arrache les ongles de l'ecrire mais bonne rentree de Valbuena. Je ne comprend toujours par quel miracle Ferri est devant Darder dans la hierarchie.
    Assez fier du carctere de l'equipe qui limite les degats. On va attendre de voir comment se passe l'impronosticable duel entre Marseille et Monaco.

    Sinon Ben Arfa, toujours le meme sentiment a le voir jouer. Il est kiffant et genial autant qu'il est horripilant dans certains de ses choix. Au vu de la tournure des evenements, Nice aurait vraiment pu nous crucifier ce soir. Tant pis pour eux.

    Bien aimer le changement de genesio qui fait sortir Jallet pour Fekir alors qu'on vient d'egaliser en inferiorite numerique.
    Note : 1
    Message posté par Cafu crème
    Bestclic t as pas eu le compas dans l oeil. Tu nous avais annoncé un 5/1.


    Mon pronostic n'incluait pas une expulsion après 26 minutes de jeu.
    Par contre comme prévu, on a largement dominé.
    @thefifthbeatle

    La comparaison avec Campbell est judicieuse, mais le costaricien a tout de même un coup de rein plus impressionnant et une puissance de frappe qui va avec.

    Ben Arfa fait un très mauvais match, les vieux fantômes sont venus hanter sa performance. Agaçant, il a accordé un sursis aux lyonnais, sursis finalement fatal à son équipe. Que de mauvais choix, que de passes évidentes retardées pour satisfaire son envie de briller !
    Reste qu'il fait tout de même une belle saison, la plus belle de sa carrière.

    Enfin, je souscris au propos de bestclic pour une fois. Valbuena, que je porte en haute estime, réalise vraiment une saison moyenne où ses qualités ne furent montrées que de manière sporadique... Mais ça se comprend au vu des événements.

    En tout cas, content de te voir enfin réagir à un match de l'OL
    Note : 1
    Vous rigolez? Il était juste génial Josse durant la pause papier.
    Sinon Lacazette à l'Euro ca devrait être acté. Il est derrière Benzema et Griezmann.
    Message posté par Rouflette
    Non en face c'était HBA Germain Pléa et c'est pas seulement sur ce match qu'ils ont été bons.
    Nice ça joue bien au foot et revenir au score après avoir été mené 0-1 à 10 contre 11 ça mérite d'être salué, surtout qu'on était plus proche du 2-1 que du 1-2 à la fin.


    Et l'attaque Lyonnaise, c'est pas des internationaux peut être ?

    Vous êtes en train de me dire que Nice devait forçément être supérieur à Lyon à 11 contre 10, et à l'exterieur en plus.

    Certes le coaching ou le briefing de Puel à la mi temps a changé le visage de Nice, et à mon grand étonnement.

    L'homme du match, c'est Génesio qui a continué à jouer offensif. A partir de là, le nul est mérité, et comme a dit Jéremy Pied, ils sont pas passé loin d'une défaite.

    Mais je vais faire mon chieur, et ajouter que la surface de réparation couverte de papiers, ça obstrue la visibilité et les repères dans les contre attaques menées. Il y avait même pour Nice un 2 vs 2 à jouer et Ben Arfa a préferé temporiser et remettre en retrait sur Germain alors que j'étais sûr qu'il allait faire parler sa vitesse.
    Note : 1
    Message posté par TheFifthBeatle
    Au niveau de la politique du club, c'est quelque chose d'assez récent, qui date du revirement stratégique avec le grand stade, etc. Mais la domination lyonnaise des années 2000 s'est bâtit sur des ingrédients bien différents... Et, je suis assez rassuré sur la possibilité pour l'OL de renouer avec son ADN européen, quand j'entends le discours d'Aulas (de mémoire : "nécessité d'un apport de compétences extérieures pour rayonner à l'international..."). Dans l'esprit d'Aulas, il me semble assez clair que le fonctionnement autarcique des dernières années n'était qu'une parenthèse destinée à amortir le contrecoup financier de la construction du stade, et que l'objectif est de retrouver de grandes ambitions.

    Par contre, côté supporters, j'ai toujours été étonné de voir se développer une mentalité à la petite semaine. Le supporter lyonnais est passé d'une domination sans partage sur la scène nationale et d'un prestige européen inédit à plus aucune titre, plus aucune participation en C1, mais 80% d'acteurs maisons sur le terrain et le banc de touche, et il a semblé s'en réjouir. Et aujourd'hui, il a presque l'air de vouloir poursuivre dans cette voie. Honnêtement, ça m'a assez sidéré. Je trouve ça limite dégradant vis à vis de ce que ce club a été.

    Attention, j'ai beaucoup de respect pour le travail accomplit par l'OL en terme de formation, voire de jeu, mais si ce travail de fond n'est pas, à terme, augmenté d'apports qualitatifs importants, je pense qu'il est voué à maintenir le club à un niveau indigne de son rang.


    En fait ce que tu peux prendre pour de la mentalité à la petite semaine n'est ni plus ni moins que ce que l'OL a toujours été ... un club a forte identité locale ! Je vais juste essayer de l'expliquer dans les grandes largeurs.

    Lyon a toujours eu dans ses rangs beaucoup de joueurs du cru ... la remontée en L1 se fait avec des jeunots du centre de formation et quelques cadres d'expérience.

    L'année où on finit second en 94-95 ... c'est exactement pareil, une floppée de gones issus du centre de formation entourée de vieux briscards.

    Et même lors du septennat, il y a toujours eu dans l'équipe des joueurs du centre de formation.

    Et quand tu vois que la première fois depuis 2008 qu'on peut jouer le titre ... c'est avec une équipe composé à 80% de gones ... pitin c'est le kiff total.

    On traite souvent le supporter lyonnais de footix ou d'opportuniste à cause de son noyau qui a augmenté début 2000 mais en réalité il aime son club parce qu'il y a une vrai identité qu'on ne trouve que trop rarement en France. Et c'est ça qui nous rends fier.

    Et je conçois totalement ton dernier argument sur les apports à amener.
    Mais en aucun cas c'est dégradant de vouloir poursuivre dans cette voie parce que c'est de cette façon qu'on s'est construit.
    Pour revenir sur le match rapidement

    La faute de Cornet est vraiment très très conne ... je vais mettre ça sur le compte de la jeunesse mais je me demande encore ce qui lui ai passé dans le crâne ... peut-être qu'il s'est mis trop de pression le gamin.
    Mais bon là je crois qu'il vient de se griller pour la fin de saison ... on peut pas prendre le risque qu'il recommence.

    Bonne entrée de Valbuena mais le facteur X de ce soir c'est Lacazette ... sérieux DD quand tu vois sa 2ème partie de saison depuis janvier ... il a largement sa place pour moi dans les 23.

    Grosse seconde période où on aurait finalement pu l'emporter ... c'est con qu'on commence pas les matchs comme ça !!!

    Et coaching archi-couillu de Genesio ... sortir Darder pour Valbuena et surtout Jallet pour Fékir pour tenter d'arracher la gagne à 10 ... merde ça fait du bien ! Autant je lui ai littéralement chié dessus pour son coaching pourri à rennes (et cette hérésie de faire sortir nos 2 milieux qui géraient tranquillement le match) ... autant là, il a vraiment bien réagi.

    J'étais pas fan de Génésio et je continue de penser qu'on devrait tenter un Favre par exemple au mercato mais s'il réussit son coup, il mérite de tenter une saison complète même si ça va faire parler.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    531 66